Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782258098916
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 544
Format : 140 x 225 mm
Le monde entier est un théâtre
Paul Lequesne (traduit par)
Date de parution : 03/10/2013
Éditeurs :
Presses de la cité

Le monde entier est un théâtre

Paul Lequesne (traduit par)
Date de parution : 03/10/2013

Le détective Eraste Fandorine dans le rôle de l’amoureux éconduit.

Russie, 1911. A la suite d’un quiproquo, la veuve de Tchekhov charge Eraste Fandorine de découvrir ce qui terrorise l’une de ses amies, la comédienne Eliza Lointaine-Altaïrskaï. Pour les besoins...

Russie, 1911. A la suite d’un quiproquo, la veuve de Tchekhov charge Eraste Fandorine de découvrir ce qui terrorise l’une de ses amies, la comédienne Eliza Lointaine-Altaïrskaï. Pour les besoins de son enquête, le détective assiste à la représentation d’une pièce dans laquelle la jeune femme interprète le rôle principal....

Russie, 1911. A la suite d’un quiproquo, la veuve de Tchekhov charge Eraste Fandorine de découvrir ce qui terrorise l’une de ses amies, la comédienne Eliza Lointaine-Altaïrskaï. Pour les besoins de son enquête, le détective assiste à la représentation d’une pièce dans laquelle la jeune femme interprète le rôle principal. Dès que l’actrice apparaît sur scène, Fandorine est stupéfait par sa ressemblance avec son premier amour, Liza, disparue tragiquement. Il tombe immédiatement sous son charme.
Malheureusement, l’envoûtante Eliza semble victime d’une malédiction : tous les hommes qui la courtisent finissent par trouver la mort. C’est pourquoi elle décide d'éviter Fandorine. Blessé dans son amour-propre, le détective saura-t-il faire preuve du discernement nécessaire pour résoudre ce mystère?

De sa plume enlevée, Boris Akounine tisse une intrigue à la Agatha Christie, et nous livre un roman intelligent et léger, qui illustre encore une fois son immense virtuosité.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258098916
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 544
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Les fans du bel Eraste, aux cheveux désormais argentés, ne seront pas déçus : Le monde entier..., comme tous les Fandorine, est un thriller léger, à l'ancienne et en costume."

Le Monde des Livres

"Le grand romancier russe Boris Akounine confronte son détective au rôle de l'amoureux éconduit."

24 Heures (Suisse)

"Le monde entier est un théâtre, une enquête virevoltante du détective Fandorine."

Paris Match

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • nanouche Posté le 10 Septembre 2021
    Moscou, 1911. Âgé maintenant de 55 ans, Eraste Petrovitch Fandorine a mis en oeuvre depuis plusieurs années un programme qui doit lui permettre de vieillir harmonieusement. C'était compter sans les surprises de la vie car, dès qu'il rencontre l'actrice Elisa Altaïrskaïa-Lointaine, sur laquelle la veuve de Tchekov lui a demandé de veiller, il en tombe amoureux. Mais, alors que la jeune femme a semblé d'abord répondre à ses sentiments, elle le fuit ensuite. Dans le même temps, plusieurs personnes qui gravitent autour du théâtre et de son actrice vedette sont assassinées les unes après les autres. Vu les circonstances, notre héros saura-t-il faire preuve du discernement nécessaire pour enquêter ? Rien n'est moins sûr. Je lis avec grand plaisir, et dès la première page, le dernier roman de Boris Akounine. Fandorine en amoureux transi, aveuglé par ses sentiments, jaloux, est hilarant. L'actrice Elisa Altaïrskaïa-Lointaine est excellente aussi. Pour elle Le monde entier est un théâtre où elle joue son rôle. Et même si ses sentiments sont sincères, elle ne peut s'empêcher de se regarder agir et d'apprécier l'effet rendu. Ainsi alors qu'elle se remet à peine d'un choc sévère : "Avec une rapidité inouïe (en une heure à peine), Elisa se refit... Moscou, 1911. Âgé maintenant de 55 ans, Eraste Petrovitch Fandorine a mis en oeuvre depuis plusieurs années un programme qui doit lui permettre de vieillir harmonieusement. C'était compter sans les surprises de la vie car, dès qu'il rencontre l'actrice Elisa Altaïrskaïa-Lointaine, sur laquelle la veuve de Tchekov lui a demandé de veiller, il en tombe amoureux. Mais, alors que la jeune femme a semblé d'abord répondre à ses sentiments, elle le fuit ensuite. Dans le même temps, plusieurs personnes qui gravitent autour du théâtre et de son actrice vedette sont assassinées les unes après les autres. Vu les circonstances, notre héros saura-t-il faire preuve du discernement nécessaire pour enquêter ? Rien n'est moins sûr. Je lis avec grand plaisir, et dès la première page, le dernier roman de Boris Akounine. Fandorine en amoureux transi, aveuglé par ses sentiments, jaloux, est hilarant. L'actrice Elisa Altaïrskaïa-Lointaine est excellente aussi. Pour elle Le monde entier est un théâtre où elle joue son rôle. Et même si ses sentiments sont sincères, elle ne peut s'empêcher de se regarder agir et d'apprécier l'effet rendu. Ainsi alors qu'elle se remet à peine d'un choc sévère : "Avec une rapidité inouïe (en une heure à peine), Elisa se refit une beauté, se changea, se parfuma et coiffa ses cheveux en un chignon serré. Toute cette activité lui redonna quelques forces. Le miroir, en tout cas, lui renvoya son reflet. Elle était pâle, certes, les yeux caves, mais allié à un velours bleu marine et un chapeau à larges bords, cet air maladif avait quelque chose d'intéressant." Une lecture qui est un régal, comme toujours avec cet auteur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mangeur_de_livre Posté le 21 Mars 2021
    Eraste Fandorine est chargé par la veuve d’Anton Tchekhov d’enquêter au sujet de l’une de ses amis, la comédienne Eliza Lointaine-Altaïrskaî. Celle-ci semble victime d’une étrange malédiction : tous les hommes qui s’approchent d’un peu trop près d’elle finissent par trouver la mort. Le détective va donc devoir s’infiltrer au sein de la troupe théâtrale sous les traits d’un dramaturge. Mais alors qu’il est lui-même tombé sous le charme de la comédienne, avant d’être douloureusement éconduit, plusieurs décès subviennent au sein de la troupe. Fandorine sera-t-il le suivant ? Chaque tome de la série des enquêtes d’Eraste Fandorine est l’occasion pour Boris Akounine de nous faire la démonstration de son originalité et de son inventivité pour mieux nous surprendre. « Le monde entier est un théâtre » avec son huis-clos théâtral a des faux airs de roman d’Agatha Christie avec une atmosphère début de siècle un peu surannée et feutrée. Eraste Fandorine, sorte de croisement entre un gentleman anglais et un samouraï, est terriblement attachant et on ne peut que souffrir avec lui qui retrouve en Eliza les traits de son premier amour disparu et qu’elle le rejette pour mieux le protéger. L’histoire est rythmée et pleine de rebondissements et saura... Eraste Fandorine est chargé par la veuve d’Anton Tchekhov d’enquêter au sujet de l’une de ses amis, la comédienne Eliza Lointaine-Altaïrskaî. Celle-ci semble victime d’une étrange malédiction : tous les hommes qui s’approchent d’un peu trop près d’elle finissent par trouver la mort. Le détective va donc devoir s’infiltrer au sein de la troupe théâtrale sous les traits d’un dramaturge. Mais alors qu’il est lui-même tombé sous le charme de la comédienne, avant d’être douloureusement éconduit, plusieurs décès subviennent au sein de la troupe. Fandorine sera-t-il le suivant ? Chaque tome de la série des enquêtes d’Eraste Fandorine est l’occasion pour Boris Akounine de nous faire la démonstration de son originalité et de son inventivité pour mieux nous surprendre. « Le monde entier est un théâtre » avec son huis-clos théâtral a des faux airs de roman d’Agatha Christie avec une atmosphère début de siècle un peu surannée et feutrée. Eraste Fandorine, sorte de croisement entre un gentleman anglais et un samouraï, est terriblement attachant et on ne peut que souffrir avec lui qui retrouve en Eliza les traits de son premier amour disparu et qu’elle le rejette pour mieux le protéger. L’histoire est rythmée et pleine de rebondissements et saura même vous surprendre dans son dénouement. Un héros et un univers à découvrir !
    Lire la suite
    En lire moins
  • collectifpolar Posté le 3 Mars 2021
    Russie, à la veille de la Première Guerre mondiale. A la suite d'un quiproquo, Fandorine se trouve chargé par la veuve de Tchekhov de découvrir ce qui tourmente l'une de ses amies, la comédienne Elisa. Le détective se rend à contrecoeur à la représentation d'une pièce dans laquelle la jeune femme joue le rôle principal et tombe sous son charme. Mais Elisa semble victime d'une malédiction. Voici une nouvelle aventure d'Eraste Fandorine. Et si Le monde entier est un théâtre est un thriller léger, en costumes, dans le Moscou des années 1910, il est surtout un polar historique de premier plan. On retrouve ici une intrigue enlevée, une intrigue aux multiples ramifications mais aussi un clin d'œil discrets à l'actualité et surtout on aime l'humour omniprésent de Boris Akounine. Un divertissement de première qualité mais pas que !
  • Bilonico Posté le 3 Août 2014
    Nous retrouvons Eraste Petrovitch Fandorine six ans après l'épisode relaté dans la première partie de l'Attrapeur de libellules, soit en 1911. Fandorine, enquêteur blasé, est ébranlé par une enquête dans le milieu des artistes de théatre, alors qu'il a décidé d'organiser sa vie en dehors des passions trop violentes et dédiée au perfectionnement intellectuel et spirituel. Un fantôme du passé douloureux va réapparaître (voir le premier tome de la série, Azazel) et des sentiments jusque là enfouis vont à nouveau se manifester. Roman sur la maturité du héros, Akounine montre toujours son talent en faisant varier les points de vue et les styles narratifs.
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.