Lisez! icon: Search engine

La Garçonne

Presses de la cité
EAN : 9782258153776
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 312
Format : 140 x 225 mm
La Garçonne

Collection : Terres de France
Date de parution : 04/04/2019
On appelait Louison « la Garçonne », braconnière solitaire des bois de Sologne en ces années
1930. Presque dix ans plus tard, au terme d’un long exil dans le nord du Canada, elle revient sur les lieux d’un drame qu’elle n’a jamais oublié. A la fois par désir de vengeance et en quête de ses origines...
A vingt ans, sa beauté rousse ensorcelante et son indépendance dérangent. Celle qu'on surnomme "la garçonne" aime s'aventurer la nuit tombée dans la profondeur des bois pour braconner. Les villageois s'interrogent : pourquoi cette orpheline est-elle la protégée du puissant comte de Cressey ? Un soir de novembre 1937, deux... A vingt ans, sa beauté rousse ensorcelante et son indépendance dérangent. Celle qu'on surnomme "la garçonne" aime s'aventurer la nuit tombée dans la profondeur des bois pour braconner. Les villageois s'interrogent : pourquoi cette orpheline est-elle la protégée du puissant comte de Cressey ? Un soir de novembre 1937, deux hommes l'agressent. Un traumatisme dans sa chair qui va bouleverser pour toujours son rapport à la vie, à la mort. Emportant avec elle ses secrets, Louison décide un jour de quitter son village de Sologne. Loin de ceux qui ont veillé sur elle, enfant, loin de ceux qui la haïssent... Et loin aussi de celui qui n'a jamais cessé de l'aimer.
Pour mieux fomenter sa vengeance ? Quand les années noires de l'Occupation auront révélé, parmi les habitants de Saint-Roch, les valeureux et les lâches...

Gilbert Bordes, éternel conteur de la nature et des âmes.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258153776
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 312
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Gilbert Bordes nous offre un très beau roman d'aventures, d'amour, de secrets de famille et de petites histoires qui croisent la Grande histoire."
Le Journal de Gien
"Un roman poignant"
Centre Presse Le Quotidien de la Vienne
"Une vengeance âpre et juste, qui porte en elle les germes de la réconciliation et de la reconstruction."
La Montagne

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • meknes56 Posté le 12 Octobre 2019
    Un roman sans grande originalité mais écrit d'une façon simple, fluide et agréable. Un roman du terroir qui nous divertit et nous plonge en Sologne avant et après la seconde guerre. Le personnage principale est sympathique comme souvent dans ce genre de roman. Ce récit permet de s'évader sans trop se casser la tête et c'est ce que je demande à cette littérature dont je suis fan...En conclusion : un livre captivant, récréatif mais somme toute pas inoubliable.
  • sarahdu91 Posté le 25 Août 2019
    Un auteur de roman de terroir que je découvre, une écriture simple et à la fois délicate mais une intrigue qui reste dans la limite du raisonnable et fort convenue. Tous les éléments du terroir sont réunis, la jeune fille orpheline, belle et sauvageonne va subir un viol, se retrouve enceinte, subit la risée des villageois et j'en passe... entre les cancans de village, les jalousies et autres, il y aura bien un moment où Louison aura sa vengeance à mettre en place. Je retiens donc que ce roman était sympathique mais quelques digressions au second tiers du livre m'ont un peu ennuyée, l'auteur nous fait croire à certaines choses mais non, en fait ce n'est pas le cas...bon, c'est un peu léger comme rebondissement. La fin reprend un peu de vigueur mais reste assez simple et prévisible. Rien de bien original.
  • blogunpeudelecture Posté le 10 Juin 2019
    Je tiens tout d’abord à remercier Marie-Jeanne des « Éditions des Presses de la Cité » pour m’avoir fait découvrir ce livre de la « Collection Terres de France » et pour sa confiance. L’auteur nous plonge en pleine Sologne, quelques temps avant la Deuxième Guerre mondiale. Nous y faisons la connaissance de Louison, une jeune femme qui pourrait presque passer pour un garçon à cause de sa manière de s’habiller : veste grise, pantalon et casquette. Elle passe son temps à arpenter la forêt, un endroit qu’elle connaît comme sa poche. Tout cela lui vaut le surnom de « La garçonne ». C’est un esprit libre, indépendant qui ne se laisse pas enfermer dans une case, même si parfois cela la fait passer pour une excentrique, limite une sorcière. Je vais m’arrêter là pour l’histoire et notez bien que c’est une exception, car d’habitude je ne le fais pas. Cependant, cette fois-ci, j’avais besoin de vous planter le décor et de vous parler de ce personnage attachant, incomprise, mais incroyablement forte lorsque l’on voit tout ce qu’elle a traversé. Ce livre parle de vengeance et de règlements de compte, mais pas que… il parle aussi de quête de ses... Je tiens tout d’abord à remercier Marie-Jeanne des « Éditions des Presses de la Cité » pour m’avoir fait découvrir ce livre de la « Collection Terres de France » et pour sa confiance. L’auteur nous plonge en pleine Sologne, quelques temps avant la Deuxième Guerre mondiale. Nous y faisons la connaissance de Louison, une jeune femme qui pourrait presque passer pour un garçon à cause de sa manière de s’habiller : veste grise, pantalon et casquette. Elle passe son temps à arpenter la forêt, un endroit qu’elle connaît comme sa poche. Tout cela lui vaut le surnom de « La garçonne ». C’est un esprit libre, indépendant qui ne se laisse pas enfermer dans une case, même si parfois cela la fait passer pour une excentrique, limite une sorcière. Je vais m’arrêter là pour l’histoire et notez bien que c’est une exception, car d’habitude je ne le fais pas. Cependant, cette fois-ci, j’avais besoin de vous planter le décor et de vous parler de ce personnage attachant, incomprise, mais incroyablement forte lorsque l’on voit tout ce qu’elle a traversé. Ce livre parle de vengeance et de règlements de compte, mais pas que… il parle aussi de quête de ses origines, de non-dits, de secrets cachés, de ressentiments, de trahisons. La plume de Gilbert Bordes est fluide, forte, puissante, efficace et addictive. On se prend d’affection pour Louison et on a envie d’en savoir plus. Une histoire prenante au cœur de la Sologne d’avant et d’après-guerre qui nous prend aux tripes. Avec ce magnifique roman du terroir, Gilbert Bordes nous offre un condensé d'émotions qui se dévore et qui, pour moi, a été un très beau coup de cœur. Je vous le recommande vivement. N’hésitez pas ! À lire ! #Virginie
    Lire la suite
    En lire moins
  • montmartin Posté le 11 Mai 2019
    Nous sommes en Sologne juste avant la Deuxième Guerre mondiale, Louison avec sa veste grise, son pantalon et sa casquette parcourt la forêt, c'est son domaine, on l'a surnommée «#8201;la garçonne#8201;». Sa liberté, son indépendance, sa manière de vivre, sa sensualité sont une offense aux bonnes moeurs, une invitation à profiter d'elle. Pour certains c'est une sorcière, tout le monde sait que le roux porte malheur. Après avoir lu quelques livres un peu difficiles, j'avais envie de me laisser aller avec un roman du «#8201;terroir#8201;». L'écriture de Gilbert Bordes est reposante et dans sa première partie je me suis plongé avec plaisir dans ce roman dont la nature solognote est le principal personnage. Ensuite je dois reconnaître que le récit est beaucoup plus convenu. Gilbert Bordes exploite des thèmes un peu éculés la jeune sauvageonne qui ignore ses origines, l'héroïne qui disparaît et revient dans son village fortune faite pour se venger. Les rancœurs familiales, les secrets enfouis, l'après-guerre et les comptes à rendre pour ceux qui ont pactisé avec l'ennemi, trahi les amis, profité du système. Rien de bien original et une fin un peu fade.
  • ingridfasquelle Posté le 10 Mai 2019
    Né en Corrèze, Gilbert Bordes est l’auteur d’une cinquantaine de romans. Membre de la Nouvelle École de Brives, il a obtenu le prix RTL Grand Public pour La nuit des hulottes et la prix Maison de la Presse pour Le porteur de destins. Les Presses de la Cité on notamment publié Chante, rossignol et La belle main. Éternel conteur de la nature et des âmes, Gilbert Bordes m’avait déjà enchantée avec Le chant du papillon et plus récemment cette année avec Elle voulait voir la mer. Avec La Garçonne, Gilbert Bordes offre un roman chargé d’émotions, entre violence et passion, vengeance et complot, mensonge et trahison. Comme à son habitude, l’auteur y parle avec richesse de la nature, de la forêt mais aussi de la vie villageoise et de l’isolement de ces populations de la campagne profonde. Son roman, parfois dur, met en scène des personnages forts et authentiques, plongés dans l’ambiance délétère de l’immédiat après-guerre. Entre émotions mixtes et amertume, la France est alors loin des embrassades et des bals joyeux sur les places de village ! En Sologne, comme partout ailleurs, les heures sombres de l’Occupation vont révéler, qui, parmi les habitants de Saint-Roch, sont les valeureux et les lâches.... Né en Corrèze, Gilbert Bordes est l’auteur d’une cinquantaine de romans. Membre de la Nouvelle École de Brives, il a obtenu le prix RTL Grand Public pour La nuit des hulottes et la prix Maison de la Presse pour Le porteur de destins. Les Presses de la Cité on notamment publié Chante, rossignol et La belle main. Éternel conteur de la nature et des âmes, Gilbert Bordes m’avait déjà enchantée avec Le chant du papillon et plus récemment cette année avec Elle voulait voir la mer. Avec La Garçonne, Gilbert Bordes offre un roman chargé d’émotions, entre violence et passion, vengeance et complot, mensonge et trahison. Comme à son habitude, l’auteur y parle avec richesse de la nature, de la forêt mais aussi de la vie villageoise et de l’isolement de ces populations de la campagne profonde. Son roman, parfois dur, met en scène des personnages forts et authentiques, plongés dans l’ambiance délétère de l’immédiat après-guerre. Entre émotions mixtes et amertume, la France est alors loin des embrassades et des bals joyeux sur les places de village ! En Sologne, comme partout ailleurs, les heures sombres de l’Occupation vont révéler, qui, parmi les habitants de Saint-Roch, sont les valeureux et les lâches. C’est dans cette ambiance qui pèse sur la petite communauté villageoise comme une chape de plomb que Louison, la braconnière solitaire à la beauté ensorcelante va fomenter sa vengeance… S’il est question de vengeance toute personnelle, Gilbert Bordes décrit surtout la réalité et les duretés d’une période de notre histoire souvent passée sous silence ou présentée de manière idyllique. La France est un pays à genoux qu’il faut alors remettre debout rapidement, un pays où les gens souffrent de multiples traumatismes et où la violence est toujours à fleur de peau. Beaucoup réclament en effet vengeance contre les collaborateurs, mais aussi contre les délateurs et les profiteurs. L’histoire de Louison cristallise et illustre à merveille cette période trouble, cette France divisée et empreinte de ressentiment. Au fil des pages, l'intrigue s’enrichit et prend du volume jusqu’à son implacable et lumineux dénouement… À la fois témoignage historique et peinture sociale, La Garçonne est un beau roman rural, âpre et juste, dans lequel Gilbert Bordes déploie tout son talent de conteur. J’ai apprécié cette dépaysante et mystérieuse balade au cœur des forêts solognotes !
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.