Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809839609
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 15,3 x 24 mm

Les derniers romantiques

Danièle Momont (traduit par)
Collection : Roman & évasion
Date de parution : 22/10/2020
Histoire sensible d’une famille américaine sur plusieurs décennies, Les Derniers Romantiques interroge sur les liens indéfectibles qui nous unissent à ceux que nous aimons, à la façon dont on peut perdre et retrouver les êtres aimés.
Un best-seller du New York Times, plébiscité par la critique et le public américains.
Dans un monde en proie au dérèglement climatique, Fiona Skinner, 102 ans, poétesse de renom, vient de donner sa première lecture publique depuis vingt-cinq ans quand une jeune femme se lève dans l’auditorium. Elle lui dit s’appeler Luna. Luna. Une apparition fantomatique... Un prénom surgi du passé... Alors Fiona se... Dans un monde en proie au dérèglement climatique, Fiona Skinner, 102 ans, poétesse de renom, vient de donner sa première lecture publique depuis vingt-cinq ans quand une jeune femme se lève dans l’auditorium. Elle lui dit s’appeler Luna. Luna. Une apparition fantomatique... Un prénom surgi du passé... Alors Fiona se souvient. Au cours de l’été 1981, Reine, Caroline, Joe et Fiona Skinner perdent leur père. Puis assistent, impuissants, à la dérive de leur mère. Âgés de 12 à 4 ans et livrés à eux-mêmes, ils ne sortiront pas indemnes, mais soudés à jamais, de cet été-là – qu’ils appelleront par la suite La Grande Parenthèse. Vingt ans plus tard, surviendra une nouvelle tragédie familiale... Émouvant et ambitieux, Les Derniers Romantiques interroge nos choix de vie, les conséquences qu’ils ont sur notre avenir, et les liens qui nous unissent à ceux que nous aimons.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809839609
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 15,3 x 24 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Stemilou Posté le 2 Janvier 2022
    Dans ce roman, la narratrice, Fiona, retrace l'histoire familiale. Elle y raconte la mort prématurée de son père, les drames qui suivirent mais aussi le lien qui unira cette fratrie notamment pendant la "grande parenthèse" où ils seront livrés à eux mêmes. Fiona racontera également la vie de ses sœurs: Reine et Caroline et la mort de son frère adoré, Joe. Devenue poète, Fiona est contrainte lors d'une conférence de relater tous les événements qui ont jalonnés sa vie. En dehors de Fiona, les personnages sont complexes et très intéressants mais l'auteur ne les exploitent pas comme elle l'aurait car il est probable que le récit aurait été davantage rythmé. Le fond du roman est mélancolique: les drames qui impactent les uns et les autres de différentes manière est le seul point prenant car le roman dans son ensemble est fade.
  • sweetie Posté le 14 Novembre 2021
    Une histoire familiale étalée sur plus de cent ans avec comme toile de fond, l’urgence climatique et l’amour sous toutes ses formes : filial, sororal, maternel, charnel et marital. Thèmes chargés et ambitieux dont s’acquitte fort bien Tara Conklin dans ce roman psychologique que j’ai dévoré rapidement, charmée par sa construction narrative. Même si du point de vue littéraire, ce n’est pas une grande œuvre, j’ai apprécié le récit, toujours autant touchée par ces fratries qui se débattent avec une enfance pas toujours facile et savent s’en sortir par la force de l’union et des souvenirs. Les derniers romantiques, titre fallacieux pour un roman au propos parfois cynique, mais dont la véritable signification ne se révèlera qu’à ceux et celles qui le liront.
  • PGilly Posté le 11 Mai 2021
    J'ai passé en revue toutes les critiques et j'en ai apprécié de nombreuses. Je m'y retrouve. Il y a longtemps qu'un roman ne m'avait autant séduit. C'est vrai que parfois l'engouement retombe après de très belles pages, mais cette fratrie vous colle à la peau. La narration l'emporte tout en laissant de l'espace à un style visuel. Tara Conklin a l'art d'animer les objets, tels ces quelques cheveux optimistes que le père rassemblait au sommet de sa tête dégarnie ou ce courant d'air qui traverse l'hôpital et fait frissonner Reine, l'aînée médecin. Un deuil précoce, une mère veuve très jeune, du coup en Grande Parenthèse déprime, puis rigide, forgent un lien puissant entre trois sœurs et un frère. Ils grandissent et s'efforcent de garder les valeurs qui les ont constitués. Seule la narratrice, Fiona, semble être contente de sa vie. Les fêlures de chacun apparaissent comme on épluche un oignon, couche après couche dans un va-et-vient constant entre les époques, sans que jamais le lecteur ne s'égare. Une constante : veiller sur le frère que tout le monde aime, qui s'aime peu lui-même. Je suis ravi et un brin triste d'avoir lu ce grand roman vivant sur "la" famille.
  • rossimag Posté le 20 Avril 2021
    En répondant aux questions du public venu assister à sa conférence, Fiona, écrivaine centenaire, se replonge dans l'histoire de sa vie et de sa famille. A travers son récit, nous découvrons les destinées de Reine, Caroline et Joe, ses deux soeurs et son frère, qui ont tous été ébranlés par la Grande Parenthèse vécue par leur mère au moment du décès de leur père... de choix en choix, de renoncements en sacrifices, chacun tracera sa route, pour le meilleur ou pour le pire. Je me suis plongée dans ce roman fleuve en espérant y retrouver ce que j'aime dans les épopées familiales, ces évocations d'enfance couleur sépia... Malheureusement, je n'y ai pas retrouvé la poésie et le rythme attendu. C'est un livre lent, très lent, qui induit certes une réflexion sur la nostalgie et les fantômes du passé, mais ceux-ci semblent lointains étant donné l'âge avancé de Fiona... C'est peut-être ce détachement qui m'a contaminée, j'ai suivi l'histoire des enfants Skinner avec cette même distance, sans m'y attacher particulièrement. Dommage.
  • domm33 Posté le 18 Avril 2021
    J'ai mis du temps à rentrer dans ce roman, peut-être à cause de l'écriture, le rythme est assez lent et j'avais du mal à m'attacher aux personnages. Mais une fois dedans, j'ai apprécié cette histoire de famille unie par des sentiments très forts. Les membres de la fratrie, soudés depuis l'enfance prennent soin les uns des autres, leur liens tissés dans l'enfance les soudent à tout jamais . Fiona nous raconte l'histoire de sa famille en 2079, de ce fait nous connaissons l'intégralité de la vie des personnages et cela apporte un intérêt supplémentaire à ce roman Beaucoup d'amour, un questionnement sur nos choix de vie et ce qui en résulte, j'ai au final aimé cette saga familiale.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Focus
    LArchipel

    "Les Derniers Romantiques" de Tara Conklin : l'amour immortel

    Histoire sensible d’une famille américaine sur plusieurs décennies, Les Derniers Romantiques interroge sur les liens indéfectibles qui nous unissent à ceux que nous aimons, à la façon dont on peut perdre et retrouver les êtres aimés.
    Un best-seller du New York Times, plébiscité par la critique et le public américains.

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Un livre pour Noël : 50 romans incontournables à déposer au pied du sapin

    Riches en suspense, émouvants, drôles, portés par des personnages puissants... Voici une sélection de 50 romans incontournables qui ont mérité leur place au pied du sapin. Autant d'idées cadeaux qui feront plaisir à tous les types de lecteurs qui vous entourent.

    Lire l'article