RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Seuls dans la ville entre 9h et 10h30

            Pocket jeunesse
            EAN : 9782266291071
            Code sériel : J3185
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 240
            Format : 108 x 177 mm
            Seuls dans la ville entre 9h et 10h30

            Date de parution : 16/05/2019
            Jubilatoire et savoureux, ce roman revisite d'une façon très personnelle le roman policier à énigmes !
            Tout commence par une expérience littéraire proposée par un professeur de français à sa classe : Postez-vous seul à un endroit du centre-ville entre 9h00 et 10h30 et écrivez ce que vous voyez… Or, ce matin du 23 mars, maître Marideau, le notaire de la ville, est assassiné. Contre l’avis... Tout commence par une expérience littéraire proposée par un professeur de français à sa classe : Postez-vous seul à un endroit du centre-ville entre 9h00 et 10h30 et écrivez ce que vous voyez… Or, ce matin du 23 mars, maître Marideau, le notaire de la ville, est assassiné. Contre l’avis de son professeur, Erwan décide de récupérer les copies de ses camarades afin de traquer le moindre indice qui pourrait conduire au coupable…
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266291071
            Code sériel : J3185
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 240
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket jeunesse
            6.70 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • H0rage Posté le 9 Juillet 2019
              Je cherchais un roman pour ados de 13/14 ans incluant le thème de la ville. Pourquoi j’ai choisi celui-ci : 1. Grâce à son titre intriguant, accrocheur. 2. J’ai déjà lu U4 Koridwen de Yves Grevet, que j’aime beaucoup (le livre hein, pas Yves Grevet … Enfin si je l’aime en tant qu’auteur, mais on ne peut pas dire que je l’AIME … ) 3. Le point de départ du roman est une expérience littéraire intitulée “création/récréation” que Mme Darlène, professeur de français, donne à ses petits lycéens. Le sujet : “Postez-vous à un endroit du centre-ville entre 9h00 et 10h30 et écrivez ce que vous voyez…”. 4. Il y a les vingt-cinq copies d’élève de première dans le roman. Enfin là je tique un peu quand même, parce que des classes de lycée à 25, ça fait belle lurette qu’on n’en a pas vu… En plus, ils ont tous de bonnes idées, même les cancres (ce qui me fait ajouter, Mme Darlène, que vous êtes particulièrement dure avec eux dans vos commentaires). 5. C’est un roman policier. Pendant que les élèves étaient postés aux quatre coins de la ville, Me Marideau, le notaire de la ville, est assassiné. Erwan, un élève de... Je cherchais un roman pour ados de 13/14 ans incluant le thème de la ville. Pourquoi j’ai choisi celui-ci : 1. Grâce à son titre intriguant, accrocheur. 2. J’ai déjà lu U4 Koridwen de Yves Grevet, que j’aime beaucoup (le livre hein, pas Yves Grevet … Enfin si je l’aime en tant qu’auteur, mais on ne peut pas dire que je l’AIME … ) 3. Le point de départ du roman est une expérience littéraire intitulée “création/récréation” que Mme Darlène, professeur de français, donne à ses petits lycéens. Le sujet : “Postez-vous à un endroit du centre-ville entre 9h00 et 10h30 et écrivez ce que vous voyez…”. 4. Il y a les vingt-cinq copies d’élève de première dans le roman. Enfin là je tique un peu quand même, parce que des classes de lycée à 25, ça fait belle lurette qu’on n’en a pas vu… En plus, ils ont tous de bonnes idées, même les cancres (ce qui me fait ajouter, Mme Darlène, que vous êtes particulièrement dure avec eux dans vos commentaires). 5. C’est un roman policier. Pendant que les élèves étaient postés aux quatre coins de la ville, Me Marideau, le notaire de la ville, est assassiné. Erwan, un élève de la classe, décide de mener l’enquête. 6. Il y a un plan de la ville au début avec l’emplacement des élèves dans la ville (comme c’est un peu nul comme raison, je la mets à la fin). Les petits bémols : 1. Des personnages survolés, esquissés. Erwan raconte son enquête, nous parle de sa famille peu aisée, de ses potes avec qui il engloutit rituellement des pâtisseries, de son histoire d’amour avec Cassandre, dont la famille est bien plus aisée que la sienne, ce qui pose un problème de classe. Oui mais en plus, Erwan résout quand même une enquête pour meurtre ET prépare son bac anticipé, tout ça en 220 pages … Plus les copies d’élèves, les coupures de journaux. Non, quelque chose ne fonctionne pas bien dans tout ça. Du coup je n’ai pas réussi à m’attacher aux protagonistes. 2. L’histoire n’est pas transcendée par l’écriture. Les copies d’élèves sont sympas, mais la narration d’Erwan est bien tristounette. Bilan : Un livre lu, un meurtre résolu, un bac anticipé de passé, une romance amorcée. De bonnes idées. Un livre à conseiller quand on aime les policiers.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Docpoulpe Posté le 15 Décembre 2017
              Construction très originale. Divertissant.
            • classe5C Posté le 9 Octobre 2017
              fkfrutkrktruty
            • Transfuge Posté le 8 Décembre 2016
              Un meurtre a été commis dans une ville de province. Au même moment, une classe de Première était sur les lieux pour participer à une expérience pédagogique demandée par leur professeur de Français: écrire un texte libre sur ce qu'ils voyaient autour d'eux. Deux lycéens décident de mener l'enquête; ils sont persuadés pouvoir démasquer le tueur en récoltant des indices dans les copies des élèves... Un roman policier original et plutôt bien ficelé: on a plaisir à découvrir la prose des ados et les commentaires de leur professeur. Par contre, la petite histoire d'amour qui se greffe là-dessus m'a parue inutile (mais peut-être ne suis-je pas assez "fleur bleue"?), et je n'ai pas trop accroché au style très "carré" de l'auteur, que j'apprécie pourtant beaucoup, notamment pour ses dystopies. Une lecture agréable donc, mais sans plus, qui pourra plaire aux jeunes dès 13 ans.
            • Sahlielle Posté le 10 Avril 2016
              Voilà un roman policier plein de rebondissements à l'idée de départ pour le moins originale. Des lycéens mènent l'enquête sur un meurtre à travers des copies de français. J'ai été totalement entraînée dans cette investigation un peu loufoque. Les personnages sont attachants ; j'ai bien aimé l'idée du club mangeur de gâteaux ! L'écriture est agréable, je me suis laissée porter. C'est un roman plein d'énergie.
            Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
            À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.