En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        L'Étoile jaune de l'inspecteur Sadorski

        Robert Laffont
        EAN : 9782221187760
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 592
        Format : 140 x 225 mm
        L'Étoile jaune de l'inspecteur Sadorski

        Collection : La Bête noire
        Date de parution : 24/08/2017

        Après le succès de L’Affaire Léon Sadorski, une nouvelle enquête du sinistre et fascinant inspecteur des Renseignements généraux.
        Paris, 29 mai 1942 : une bombe explose devant le Palais de justice, dans un café fréquenté par les Brigades spéciales, faisant deux morts et plusieurs blessés. Quelques jours plus tard, le cadavre...

        Après le succès de L’Affaire Léon Sadorski, une nouvelle enquête du sinistre et fascinant inspecteur des Renseignements généraux.
        Paris, 29 mai 1942 : une bombe explose devant le Palais de justice, dans un café fréquenté par les Brigades spéciales, faisant deux morts et plusieurs blessés. Quelques jours plus tard, le cadavre d’une inconnue est découvert en banlieue. Crime passionnel ou politique ?
        Chargé d’enquêter sur ces deux affaires, l’inspecteur Léon Sadorski voit ses projets de vacances contrariés  ̶  d’autant plus qu’il doit bientôt participer à la grande rafle du Vél d’Hiv, exigée par les nazis et confiée à la police française. Un destin tragique menace désormais sa jeune voisine Julie Odwak, la lycéenne juive qu’il convoite en secret et dont il a fait interner la mère.

        « Sobriété avant tout : Simenon n’est pas loin. Mais, ici, le crime est de masse. » Frédéric Pagès, Le Canard enchaîné.
        « Un énorme pavé dans le bourbier de la collaboration. Romain Slocombe nous bouscule et réveille notre vigilance. » Valérie Caffier, librairie Le Divan, Paris.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221187760
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 592
        Format : 140 x 225 mm
        Robert Laffont
        21.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Zippo Posté le 28 Mai 2018
          C'est le deuxième volume consacré à cet odieux personnage de Léon Sadorsky. Il enquête sur un attentat survenu dans un café situé en face du Palais de justice à Paris. Parallèlement à ses activités de flic au service de l'occupant, il tente d'assouvir son désir en "s'occupant" de la petite Julie, adolescente juive âgée de quinze ans dont Sadorsky a fait arrêter la mère... Il offre l'image d'un bon mari, mais n'hésite pas à profiter de la situation pour obtenir des faveurs de femmes traquées...et pour les racketter. Au-delà de l'intrigue, à travers ce personnage nauséeux, Romain Slocombe nous propose un grand reportage sur les "mœurs" de la police dans le Paris occupé. Pour ce second opus, c'est encore du grand Slocombe !!!
        • marienoel94 Posté le 26 Mai 2018
          Un excellent portrait de la police francaise à Paris durant ce très sinistre mois de Juillet 42. Cet opus est meilleur à mon avis que le précént "affaire Leon Sadorski"que j'avais trouvé confus et peu crédible.
        • AnitaMillot Posté le 16 Avril 2018
          Le deuxième volet du roman de Romain Slocombe nous remet en contact avec l'odieux personnage qu'est l'inspecteur Léon Sadorski, collabo antisémite sans scrupule, n'hésitant pas à se servir des renseignements de son entourage pour faire arrêter et déporter ses compatriotes ... Abus de confiance, abus de pouvoir, mauvaise foi et absence totale d'empathie, bref un homme qui vous donne envie de vomir à chaque page ! Ceci n'enlève rien au talent d'écrivain de l'auteur, bien entendu ...
        • Bookliseuse Posté le 11 Mars 2018
          Mai 1942 Sadorski découvre lors d'un pic-nique avec son épouse le cadavre d'une femme dans la forêt.  Il y voit de suite une opportunité d'être reconnu de tous et d'obtenir une promotion. Il est prêt à tout pour cela sans aucun scrupule. Il se pose rapidement la question de savoir si cette affaire est liée à celle de la  bombe qui a explosé dans un café devant le palais de justice, fréquenté par les brigades spéciales, ayant causé 2 morts. Pour arriver à trouver les coupables il n'hésitera pas à mentir, torturer, dénoncé ses concitoyens. Mais on va vite le comprendre ces affaires ne sont pas la teneur principale de ce roman. L'auteur nous décrit avec brio cette époque. On ne peut que détester Sadorski : il est raciste, antisémite, intolérant et pour couronner le tout c'est un prédateur sexuel ! Je me suis dit mon Dieu mais qu'es ce que c'est que ce type ? Même le réel amour qu'il porte à Yvette, son épouse, ne me l'a pas rendu plus humain. On découvre comment  il utilise sa carte de policier à tout bout de champs pour avoir des passes droits. Ce type est une pourriture sans cœur de la pire espèce, couronné d'un menteur. A travers... Mai 1942 Sadorski découvre lors d'un pic-nique avec son épouse le cadavre d'une femme dans la forêt.  Il y voit de suite une opportunité d'être reconnu de tous et d'obtenir une promotion. Il est prêt à tout pour cela sans aucun scrupule. Il se pose rapidement la question de savoir si cette affaire est liée à celle de la  bombe qui a explosé dans un café devant le palais de justice, fréquenté par les brigades spéciales, ayant causé 2 morts. Pour arriver à trouver les coupables il n'hésitera pas à mentir, torturer, dénoncé ses concitoyens. Mais on va vite le comprendre ces affaires ne sont pas la teneur principale de ce roman. L'auteur nous décrit avec brio cette époque. On ne peut que détester Sadorski : il est raciste, antisémite, intolérant et pour couronner le tout c'est un prédateur sexuel ! Je me suis dit mon Dieu mais qu'es ce que c'est que ce type ? Même le réel amour qu'il porte à Yvette, son épouse, ne me l'a pas rendu plus humain. On découvre comment  il utilise sa carte de policier à tout bout de champs pour avoir des passes droits. Ce type est une pourriture sans cœur de la pire espèce, couronné d'un menteur. A travers ce roman on voit ce qu'il y avait de pire durant cette difficile époque qu'était la seconde guerre mondiale ; mais aussi ce qu'était amené à faire la police, soit disant par ordre des allemands... On y découvre les conditions de vies difficiles des juifs, bolcheviques, communistes et toutes personnes solidaires de ces populations. Mais aussi une triste réalité : des français qui ferment les yeux devant ce déferlement de haine et violence, par peur des représailles ou par lâcheté mais aussi par intérêts personnels. Ce roman m'a complètement décontenancé, je m'attendais à une enquête policière classique sur fond d'occupation, mais non pas du tout, c'est un livre historique qui décrit une époque bien noire et triste de la France. L'auteur à fait un merveilleux travail de mémoire pour ne pas oublier ce qui s'est passé.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Felina Posté le 19 Décembre 2017
          Le second tome des enquêtes de l'inspecteur Sadorski plonge le lecteur dans une période historique toujours aussi passionnante, celle de la seconde guerre mondiale. Le sinistre enquêteur va cette fois mené de front deux enquêtes sur fond de manipulations politiques. Ce second tome est assez particulier. Il reprend l'histoire là où les dernières pages du tome précédent s'arrêtaient. Léon Sadorski est en congés pour se rétablir de sa blessure (cf. tome 1). Toujours amoureux de sa femme, il ressent néanmoins un très forte attirance pour sa jeune et juive voisine Julie, dont les parents ont été arrêtés. Malgré son antisémitisme profond, elle lui inspire des pulsions encore plus profondes... Pour se la sortir de la tête, il part pique-niquer avec Yvette. C'est dans les sous-bois qu'il découvre au détour de sa promenade, le corps d'une femme. Il sait alors qu'il doit reprendre du service. Ce tome est spécial, car malgré les enquêtes menées par l'inspecteur des renseignements généraux, l'évènement central de ce récit est la rafle du Vel d'Hiv. Cette abomination historique est tout a fait bien abordée par Romain Slocombe. L'aspect historique prend le pas sur le personnage principal et va provoquer des fissures encore imperceptibles dans... Le second tome des enquêtes de l'inspecteur Sadorski plonge le lecteur dans une période historique toujours aussi passionnante, celle de la seconde guerre mondiale. Le sinistre enquêteur va cette fois mené de front deux enquêtes sur fond de manipulations politiques. Ce second tome est assez particulier. Il reprend l'histoire là où les dernières pages du tome précédent s'arrêtaient. Léon Sadorski est en congés pour se rétablir de sa blessure (cf. tome 1). Toujours amoureux de sa femme, il ressent néanmoins un très forte attirance pour sa jeune et juive voisine Julie, dont les parents ont été arrêtés. Malgré son antisémitisme profond, elle lui inspire des pulsions encore plus profondes... Pour se la sortir de la tête, il part pique-niquer avec Yvette. C'est dans les sous-bois qu'il découvre au détour de sa promenade, le corps d'une femme. Il sait alors qu'il doit reprendre du service. Ce tome est spécial, car malgré les enquêtes menées par l'inspecteur des renseignements généraux, l'évènement central de ce récit est la rafle du Vel d'Hiv. Cette abomination historique est tout a fait bien abordée par Romain Slocombe. L'aspect historique prend le pas sur le personnage principal et va provoquer des fissures encore imperceptibles dans son armure d'ordure antisémite, égocentrique et idéologique. Ses convictions vont se heurter à ses pulsions pour sa jeune pouliche juive - pour bien retranscrire son état d'esprit. Léon Sardoski est un salopard. Il n'y a pas d'autres mots. Romain Slocombe excelle à créer des personnages que le lecteur va détester voire haïr. Et ce personnage en est le chef de file. Son idéologie antisémite s'accorde parfaitement avec la politique du gouvernement français, mais pour lui, il ne travaille pas pour les allemands. Il n'a pas encore fait le lien, ou alors il se voile la face, que ses actions raciste serve le reich et le mouvement nazi dans toute son ampleur. Il oeuvre pour eux, ce qui va à l'encontre de sa politique personnelle, mais peut-être que les violents évènements qui vont avoir lieu vont lui ouvrir les yeux... L'auteur, en plus de pousser son personnage principal vers un cas de conscience essentiel, montre en détail, dans cet opus, la noirceur de l'âme humaine, toute la haine, la peur et la rancoeur que l'homme peut contenir en son coeur. "L'homme est un loup pour l'homme". Ce roman est emprunt d'une grande violence et de beaucoup de dureté. Cette atmosphère venimeuse est délétère et s'insiumue dans les moindre recoin. Quand le lecteur n'a pas envie d'étriper Sadorski, il ressent un vrai malaise face à cette humanité puante. (...)
          Lire la suite
          En lire moins
        Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
        Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com