Lisez! icon: Search engine
Ma soeur est morte à Chicago
Pascale Haas (traduit par)
Date de parution : 06/10/2022
Éditeurs :
10/18

Ma soeur est morte à Chicago

Pascale Haas (traduit par)
Date de parution : 06/10/2022
Classé parmi les meilleurs romans policiers du New York Times, un polar envoûtant et poignant par une autrice lauréate du prix Edgar.
1944, sur la côte californienne, Aki Ito, 20 ans, et ses parents viennent d'être libérés du camp de Manzanar, où ils étaient détenus par le gouvernement américain depuis le bombardement... 1944, sur la côte californienne, Aki Ito, 20 ans, et ses parents viennent d'être libérés du camp de Manzanar, où ils étaient détenus par le gouvernement américain depuis le bombardement de Pearl Harbor, aux côtés de milliers de citoyens Américains d'origine japonaise.
La vie qu’ils avaient avant-guerre n’existe plus et ils...
1944, sur la côte californienne, Aki Ito, 20 ans, et ses parents viennent d'être libérés du camp de Manzanar, où ils étaient détenus par le gouvernement américain depuis le bombardement de Pearl Harbor, aux côtés de milliers de citoyens Américains d'origine japonaise.
La vie qu’ils avaient avant-guerre n’existe plus et ils sont contraints de quitter leur région pour se réinstaller à deux mille kilomètres de là, à Chicago, où la sœur aînée d'Aki, Rose, avait été envoyée quelques mois plus tôt. Rose vit dans le nouveau quartier nippo-américain, près de la station de métro Clark & Divison. Mais à la veille des retrouvailles de la famille Ito, Rose est tuée par une rame de métro. Les autorités concluent à un suicide, mais Aki, qui vénérait sa sœur, est stupéfaite : comment cette jeune femme, parfaite, polie et optimiste, a pu mettre fin à sa vie ? Ne se fiant qu’à son instinct et à son amour fraternel, Aki se lance dans une enquête qu’elle est la seule à pouvoir mener.

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264080172
Code sériel : 99999
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 128 x 197 mm
EAN : 9782264080172
Code sériel : 99999
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 128 x 197 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • fifi2101 20/01/2024
    Voila un livre qui nous en apprend beaucoup sur les conditions de vie de la communauté Japonaise aux Etats-Unis pendant la seconde guerre mondiale. Par contre j'ai trouvé l'intrigue policière (Une jeune Japonaise qui vient d'arriver à Chicago avec sa famille , en provenance d'un camp d 'internement Californien , enquête sur le décès de sa sœur ainée écrasée par une rame de métro ) particulièrement faiblarde . Un récit instructif, facile à lire mais peu rythmé et finalement guère passionnant. .
  • Sallyrose 02/11/2023
    L’action se situe à Chicago, donc, et prend place dans le douloureux déplacement des Japonais et de leur descendance depuis la Californie vers des camps de concentration, après l’attaque de Pearl Harbor. C’est une partie de l’Histoire dont on parle peu mais qui est bon de connaître pour apprécier à sa juste mesure la politique de peuplement des États-Unis. L’enquête menée par la narratrice sur la mort de sa sœur est l’occasion pour l’autrice de brosser le portrait de la communauté nippo-américaine dans les années 1940. C’est passionnant.
  • ProlegomenesLitteraires 07/09/2023
    Ce roman policier se déroule dans les années 1940 aux Etats-Unis et se focalise sur une période particulière et sombre de l’histoire de ce pays : la stigmatisation et l’enfermement dans des camps des Japonais ou des Américains d’origine japonaise suite à l’attaque du Japon. Cette période historique n’est pas souvent abordée en littérature : avoir un point de vue d’une jeune fille née de parents japonais est vraiment intéressant. L’autrice se focalise beaucoup sur le ressenti des personnages, la ségrégation qu’il pouvait exister entre les Américains « blancs » et les autres (l’autrice mentionne également la ségrégation subie par les Afro-américains, notamment par le biais d’une des collègues bibliothécaires de Aki). Aki est une jeune fille qui vit dans l’ombre, disons dans l’ombre de sa soeur Rose. Rose a un caractère très sociable, elle ne se laisse pas faire, elle réussit brillamment. Jusqu’au jour où, toute la famille est internée dans un camp, Rose a l’opportunité d’en sortir plus rapidement. Mais la famille n’a plus de nouvelles jusqu’au moment où ils arrivent eu aussi à Chicago, Rose est morte. J’ai beaucoup aimé l’enquête menée par la soeur de Rose, Aki. Elle s’obstine à mener ses propres investigations, se mettant parfois dans des situations délicates. J’ai également aimé les autres personnages présents et les histoires qui se développent en parallèle. Je n’avais pas soupçonné le dénouement du tout. A lire aussi bien pour l’enquête que pour le contexte historique. Ce roman policier se déroule dans les années 1940 aux Etats-Unis et se focalise sur une période particulière et sombre de l’histoire de ce pays : la stigmatisation et l’enfermement dans des camps des Japonais ou des Américains d’origine japonaise suite à l’attaque du Japon. Cette période historique n’est pas souvent abordée en littérature : avoir un point de vue d’une jeune fille née de parents japonais est vraiment intéressant. L’autrice se focalise beaucoup sur le ressenti des personnages, la ségrégation qu’il pouvait exister entre les Américains « blancs » et les autres (l’autrice mentionne également la ségrégation subie par les Afro-américains, notamment par le biais d’une des collègues bibliothécaires de Aki). Aki est une jeune fille qui vit dans l’ombre, disons dans l’ombre de sa soeur Rose. Rose a un caractère très sociable, elle ne se laisse pas faire, elle réussit brillamment. Jusqu’au jour où, toute la famille est internée dans un camp, Rose a l’opportunité d’en sortir plus rapidement. Mais la famille n’a plus de nouvelles jusqu’au moment où ils arrivent eu aussi à Chicago, Rose est morte. J’ai beaucoup aimé l’enquête menée par la soeur de Rose, Aki. Elle s’obstine à mener ses propres investigations, se mettant...
    Lire la suite
    En lire moins
  • BibiOTek 22/08/2023
    « Ma sœur est morte à Chicago » est un polar bien écrit, à la fois roman policier et historique. Enrichissant et prenant, ce fut pour moi une belle découverte littéraire ! Ce roman est une fiction, mais le contexte historique est bien réel, celui de la détention des Nippo-Américains dans des camps d’internement suite à l’attaque japonaise de Pearl Harbor en 1941, puis de leur réinstallation à Chicago dans des conditions difficiles. On suit le périple de la famille Ito, anciens commerçants prospères, se retrouvant internés de force dans un camp, puis leur tentative d’adaptation dans un Chicago qui ne veut pas d’eux. Malheureusement Rose, la sœur aînée qui est arrivée plus tôt à Chicago, est tuée par une rame de métro la veille des retrouvailles. (Je ne vous spoil pas c’est dans le titre !) Aka, sa petite sœur, refuse la décision de la police qui conclut à un suicide de la jeune femme. Commence alors une enquête pour découvrir ce qu’il s’est réellement passé. Elle part à la recherche d’indices auprès de ceux qui l’ont côtoyée dans un Chicago qui ne lui renvoie que mépris. Avec ce que va découvrir Aka, l’autrice aborde de nombreux thèmes clivants, comme l’avortement aux États-Unis, la place des citoyens japonais et des femmes, la police de Chicago, l’envoi de soldats pour se battre pendant la Seconde Guerre Mondiale. Même si le côté policier arrive un peu tard, et que l’enquête n’est pas époustouflante, ce livre est très intéressant et poignant.« Ma sœur est morte à Chicago » est un polar bien écrit, à la fois roman policier et historique. Enrichissant et prenant, ce fut pour moi une belle découverte littéraire ! Ce roman est une fiction, mais le contexte historique est bien réel, celui de la détention des Nippo-Américains dans des camps d’internement suite à l’attaque japonaise de Pearl Harbor en 1941, puis de leur réinstallation à Chicago dans des conditions difficiles. On suit le périple de la famille Ito, anciens commerçants prospères, se retrouvant internés de force dans un camp, puis leur tentative d’adaptation dans un Chicago qui ne veut pas d’eux. Malheureusement Rose, la sœur aînée qui est arrivée plus tôt à Chicago, est tuée par une rame de métro la veille des retrouvailles. (Je ne vous spoil pas c’est dans le titre !) Aka, sa petite sœur, refuse la décision de la police qui conclut à un suicide de la jeune femme. Commence alors une enquête pour découvrir ce qu’il s’est réellement passé. Elle part à la recherche d’indices auprès de ceux qui l’ont côtoyée dans un Chicago qui ne lui renvoie que mépris. Avec ce que va découvrir Aka, l’autrice aborde de nombreux thèmes clivants, comme l’avortement aux...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Laureenandbooks 19/08/2023
    Dans le cadre du challenge #lisonslasie , j'ai lu Ma soeur est morte à Chicago de Naomi Hirahara qui aborde le traitement des nippo-américains pendant la 2nde guerre mondiale. Je n'avais pas connaissance de l'existence de camps américains construits pour accueillir tous les japonais vivant aux USA, qu'ils aient immigré ou qu'ils y soient né. Aussi, en commençant ma lecture je m'attendais à en apprendre beaucoup plus sur la déportation des japonais dans ces camps ainsi que sur leurs conditions de vie là-bas. Or au final l'autrice n'aborde que très peu cet aspect et se concentre plutôt sur la vie de la soeur de Aki, Rose, après qu'elle soit sortie du camp et sur le traitement réservé aux jeunes femmes japonaises dans les années 40 aux USA et plus particulièrement à Chicago. Malgré cette petite déception, j'ai tout de même dévoré ce roman qui s'articule majoritairement sur l'enquête menée par Aki pour élucider les circonstances de la mort de sa soeur. En effet, Rose réussit à quitter le camp de Manzanar avant sa famille et à commencer une nouvelle vie à Chicago. Mais à l'arrivée de sa famille à Chicago, les proches de Rose leur annonce sa mort tragique sous la rame d'un métro. J'ai beaucoup aimé la force de caractère d'Aki, les doutes qui l'animent sur la mort de sa soeur et son refus de croire en la conclusion du médecin légiste qui penche pour le suicide. C'est sa témérité et son audace dans une société encore très patriarcale et raciste qui m'ont conquis. J'ai aussi apprécié la manière dont l'autrice fixe le décor dans une grande ville où se côtoie la richesse et la pauvreté, le racisme et la tolérance, l'amour et la mort. Se faisant, elle nous fait vibrer avec Aki, tremblait avec elle mais également se révolter avec elle. Je trouve qu'il y a peu de livres qui parlent du racisme que subissent les japonais et c'est pourquoi ce livre m'a en grande partie plu car il questionne et critique un problème de société invisibilisé. J'ai été quelque peu déçue par la fin du roman mais j'ai aimé que l'autrice ose dénoncer la corruption d'un système bien plus grand que celui auquel on s'attend.Dans le cadre du challenge #lisonslasie , j'ai lu Ma soeur est morte à Chicago de Naomi Hirahara qui aborde le traitement des nippo-américains pendant la 2nde guerre mondiale. Je n'avais pas connaissance de l'existence de camps américains construits pour accueillir tous les japonais vivant aux USA, qu'ils aient immigré ou qu'ils y soient né. Aussi, en commençant ma lecture je m'attendais à en apprendre beaucoup plus sur la déportation des japonais dans ces camps ainsi que sur leurs conditions de vie là-bas. Or au final l'autrice n'aborde que très peu cet aspect et se concentre plutôt sur la vie de la soeur de Aki, Rose, après qu'elle soit sortie du camp et sur le traitement réservé aux jeunes femmes japonaises dans les années 40 aux USA et plus particulièrement à Chicago. Malgré cette petite déception, j'ai tout de même dévoré ce roman qui s'articule majoritairement sur l'enquête menée par Aki pour élucider les circonstances de la mort de sa soeur. En effet, Rose réussit à quitter le camp de Manzanar avant sa famille et à commencer une nouvelle vie à Chicago. Mais à l'arrivée de sa famille à Chicago, les proches de Rose leur annonce sa mort tragique sous la rame...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…