Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266306638
Code sériel : 7288
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Rouille

Date de parution : 12/03/2020
1897, Paris. Violante est amnésique. Elle ne sait plus qui elle est ni d’où elle vient. Ses uniques indices sont son pendentif, fait d'une étrange gemme, et son prénom. Placée dans une maison close, Les Jardins Mécaniques, elle devient Duchesse, la plus courue des prostituées, dont s’entiche le comte de... 1897, Paris. Violante est amnésique. Elle ne sait plus qui elle est ni d’où elle vient. Ses uniques indices sont son pendentif, fait d'une étrange gemme, et son prénom. Placée dans une maison close, Les Jardins Mécaniques, elle devient Duchesse, la plus courue des prostituées, dont s’entiche le comte de Vaulnay, énigmatique promoteur ayant fait fortune sur la lune. Lors d’une escapade pour percer le secret de son identité, elle retrouve sa seule amie morte, atrocement mutilée. Elle s’aperçoit vite qu’elle est la dernière d’une série de prostituées ou d’enfants des rues dont les cadavres n’intéressent personne. La police ne semble pas même se préoccuper de cette nouvelle drogue, la rouille, qui fait rage dans les bas-fonds de la capitale. Il ne reste à Violante qu’à mener sa propre enquête…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266306638
Code sériel : 7288
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« La grande force de ce roman est son atmosphère steampunk extrêmement bien peaufiné et son ambiance sombre et glauque. Le sujet de la maison close qui sert de base à l’intrigue est très bien exploité et la double enquête est prenante. »
Sometimes a book

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MelV Posté le 8 Novembre 2020
    Aussitôt acheté, aussitôt dévoré. Roman steampunk qui nous emporte dans les bas-fonds de Paris. L'histoire est rythmée et se lit sans modération 😁. Bonne lecture.
  • Latulu Posté le 8 Novembre 2020
    Dans une maison des faubourgs de Paris, au milieu d'un jardin de cuivre et de fer, coincée dans un bordel où elle est très prisée par les clients, Violante, connue sous le nom de Duchesse pour ces messieurs, est une putain amnésique. Entre deux passes, elle tente de reconstituer les méandres de son passé, persuadée d'avoir été et d'être autre chose que cette fille facile que l'on allonge pour quelques jetons. Dehors, une nouvelle drogue fait des ravages auprès de la population : la Rouille. Une très belle aventure dans un Paris du 19è siècle revisité par l'auteure. Floriane Soulas a une écriture nerveuse, ce livre est un bon page-turner. L'intrigue est bien construite portée par des personnages bien contrastés. J'ai toutefois trouvé les dialogues un peu pauvres et quelques lieux communs par moment mais cela n'a pas douché mon enthousiasme pendant la lecture. Les excursions de Violante à travers tout Paris et ses faubourgs dévoilent l'imagination de l'auteure. Des petits détails comme l'attelage mécanique du carrosse ou les fleurs artificielles en bronze et acier qui se replient à la tombée de la nuit donnent une image assez poétique d'un univers plutôt violent et maussade. Le style est bien ancré dans le steampunk,... Dans une maison des faubourgs de Paris, au milieu d'un jardin de cuivre et de fer, coincée dans un bordel où elle est très prisée par les clients, Violante, connue sous le nom de Duchesse pour ces messieurs, est une putain amnésique. Entre deux passes, elle tente de reconstituer les méandres de son passé, persuadée d'avoir été et d'être autre chose que cette fille facile que l'on allonge pour quelques jetons. Dehors, une nouvelle drogue fait des ravages auprès de la population : la Rouille. Une très belle aventure dans un Paris du 19è siècle revisité par l'auteure. Floriane Soulas a une écriture nerveuse, ce livre est un bon page-turner. L'intrigue est bien construite portée par des personnages bien contrastés. J'ai toutefois trouvé les dialogues un peu pauvres et quelques lieux communs par moment mais cela n'a pas douché mon enthousiasme pendant la lecture. Les excursions de Violante à travers tout Paris et ses faubourgs dévoilent l'imagination de l'auteure. Des petits détails comme l'attelage mécanique du carrosse ou les fleurs artificielles en bronze et acier qui se replient à la tombée de la nuit donnent une image assez poétique d'un univers plutôt violent et maussade. Le style est bien ancré dans le steampunk, à l'image de la très belle photo de couverture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Dezilecture Posté le 6 Novembre 2020
    Je vais commencer par te parler de la plume de l’auteure, car honnêtement, j’ai été étonnée. Quand j’ai entendu parler de Rouille, tout le monde répétait que l’auteure était une booktubeuse qui avait sortie son livre. Je ne la connaissais pas en tant que vidéaste (et je ne la connais toujours pas, vu que je n’ai pas pris la peine d’aller voir ses vidéos), mais dans ma petite tête préformaté, pour moi donner son avis sur des romans, ne fait pas d’une personne un écrivain. Et j’étais persuadé que ce roman ne vaudrait pas grand chose, qu’elle n’avait été publié que parce qu’elle avait sa petite célébrité youtubesque, etc. Et bien je le reconnais aujourd’hui : je me trompais sur toute la ligne !! J’ai adoré son roman. Son style ne casse pas trois pattes à un canard, ok. Mais tu rentres instantanément dans l’histoire, sans temps mort, elle te prend par la main pour te guider dans ce Paris steampunk, ce Paris glauque, ce Paris malsain… Elle te présente ses personnages, abîmés par la vie, de guingois, ni bon, ni mauvais, qui tentent de s’en sortir… des gens pas très honnêtes pour une ville pas très regardante. J’ai ri, j’ai... Je vais commencer par te parler de la plume de l’auteure, car honnêtement, j’ai été étonnée. Quand j’ai entendu parler de Rouille, tout le monde répétait que l’auteure était une booktubeuse qui avait sortie son livre. Je ne la connaissais pas en tant que vidéaste (et je ne la connais toujours pas, vu que je n’ai pas pris la peine d’aller voir ses vidéos), mais dans ma petite tête préformaté, pour moi donner son avis sur des romans, ne fait pas d’une personne un écrivain. Et j’étais persuadé que ce roman ne vaudrait pas grand chose, qu’elle n’avait été publié que parce qu’elle avait sa petite célébrité youtubesque, etc. Et bien je le reconnais aujourd’hui : je me trompais sur toute la ligne !! J’ai adoré son roman. Son style ne casse pas trois pattes à un canard, ok. Mais tu rentres instantanément dans l’histoire, sans temps mort, elle te prend par la main pour te guider dans ce Paris steampunk, ce Paris glauque, ce Paris malsain… Elle te présente ses personnages, abîmés par la vie, de guingois, ni bon, ni mauvais, qui tentent de s’en sortir… des gens pas très honnêtes pour une ville pas très regardante. J’ai ri, j’ai pleuré, j’ai retenu mon souffle, j’ai soufflé, j’ai pesté, je me suis énervée. Clairement, Rouille ne m’a pas laissé de marbre. [...]
    Lire la suite
    En lire moins
  • Riz-Deux-ZzZ Posté le 5 Novembre 2020
    En bref, un bon one-shot de steampunk pour les novices. La plume de l'auteure est très fluide et accessible au public ado/jeune adulte visé. J'ai apprécié ne pas être parasité par un style trop lourd pour pleinement apprécier l'univers créé. Univers qui est très riche, ce qui me semble assez constant dans le genre, mais peut-être un peu trop survolé. Sur un seul tome de moins de 400 pages, il est toujours compliqué de pouvoir poser une ambiance, des personnages et une intrigue totalement maîtrisés et complets. L'ambiance est clairement là avec cette atmosphère pesante des quartiers pauvres et des maisons closes du Paris de la fin du XIXe siècle et cette curiosité due au côté steampunk et aux nombreuses avancées ; idem pour les personnages qui m'ont paru bien travaillés avec des nuances intéressantes qui poussent les clichés du proxénète, des mères maquerelles, etc. [...]
  • MathildeLitteraire Posté le 10 Octobre 2020
    Ah je suis vraiment contente d’avoir ce livre entre les mains ! Floriane fait partie de ces booktubeuse que j’adore et dont je rate que très peu de vidéos, je vous conseille vraiment sa chaîne d’ailleurs. Et dans ses vidéos, elle parle beaucoup de livres, surtout SFFF, mais aussi écriture car c’est l’une de ses passions. Et puis, elle a annoncé qu’elle publiait enfin son roman chez Scrineo. J’en ai profité pour me le commandé à ma librairie. C’est un roman steampunk se déroulant dans le Paris de la fin du XIXe siècle, en 1897. Violante est une jeune prostituée ayant perdue la mémoire trois ans auparavant. Pendant qu’elle essaie de la retrouver, sa meilleure amie et d’autres prostituées se font sauvagement assassinées. Les puissances s’affrontent, Violante se retrouve mêler à cela et se bat pour découvrir la vérité et retrouver sa mémoire. C’est la première fois que je lis un roman steampunk et je suis agréablement surprise par cette histoire. Floriane a une plume très fluide et une imagination débordante. Nous passons de rebondissement en rebondissement et nous sommes très vite embarqué dans cet univers si particulier de la fin du XIXe siècle avec une dose de surréalisme. L’histoire est bien construite, bien... Ah je suis vraiment contente d’avoir ce livre entre les mains ! Floriane fait partie de ces booktubeuse que j’adore et dont je rate que très peu de vidéos, je vous conseille vraiment sa chaîne d’ailleurs. Et dans ses vidéos, elle parle beaucoup de livres, surtout SFFF, mais aussi écriture car c’est l’une de ses passions. Et puis, elle a annoncé qu’elle publiait enfin son roman chez Scrineo. J’en ai profité pour me le commandé à ma librairie. C’est un roman steampunk se déroulant dans le Paris de la fin du XIXe siècle, en 1897. Violante est une jeune prostituée ayant perdue la mémoire trois ans auparavant. Pendant qu’elle essaie de la retrouver, sa meilleure amie et d’autres prostituées se font sauvagement assassinées. Les puissances s’affrontent, Violante se retrouve mêler à cela et se bat pour découvrir la vérité et retrouver sa mémoire. C’est la première fois que je lis un roman steampunk et je suis agréablement surprise par cette histoire. Floriane a une plume très fluide et une imagination débordante. Nous passons de rebondissement en rebondissement et nous sommes très vite embarqué dans cet univers si particulier de la fin du XIXe siècle avec une dose de surréalisme. L’histoire est bien construite, bien écrite et vraiment captivante ! Après, il restait quelques fautes d’orthographes et de mise en page qui peuvent déranger, mais en soit, on ne peut pas en vouloir à l’autrice et ça ne gâche pas l’histoire.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.