Lisez! icon: Search engine

La Chasse au Snark

Seghers
EAN : 9782232123528
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 96
Format : 170 x 260 mm
La Chasse au Snark

Mahendra SINGH (Dessinateur), Louis ARAGON (Traducteur)
Date de parution : 08/11/2012

Le nonsense délirant de Lewis Carroll, le surréalisme rêveur d’Aragon,
le coup de crayon inspiré de Mahendra Singh : un classique d'hier revisité aujourd'hui en roman graphique chez Seghers.

Depuis sa parution en avril 1876, La Chasse au Snark n’a cessé de fasciner petits et grands. À ceux qui y voyaient une allégorie de la quête du bonheur ou de la célébrité, Lewis Carroll répondait : « J’ai bien peur de n’avoir voulu dire que des inepties ! »...

Depuis sa parution en avril 1876, La Chasse au Snark n’a cessé de fasciner petits et grands. À ceux qui y voyaient une allégorie de la quête du bonheur ou de la célébrité, Lewis Carroll répondait : « J’ai bien peur de n’avoir voulu dire que des inepties ! » Les huit « crises » qui composent ce récit en 141 quatrains racontent les aventures d’un équipage de quelques hurluberlus (dont L’Homme à la cloche, un avocat, un banquier, un marchant de bonnets, un agent de change, un castor et Machinchouette) partis en mer à la recherche d’une créature chimérique : le Snark, mot-valise contractant les mots anglais de shark (requin) et de snail (escargot). Débarqués dans l’île du Jabberwock pour capturer la bête, ils la « traqueront avec des gobelets », la « poursuivront avec des fourches et de l’espoir », la « menaceront avec une action de chemin de fer », et la « charmeront avec des sourires et du savon ». L’Avocat rêvera une parodie de procès, le Banquier mourra croqué par un Bandersnatch, et Machinchouette s’évanouira au moment de découvrir que le Snark qu’il avait fièrement dépisté se trouvait être un Boojum. Espèce autrement dangereuse, « voyez-vous ».
Au cours de cette épopée, le lecteur est engagé dans quantités de jeux de mots et de sonorités, dont la traduction d’Aragon, extrêmement ludique et accessible, offre de miraculeuses équivalences. Sans doute parce qu’il voyait une « nécessité à traduire même le non-sens »… Ce texte est aujourd’hui brillamment mis en images, à la manière d’un roman graphique surréaliste, par le dessinateur canadien Mahendra Singh.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782232123528
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 96
Format : 170 x 260 mm
Seghers

Ils en parlent

« Une BD littéraire élégante et sophistiquée, pour s’évader dans le monde chimérique et burlesque de l’auteur d’Alice aux pays des merveilles. »
Les Échos

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • PhilippeCastellain Posté le 30 Décembre 2017
    Petit conte absurde et plein de gaité N’ayant pas plus de raison que n’en a L’homme à la cloche de sans cesse l’agiter Ou le boucher d’affuter son coutelas. Un sage professeur de mathématiques Qui n’aimait fréquenter que les enfants Et inventait des mondes fantastiques L’écrivit un beau jour en chantonnant. Ces Snarks si mystérieux, que sont-ils Où donc se cache leur lointaine île Lecteur trop curieux, tu ne le sauras Qu’en cherchant dans ton imagination Mais prend garde dans ton exploration Ou jamais, jamais l’on ne te reverra !
  • colimasson Posté le 21 Juillet 2015
    C’est qui le Snark ? Un grand méchant au nom qui fait pas peur, qu’on cherche et qu’on ne trouve pas, qui n’existe sans doute même pas, qui condamne des vies de matelots, des mecs qui attendent pour le voir sortir de l’eau. Homère peut bien s’en foutre, l’épopée du Snark est trop modeste pour lui faire l’ombre. Mais qui découvre la chasse au Snark oublie les épopées sérieuses. On danserait presque sur le bateau, et Homère jouerait du xylophone. Carroll triomphe à sa manière, dans l’oubli et l’insouciance du chant et nananère.
  • coquecigrue Posté le 11 Août 2011
    Absurde et réjouissante que cette Chasse au Snark, à commencer par l'avant-propos de l'auteur ; bien plus profonde qu'il n'y paraît, fantastique mais guère gratuite, et certainement pas pour les enfants qui auront du mal à en saisir les finesses. Je l'ai lue dans une excellente traduction polonaise. Je ne sais si la française est à la hauteur ;) mais si vous maîtrisez suffisamment l'anglais pour traquer le néologisme plus vrai que nature et démêler le vrai du faux, ne vous privez surtout pas de la version originale.
  • Melisende Posté le 6 Septembre 2010
    Si vous voulez savoir ce que sont les « fluctueux » et les « verchons », je ne peux que vous conseiller la lecture de ce petit livre. Le tout se lit très vite, mais on peut passer des heures sur un mot, à réfléchir aux différents sens, aux nombreuses traductions et aux commentaires du linguiste. Vous l’aurez compris, cette deuxième partie a largement ma préférence, mais La Chasse au Snark - qui est tout de même le titre « phare » - reste très distrayant, amusant et peut faire réfléchir également, si vous prenez le temps de « bien » lire !
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.