Lisez! icon: Search engine

Le rêve d'un fou

Fleuve éditions
EAN : 9782265116313
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 128
Format : 130 x 200 mm
Nouveauté
Le rêve d'un fou

Date de parution : 26/09/2019
"Passionnant, lumineux et plein d'espoir." Valérie Expert, Sud Radio

"Que d'émotions ! Amis lecteurs, amies lectrices, laissez-vous cueillir par ce beau texte, vous ne le regretterez pas." Emmanuel, Librairie Les mots mêlés, Saint Brice sous Forêt

"Un récit virtuose, puissant, poétique, philosophique." Bob Garcia, Lire délivre

Coup de coeur de Valérie Rollmann, France Bleu Drôme Ardèche

Le...
"Passionnant, lumineux et plein d'espoir." Valérie Expert, Sud Radio

"Que d'émotions ! Amis lecteurs, amies lectrices, laissez-vous cueillir par ce beau texte, vous ne le regretterez pas." Emmanuel, Librairie Les mots mêlés, Saint Brice sous Forêt

"Un récit virtuose, puissant, poétique, philosophique." Bob Garcia, Lire délivre

Coup de coeur de Valérie Rollmann, France Bleu Drôme Ardèche

Le hasard sème parfois un peu de poudre d’étoiles pour aller au bout de nos rêves.

Quand le destin s’est acharné sur lui, le Facteur Cheval aurait pu sombrer dans la douleur et le désespoir. Il a plutôt choisi de se lancer dans un pari insensé : construire de ses propres mains son Palais Idéal. Mais une étrange rencontre lors de ses tournées va donner un tout autre sens à son rêve.
Parce que la passion est la seule chose qui peut nous sauver.

En s’inspirant librement de la vie du Facteur Cheval, Nadine Monfils nous offre un roman émouvant comme un hymne à la liberté, la poésie, l’art, et la foi en ce qui nous dépasse.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265116313
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 128
Format : 130 x 200 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Cannetille Posté le 22 Novembre 2019
    Le Facteur Cheval a passé trente-trois ans à construire seul, sans formation, sans argent, et en parallèle de son emploi de postier, son extravagant et désormais célèbre Palais Idéal, qui impressionna Picasso et André Breton, fut classé en 1969, et continue à attirer des foules de visiteurs à Hauterives, dans la Drôme. Nadine Monfils s'est inspirée des faits connus pour imaginer librement ce qui a bien pu entretenir l'incroyable opiniâtreté de cet homme à réaliser, contre vents et marées, un rêve longtemps considéré comme une folie douce. Le récit, très court, fait du Facteur Cheval le narrateur, lui empruntant quantité de ses propres déclarations et se glissant dans la tête de cet homme sans grande éducation issu d'un milieu modeste, meurtri par la mort de ses enfants, qui va courageusement exorciser sa souffrance par l'édification de ce qui deviendra une véritable oeuvre d'art. C'est toute une philosophie de vie, à la fois naïve et pleine de bon sens, emplie d'une profonde humanité, que nous fait partager ce portrait tendre et attachant, où affleurent constamment rêve et poésie. Je suis globalement tombée sous le charme de ce texte agréable et cousu de jolies réflexions, sans toutefois réussir à me départir d'une légère... Le Facteur Cheval a passé trente-trois ans à construire seul, sans formation, sans argent, et en parallèle de son emploi de postier, son extravagant et désormais célèbre Palais Idéal, qui impressionna Picasso et André Breton, fut classé en 1969, et continue à attirer des foules de visiteurs à Hauterives, dans la Drôme. Nadine Monfils s'est inspirée des faits connus pour imaginer librement ce qui a bien pu entretenir l'incroyable opiniâtreté de cet homme à réaliser, contre vents et marées, un rêve longtemps considéré comme une folie douce. Le récit, très court, fait du Facteur Cheval le narrateur, lui empruntant quantité de ses propres déclarations et se glissant dans la tête de cet homme sans grande éducation issu d'un milieu modeste, meurtri par la mort de ses enfants, qui va courageusement exorciser sa souffrance par l'édification de ce qui deviendra une véritable oeuvre d'art. C'est toute une philosophie de vie, à la fois naïve et pleine de bon sens, emplie d'une profonde humanité, que nous fait partager ce portrait tendre et attachant, où affleurent constamment rêve et poésie. Je suis globalement tombée sous le charme de ce texte agréable et cousu de jolies réflexions, sans toutefois réussir à me départir d'une légère réserve : sa tonalité très idéaliste, sa profusion de bons sentiments, et ses leçons de vie un peu trop appuyées m'ont empêchée de me laisser complètement emporter vers le coup de coeur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ladybirdy Posté le 20 Novembre 2019
    Ferdinand Cheval n’a qu’un but dans sa vie, construire le rêve d’un fou. Le plus beau des palais où dans sa pierre se graveront les sourires des anges déchus. Ce petit roman sous forme d’arabesque et de conte est un hymne aux rêves trop longtemps oubliés. Un plaidoyer où respire dans chaque ligne l’envie de vivre, d’aimer, de sourire, de donner. Douze critiques pour cinquante neuf citations, car en effet, ce livre n’est que citations à souligner, ça saute à l’âme comme une bulle de savon multicolore. Le rêve et toujours lui, sous toutes ses formes, avec un acharnement littéraire que ce rêve dégouline de partout. Je pensais que l’auteure belge n’était partisante que du voyage en absurdie (Les vacances d’un serial killer) mais non. Le rêve d’un fou n’est que poésie, une allégorie utopiste d’un monde rêvé aux mille étoiles où à trop vouloir me bombarder de jolies proses philosophiques, existentielles ou spirituelles, je n’ai pas attrapé la floche du bonheur. Un roman un peu trop bisounours pour moi où les rêves je les réserve aux petites filles qui croient aux contes de fée.
  • sylvicha Posté le 26 Octobre 2019
    Nadine Monfils nous propose un livre étonnant, émouvant et plein d’une philosophie de vie remarquable. Inspiré librement de la vie du facteur Cheval, ce livre suit un anti-héros simple qui a su transcendé le malheur pour en faire une œuvre d’art insolite : le Palais Idéal. Peu causant dans la vie quotidienne ce facteur en milieu rural autodidacte a puisé dans toutes les architectures du monde pour donner vie à un monument étrange visité aujourd’hui par des milliers de touristes. L’autrice lui prête une correspondance touchante avec la fille d’un ami décédé dont il usurpe l’identité presque malgré lui. Cet échange va faire du bien aux deux correspondants et le porter pour poursuivre son rêve. Un livre qui fait du bien, une rencontre avec un homme humble qui aimait l’art sous toutes ses formes. Merci à Babelio et aux éditions Fleuve pour ce joli moment de lecture.
  • lyoko Posté le 22 Octobre 2019
    Qu'est ce qu'il est beau ce livre !! Je me suis régalée, j'ai eu envie de mettre une phrase sur deux en citation ( là c'est mes origines lointaines marseillaises qui ressortent.. mais il y en a beaucoup quand même ). Un roman assez court, qui se lit tout seul. Un roman qui fait du bien, un peu comme un roudoudou qu'on savoure doucement. Un roman qui donne l'envie de poursuivre ses rêves. Et puis il faut reconnaître que je suis plus habituée a lire Nadine Monfils dans un autre registre , plus déjanté, mais ici ça plume prend je crois tout son talent car elle est pleine de poésie et de douceur. Je ne connais pas du tout ce palais tant évoqué mais il n'est pas très loin de chez moi.. et ce roman m'a bien donnée envie de le visiter, donc un weekend a programmer aux beaux jours. Mais c'est aussi l'envie de rencontrer cet homme formidable, peu instruit, mais avec une philosophie de vie incroyable.. un être humain entier, avec ses qualités et ses défauts. Un roman que je conseille fortement. Je crois qu'il est bon de le garder sur sa table de chevet et de relire certains passages quand le... Qu'est ce qu'il est beau ce livre !! Je me suis régalée, j'ai eu envie de mettre une phrase sur deux en citation ( là c'est mes origines lointaines marseillaises qui ressortent.. mais il y en a beaucoup quand même ). Un roman assez court, qui se lit tout seul. Un roman qui fait du bien, un peu comme un roudoudou qu'on savoure doucement. Un roman qui donne l'envie de poursuivre ses rêves. Et puis il faut reconnaître que je suis plus habituée a lire Nadine Monfils dans un autre registre , plus déjanté, mais ici ça plume prend je crois tout son talent car elle est pleine de poésie et de douceur. Je ne connais pas du tout ce palais tant évoqué mais il n'est pas très loin de chez moi.. et ce roman m'a bien donnée envie de le visiter, donc un weekend a programmer aux beaux jours. Mais c'est aussi l'envie de rencontrer cet homme formidable, peu instruit, mais avec une philosophie de vie incroyable.. un être humain entier, avec ses qualités et ses défauts. Un roman que je conseille fortement. Je crois qu'il est bon de le garder sur sa table de chevet et de relire certains passages quand le creux de la vague nous emporte.
    Lire la suite
    En lire moins
  • quoilire Posté le 21 Octobre 2019
    Ceux qui ont déjà rencontré ou lu Nadine Monfils savent qu'elle fait partie de ses personnes gentiment doux-dingues. Ses romans policiers sont totalement décalés avec un brin de folie. Sachant cela, on comprend que si une personne devait romaniser la vie du facteur Cheval, Nadine Monfils était tout naturellement désignée pour le faire mais surtout pour comprendre ce personnage mystérieux qui, pendant 33 ans, a construit un palais idéal à sa fille disparue. Alors qu'il n'avait que très peu d'éducation, mais n'était pas dénué de curiosité et de bon sens, il a su mener à bien ce projet. Nadine Monfils nous fait donc découvrir cette douce folie, mais au travers du regard de cet homme, pour nous faire partager sa mentalité, sa poésie, son regard sur le monde et sa vie, toujours remplie de bienveillance. Certes, Nadine Monfils prend quelques libertés avec la réalité, mais ce n'est que pour mieux comprendre le personnage, nous faire ressentir la vie du début du 20ème siècle, dans ce roman court qui vous ravira, vous remontera le moral et vous fera vous interroger sur le but de votre vie. Un roman tout en sensibilité que je vous recommande.
Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.