Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266320849
Code sériel : 18410
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm
À Paraître

Rien ne t'efface

Date de parution : 03/02/2022
2010. Maddi est médecin généraliste à Saint-Jean-de-Luz, une vie comblée avec Esteban, son fils de 10 ans.
Ce jour d’été là, elle le laisse quelques minutes seul sur la plage. Quand elle revient, Esteban a disparu.
2020. Maddi a refait sa vie, et revient sur cette plage en pèlerinage.
Au bord de l’eau,...
2010. Maddi est médecin généraliste à Saint-Jean-de-Luz, une vie comblée avec Esteban, son fils de 10 ans.
Ce jour d’été là, elle le laisse quelques minutes seul sur la plage. Quand elle revient, Esteban a disparu.
2020. Maddi a refait sa vie, et revient sur cette plage en pèlerinage.
Au bord de l’eau, un enfant est là. Même maillot de bain, même taille, même corpulence, même coupe de cheveux. Elle s’approche. Le temps se fige. C’est Esteban, ou son jumeau parfait.
Maddi n’a plus qu’une obsession, savoir qui est cet enfant.
Il s’appelle Tom, il vit à Murol en Auvergne. Elle prend la décision de s’y installer.
Plus Maddi espionne Tom, et plus les ressemblances avec Esteban paraissent inexplicables : mêmes passions, mêmes peurs… même tache de naissance.
Jusqu’où sera-t-elle prête à aller pour découvrir la vérité, et sauver son enfant ?
Ou ce garçon qui lui ressemble tant.
Ce qu’elle ressent profondément, c’est que Tom est en danger.
Et qu’elle seule peut le protéger.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266320849
Code sériel : 18410
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus
8.40 €
À paraître le 03/02/2022

Ils en parlent

« Le chef des chefs du rebondissement, le maître du Cliffhanger, le taulier du twist. »
Alibi

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • suhan117 Posté le 3 Janvier 2022
    #9888;️ SPOIL ATTENTION #9888;️ Je viens de finir ma lecture. La fin est étonnante, bouleversante comme toujours. On se fait toujours leurrer. D'abord, j'ai beaucoup apprécié le début : on trouve un sosie de son enfant qui est déjà mort il y a dix ans. Ce début a totalement attiré mon regard. C'est aussi pour cela que j'ai commencé ce roman. Je voulais connaître ce mystère si intrigant. Tout au long de l'histoire on arrive à des absurdités. J'étais très bouleversée après chaque révélation. Mais je ne croyais pas que tout s'expliquera vraiment par des histoires de sorcellerie. Alors j'attendais, je feuilletais les pages, sans avoir envie de m'arrêter à aucun moment. J'ai envie de savoir le dénouement, qu'on nous explique la véritable réalité de cette histoire inexplicable. Il est vrai que lors d'un récit plein d'invraisemblances, il n'est pas facile de trouver une fin qui puisse nous plaire. Car l'énigme a déjà mené notre excitation au summum, ainsi le dénouement devrait dépasser l'énigme pour qu'on ne soit pas déçu. Ce qui est assez épineux. En effet, rarement, les dénouements peuvent surpasser les mystères imposés au début. Cependant, cette fin était quand même surprenante. Ce que je n'ai pas apprécié c'est... #9888;️ SPOIL ATTENTION #9888;️ Je viens de finir ma lecture. La fin est étonnante, bouleversante comme toujours. On se fait toujours leurrer. D'abord, j'ai beaucoup apprécié le début : on trouve un sosie de son enfant qui est déjà mort il y a dix ans. Ce début a totalement attiré mon regard. C'est aussi pour cela que j'ai commencé ce roman. Je voulais connaître ce mystère si intrigant. Tout au long de l'histoire on arrive à des absurdités. J'étais très bouleversée après chaque révélation. Mais je ne croyais pas que tout s'expliquera vraiment par des histoires de sorcellerie. Alors j'attendais, je feuilletais les pages, sans avoir envie de m'arrêter à aucun moment. J'ai envie de savoir le dénouement, qu'on nous explique la véritable réalité de cette histoire inexplicable. Il est vrai que lors d'un récit plein d'invraisemblances, il n'est pas facile de trouver une fin qui puisse nous plaire. Car l'énigme a déjà mené notre excitation au summum, ainsi le dénouement devrait dépasser l'énigme pour qu'on ne soit pas déçu. Ce qui est assez épineux. En effet, rarement, les dénouements peuvent surpasser les mystères imposés au début. Cependant, cette fin était quand même surprenante. Ce que je n'ai pas apprécié c'est le fait d'avoir masqué en utilisant des mots confus un personnage assez important. Il est donc évident qu'on soit étonné à la fin. Bref, à part les péripéties je n'ai rien d'autre à dire. C'était globalement bien, même si parfois ça me semble lent, très lent. On pourrait franchement faire des raccourcis sur les personnages insignifiants.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ladesiderienne Posté le 31 Décembre 2021
    Contre toute attente et en dépit de mes envies d'ailleurs, avec Michel Bussi, j'ai préféré visiter l'Auvergne (chez moi) plutôt que les lointaines Marquises. Très déçue par "Au soleil redouté", je suis ravie d'avoir retrouvé avec "Rien ne t'efface" l'auteur qui m'avait tant surprise avec ses premiers romans. Ma critique va commencer par un peu de chauvinisme. le roman débute au Pays Basque, c'est très beau... mais ensuite, il vous transporte dans les magnifiques (et magiques) paysages auvergnats, et c'est le bonheur : qui n'a pas vu le lac Pavin et ses eaux turquoises ou noires (en fonction de la météo) n'a rien vu ! L'auteur a su croquer les habitants de ce terroir qui, à l'image de Nectaire (comme le fromage !) ou d'Aster, derrière une apparence un peu brute, cachent un grand coeur. Brassens et sa chanson "L'Auvergnat", ça vous parle... J'arrête là mes divagations régionales pour parler de l'intrigue. En cette période de festivités, j'ai regretté d'être sans cesse interrompue par des courses à faire, des repas à préparer, des cadeaux à emballer. C'est un thriller qu'il ne faut pas lâcher avant la fin, une fois commencé, car l'auteur renouvelle avec ses célèbres twists dont il... Contre toute attente et en dépit de mes envies d'ailleurs, avec Michel Bussi, j'ai préféré visiter l'Auvergne (chez moi) plutôt que les lointaines Marquises. Très déçue par "Au soleil redouté", je suis ravie d'avoir retrouvé avec "Rien ne t'efface" l'auteur qui m'avait tant surprise avec ses premiers romans. Ma critique va commencer par un peu de chauvinisme. le roman débute au Pays Basque, c'est très beau... mais ensuite, il vous transporte dans les magnifiques (et magiques) paysages auvergnats, et c'est le bonheur : qui n'a pas vu le lac Pavin et ses eaux turquoises ou noires (en fonction de la météo) n'a rien vu ! L'auteur a su croquer les habitants de ce terroir qui, à l'image de Nectaire (comme le fromage !) ou d'Aster, derrière une apparence un peu brute, cachent un grand coeur. Brassens et sa chanson "L'Auvergnat", ça vous parle... J'arrête là mes divagations régionales pour parler de l'intrigue. En cette période de festivités, j'ai regretté d'être sans cesse interrompue par des courses à faire, des repas à préparer, des cadeaux à emballer. C'est un thriller qu'il ne faut pas lâcher avant la fin, une fois commencé, car l'auteur renouvelle avec ses célèbres twists dont il a le secret. Par manque de concentration, au moment fatal, j'ai cru que j'étais victime d'un Alzheimer précoce. Certes, cette intrigue tortueuse entraîne le lecteur dans une fiction peu réaliste, mais qu'importe lorsque le plaisir et la surprise sont là. L'amour maternel est le moteur de l'histoire : jusqu'où une mère (même imparfaite) peut-elle aller pour l'amour de son enfant ? En prime, c'est un roman empli de sentiments positifs et de tolérance, qui réunit les esprits cartésiens et ceux qui ont besoin de croire à des vies parallèles pour supporter leur existence terrestre. Après un début qui semble nous entraîner vers les voies de la réincarnation, il se termine en évoquant les traces que chacun laisse après son passage sur Terre. "Rien ne t'efface", encore un titre superbe et magnifiquement mis en écriture par Michel Bussi, auquel j'accorde un 19/20. Une lecture qui termine bien l'année 2021. Bravo également pour la splendide première de couverture qui entremêle les paysages du Pays Basque et d'Auvergne.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Astazie Posté le 28 Décembre 2021
    Une écoute que je n’oublierai pas de sitôt, les narrateurs maitrisent bien le sujet, et donnent tout leur savoir faire. le sujet est grave, et les intonations des voix le montrent bien Juin 2010 : Esteban, dix ans, disparaît sur la plage de Saint-Jean-de-Luz. Personne n’a rien vu. uin 2020 : sa mère, Maddi, a refait sa vie mais la douleur et l’incompréhension sont toujours là. Elle revient en pèlerinage au Pays basque et, sur la même plage, reconnaît Esteban. Ou son jumeau. Maddi Libéri est anéantie, depuis la disparition de son fils, Esteban, elle ne vit plus. Elle traque, et ce jour-là encore plus que les autres. Aujourd’hui, c’est l’anniversaire d’ Esteban, et là sur cette plage où il a disparu un enfant est là, on dirait Esteban, mais non cela ne peut pas être lui. Pourtant il porte le même short , elle veut en savoir plus. Esteban aurait 20 ans, et ce jeune, Tom va avoir 10 ans. Le désespoir d’une mère face à une vérité qu’elle n’accepte pas. Esteban ne s’est pas noyé, mais a été enlevé. Maddi Libéri est médecin, elle enquête, elle ira s’installer où habite Tom, elle est sûre que son enfant vit en Tom. Elle s’installe... Une écoute que je n’oublierai pas de sitôt, les narrateurs maitrisent bien le sujet, et donnent tout leur savoir faire. le sujet est grave, et les intonations des voix le montrent bien Juin 2010 : Esteban, dix ans, disparaît sur la plage de Saint-Jean-de-Luz. Personne n’a rien vu. uin 2020 : sa mère, Maddi, a refait sa vie mais la douleur et l’incompréhension sont toujours là. Elle revient en pèlerinage au Pays basque et, sur la même plage, reconnaît Esteban. Ou son jumeau. Maddi Libéri est anéantie, depuis la disparition de son fils, Esteban, elle ne vit plus. Elle traque, et ce jour-là encore plus que les autres. Aujourd’hui, c’est l’anniversaire d’ Esteban, et là sur cette plage où il a disparu un enfant est là, on dirait Esteban, mais non cela ne peut pas être lui. Pourtant il porte le même short , elle veut en savoir plus. Esteban aurait 20 ans, et ce jeune, Tom va avoir 10 ans. Le désespoir d’une mère face à une vérité qu’elle n’accepte pas. Esteban ne s’est pas noyé, mais a été enlevé. Maddi Libéri est médecin, elle enquête, elle ira s’installer où habite Tom, elle est sûre que son enfant vit en Tom. Elle s’installe donc en Auvergne. plus elle essaie d’en savoir plus sur Tom, plus le rationnel lui fait défaut, pourtant elle, la scientifique. Se pourrait-il que Tom soit la réincarnation d’ Esteban ? Bussi nous promène, dans cette Auvergne profonde où les légendes sont ancrées dans la tête des gens, ce lac Pavin, ces grottes de Judas. Un thriller comme je les aime, où la fin surprend, je ne l’ai pas vue venir. Je me suis attachée aux croyances, à ces petits villages, à la mort qui rôde, à la douleur d’une mère.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Kersu_fr Posté le 18 Décembre 2021
    Je ne suis pas (encore) un lecteur régulier de Michel Bussi, ce n'est que le 2ème après Mourir sur Seine que j'avais bien aimé. Mais je dois reconnaitre que l'auteur sait construire une intrigue prenante, au suspens permanent, et en renvoyant le lecteur de fausses pistes en vrais indices. Maddi, médecin et mère célibataire, perds son fils Esteban de 10 ans sur une plage du pays basque dans des circonstances troubles. 10 ans plus tard elle découvre un enfant de 10 ans, Tom, qui est le sosie exact de son fils disparu. Sauf que celui-ci aurait 20 ans. Tom va devenir peu à peu son obsession, et va peut-être même virer en pure folie. L'auteur essaye de nous emmener sur la voie du mystique et de la réincarnation. Et en bon cartésien j'ai cherché tous les long du livre une explication rationnelle mais sans pouvoir l'anticiper, grâce (ou à cause) de révélations distillées progressivement. Les personnages sont plutôt crédibles et fouillés, le décor (St Jean de Lutz, puis le massif du Sancy) bien rendu et fidèles à la réalité, d'autant que je connais bien Murol et ses environs. Une bonne lecture.
  • Morgane684 Posté le 11 Décembre 2021
    J'ai passé un bon moment en lisant ce livre, qui m'a remplit de différentes émotions. Bussi, raconte et détaille si bien que j'ai ressenti de la tristesse et de l'insecurité face à la disparition de l'enfant dans les premiers moments de l'histoire. La réincarnation, prend une place importante voir même centrale tout au long du roman. Le narrateur joue avec la réincarnation ce qui m'a personnellement troublé et soumis à des doutes. Certains passages du livre sont d'ailleurs sublimes concernant ce sujet. Le dénouement de l'histoire m'a surprise, je ne m'y attendais pas et je dois dire que j'adore cette sensation quand je termine un livre. Je le recommande.
Ne lâchez pas sa main
Michel Bussi vous emmenera loin. Actus, rencontres, exclusivités... Recevez chaque mois sa newsletter et prolongez avec lui le plaisir de lecture.