RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Tête sous l'eau

            Robert Laffont
            EAN : 9782221215173
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 224
            Format : 135 x 215 mm
            La Tête sous l'eau

            Collection : Collection R
            Date de parution : 23/08/2018
            Par l'auteur de Je vais bien, ne t'en fais pas.

            Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l’air perdu. Il m’a pris dans ses bras et s’est mis à pleurer. Un court instant j’ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte.
            Puis il s’est écarté et j’ai vu un putain de sourire se former sur...

            Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l’air perdu. Il m’a pris dans ses bras et s’est mis à pleurer. Un court instant j’ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte.
            Puis il s’est écarté et j’ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal à sortir. Il a fini par balbutier : « On l’a retrouvée. Merde alors. On l’a retrouvée. C’en est fini de ce cauchemar. »
            Il se trompait. Ma soeur serait bientôt de retour mais nous n’en avions pas terminé.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221215173
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 224
            Format : 135 x 215 mm
            Robert Laffont
            16.00 €
            Acheter

            Ils en parlent

            Qu’importe [...] que le lecteur soit adulte ou adolescent. Il est touché.
            Michel Abescat / Télérama

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Livrinaa17 Posté le 9 Juin 2019
              Dans ce roman on va suivre le narrateur qui a perdu sa soeur. Enfin pour être plus exact sa soeur a disparu. Enlèvement, fugue ? Elle va réapparaître par miracle quelques temps après ! Beaucoup de questions fusent de la part de ses parents et de son frère. Bon alors... Il faut savoir que je ne suis pas une grande fan des petits romans (moins de 300 pages) que je trouve peu développé. Et celui ci n'a pas fait exception à la règle ! Tout va trop vite et quelques pages en plus aurait été top ! Le livre manque donc de profondeur et on ne s'attache pas aux personnages ! La fin elle aussi a été trop rapide... Je ne vais pas dire que je n'ai pas aimé, c'était une bonne lecture mais sans plus. Avec un sujet tout de même très intrigant, on a envie d'en apprendre plus, savoir ce qui lui est arrivé... C'est un roman rapide sans prise de tête. La plume de Olivier Adam ressemble un peu à celle de Arnaud Cathrine l'auteur de "À la place du coeur".
            • Matildany Posté le 31 Mai 2019
              Vingt ans après  son émouvant  " Je vais bien, ne t'en fait pas ", Olivier Adam traite à nouveau le sujet de la disparition d'une jeune fille, Léa,  et ses conséquences sur tous les membres de sa famille. Le couple n'a pas tenu, le fils adolescent, Antoine, timide et introverti, s'est encore plus replié sur lui-même. Mais cette fois-ci, Léa est retrouvée, après avoir été séquestrée pendant un an. Chacun devra, après avoir dû gérer sa douleur  et ses angoisses, se reconstruire et resserrer les liens. On découvre donc l'avant et l'après du drame, en alternance avec des lettres adressée  par Léa à un mystérieux destinataire. La tristesse est présente tout au long du roman, Olivier Adam évoque intelligemment que les retrouvailles peuvent être douloureuses, que tout ne redevient pas rose d'emblée,  qu'il n'y a pas qu'une victime, mais que tout son entourage a été en souffrance et chacun a créé l'exutoire qu'il a pu. Apparemment c'est un roman destiné aux jeunes  adultes, mais le style limpide d'Olivier Adam n'est pas différents de ses autres livres. Seul bémol,  la fin est un peu décevante, mais c'est une belle histoire, sensible et à l'écriture toujours agréable.
            • Mermere Posté le 25 Mai 2019
              Je ne connaissais pas du tout Olivier Adam, sauf de réputation bien sûr. Je n'avais jamais lu aucun de ces précédents romans. J'ai acheté celui-ci pour le CDI du collège. Ayant moi même surfé pendant plusieurs années à Tahiti, j'ai été happé par la couverture. J'ai tout de suite ressenti la force de la photo sur mes souvenirs, ces sessions de surf au coucher du soleil. Bref, je n'ai pas pu résister à cette magnifique image. En revanche, ne cherchez pas dans ce livre de moments agréables autour d'une petite session tranquille au coucher du soleil. Certes, l'histoire fait bien référence au surf, et à de nombreux moments du livre d'ailleurs, mais le surf est plutôt vu ici comme le seul moyen de s'oublier, de faire disparaître l'horreur du quotidien, un moyen de se vider la tête dans les machines à laver des vagues bretonnes. Pas vraiment l'esprit californien des Beach Boys, si vous voyez ce que je veux dire. Au delà du surf, il y a dans ce roman une histoire bouleversante. Un texte ahurissant, percutant, un coup de poing, une écriture vive, acérée, écrite avec des tessons de bouteille. Lire ce texte fait mal. C'est étouffant, angoissant, insupportable. Car... Je ne connaissais pas du tout Olivier Adam, sauf de réputation bien sûr. Je n'avais jamais lu aucun de ces précédents romans. J'ai acheté celui-ci pour le CDI du collège. Ayant moi même surfé pendant plusieurs années à Tahiti, j'ai été happé par la couverture. J'ai tout de suite ressenti la force de la photo sur mes souvenirs, ces sessions de surf au coucher du soleil. Bref, je n'ai pas pu résister à cette magnifique image. En revanche, ne cherchez pas dans ce livre de moments agréables autour d'une petite session tranquille au coucher du soleil. Certes, l'histoire fait bien référence au surf, et à de nombreux moments du livre d'ailleurs, mais le surf est plutôt vu ici comme le seul moyen de s'oublier, de faire disparaître l'horreur du quotidien, un moyen de se vider la tête dans les machines à laver des vagues bretonnes. Pas vraiment l'esprit californien des Beach Boys, si vous voyez ce que je veux dire. Au delà du surf, il y a dans ce roman une histoire bouleversante. Un texte ahurissant, percutant, un coup de poing, une écriture vive, acérée, écrite avec des tessons de bouteille. Lire ce texte fait mal. C'est étouffant, angoissant, insupportable. Car l'histoire de cette enfant disparue est immonde, invivable. Le récit est fait par le frère de la disparue. On y découvre l'horreur de la disparition, l'attente insupportable, insurmontable... Et puis, dans une deuxième partie du livre, il s'agit alors d'un retour tout aussi poignant et difficile, sous forme de suspens, à la limite du thriller. J'ai été saisi par l'effroi de l'histoire, bien sûr, mais surtout par la façon dont est racontée cette histoire. L'écriture nous plonge littéralement la tête sous l'eau. C'est sombre, angoissant, mais il faut surtout féliciter l'auteur pour avoir su nous immerger dans ce cauchemar qui est rendu à la perfection. Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu une écriture aussi puissante et simple à la fois. Ce livre est à lire de toute urgence.
              Lire la suite
              En lire moins
            • booksandgeek Posté le 22 Mai 2019
              Je n'avais jamais lu de livres de cette auteur. Je suis "tombé" dessus sur Netgalley et quand j'ai lu le résumé, j'ai tout de suite voulu le lire. J'ai donc fait ma demande et en voici ma chronique. Les parents de Léa et Antoine ont décidé de déménager en Bretagne, loin de Paris. Léa n'est vraiment pas d'accord pour partir, elle y a tous ses amis, ses habitudes. Antoine, lui, est assez content, il a envie de tout recommencer, car il n'a pas beaucoup d'amis ici. Quelques semaines après le déménagement, Léa va à un concert avec son oncle. Il l'a laissé quelques instants, le temps d'aller chercher à boire et à son retour, Léa a disparu. Aucune trace d'elle. La police la recherche pendant de longs mois, jusqu'à ce qu'une piste sérieuse soit trouvée. On suit l'histoire de la disparition de Léa du point de vue de son frère, Antoine. Il nous donne son point de vue, ses peurs sur sa sœur. Il essaye malgré tout de vivre sa vie d'adolescent, malgré les regards des gens. Ce roman est très puissant. On y découvre le pire comme le meilleur des personnes. L'écriture de l'auteur est douce, empathique pour contrebalancer la douleur de ce thème... Je n'avais jamais lu de livres de cette auteur. Je suis "tombé" dessus sur Netgalley et quand j'ai lu le résumé, j'ai tout de suite voulu le lire. J'ai donc fait ma demande et en voici ma chronique. Les parents de Léa et Antoine ont décidé de déménager en Bretagne, loin de Paris. Léa n'est vraiment pas d'accord pour partir, elle y a tous ses amis, ses habitudes. Antoine, lui, est assez content, il a envie de tout recommencer, car il n'a pas beaucoup d'amis ici. Quelques semaines après le déménagement, Léa va à un concert avec son oncle. Il l'a laissé quelques instants, le temps d'aller chercher à boire et à son retour, Léa a disparu. Aucune trace d'elle. La police la recherche pendant de longs mois, jusqu'à ce qu'une piste sérieuse soit trouvée. On suit l'histoire de la disparition de Léa du point de vue de son frère, Antoine. Il nous donne son point de vue, ses peurs sur sa sœur. Il essaye malgré tout de vivre sa vie d'adolescent, malgré les regards des gens. Ce roman est très puissant. On y découvre le pire comme le meilleur des personnes. L'écriture de l'auteur est douce, empathique pour contrebalancer la douleur de ce thème très fort niveau psychologie. On y voit les failles que l'on peut avoir dans un drame familial comme celui-ci. Les disputes, l'éloignement, les doutes, la peur. Un véritable page-turner fort en émotions.
              Lire la suite
              En lire moins
            • marthevelghe Posté le 4 Avril 2019
              Le ton du récit est très actuel, la situation de cette famille nous atteint et nous partageons leur vie.

            les contenus multimédias

            Chargement en cours...
            INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
            Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Lisez

              Prix littéraires 2018 : nos auteurs à l'honneur dans les sélections

              Si la fin du mois de septembre marque l’épilogue de la rentrée littéraire, elle inaugure aussi une série d’événements très importants pour le monde de l’édition : les premières sélections des grands prix littéraires. Du prix de Flore au prix Femina, on fait le point sur nos auteurs en lice.

              Lire l'article
            • Par Robert Laffont

              5 questions à Olivier Adam

              Nous avons posé cinq questions à Olivier Adam pour en apprendre plus sur les personnages de son roman et son arrivée dans la Collection R.

              Lire l'article