Lisez! icon: Search engine
Syros
EAN : 9782748525366
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 154 x 225 mm

Ceux des limbes

Collection : Hors collection
Date de parution : 05/04/2018
La forêt est devenue le territoire des limbes.
Le risque de contamination se cache dans chaque zone d’ombre.
Préparez-vous à vivre une expédition sous haute tension.
 
Du haut du Mont-Survie, Oto admire chaque jour la forêt qui l’encercle à perte de vue. Elle est si belle qu’il en oublierait presque ce qui se tapit sous les arbres. Mais lorsque la montagne s’endort, que les lumières s’éteignent et que les voix s’effacent, le vent résonne d’un chant... Du haut du Mont-Survie, Oto admire chaque jour la forêt qui l’encercle à perte de vue. Elle est si belle qu’il en oublierait presque ce qui se tapit sous les arbres. Mais lorsque la montagne s’endort, que les lumières s’éteignent et que les voix s’effacent, le vent résonne d’un chant inhumain, effroyable : le gémissement des limbes, les victimes de l’épidémie. Bientôt, Naha devra passer plusieurs jours et plusieurs nuits dans la forêt. Oto refuse de rester cloîtré en espérant le retour de celle qu’il aime plus que tout. Quitte à être une proie de plus, il va sortir lui aussi.

Roman publié sous la direction de Denis Guiot.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782748525366
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 154 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • malittleclementine Posté le 5 Décembre 2019
    J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman jeunesse qui n’a certes rien d’exceptionnel, mais qui est tellement addictif et prenant qu’il se dévore sans aucun problème. L’histoire est en effet extrêmement bien menée, intense, haletante, très efficace, prenante, immersive et ma foi plutôt bien rythmée si on oublie les 100 premières pages que j’ai personnellement trouvées un peu longuettes et durant lesquelles je me suis quelque peu ennuyée, mais rien de grave je vous rassure… car une fois bien prise dans l’histoire je n’ai plus pu m’arrêter et honnêtement, le reste du roman se dévore presque tout seul.
  • Salameche65 Posté le 27 Novembre 2019
    livre pleins de surprise agréable à lire et relativement fluide. il paraissait sombre mais est plus tôt un message d’espoir.
  • verauxinelle Posté le 4 Septembre 2019
    Dans un futur apocalyptique, le monde a été décimé par une épidémie due à un champignon, qui transforme les hommes en "limbes" ( sorte de zombies). La forêt est devenue leur territoire. Le risque de contamination se cache dans chaque zone d'ombre. Du haut du Mont Survie, Oto, qui était pourtant exempté, va suivre en cachette le groupe d'ado qui sort plusieurs jours pour un rite de passage. Mais évidemment, rien ne se passe comme prévu ! J'avais envie de lire ce livre depuis que j'avais entendu l'auteure en parler lors d'une conférence aux Imaginales il y a 2 ans... je suis bien contente d'avoir enfin découvert son univers ! J'ai passé un super moment avec Oto et Naha. Riche en rebondissements, entre aventure, jalousie et rivalité, un univers très bien construit autour d'un parcours initiatique. Des personnages surprenants, aux tempéraments forts, qu'on découvre petit à petit et qu'on suit avec plaisir. Intense et addictif, j'ai beaucoup aimé ce roman, où la tension est omniprésente et au final haletant !
  • sylviedoc Posté le 21 Juin 2019
    Ayant déjà lu "La maison des reflets" de la même auteure (désolée, mais je trouve le mot "autrice" carrément horrible !), et l'ayant apprécié, je ma suis plongée avec impatience dans celui-ci. Bien que très différent du précédent, on y retrouve certains éléments : l'histoire se déroule certes dans le futur, mais un futur où certaines choses n'ont que peu changé. Par exemples les classes sociales sont toujours présentes, matérialisées par le niveau où l'on habite dans le Mont-Survie, les classes dirigeantes se trouvant naturellement au sommet, et les ouvriers affectés aux basses besognes tout en bas. La mort est aussi omniprésente, mais si dans "La maison des reflets" on maintenait une illusion de vie par le biais des hologrammes, ici les Limbes, ces humains contaminés massivement par un champignon, se voient infliger une longue agonie pendant laquelle ils représentent un danger pour les habitants du Mont-Survie, et sont donc maintenus à tout prix à l'extérieur de la forteresse. Mais un rite d'initiation veut que les adolescents sortent par petits groupes et accomplissent un parcours au sein de la nature et des ruines d'avant l'épidémie et soient exposés aux dangers qui s'y cachent, entre autres les attaques de "Ceux... Ayant déjà lu "La maison des reflets" de la même auteure (désolée, mais je trouve le mot "autrice" carrément horrible !), et l'ayant apprécié, je ma suis plongée avec impatience dans celui-ci. Bien que très différent du précédent, on y retrouve certains éléments : l'histoire se déroule certes dans le futur, mais un futur où certaines choses n'ont que peu changé. Par exemples les classes sociales sont toujours présentes, matérialisées par le niveau où l'on habite dans le Mont-Survie, les classes dirigeantes se trouvant naturellement au sommet, et les ouvriers affectés aux basses besognes tout en bas. La mort est aussi omniprésente, mais si dans "La maison des reflets" on maintenait une illusion de vie par le biais des hologrammes, ici les Limbes, ces humains contaminés massivement par un champignon, se voient infliger une longue agonie pendant laquelle ils représentent un danger pour les habitants du Mont-Survie, et sont donc maintenus à tout prix à l'extérieur de la forteresse. Mais un rite d'initiation veut que les adolescents sortent par petits groupes et accomplissent un parcours au sein de la nature et des ruines d'avant l'épidémie et soient exposés aux dangers qui s'y cachent, entre autres les attaques de "Ceux des Limbes". La première partie est consacrée à la description de la vie dans le Mont-Survie, on y fait connaissance avec les personnages, notamment les ados qui vont effectuer leur sortie ensuite. Les caractères sont bien campés, et c'est vrai qu'on peut les trouver un peu stéréotypés, comme je l'ai lu dans certaines critiques. Mais un roman destiné aux ados doit pouvoir permettre au plus grand nombre de s'y retrouver, il me semble donc difficile d'échapper à certains clichés. L'organisation sociale et politique me semble cohérente et facilement compréhensible, on va à l'essentiel et la vie d'avant n'est que peu évoquée, ce n'est pas le sujet. La seconde partie est consacrée à la sortie proprement dite. On suit Naha et ses compagnons, un groupe assez hétéroclite, plus ou moins bien équipé et préparé pour l'expédition. Comme il faut un leader, ce sera Rostre, à priori brutal et sans finesse (rustre ?). Il est amoureux de Naha, ou du moins il souhaite se l'approprier, mais elle a choisi depuis longtemps Otolan, le narrateur, avec qui elle partage une sensibilité pour la nature et ses beautés. Otolan, dit "Oto", qui bien qu'exempté de la sortie n'a pu supporter de laisser sa belle affronter les dangers en compagnie de Rostre et se joint clandestinement au groupe. La suite ... dans le livre ! Sans conteste une réussite, ce roman se lit d'une traite et est d'un accès facile, mais sans mièvrerie, y compris pour l'aspect sentimental. Cette jeune auteure rencontre beaucoup de succès auprès de mes élèves à partir de 14 ans environ, et ce roman a également été proposé dans le cadre d'un prix littéraire destiné aux lycéens du professionnel. J'espère que ses 3 premiers romans préfigurent une belle carrière.
    Lire la suite
    En lire moins
  • AnneClaire29 Posté le 14 Février 2019
    Du haut du Mont-Survie, la population essaie de (sur)vivre. Cela fait longtemps maintenant que la civilisation a été décimée par une maladie. Un champignon qui infecte les humains et les transforment en zombies marchant sans but, à part pour infecter les derniers survivants. Oto, Naha, Pietro vivent sur ce Mont-Survie, où la vie est régie par les dix-sept cercles. Chaque cercle est réservé pour une partie de la population. Plus on est en bas, plus les basses besognes vous attendent et plus vous arrivez dans les premiers cercle, plus votre situation est confortable. Oto était pourtant un enfant du dix-septième cercle, mais une invasion de limbes a décimé sa famille et il est le seul rescapé retrouvé par l'équipe d'éclaireurs. Il va alors intégrer les premiers cercle et avoir une éducation. A leur quinzième anniversaire, tout les ados doivent effectuer la sortie qui est le rite de passage à l'âge adulte. Oto découvre que Naha, sa plus proche amie, va en faire partie avec son pire ennemie Rostre. Alors que lui, Oto, est exempté de sortie du fait de sa survie il y a dix ans, il va braver l'interdit et suivre Naha pour la protéger. J'ai découvert Camille Brissot avec La maison des... Du haut du Mont-Survie, la population essaie de (sur)vivre. Cela fait longtemps maintenant que la civilisation a été décimée par une maladie. Un champignon qui infecte les humains et les transforment en zombies marchant sans but, à part pour infecter les derniers survivants. Oto, Naha, Pietro vivent sur ce Mont-Survie, où la vie est régie par les dix-sept cercles. Chaque cercle est réservé pour une partie de la population. Plus on est en bas, plus les basses besognes vous attendent et plus vous arrivez dans les premiers cercle, plus votre situation est confortable. Oto était pourtant un enfant du dix-septième cercle, mais une invasion de limbes a décimé sa famille et il est le seul rescapé retrouvé par l'équipe d'éclaireurs. Il va alors intégrer les premiers cercle et avoir une éducation. A leur quinzième anniversaire, tout les ados doivent effectuer la sortie qui est le rite de passage à l'âge adulte. Oto découvre que Naha, sa plus proche amie, va en faire partie avec son pire ennemie Rostre. Alors que lui, Oto, est exempté de sortie du fait de sa survie il y a dix ans, il va braver l'interdit et suivre Naha pour la protéger. J'ai découvert Camille Brissot avec La maison des reflets lors de la pré-sélection pour le Prix des Incorruptibles. C'est avec joie que je découvre cette nouvelle histoire totalement différente mais tout aussi prenante, avec un univers et des personnages tout aussi différents. Un bon roman ado qui sait ménager le suspense sur le devenir du couple Oto/Naha, les relations entre les ados des différents cercle qui doivent cohabiter et survivre pendant la sortie, ... La fin aurait mériter d'être plus conséquente surtout avec les derniers rebondissements. J'ai trouvé cela un peu trop vite expédier... à moins qu'une suite soit prévu.
    Lire la suite
    En lire moins
SYROS, LA NEWSLETTER ALTERNATIVE !
Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !