Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264061768
Code sériel : 4774
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Ainsi puis-je mourir

Collection : Domaine Français
Date de parution : 07/11/2013

Comme dans les contes de fées, il y a une rencontre magique : celle de Gabrielle, la romancière, et de Philip Sedley, un mariage et, bien sûr, un château. Sauf qu’ici, non loin de Cherbourg, dans ce pays de bocages et de légendes, entre ces murs épais, quatre cents ans...

Comme dans les contes de fées, il y a une rencontre magique : celle de Gabrielle, la romancière, et de Philip Sedley, un mariage et, bien sûr, un château. Sauf qu’ici, non loin de Cherbourg, dans ce pays de bocages et de légendes, entre ces murs épais, quatre cents ans plus tôt, a vécu une autre femme, Marguerite, qu’une passion tragique a menée à la mort. En faisant de ce destin le sujet de son nouveau roman, Gabrielle ne peut se douter qu’elle va en devenir la prisonnière. La fiction se mêle au réel, le passé au présent. L’histoire semble se répéter, telle une malédiction, et menace de faire de la jeune femme la dernière victime du château des Ravalet.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264061768
Code sériel : 4774
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • valerie1411 Posté le 12 Juillet 2017
    Les époques se mélange de manière habile. Un roman étrange, surprenant et intense. La plume de l’auteure est vraiment agréable. Une très bonne lecture et un très bon moment.
  • aureliestrega Posté le 12 Avril 2017
    J'ai eu du mal à le laisser! L'histoire met un peu de temps à démarrer car l'auteure plante bien le décor : une romancière se marie avec un riche noble et part vivre dans un château qui a hanté son enfance à cause de sa sombre malédiction. Elle décide pourtant d'écrire sur l'histoire de deux frères et sœurs amants condamnés dans le passé et qui auraient lancé la malédiction. Mais au fur et à mesure qu'elle développe son roman sa propre vie se complique, un ancien amant apparait ainsi que la sœur très aimante de son mari qu'elle ne connait finalement pas tant que ça... Et puis ne cherche-t-on pas à lui nuire, voire la tuer?... Quand l'histoire se met en place elle est très prenante!!
  • Anaid07 Posté le 5 Avril 2017
    Très habile traitement d'un sujet extrêmement difficile : l'inceste frère -soeur. Je ne connaissais pas la réalité historique de cet épisode, terrible châtiment pour de terribles sentiments.
  • ktylauney Posté le 6 Septembre 2016
    Quand elle arrive au château de Tourlaville avec son époux, propriétaire des lieux, Gabrielle est saisie par l'angoisse. Cette phrase de sa grand-mère qui l'a élevée résonne encore à ses oreilles : " - Je vais te raconter la sombre histoire des Ravalet, seigneurs de Tourlaville..." Gabrielle Dancel est romancière. Lors d'une dédicace à Cherbourg elle rencontre un bel homme riche, Philip Sedley. Très rapidement ils se marient et partent en voyage de noce en Italie. A leur retour ils vont vivre au château époque Renaissance où bizarrement le couple va faire chambre à part. Gabrielle a donc sa propre chambre magnifique qui lui servira de bureau pour y écrire son nouveau roman, l'histoire d'amour incestueuse entre Marguerite et Julien de Ravalet, frère et soeur, les amants maudits de Tourlaville. Nous passons donc de notre siècle avec la propre histoire de Gabrielle, à celle de Marguerite qui se déroule au XVII ème à l'époque du règne de Henri IV. Philip se montre peu expansif et peu loquace. Gabrielle s'aperçoit qu'elle ne connaît pas beaucoup de choses sur sa vie. La jeune femme est aussi discrète que lui, ayant enfoui au fond d'elle des secrets du passé. Une fois arrivés au... Quand elle arrive au château de Tourlaville avec son époux, propriétaire des lieux, Gabrielle est saisie par l'angoisse. Cette phrase de sa grand-mère qui l'a élevée résonne encore à ses oreilles : " - Je vais te raconter la sombre histoire des Ravalet, seigneurs de Tourlaville..." Gabrielle Dancel est romancière. Lors d'une dédicace à Cherbourg elle rencontre un bel homme riche, Philip Sedley. Très rapidement ils se marient et partent en voyage de noce en Italie. A leur retour ils vont vivre au château époque Renaissance où bizarrement le couple va faire chambre à part. Gabrielle a donc sa propre chambre magnifique qui lui servira de bureau pour y écrire son nouveau roman, l'histoire d'amour incestueuse entre Marguerite et Julien de Ravalet, frère et soeur, les amants maudits de Tourlaville. Nous passons donc de notre siècle avec la propre histoire de Gabrielle, à celle de Marguerite qui se déroule au XVII ème à l'époque du règne de Henri IV. Philip se montre peu expansif et peu loquace. Gabrielle s'aperçoit qu'elle ne connaît pas beaucoup de choses sur sa vie. La jeune femme est aussi discrète que lui, ayant enfoui au fond d'elle des secrets du passé. Une fois arrivés au château Philip la délaisse souvent, s'occupant de ses affaires et du parc. Un jour, de but en blanc, on la prévient que la soeur de Philip arrive au château. Première nouvelle pour Gabrielle qui ne savait même pas que son mari avait une soeur. Et, cerise sur le gâteau, elle va loger dans la chambre bleue du château, une des plus jolies, celle là même où dormait la demoiselle de Ravalet. Philip va alors passer tout son temps libre avec sa soeur, multipliant ses attentions et lui prodiguant toute sa tendresse. Et si le passé se répétait? Gabrielle se sent contrariée et rejetée. Elle en vient à se demander si le passé peut rejoindre le présent. "Ainsi puis-je mourir" est un beau roman. L'écriture de l'auteure Viviane Moore est fluide et agréable. Le récit est enrichi de belles descriptions tout en poésie de ma région, la Normandie. De plus je connais le château des Ravalet avec ses tourelles et son parc magnifique. Quant à l'intrigue du roman et à sa fin elles sont quelque peu prévisibles mais qu'importe, je me suis laissée bercer par le charme des mots et j'ai passé un excellent moment de lecture. A ceux qui vont découvrir ce roman il est plus judicieux de se documenter auparavant sur l'histoire de Julien et Marguerite de Ravalet pour pouvoir se fondre au mieux dans le récit de Viviane Moore.
    Lire la suite
    En lire moins
  • BenedicteBiblio Posté le 10 Octobre 2015
    Comme dans les contes de fées, tout commence par une rencontre magique : celle de Gabrielle, romancière, et de Philip Sedley. Un coup de foudre et un voyage de noces idyllique plus tard, le couple s’installe dans la demeure familiale, le château des Ravalet. Désireuse de travailler sur un nouveau roman, Gabrielle entreprend d’écrire une biographie. C’est décidé, celle-ci tournera autour du vécu tumultueux et du destin tragique de Marguerite de Tourlaville, une jeune femme ayant vécu à Ravalet il y a quatre cents ans. Très vite, le passé semble rattraper Gabrielle. Comme si tout était amené à se répéter… Autant ne pas tourner plus longtemps autour du pot, cette lecture est pour moi un quasi coup de cœur ! Un somptueux château, un brin de mystère et une plongée dans l’Histoire : ce roman avait déjà de nombreux atouts pour me plaire. Sans compter la couverture que je trouve sublime. Ma rencontre avec Viviane Moore (auteure française née à Hong Kong) est pour le coup réussie. J’ai apprécié ce voyage entre deux mondes. Une époque contemporaine met ainsi en scène le quotidien de Gabrielle et de son mari, tandis que la seconde (située sous le règne d’Henri IV) relate le... Comme dans les contes de fées, tout commence par une rencontre magique : celle de Gabrielle, romancière, et de Philip Sedley. Un coup de foudre et un voyage de noces idyllique plus tard, le couple s’installe dans la demeure familiale, le château des Ravalet. Désireuse de travailler sur un nouveau roman, Gabrielle entreprend d’écrire une biographie. C’est décidé, celle-ci tournera autour du vécu tumultueux et du destin tragique de Marguerite de Tourlaville, une jeune femme ayant vécu à Ravalet il y a quatre cents ans. Très vite, le passé semble rattraper Gabrielle. Comme si tout était amené à se répéter… Autant ne pas tourner plus longtemps autour du pot, cette lecture est pour moi un quasi coup de cœur ! Un somptueux château, un brin de mystère et une plongée dans l’Histoire : ce roman avait déjà de nombreux atouts pour me plaire. Sans compter la couverture que je trouve sublime. Ma rencontre avec Viviane Moore (auteure française née à Hong Kong) est pour le coup réussie. J’ai apprécié ce voyage entre deux mondes. Une époque contemporaine met ainsi en scène le quotidien de Gabrielle et de son mari, tandis que la seconde (située sous le règne d’Henri IV) relate le vécu et les tourments de Marguerite de Tourlaville. Au fil des pages, un phénomène très curieux se met en place. Comme si les évènements survenus il y a quatre cents ans se remettaient en marche pour tourmenter le quotidien de Gabrielle et de Philip. Ce roman m’a tout de suite fait penser à Rebecca de Daphné du Maurier (que j’avais littéralement adoré et dévoré). Les similitudes sont là : une cour et un mariage express, un grand domaine familial, du mystère, une jeune femme timide qui se doit de faire sa place dans un milieu social qui lui est totalement étranger. J’ai une nouvelle fois été séduite. Au-delà de ces petites remarques, Viviane Moore fait état d’une grande habileté pour reconstituer la Normandie des années 1600. En suivant Marguerite, nous en apprenons ainsi énormément sur le quotidien des nobles de l’époque. L’auteure réussit tout autant la prouesse de jongler entre deux périodes sans ennuyer une seule seconde son lecteur. Je dois vous dire que j’ai autant été captivée par le quotidien de Gabrielle que par celui de Marguerite. Le présent qui regorge de détails étranges et dramatiques nous fait craindre pour la vie de notre héroïne romancière… Menace, chantage affectif, une relation amoureuse brusquement teintée de doutes et de peurs. L’étau semble peu à peu se resserrer autour de Gabrielle. Vous l’aurez compris, je suis passée in extremis à côté du coup de cœur. J’ai malheureusement deux bémols. J’ai été moins emballée par la passion éprouvée par Marguerite. Autant vous l’avouer, celle-ci m’a gênée (je ne préfère pas vous en dire plus pour ne pas vous dévoiler une partie de l’intrigue). Ma deuxième réserve concerne justement l’intrigue en elle-même. Je la trouvais originale et bien trouvée, lorsque je me suis rendu compte que Viviane Moore s’était en fait inspirée de l’Histoire, la vraie. Le château des Ravalet existe ainsi réellement : il se situe non loin de Cherbourg. Le personnage de Marguerite de Tourlaville est également on ne peut plus réel. Je ne sais pourquoi, je n’ai pas pu m’empêcher de ressentir une petite pointe de déception en apprenant que l’auteure n’avait pas tout imaginé. Sans quoi, le coup de cœur aurait été assuré.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !