Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782221240441
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 135 x 215 mm
Le Temps de l'étoile polaire
Journal hédoniste
Date de parution : 10/10/2019
Éditeurs :
Robert Laffont

Le Temps de l'étoile polaire

Journal hédoniste

Date de parution : 10/10/2019

Selon le principe du Journal hédoniste, ce volume rassemble une quinzaine de textes conçus comme des réflexions instantanées sur les événements et débats du moment, des lectures ou des spectacles,...

Selon le principe du Journal hédoniste, ce volume rassemble une quinzaine de textes conçus comme des réflexions instantanées sur les événements et débats du moment, des lectures ou des spectacles, des amitiés, ou évocations plus intimes liées à l’engagement de philosophe de Michel Onfray comme à sa vie personnelle.
Le premier...

Selon le principe du Journal hédoniste, ce volume rassemble une quinzaine de textes conçus comme des réflexions instantanées sur les événements et débats du moment, des lectures ou des spectacles, des amitiés, ou évocations plus intimes liées à l’engagement de philosophe de Michel Onfray comme à sa vie personnelle.
Le premier de ces textes, « Penser comme un cheval », est un hommage à Bartabas, chez qui Michel Onfray retrouve le signe de cette sagesse des premiers âges qu’il rattache au panthéisme : la communion de l’homme avec l’animal. Ce lien essentiel qui l’unit à la nature est souligné dans deux autres chroniques sur la lumière et les oiseaux. La pensée politique de Michel Onfray, indissociable de sa réflexion philosophique, s’exprime avec force dans un éloge de Proudhon et de son « anarchie positive », modèle à ses yeux d’une révolution qui peut s’accomplir sans violence. Il reprend cette même idée dans un très beau texte sur Camus, « Célébration de l’Algérie », y rappelant l’aspiration de l’auteur de L’Étranger à une révolution politique qui ne soit pas dogmatique. Michel Onfray prend là le parti de Camus contre Sartre et la « légende sartrienne », inscrivant ce « maître de sagesse » dans la lignée de ceux qui « pensent pour vivre » – Montaigne, Pascal, Diderot, Nietzsche… – et non pour seulement philosopher. Michel Onfray appartient à cette même famille, fidèle aux enseignements de son « vieux maître », Lucien Jerphagnon, dont il salue l’oeuvre et la mémoire dans des pages émouvantes.
Au « nihilisme contemporain qui consiste à aborder la plupart des problèmes sous l’angle du pire », Michel Onfray oppose l’esprit des Lumières, le meilleur garant pour lui d’une indépendance et d’une vitalité intellectuelles dont il fournit dans ce Journal un exemple éclatant.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221240441
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • chris973 04/04/2022
    J'ai connu MO en suivant pendant des années l'Université Populaire de Caen. Je connais donc, assez bien, les idées et théories de l'auteur. C'est par hasard que je lis ce livre. Cela partait bien : penser comme un cheval, une très bonne analyse et un beau portrait de Bartabas, un homme debout. Plusieurs textes sont de la même veine et donc très beaux. Mais malheureusement, pour moi en tout cas, MO revient sur des sujets qu'il a déjà longuement analysés et qui prêtent à caution (on ne prête qu'aux riches) Freud et le freudisme, Sartre, Beauvoir et les sartriens, l'opposition avec Camus, sujets dont il a fait plusieurs livres et qui reviennent de façon obsessionnelle dans ses conférences. Tout juste la moyenne, et peut mieux faire comme on dit !
  • Mysterfool 21/02/2022
    Un Onfray nouveau, enfin nouveau pour moi car celui-là date de 19. De bons moments de lecture mais une rubrique sur le combat Camus-Sartre un peu longuet, même si j’ai appris beaucoup de choses qui m’étaient totalement inconnues. Pas très reluisant pour ce bon monsieur Sartre tout ça ! Un bon article sur l’impressionnisme qui l m’a beaucoup appris aussi. Mais j’oubliais Onfray est un ancien prof de lycée et comme dirait l’autre « prof un jour, prof toujours » Ma plus grande joie fut lorsqu’il évoqua Jean Soler, philosophe catalan qui a révolutionné ma vision de la religion juive et pas que la mienne. Rejeté par l’intelligentsia il a continué son combat et merci à Onfray de l’avoir soutenu : Jean est décédé en 2019 à Arles sur Tech. Voilà ! Toujours l’intelligence qui écrit et qui ne demande qu’à être lue.
  • BlackRadis 10/01/2022
    Michel écrit un journal hédoniste régulièrement. Michel m'agace parfois mais c'est pourtant l'auteur toutes catégories confondues que j'ai le plus lu... Car malgré tout j'apprends des trucs (et des mots) à chaque fois... Il parle d'actualité, d'art moderne et de plein d'autres choses...
  • zagames 28/02/2021
    J'aime beaucoup M.O. Mais la lecture de ce livre m'a beaucoup déçu. Le Titre selon moi ne correspond pas au contenu du livre. Il aurait dû l'intituler : " Magnétisme des Solstices volume 2 " en guise de suite du premier volume que j'ai aimé au passage. Non seulement qu'il attribue un nouveau titre à ce livre, mais en plus il reproduit en copier/coller 4 Chapitres de son livre " Magnétisme des Solstices " cité plus haut. Est-ce dans le but d'augmenter les pages de ce livre ? Car une seule référence au précédent livre aurait suffit. Je me suis beaucoup ennuyé et j'ai vraiment eu beaucoup de mal à en finir la lecture.
Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.