Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221215159
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 135 x 215 mm

Lettres de pluie

Johanna Chatellard-Schapira (traduit par)
Collection : Pavillons
Date de parution : 22/08/2019
Un roman intimiste par le lauréat du prix Médicis étranger 2016.

Les années 1960, une petite île suédoise. Minna et Andreas ont été confiés pour la journée à leur voisin, Johannes. Mais le soir, leurs parents ne rentrent pas. Toute trace d’eux a disparu. On sait seulement qu’ils sont américains. Alors on parle d’espionnage, on exhume des histoires de la dernière...

Les années 1960, une petite île suédoise. Minna et Andreas ont été confiés pour la journée à leur voisin, Johannes. Mais le soir, leurs parents ne rentrent pas. Toute trace d’eux a disparu. On sait seulement qu’ils sont américains. Alors on parle d’espionnage, on exhume des histoires de la dernière guerre et de l’occupation nazie… Étrangers, sans famille, élevés par un alcoolique soupçonné d’avoir été collabo, les deux enfants sont la cible toute désignée des haines qui rongent les insulaires.
Devenu adulte, Andreas revient solder ses comptes. Dans ce petit monde étouffant où la pluie brouille les frontières du réel, le passé ténébreux de l’île acquiert une intense présence. Et le drame semble inévitable.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221215159
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sontse Posté le 6 Juin 2021
    Lettres de pluie de Steve Sem-Sandberg Comme le narrateur nous sommes dans la confusion. Petit à petit par des retours en arrière, on va prendre possession de l'histoire de l'adolescent et de sa sœur, qui commence aux alentours de 1960 sur une petite île suédoise lorsque leurs parents, des américains laissent leurs jeunes enfants à la garde de Johannès, leur voisin, pour l'après-midi, mais ne reviennent plus . Tout dans l' île sur laquelle ils ont vécu réside dans le non-dit, voire le travestissement ou le mensonge. Ces deux enfants dont nous accédons à l'histoire, s'élèvent plus ou moins seuls sous la protection de Johannès, qui a eu un rôle autrefois auprès du propriétaire de l'île, Kaufman, personnage haï semble-t-il par le narrateur et sa sœur et par une bonne partie des habitants de l'île que nous voyons plutôt agir en groupes, les rares fois où le narrateur, Andréas, porte son regard sur leurs agissements. Un autre personnage important, Carsten, régisseur du domaine, inquiétant, mais en possession de l'histoire, pourrait l'éclairer s'il en avait le désir. Nous ne pouvons que déduire de quelques faits l'âge des enfants, Andréas ne doit pas avoir plus de 3... Lettres de pluie de Steve Sem-Sandberg Comme le narrateur nous sommes dans la confusion. Petit à petit par des retours en arrière, on va prendre possession de l'histoire de l'adolescent et de sa sœur, qui commence aux alentours de 1960 sur une petite île suédoise lorsque leurs parents, des américains laissent leurs jeunes enfants à la garde de Johannès, leur voisin, pour l'après-midi, mais ne reviennent plus . Tout dans l' île sur laquelle ils ont vécu réside dans le non-dit, voire le travestissement ou le mensonge. Ces deux enfants dont nous accédons à l'histoire, s'élèvent plus ou moins seuls sous la protection de Johannès, qui a eu un rôle autrefois auprès du propriétaire de l'île, Kaufman, personnage haï semble-t-il par le narrateur et sa sœur et par une bonne partie des habitants de l'île que nous voyons plutôt agir en groupes, les rares fois où le narrateur, Andréas, porte son regard sur leurs agissements. Un autre personnage important, Carsten, régisseur du domaine, inquiétant, mais en possession de l'histoire, pourrait l'éclairer s'il en avait le désir. Nous ne pouvons que déduire de quelques faits l'âge des enfants, Andréas ne doit pas avoir plus de 3 ans et sa sœur Mina a quelques années de plus que lui ce qui lui permet d'avoir des "souvenirs" de leurs parents disparus. Elle a apparemment aussi, ici et là glané quelques éléments du puzzle. l'île est un endroit fermé, où le domaine de Kaufman domine, survolé à basse altitude par des avions, ce qui nous rappelle l'accident de l'avion écrasé qui est un des éléments de questionnement pour Andréas. les nappes de brouillard fréquentes sur l'île se déchireront-elles pour laisser voir ou entrevoir la vérité ? Petit à petit, tout comme le héros, nous finissons par agréger des morceaux de l'histoire, une histoire sombre où l'ombre des nazis plane et où les haines refoulées des habitants mais toujours vivantes transmises à leurs enfants, ne demandent qu'à s'exprimer. Tout commence par le retour d'Andréas sur l'île après qu'il ait été informé de la mort de Johannès et c'est dans la vieille maison jaune de son enfance qu'il va finir par comprendre quelque chose à une histoire biaisée dès le début. C'est l'histoire triste de deux enfants laissés pour compte, aimés tant bien que mal par le seul Johannès, hanté lui-même par ses fantômes et ses silence, réfugié dans le grenier avec sa provision d'alcool et ses livres.
    Lire la suite
    En lire moins
  • zabeth55 Posté le 22 Février 2021
    Dans les années 60, un couple d'américains laisse pour quelques heures à Joannes, un voisin, ses deux petits enfants, Minna et Andreas. Mais ils ne reviendront jamais. L'histoire se passe sur une petite île norvégienne. Microcosme de haines, de rancœurs datant de la 2ème guerre mondiale. Bien des années plus tard, quand Joannes meurt, Andréas revient sur l'île et découvre enfin des vérités sur ses parents, sur de lourds secrets de guerre. Les allers-retours incessants dans le temps sont parfaitement intégrés au récit. L'ambiance est souvent malsaine, certains personnages plus qu'antipathiques, et pourtant cette histoire nous entraîne vers des dénouements imprévisibles. J'ai eu une grande empathie pour Andreas, sa candeur d'enfant tellement attaché à sa sœur, sa solitude d'homme adulte, la conviction qu'il met dans ses recherches.
  • sylvaine Posté le 12 Novembre 2019
    Lettres de pluie Steve Sem-Sandberg chez Robert Laffont août 2019 #LettresDePluie #NetGalleyFrance Norvège , en automne il pleut quand Andreas Lehman franchit le pont qui relie le continent à l'île. Ses pas le dirigent vers la Villa Jaune. Johannes est décédé, c'est Mme Sorensen leur voisine qui le lui a annoncé. Il revient vers ce qui a été sa maison, vers ce qui a été son passé , a fait son présent et construira son avenir . Un chemin truffé de ronces et d'épines l'attend, ceux qui savent se sont toujours tus parleront ils enfin ou seule la haine et le désespoir s'exprimeront- ils? Un roman oppressant, une atmosphère délétère assortie à ces journées d'automne pluvieuses, grises et froides. Une écriture en harmonie. L'histoire se met en place lentement, très lentement, les évènements finiront par s'emboiter les uns aux autres. Une lecture en demi-teinte pour moi je n'ai pas réussi à pénétrer dans l'univers d'Andreas. Un grand merci aux éditions Robert Laffont pour ce partage.
  • mariech Posté le 26 Octobre 2019
    Enfants Minna et Andreas ont été confiés par leurs parents à Johannes , ils devaient venir les reprendre quelques heures plus tard et ne sont jamais revenus . Devenu adulte , Andreas revient sur l’île de son enfance , il veut connaître la vérité . Mais sa quête va s’avérer difficile , les rancœurs sont tenaces , les cicatrices , les suspicions de la seconde guerre mondiale ne sont pas effacées . Quel est le rôle exact de Kaufmann ce riche propriétaire terrien , de Johannes , du régisseur Carsten , pourquoi Minna et Johannes n’apparaissent ensemble pas sur les photos d’enfance ? La vérité est complexe , qui la détient ? Lettres de pluie qui donne son nom au roman , c’est ce qu’imagine Minna enfant , elle pense que c’est le moyen qu’a trouvé ses parents pour communiquer avec elle , un code en lettres de pluie qu’ils utilisent la nuit . Minna et Andreas seront marqués à jamais par cette enfance , par cette quête de vérité qui n’en finit jamais Un très beau roman qui garde une grande part de mystère , pour cette raison le coup de cœur annoncé aux premières pages ne s’est pas concrétisé . Merci à... Enfants Minna et Andreas ont été confiés par leurs parents à Johannes , ils devaient venir les reprendre quelques heures plus tard et ne sont jamais revenus . Devenu adulte , Andreas revient sur l’île de son enfance , il veut connaître la vérité . Mais sa quête va s’avérer difficile , les rancœurs sont tenaces , les cicatrices , les suspicions de la seconde guerre mondiale ne sont pas effacées . Quel est le rôle exact de Kaufmann ce riche propriétaire terrien , de Johannes , du régisseur Carsten , pourquoi Minna et Johannes n’apparaissent ensemble pas sur les photos d’enfance ? La vérité est complexe , qui la détient ? Lettres de pluie qui donne son nom au roman , c’est ce qu’imagine Minna enfant , elle pense que c’est le moyen qu’a trouvé ses parents pour communiquer avec elle , un code en lettres de pluie qu’ils utilisent la nuit . Minna et Andreas seront marqués à jamais par cette enfance , par cette quête de vérité qui n’en finit jamais Un très beau roman qui garde une grande part de mystère , pour cette raison le coup de cœur annoncé aux premières pages ne s’est pas concrétisé . Merci à NetGalley et aux éditions Robert Laffont .
    Lire la suite
    En lire moins
  • Waterlyly Posté le 26 Septembre 2019
    Lorsque Andreas revient sur le l’île suédoise de son enfance, il est en quête de réponses. En effet, dans les années 60, alors qu’Andreas et sa sœur Minna sont confiés à Johannes, leurs parents disparaissent mystérieusement et sans explications. Dès lors, le frère et la sœur seront élevés par Johannes. Que s’est-il donc passé ? C’est ici un très beau roman au titre évocateur. S’il m’a globalement plu, il m’aura cependant manqué certaines petites choses pour un faire une excellente lecture. La construction du roman est classique, mais efficace. Les chapitres entre le présent et le passé s’alternent et le fil de l’intrigue se déroule peu à peu, de manière langoureuse, trop parfois. J’aurais souhaité davantage de rythme à ce roman qui a parfois tourné en rond. Je n’ai pas toujours trouvé l’espace temps clairement défini, et une indication temporelle en début de chaque chapitre aurait été la bienvenue. Quelques digressions ont également parfois coupé mon rythme de lecture. C’est un roman au style pointu, et qui demande une certaine concentration. Ce qui m’a indubitablement séduite dans ce récit, ce sont avant tout les personnages qui sont si bien dépeints et si bien dessinés que cela les rend très attachants. Ils ne sont... Lorsque Andreas revient sur le l’île suédoise de son enfance, il est en quête de réponses. En effet, dans les années 60, alors qu’Andreas et sa sœur Minna sont confiés à Johannes, leurs parents disparaissent mystérieusement et sans explications. Dès lors, le frère et la sœur seront élevés par Johannes. Que s’est-il donc passé ? C’est ici un très beau roman au titre évocateur. S’il m’a globalement plu, il m’aura cependant manqué certaines petites choses pour un faire une excellente lecture. La construction du roman est classique, mais efficace. Les chapitres entre le présent et le passé s’alternent et le fil de l’intrigue se déroule peu à peu, de manière langoureuse, trop parfois. J’aurais souhaité davantage de rythme à ce roman qui a parfois tourné en rond. Je n’ai pas toujours trouvé l’espace temps clairement défini, et une indication temporelle en début de chaque chapitre aurait été la bienvenue. Quelques digressions ont également parfois coupé mon rythme de lecture. C’est un roman au style pointu, et qui demande une certaine concentration. Ce qui m’a indubitablement séduite dans ce récit, ce sont avant tout les personnages qui sont si bien dépeints et si bien dessinés que cela les rend très attachants. Ils ne sont pas linéaires et l’on peut suivre une réelle évolution dans leur manière d’être. L’auteur les a très bien travaillés et c’est sans aucun doute là où réside la force de ce roman. L’intrigue est bien menée mais je n’ai pas toujours eu un sentiment de clarté et d’unité. Parfois, l’auteur s’est arrêté sur certains détails, et d’autres fois il en a survolé d’autres que j’aurais aimé plus approfondis. Malgré tout, j’ai beaucoup aimé cette recherche d’Andreas, cette nécessité de faire la lumière sur ce qu’il s’est réellement passé pour pouvoir avancer. La plume est très belle. Le roman est découpé en petits chapitres, ce qui devrait en principe octroyer un bon rythme à l’histoire, mais je dois avouer que ce ne fut malgré tout pas vraiment le cas. Par contre, les émotions sont bien rendues. Une belle découverte littéraire au style particulier et pointu et à l’intrigue délicate et parfois un peu ardue. Les personnages sont incontestablement la force de ce roman et les émotions sont bien rendues.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Chargement en cours...
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Lisez

    Rentrée littéraire 2019 : 13 romans étrangers à suivre de près

    Un roman hors normes frôlant les 900 pages, un recueil de nouvelles qui explore les relations humaines, une histoire choc déjà auréolée d'un prix prestigieux... Cette année, la littérature étrangère électrise la rentrée littéraire. De Richard Powers à Susan Kreller, de Jorge Comensal à Kristen Roupenian, découvrez les 13 plumes venues d'ailleurs qui pourraient bien faire partie de vos coups de coeur littéraires de la rentrée.

    Lire l'article