Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266292610
Code sériel : 7268
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 624
Format : 108 x 177 mm

Pyramides

Date de parution : 09/01/2020
2182, des colons fuient la Terre devenue stérile dans une vingtaine d’immenses vaisseaux pour un voyage de deux cents ans. Toutes prennent la direction de Sinisyys, une autre planète bleue, dans le système 82 Eridani. Une seconde chance pour l’humanité. Mais à leur réveil d’un long sommeil en biostase, les... 2182, des colons fuient la Terre devenue stérile dans une vingtaine d’immenses vaisseaux pour un voyage de deux cents ans. Toutes prennent la direction de Sinisyys, une autre planète bleue, dans le système 82 Eridani. Une seconde chance pour l’humanité. Mais à leur réveil d’un long sommeil en biostase, les occupants du Stern III ne se trouvent pas sur le nouvel Éden tant souhaité. Ici, point de voûte étoilée, et l’IA du vaisseau en panne ne peut leur donner aucune indication.
Les seuls indices que les passagers ont sont l’extraordinaire évolution de la forêt qui sert de poumon au vaisseau, et des Jardiniers – des pucerons génétiquement modifiés devenus scarabées. Combien de temps ont-ils bien pu passer en stase pour qu’une telle chose soit possible ? Et quel est cet environnement froid et noir, ressemblant à un tunnel aux proportions dantesques ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266292610
Code sériel : 7268
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 624
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« La construction de l’intrigue est solide, les rebondissements nombreux et les pages se tournent sans effort. » Raphaël Gaudin

 
Bifrost

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Tottus Posté le 10 Novembre 2020
    A tous ceux qui sont déçus de ce que “Pyramides” ne donne aucune solution aux multiples interrogations soulevées tout au long du récit, je propose la fin alternative suivante, qui explique tout, et qui viendrait en remplacement de toute la Septième Partie : Vincent éteignit l'écran, et resta pensif quelques instants… - “Qu'en dites-vous, Bruno?” Le Dr. Bruno Davenbrock était l'un des hauts responsables du Projet Sinisyys, spécifiquement chargé de la sélection de candidats. Sans que cela ne rentre dans ses obligations, il avait tenu cette fois à superviser personnellement tout le processus de simulation en réalité virtuelle imposé aux membres d'équipage avant leur départ. En l'absence de réponse, Vincent insista: - “Ils ont survécu, n'est-ce pas?” - “Oui, ils ont survécu -rétorqua Bruno -mais de justesse, et en grande partie grâce à cette série de circonstances favorables que vous leur avez concocté… “ Vincent Hai était le programmateur officiel du protocole d'évaluation du Projet Sinisyys, il avait dessiné l'ensemble des scénarios soumis aux candidats. Les conditions initiales étaient presque toujours les mêmes, il suffisait alors de suivre en temps réel les réactions des divers personnages. le groupe Samuel-Eric (il était de tradition de nommer chaque groupe d'après les deux premiers officiers de l'équipage) n'avait... A tous ceux qui sont déçus de ce que “Pyramides” ne donne aucune solution aux multiples interrogations soulevées tout au long du récit, je propose la fin alternative suivante, qui explique tout, et qui viendrait en remplacement de toute la Septième Partie : Vincent éteignit l'écran, et resta pensif quelques instants… - “Qu'en dites-vous, Bruno?” Le Dr. Bruno Davenbrock était l'un des hauts responsables du Projet Sinisyys, spécifiquement chargé de la sélection de candidats. Sans que cela ne rentre dans ses obligations, il avait tenu cette fois à superviser personnellement tout le processus de simulation en réalité virtuelle imposé aux membres d'équipage avant leur départ. En l'absence de réponse, Vincent insista: - “Ils ont survécu, n'est-ce pas?” - “Oui, ils ont survécu -rétorqua Bruno -mais de justesse, et en grande partie grâce à cette série de circonstances favorables que vous leur avez concocté… “ Vincent Hai était le programmateur officiel du protocole d'évaluation du Projet Sinisyys, il avait dessiné l'ensemble des scénarios soumis aux candidats. Les conditions initiales étaient presque toujours les mêmes, il suffisait alors de suivre en temps réel les réactions des divers personnages. le groupe Samuel-Eric (il était de tradition de nommer chaque groupe d'après les deux premiers officiers de l'équipage) n'avait pas échappé à la règle. - “Mais les cinq groupes précédents ont bénéficié de ces mêmes circonstances, et aucun n'a réussi l'épreuve!” Bruno n'était pas vraiment convaincu, mais il est vrai que l'échec de ces autres groupes commençait à retarder sérieusement l'avance du Projet: seules deux missions en tout avaient jusque-là obtenu le feu vert pour leur départ, il devenait urgent d'en autoriser une troisième. - “Je vais proposer de conserver ce groupe en réserve, et convoquer l'épreuve pour le groupe suivant, qui est déjà pleinement constitué: si celui-là fait mieux, c'est lui qui partira, sinon nous prendrons Samuel-Eric…” Il se leva, somme toute satisfait de sa décision: quoiqu'il arrive, un départ pour Sinisyys serait réalisé dans les trois prochains mois. Il se retourna alors vers Vincent: - “Nous commencerons la simulation à la fin du mois… D'ici-là, tachez de modifier un peu votre logiciel, pour que les coïncidences soient plus discrètes : n'oubliez pas que cette fois l'un des candidats les a lui-même mentionnées, il a été à deux doigts de se rendre compte qu'il s'agissait d'une simulation... Si cela arrive, tout notre protocole d'évaluation s'effondre…” Vincent acquiesça, essayant déjà d'imaginer comment rendre crédible la présence d'eau potable dans un tunnel extra-terrestre…
    Lire la suite
    En lire moins
  • Odendrik Posté le 8 Novembre 2020
    Excellente histoire, trame originale, personnages bien construits... nous attendons avec impatience le tome 2 oú je pense seront dévoilés tous les mystères restés en suspens: qui sont les constructeurs des Tunnels? dans quel but les ont-ils installés? comment font-ils pour attirer systématiquement les vaisseaux de passage? les "prisonniers" finiront-ils par pouvoir en sortir?... Certains pourront regretter qu'aucune de ces intrigues ne soit résolue dans "Pyramides", mais cela ne fait qu'intensifier l'intéret des lecteurs pour la suite, nul doute que ce tome 2 se vendra comme des petits pains : espérons simplement qu'il ne tardera pas trop !
  • GeraldineP Posté le 5 Novembre 2020
    2182, Eric et Johanna ainsi que 1598 autres personnes quittent la Terre, à bord du Stern III, à destination de la planète Sinisyys et avoir une vie plus agréable. Pour ce voyage qui est prévu pour durer deux siècles, ils sont "mis" en animation suspendue et seront "réveillés" à l'approche de Sinisyys. Mais malheureusement tout ne va pas se passer comme prévu : à leur réveil ils se rendent compte que le vaisseau est immobilisé dans un immense tunnel dont la sortie semble inexistante... Romain Benassaya, un auteur français, nous offre un superbe roman de science-fiction en un seul volume. Dès les premières pages son écriture nous embarque dans une aventure à couper le souffle avec des rebondissements multiples. Une lecture que je recommande très chaudement à tous les amateurs de science-fiction mais aussi à ceux qui s'intéresse au fonctionnement de nos sociétés et notamment de l'esprit humain.
  • mcheron Posté le 2 Novembre 2020
    Le scénario de ce space opéra est très bien conçu. Un vaisseau énorme , abritant 1600 pionniers , prisonnier d'une structure inconnue en forme labyrinthe . Ce groupe piégé va en quelques années déployé toute son humanité : amour, pouvoir, recherche Et finira par se retrouver avec d'autres êtres pour partir à la découverte de l'inconnu et de la liberté espérée. Ce lit très bien , on ne repose ce roman qu'une fois connu sa conclusion ... Manque peut être de nervosité . Je recommande
  • Bequelune Posté le 13 Octobre 2020
    Malgré une idée de départ pas vraiment originale, Romain Benassaya signe un roman SF addictif et plaisant. Un résultat du à une écriture sans prétention mais extrêmement efficace pour diluer un suspense constant. Le spitch de départ ressemble à beaucoup d'autres. La Terre est dévastée, les Terriens voyagent donc dans l'espace pour coloniser d'autres planètes, ce qui suppose des phases de trèèèès longs sommeils artificiels pour survivre aux années-lumières. Sauf que : ils ne se réveillent pas du tout à l'endroit prévu. En fait ils n'ont aucune idée de l'endroit de leur réveil : ça ressemble à un tunnel aux dimensions dantesques, désespérément noir et uniforme. L'histoire va habilement se concentrer sur deux dimensions. D'un coté, la recherche de réponses sur ces questions que l'on se pose immédiatement : où sont ils ? qu'est ce que ce tunnel gigantesque ? qui a construit-cela ? Et d'un autre coté, l'évolution de cette communauté humaine avec ses tensions, ses espoirs, ses réalisations et ses conflits. Ici, Benassaya a fait simple : on a deux camps, les Explorateurs partisans de... bah l'exploration du tunnel ; et les Batisseurs partisans de… bah la construction d'une ville pour assurer leur survie. Des noms de faction... Malgré une idée de départ pas vraiment originale, Romain Benassaya signe un roman SF addictif et plaisant. Un résultat du à une écriture sans prétention mais extrêmement efficace pour diluer un suspense constant. Le spitch de départ ressemble à beaucoup d'autres. La Terre est dévastée, les Terriens voyagent donc dans l'espace pour coloniser d'autres planètes, ce qui suppose des phases de trèèèès longs sommeils artificiels pour survivre aux années-lumières. Sauf que : ils ne se réveillent pas du tout à l'endroit prévu. En fait ils n'ont aucune idée de l'endroit de leur réveil : ça ressemble à un tunnel aux dimensions dantesques, désespérément noir et uniforme. L'histoire va habilement se concentrer sur deux dimensions. D'un coté, la recherche de réponses sur ces questions que l'on se pose immédiatement : où sont ils ? qu'est ce que ce tunnel gigantesque ? qui a construit-cela ? Et d'un autre coté, l'évolution de cette communauté humaine avec ses tensions, ses espoirs, ses réalisations et ses conflits. Ici, Benassaya a fait simple : on a deux camps, les Explorateurs partisans de... bah l'exploration du tunnel ; et les Batisseurs partisans de… bah la construction d'une ville pour assurer leur survie. Des noms de faction simples, une approche un peu manichéenne : il n'empêche que cette bataille entre deux camps, pacifique d'abord, désastreuse ensuite, fonctionne facilement et embarque les différents personnages dans des enjeux de répartition des ressources, question cruciale. Les personnages sont bien construits sans être d'une finesse incroyable. Pour autant, on s'attache vite, on a envie de connaitre la suite. Et puis on les voit évoluer, devenir gentil à méchant, avec un message de l'auteur comme une règle qui fonctionne tout le long du roman : le pouvoir corrompt. Au pouvoir, les meilleurs personnages deviennent à coup sur autoritaires voire dictateurs quand, avant et après, ils étaient capables des meilleures intentions. Bon, il y a des faiblesses et c'est ce qui explique principalement mes "seulement" 4 étoiles. J'avais deviné dès les 1ers chapitres qui est le Grand Méchant qui tire les ficelles par exemple. Mais finalement ce n'est pas très grave tant l'enjeu principal est bien la réponse aux questions posées par ce tunnel impossible. La fin, déroutante et inattendue, est aussi une jolie façon de boter en touche. Je reste un peu sur ma faim mais j'ai passé un très agréable moment de lecture et découvert un auteur français de qualité.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.