Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782264074485
Code sériel : 99999
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 522
Format : 128 x 197 mm
Angélus
Date de parution : 05/03/2020
Éditeurs :
10/18

Angélus

Date de parution : 05/03/2020
An de grâce 1165. En terre d’Occitanie. Deux abbayes, deux jours, deux crimes.
1165. Les corps suppliciés des victimes, qui appartiennent à l’atelier du tailleur de pierre Jordi de Cabestan, ont été déguisés en anges dérisoires. La panique se répand. Certains voient dans... 1165. Les corps suppliciés des victimes, qui appartiennent à l’atelier du tailleur de pierre Jordi de Cabestan, ont été déguisés en anges dérisoires. La panique se répand. Certains voient dans ces crimes la main du diable. D’autres soupçonnent les adeptes de cette nouvelle secte que l’on nommera bientôt les «... 1165. Les corps suppliciés des victimes, qui appartiennent à l’atelier du tailleur de pierre Jordi de Cabestan, ont été déguisés en anges dérisoires. La panique se répand. Certains voient dans ces crimes la main du diable. D’autres soupçonnent les adeptes de cette nouvelle secte que l’on nommera bientôt les « Cathares ». Au grand scandale de l’Église de Rome, ceux-ci prétendent être les Vrais Chrétiens.
L’archevêque de Narbonne missionne un jeune noble, Raimon de Termes, afin de découvrir l’assassin. Les « hérétiques » désignent une des leurs, Aloïs de Malpas, pour les disculper. De son côté, Jordi de Cabestan veut venger ses compagnons. Trois enquêtes labyrinthiques vont les mener vers une vérité qu’aucun d’entre eux n’imaginait.

PRESSE :
"Une formidable fresque historique dans la lignée de celles du maître, Umberto Eco." Le Figaro
"Angélus, avec pour toile de fond une Occitanie médiévale magnifiquement restituée et une intrigue solidement ancrée dans cette région d’origine de l’auteur, est totalement en phase avec cette promesse de nos 44 radios locales : valoriser au quotidien l’histoire, les patrimoines régionaux et ceux qui par passion et avec talent, nous les rendent accessibles." Jean-Emmanuel Casalta, remise du Prix France Bleu – Grands Détectives
"Aux développements érudits d'un Umberto Eco ou d'un Peter Tremayne, Soulié préfère le romanesque et la trame policière purs, tout en soignant l'arrière-plan politique et religieux troublé d'une province en proie aux luttes d'intérêts. Entre fanatisme, batailles de pouvoir, meurtres en cascade et cheminement intérieur des personnages, on ne s'ennuie pas un instant." Isabelle Mity, Historia
"Dans une ambiance digne du Nom de la Rose, François-Henri Soulié nous entraîne dans le monde fascinant des Cathares... [Le XIIe] siècle s'est exprimé par la foi et Dieu était omniprésent [...]. La foi, encore aujourd'hui, qu'elle soit religieuse, politique ou idéologique, peut conduire au fanatisme et devenir criminelle. Angélus est un livre de révolte contre ce fanatisme." La Dépêche du Midi
"Ce roman policier utilise ses personnages pour immerger son lecteur dans le Moyen Âge […]. Cette enquête captivante se distingue aussi par son écriture teintée de langage médiéval." La Vie
" On est frappés par la précision. On y est, c’est vraiment le Moyen Âge. On a l’impression que c’est un historien qui écrit un livre, plutôt qu’un romancier qui écrit une intrigue dans un contexte historique. […] C’est là le tour de force : ce n’est pas un roman carte postale, on est réellement plongés dans cette enquête." France Bleu réseau national
"C’est un roman qui vous embarque dès les toutes premières lignes, […] grâce non seulement à l’intrigue, mais aussi à cette écriture magnifiquement élevée." France Bleu Occitanie
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264074485
Code sériel : 99999
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 522
Format : 128 x 197 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Chaterine Posté le 13 Mai 2022
    Une histoire policière qui se déroule au 12ème siècle et pour l'essentiel dans le milieu monastique, voilà qui nous rappelle le Nom de la Rose de Umberto Eco, comme le souligne la critique du Figaro. Dans ce long récit nous suivons alternativement 3 groupes de héros sympathiques : Un jeune noble récemment adoubé, un "imagier" c'est à dire un sculpteur spécialisé dans les oeuvres pieuses, et un petit groupe de cathares. De mystérieux meurtres sont commis, avec une mise en scène digne des romans d'épouvante les plus cruels. On côtoie également de hauts responsables religieux, tous retors et sans scrupules. On ne s'ennuie certes pas avec ce livre, mais il me semble bien loin d'avoir la qualité du récit d'Umberto Eco. Ni par le style, ni par la construction, et pas davantage par la densité des personnages, assez monolithiques dans l'ensemble.
  • Bequelune Posté le 6 Février 2022
    Nous sommes en plein Moyen-Âge occitan, près de Carcassonne en 1165. Pourtant ce bouquin est un polar. Je ne lis pas beaucoup de romans policiers historiques, pas beaucoup de romans policiers tout courts en fait, mais j’ai beaucoup aimé cette enquête médiévale. Le spitch de départ est assez simple : on retrouve un tailleur de pierre, pendu à un arbre, auquel on a planté dans le dos des ailes d’oie… une sorte de caricature d’ange tué. Il y aura d’autres morts, suivant la même macabre mise en scène. Évidemment, en plein 12e siècle, il n’y a pas vraiment de policier car le métier n’existe pas. Aussi, ce sont deux personnages qui vont chacun mener l’enquête de leur coté : un maitre tailleur de pierre, et un jeune chevalier tout juste adoubé. L’histoire, pourtant, ne se limite pas à ces deux héros et l’on suit d’autres protagonistes, dont le portrait est bien soigné et leurs caractères attachants : je pense surtout à la jolie cathare Aloïs, et à son gamin adoptif à la diction si particulière, mais on croise aussi un apothicaire alchimiste, des moines en tout genre, un paysan converti à la foi des bons hommes… Le récit alterne entre les points de... Nous sommes en plein Moyen-Âge occitan, près de Carcassonne en 1165. Pourtant ce bouquin est un polar. Je ne lis pas beaucoup de romans policiers historiques, pas beaucoup de romans policiers tout courts en fait, mais j’ai beaucoup aimé cette enquête médiévale. Le spitch de départ est assez simple : on retrouve un tailleur de pierre, pendu à un arbre, auquel on a planté dans le dos des ailes d’oie… une sorte de caricature d’ange tué. Il y aura d’autres morts, suivant la même macabre mise en scène. Évidemment, en plein 12e siècle, il n’y a pas vraiment de policier car le métier n’existe pas. Aussi, ce sont deux personnages qui vont chacun mener l’enquête de leur coté : un maitre tailleur de pierre, et un jeune chevalier tout juste adoubé. L’histoire, pourtant, ne se limite pas à ces deux héros et l’on suit d’autres protagonistes, dont le portrait est bien soigné et leurs caractères attachants : je pense surtout à la jolie cathare Aloïs, et à son gamin adoptif à la diction si particulière, mais on croise aussi un apothicaire alchimiste, des moines en tout genre, un paysan converti à la foi des bons hommes… Le récit alterne entre les points de vue des différents personnage. L’histoire prend son temps, nous ne sommes pas dans un format thriller avec de gros retournements de situation, mais plutôt dans un polar où c’est l’ambiance qui fait la réussite du livre. L’auteur, souvent, utilise de vieux mots, et ce vocabulaire spécifique au monde médiéval accentue l’immersion dans le monde qu’il raconte. Bref, j’ai trouvé que c’était une belle réussite, qui peut plaire au-delà des stricts amateurs du genre policier.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Thrillarhist Posté le 6 Février 2022
    Ça ne peut pas être un coup de cœur, PARCE QUE MONSIEUR SOULIÉ ME L'A PIÉTINÉ ! ;-( Ce livre était TELLEMENT BEAU que je suis en train de me décomposer d'amour et de tristesse. Monsieur Soulié, bravo. Allons-y plus précisément xD Toute l'intrigue se déroule en Occitanie à la fin du XIIe siècle. Mais toute l'action est au présent ! Ce temps peut désarçonner mais il immerge à merveille dans ces temps médiévaux. Le vocabulaire et la syntaxe sont d'époque, dans les paroles et les expositions. Tout ça force une lecture un peu plus appliquée, voir de rares recherches de mots, mais qui reste extrêmement agréable tant les descriptions de François-Henri Soulié sont belles. Dans d'autres livres j'ai été touchée par les expositions de lieux où de sentiments, ici j'ai été complètement emportée. Nous suivons les routes de trois personnages différents et de leurs entourages. Oui j'aime trop le roman choral xD L'histoire se déroule en quatre jours, et les meurtres des anges sont le centre de l'intrigue. Ces personnages éloignés avec leurs enquêtes nous donnent plusieurs visions des meurtres. Mais également des histoires plausibles quant au responsable de ces crimes. Chacune des théories reste envisageable jusqu'aux rencontres des points de vues principaux. L'intrigue tourne beaucoup autour des... Ça ne peut pas être un coup de cœur, PARCE QUE MONSIEUR SOULIÉ ME L'A PIÉTINÉ ! ;-( Ce livre était TELLEMENT BEAU que je suis en train de me décomposer d'amour et de tristesse. Monsieur Soulié, bravo. Allons-y plus précisément xD Toute l'intrigue se déroule en Occitanie à la fin du XIIe siècle. Mais toute l'action est au présent ! Ce temps peut désarçonner mais il immerge à merveille dans ces temps médiévaux. Le vocabulaire et la syntaxe sont d'époque, dans les paroles et les expositions. Tout ça force une lecture un peu plus appliquée, voir de rares recherches de mots, mais qui reste extrêmement agréable tant les descriptions de François-Henri Soulié sont belles. Dans d'autres livres j'ai été touchée par les expositions de lieux où de sentiments, ici j'ai été complètement emportée. Nous suivons les routes de trois personnages différents et de leurs entourages. Oui j'aime trop le roman choral xD L'histoire se déroule en quatre jours, et les meurtres des anges sont le centre de l'intrigue. Ces personnages éloignés avec leurs enquêtes nous donnent plusieurs visions des meurtres. Mais également des histoires plausibles quant au responsable de ces crimes. Chacune des théories reste envisageable jusqu'aux rencontres des points de vues principaux. L'intrigue tourne beaucoup autour des religions, des Cathares et catholiques et de complots politiques. C'est glaçant, même si l'Église est à peine trop diabolisée pour moi, bien que ce ne soit pas gratuitement et toujours justifié. Le seul point plus négatif est une exposition légèrement longue au début de l'ouvrage. Il y a un moment avant l'intrigue policière pour exposer les quotidiens de trois aspects différents de la société. C'est un peu long mais nécessaire et magnifique ! L'objet aussi est magnifique ! xD Bref, ce roman m'a complètement retournée ! J'aime énormément la plume de François-Henri Soulié ! Mais j'ai quand même mal au cœur…
    Lire la suite
    En lire moins
  • Alexmotamots Posté le 24 Janvier 2022
    L’auteur m’a plongé en plein Moyen-Age à la fois au milieu des Parfaits (que l’on n’appelait pas encore Cathares) et d’une abbaye en plein chantier dont le chef n’est pas loin de sa fin. J’ai aimé l’alternance des chapitres suivant un des 3 personnages principaux : le jeune noble fraichement adoubé qui découvre la politique ; la femme mûre Aloïs qui a choisi la Vraie Foi en toute conscience ; l’imagier Jordi qui voit ses compagnons mourir un à un de terrible façon. L’auteur n’hésite pas à mêler des mots d’anciens français dans sa narration sans que cela ne gène la lecture, et qui lui donne un peu plus une tonalité historique. Une enquête passionnante dans une atmosphère médiévale pleine de chausse-trappe et d’hommes de main. L’image que je retiendrai : Celle du chef de la congrégation sur son trône à roues ferrées.
  • yeroliote Posté le 14 Janvier 2022
    J'ai vraiment aimé voyagé dans la région Occitanie moyenâgeuse, où des crimes sont commis. Des meurtres mystérieux, des rebondissements, des personnages très intéressants surtout parce qu'ils ont un statut social très différents ( un chevalier, un tailleur de pierre renommé et une tisserande) qui vont enquêter chacun de leurs côtés. Au delà de l'enquête elle-même, c'est aussi un récit sur les luttes religieuses, les luttes pour le pouvoir. Et hymne à la tolérance et à l'ouverture d'esprit face aux manipulations, aux haines et à l'obscurantisme.
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !