Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221249352
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 140 x 225 mm

Mademoiselle Papillon

Date de parution : 15/10/2020
L’histoire inouïe de Thérèse Papillon, reconnue juste parmi les nations, révèle la force de nos rêves.

Gabrielle, 30 ans, infirmière, s’occupe de grands prématurés dans un service de néonatologie intensive. L’univers de la jeune femme s’est réduit aux quelques mètres carrés de sa salle, la salle 79, où elle glisse lentement dans l’indifférence, lorsqu’elle découvre l’histoire de Mademoiselle Papillon.
En 1920, dans une France ravagée par la...

Gabrielle, 30 ans, infirmière, s’occupe de grands prématurés dans un service de néonatologie intensive. L’univers de la jeune femme s’est réduit aux quelques mètres carrés de sa salle, la salle 79, où elle glisse lentement dans l’indifférence, lorsqu’elle découvre l’histoire de Mademoiselle Papillon.
En 1920, dans une France ravagée par la Première Guerre mondiale, cette infirmière de la Croix-Rouge est envoyée au dispensaire de Vraignes-en-Vermandois. Alors qu’elle tente de mener à bien sa mission, la vision des enfants qui succombent dans la rue l’obsède. Une ambition se forme et prend bientôt toute la place : elle doit bâtir une maison pour les protéger.
Lorsqu’elle franchit le seuil de la sublime abbaye de Valloires, Mademoiselle Papillon est convaincue d’approcher son rêve.

Ce roman mêle le destin de deux infirmières et met en lumière une femme exceptionnelle : Thérèse Papillon, qui a sauvé des milliers d’enfants et a été reconnue Juste parmi les Nations. Après avoir mené une véritable enquête – en néonatologie mais aussi auprès de ceux qui ont connu Thérèse Papillon –, Alia Cardyn livre un hommage sensible et lumineux aux femmes qui ont l’audace d’incarner le changement.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221249352
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BenedicteBiblio Posté le 14 Novembre 2020
    Gabrielle, 30 ans, est infirmière dans le service néonatalogie d’un hôpital. Sa vie sentimentale est inexistante, et toute son énergie se déploie en un unique lieu : la salle 79. C’est là que la jeune femme soigne, accompagne, veille sur des nouveau-nés prématurés. Seulement Gabrielle se sent fatiguée, s’épuise, et sombre peu à peu dans l’indifférence face aux situations parfois compliquées qu’elle rencontre. La lecture du dernier ouvrage de sa mère, auteure, arrive alors comme un baume. Il raconte le combat d’une autre infirmière : Thérèse Papillon. Années 1920. La France tente de se reconstruire après les ravages de la Grande Guerre. Infirmière à la Croix-Rouge, Mademoiselle Papillon est envoyée dans la Somme, à Vraignes-en-Vermandois. Très vite, elle observe des enfants qui souffrent de pauvreté, de malnutrition, qui ont souvent perdu leur père dans les tranchées. Un projet se forme alors dans son esprit : sauver tous ces enfants, en leur offrant un lieu de répit où ils pourront reprendre des forces, manger à leur faim, et échapper ainsi à la tuberculose. Thérèse Papillon en est persuadée : c’est l’abbaye de Valloires qui fera office de préventorium. Mademoiselle Papillon est un roman à deux voix, où Alia Cardyn (auteure belge) rend un bel... Gabrielle, 30 ans, est infirmière dans le service néonatalogie d’un hôpital. Sa vie sentimentale est inexistante, et toute son énergie se déploie en un unique lieu : la salle 79. C’est là que la jeune femme soigne, accompagne, veille sur des nouveau-nés prématurés. Seulement Gabrielle se sent fatiguée, s’épuise, et sombre peu à peu dans l’indifférence face aux situations parfois compliquées qu’elle rencontre. La lecture du dernier ouvrage de sa mère, auteure, arrive alors comme un baume. Il raconte le combat d’une autre infirmière : Thérèse Papillon. Années 1920. La France tente de se reconstruire après les ravages de la Grande Guerre. Infirmière à la Croix-Rouge, Mademoiselle Papillon est envoyée dans la Somme, à Vraignes-en-Vermandois. Très vite, elle observe des enfants qui souffrent de pauvreté, de malnutrition, qui ont souvent perdu leur père dans les tranchées. Un projet se forme alors dans son esprit : sauver tous ces enfants, en leur offrant un lieu de répit où ils pourront reprendre des forces, manger à leur faim, et échapper ainsi à la tuberculose. Thérèse Papillon en est persuadée : c’est l’abbaye de Valloires qui fera office de préventorium. Mademoiselle Papillon est un roman à deux voix, où Alia Cardyn (auteure belge) rend un bel hommage aux infirmières. Je ne connaissais rien de Thérèse Papillon, et j’ai ici pu rencontrer une femme forte, qui a sauvé de nombreux enfants et a été reconnue Juste parmi les Nations (ce titre a été décerné aux personnes ayant sauvé des Juifs sous l’occupation allemande). Si cet écrit n’est pas du tout une biographie, mais bien un roman, Thérèse Papillon a donc réellement existé. Lors de la Seconde Guerre mondiale, elle a caché des enfants juifs, souvent confiés à l’abbaye par leurs parents. Bien que fictif, j’ai également pris plaisir à suivre le personnage de Gabrielle. Ses doutes, ses pensées en lien avec ses petits patients, ses relations avec certains parents : tout nous est décrit. Les chapitres sont courts, et s’enchaînent rapidement. On ressent combien l’auteure a pris soin de se documenter sur le vécu de Thérèse Papillon, mais aussi sur le quotidien et les particularités d’un service de néonatalogie. Je n’ai qu’un seul bémol à partager avec vous : je suis parfois restée sur ma faim. Malgré cet hommage aux infirmières, on a parfois le ressenti que l’auteure effleure son sujet. Grosse frustration ! J’aurais ainsi aimé en apprendre bien davantage sur Mademoiselle Papillon, mais aussi que l’approche NIDCAP prenne plus de place, soit davantage mise en avant dans le quotidien de Gabrielle. Malgré ces réserves, je ressors satisfaite de ma lecture. J’ai passé un bon moment en compagnie de ce livre, et je ne peux que vous inviter à le découvrir si vous aimez les portraits d’héroïnes fortes et courageuses.
    Lire la suite
    En lire moins
  • manonlitaussi Posté le 12 Novembre 2020
    Mademoiselle Papillon de Alicia Cardyn @robertlaffont J’ai dévoré ce roman en quelques heures, je m’attendais à ce qu’il me plaise car il s’agit de l’histoire d’une femme admirable mais je ne m’attendais pas à être happée. Gabrielle a 30 ans et est infirmière dans un service des prématurée. Un travail éprouvant physiquement et moralement. Sa mère lui remet un manuscrit qu’elle a écrit sur Mademoiselle Papillon. Une femme qui dans les années 1920 a ouvert une structure permettant d’acceuillir des enfants de tout age. Tout cela part d’un rêve mais elle le construit brillamment et au cours de la deuxième guerre mondiale, accueille des enfants juifs qu’elle dissimulera au milieu des autres. Ce sont deux histoires qu’on suit, celle de Gabrielle et celle de Thérèse Papillon. Deux femmes au quotidien très éprouvant, souvent marqué par la tristesse mais jamais par la résiliation. Elles luttent, elles donnent, elles prennent soin. Deux héroïnes courageuses que j’ai adoré suivre. L’histoire nous est offerte par une très jolie plume délicate et pleine de douceur. C’est cette douceur qui se cache dans des détails posés au bon moment,  dans la description d'un personnage, une réplique, un geste, qui viennent attendrir et adoucir ces deux histoires bouleversantes. J’ai été charmée par cette plume... Mademoiselle Papillon de Alicia Cardyn @robertlaffont J’ai dévoré ce roman en quelques heures, je m’attendais à ce qu’il me plaise car il s’agit de l’histoire d’une femme admirable mais je ne m’attendais pas à être happée. Gabrielle a 30 ans et est infirmière dans un service des prématurée. Un travail éprouvant physiquement et moralement. Sa mère lui remet un manuscrit qu’elle a écrit sur Mademoiselle Papillon. Une femme qui dans les années 1920 a ouvert une structure permettant d’acceuillir des enfants de tout age. Tout cela part d’un rêve mais elle le construit brillamment et au cours de la deuxième guerre mondiale, accueille des enfants juifs qu’elle dissimulera au milieu des autres. Ce sont deux histoires qu’on suit, celle de Gabrielle et celle de Thérèse Papillon. Deux femmes au quotidien très éprouvant, souvent marqué par la tristesse mais jamais par la résiliation. Elles luttent, elles donnent, elles prennent soin. Deux héroïnes courageuses que j’ai adoré suivre. L’histoire nous est offerte par une très jolie plume délicate et pleine de douceur. C’est cette douceur qui se cache dans des détails posés au bon moment,  dans la description d'un personnage, une réplique, un geste, qui viennent attendrir et adoucir ces deux histoires bouleversantes. J’ai été charmée par cette plume et complètement emportée par le destin de ces deux héroïnes.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Puszi Posté le 12 Novembre 2020
    Dès les premières lignes, j'ai été conquise par les histoires de Gabrielle et de mademoiselle Papillon. Comment ne pas être touchée par leur énergie à prendre soin des autres, allant même jusqu'à négliger de prendre soin d'elles-mêmes ? Grâce à Alicia Cardyn, j'ai découvert l'univers de la néonatalogie intensive. Cela m'a d'autant plus intéressée qu'une de mes filles a été externe en gynéco-obstétrique à Port Royal au printemps dernier. Les phases dans lesquelles passe Gabrielle ont fait échos à ce qu'elle partageait parfois avec moi. J'ai vibré au rythme des émotions de Gabrielle qui passe du découragement à l'espoir. Je me sentais tellement bien avec chacune des infirmières que j'avais du mal à les quitter le temps d'un chapitre ; tout en étant contente de retrouver celle que j'avais quitté précédemment. De mon point de vue, ce livre rend un bel hommage aux infirmières, à leur dévouement sans pour autant omettre leurs difficultés, leur découragement pouvant aller jusqu'au désespoir le plus profond. J'ai également aimé la manière dont Gabrielle puise de forces dans la lecture du récit de Mademoiselle Papillon. Un véritable coup de cœur pour moi, complété en écoutant l'émission du 7/11 de la librairie francophone sur France Inter... Dès les premières lignes, j'ai été conquise par les histoires de Gabrielle et de mademoiselle Papillon. Comment ne pas être touchée par leur énergie à prendre soin des autres, allant même jusqu'à négliger de prendre soin d'elles-mêmes ? Grâce à Alicia Cardyn, j'ai découvert l'univers de la néonatalogie intensive. Cela m'a d'autant plus intéressée qu'une de mes filles a été externe en gynéco-obstétrique à Port Royal au printemps dernier. Les phases dans lesquelles passe Gabrielle ont fait échos à ce qu'elle partageait parfois avec moi. J'ai vibré au rythme des émotions de Gabrielle qui passe du découragement à l'espoir. Je me sentais tellement bien avec chacune des infirmières que j'avais du mal à les quitter le temps d'un chapitre ; tout en étant contente de retrouver celle que j'avais quitté précédemment. De mon point de vue, ce livre rend un bel hommage aux infirmières, à leur dévouement sans pour autant omettre leurs difficultés, leur découragement pouvant aller jusqu'au désespoir le plus profond. J'ai également aimé la manière dont Gabrielle puise de forces dans la lecture du récit de Mademoiselle Papillon. Un véritable coup de cœur pour moi, complété en écoutant l'émission du 7/11 de la librairie francophone sur France Inter à laquelle Alice Cardyn était invitée.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ladoryquilit Posté le 11 Novembre 2020
    À 30 ans, Gabrielle est infirmière dans un service de néonatalogie intensive où elle s'occupe des grands prématurés. Peu à peu, elle a l'impression que l'indifférence s'est installée en elle et que tout ce qu'elle y fait n'est plus que régit par des automatismes. Et puis elle découvre l'histoire de Mademoiselle Papillon, une infirmière de la Croix-Rouge qui, après la Première Guerre mondiale, décide de se lancer à corps perdu dans un projet qui lui tient terriblement à cœur : s'occuper de tous ces enfants désoeuvrés qui peuplent les rues et leur offrir un endroit bien à eux. De l'auteure Alia Cardyn j'avais déjà lu il y a quelque temps le titre Le choix d'une vie. En lisant le résumé de Mademoiselle Papillon, j'ai su que ce roman quoi qu'il arrive, je le lirais et c'est donc chose faite. Nous faisons donc d'abord connaissance avec Gabrielle dans ce titre, Gabrielle cette jeune femme qui s'occupe donc de grands prématurés. La jeune infirmière est en pleine phase où elle se pose des questions, celles qui concernent sa façon de prendre en charge ses petits patients, celles qui concernent ses émotions ou sentiments face à eux également. Son métier, parfois très dur, semble peu... À 30 ans, Gabrielle est infirmière dans un service de néonatalogie intensive où elle s'occupe des grands prématurés. Peu à peu, elle a l'impression que l'indifférence s'est installée en elle et que tout ce qu'elle y fait n'est plus que régit par des automatismes. Et puis elle découvre l'histoire de Mademoiselle Papillon, une infirmière de la Croix-Rouge qui, après la Première Guerre mondiale, décide de se lancer à corps perdu dans un projet qui lui tient terriblement à cœur : s'occuper de tous ces enfants désoeuvrés qui peuplent les rues et leur offrir un endroit bien à eux. De l'auteure Alia Cardyn j'avais déjà lu il y a quelque temps le titre Le choix d'une vie. En lisant le résumé de Mademoiselle Papillon, j'ai su que ce roman quoi qu'il arrive, je le lirais et c'est donc chose faite. Nous faisons donc d'abord connaissance avec Gabrielle dans ce titre, Gabrielle cette jeune femme qui s'occupe donc de grands prématurés. La jeune infirmière est en pleine phase où elle se pose des questions, celles qui concernent sa façon de prendre en charge ses petits patients, celles qui concernent ses émotions ou sentiments face à eux également. Son métier, parfois très dur, semble peu à peu ne plus la porter autant qu'avant. Et puis il y a donc Mademoiselle Papillon dont nous faisons connaissance un peu plus tard, elle aussi est une jeune infirmière, mais dans un tout autre contexte puisqu'avec son histoire, on replonge dans les 1920 de l'après-guerre. Elle se dévoue à son projet, celui d'avoir un endroit pour accueillir tous les enfants désœuvrés qui luttent dans un quotidien difficile et sa foi la porte à réussir cela. Mademoiselle Papillon, c'est donc l'histoire de deux infirmières à deux époques différentes, de deux infirmières qui dévouent leur quotidien aux enfants, à leur protection et qui veillent sur eux. Des décennies plus tard, Mademoiselle Papillon va permettre à Gabrielle de prendre un nouvel élan, de retrouver cette passion qu'elle met dans son métier et de réussir à aborder tout cela sous un nouvel élan. Alia Cardyn met en avant deux héroïnes du quotidien, deux femmes fortes qui se battent pour les autres, deux femmes qui aiment leur métier parce qu'elles aiment les autres et deux femmes qui osent faire changer les choses. Mademoiselle Papillon est une femme qui a réellement existé, il y a donc de cela plusieurs décennies. À travers ce roman, Alia Cardyn révèle l'histoire de cette infirmière qui a sauvé des milliers d'enfants et qui a été reconnue Juste parmi les Nations. Honnêtement, avant de lire ce roman, je ne connaissais absolument pas l'histoire de Mademoiselle Papillon, un nom parmi tant d'autres qui a pourtant fait énormément de choses en son temps pour notre pays. Alia Cardyn livre ici un très beau livre. L'histoire de Gabrielle est tendre, touchante et rapidement, on en vient à apprécier profondément cette jeune femme. L'histoire de Mademoiselle Papillon est quant à elle, admirable ! L'auteure avec douceur, avec justesse, grâce à une écriture légère, mais tout de même profonde, offre une merveilleuse lecture, une qui nous touche vraiment et qui met en avant le fabuleux destin de deux femmes fortes et fragiles à la fois. Mademoiselle Papillon est une magnifique découverte pour moi. J'ai adoré ce livre, l'histoire de ces femmes qui m'ont parfois émues, leur dévouement pour les autres et la force dont elles font preuve. J'ai dévoré ce titre et je vous conseille vraiment fortement de le découvrir à votre tour. Mademoiselle Papillon d'Alia Cardyn est disponible aux Éditions Robert Laffont.
    Lire la suite
    En lire moins
  • bbtiz Posté le 10 Novembre 2020
    Ce n’est pas celui que j’aurais acheté spontanément, je n’en avais encore vu aucun avis et je ne connaissais pas l’auteure. Mais j’ai tout simplement adoré! Dès les premières pages l’alliance entre une intrigue passionnante et une plume délicate, pleine de poésie et de tournures de phrases poignantes m’a scotchée aux pages! J’ai versé ma petite larme plus d’une fois, la simplicité des faits et des émotions soulevées rend le ressenti d’autant plus fort. C’est viscéral: on ne peut que vibrer avec cette femme qui veut offrir un toit aux enfants dénutris de l’après première guerre et cette autre femme, infirmière en réanimation néonatale, qui s’efforce de sauver des petits prématurés tout en offrant aux mamans une dose d’humanité. Enfin, le fait que le roman aborde une page vraie de l’histoire, Thérèse Papillon ayant belle et bien existé, est un gros plus. Vous le savez, j’adore les romans tirés de faits réels, qu’ils soient romancés ou racontes de façon « brute ». Bref si je devais décrire ce livre en une image: un tsunami. Aussi bien par la force de son personnage principal, que parce que j’ai eu l’impression d’une grosse vague qui me happait et me tenait en apnée... Ce n’est pas celui que j’aurais acheté spontanément, je n’en avais encore vu aucun avis et je ne connaissais pas l’auteure. Mais j’ai tout simplement adoré! Dès les premières pages l’alliance entre une intrigue passionnante et une plume délicate, pleine de poésie et de tournures de phrases poignantes m’a scotchée aux pages! J’ai versé ma petite larme plus d’une fois, la simplicité des faits et des émotions soulevées rend le ressenti d’autant plus fort. C’est viscéral: on ne peut que vibrer avec cette femme qui veut offrir un toit aux enfants dénutris de l’après première guerre et cette autre femme, infirmière en réanimation néonatale, qui s’efforce de sauver des petits prématurés tout en offrant aux mamans une dose d’humanité. Enfin, le fait que le roman aborde une page vraie de l’histoire, Thérèse Papillon ayant belle et bien existé, est un gros plus. Vous le savez, j’adore les romans tirés de faits réels, qu’ils soient romancés ou racontes de façon « brute ». Bref si je devais décrire ce livre en une image: un tsunami. Aussi bien par la force de son personnage principal, que parce que j’ai eu l’impression d’une grosse vague qui me happait et me tenait en apnée jusqu’au bout, avant de me re déposer fracassée, le cœur en miette, au bord de la plage... J’ai directement commandé un des 3 autres livres de l’auteure!! Si vous avez aimé la tresse et/ou les victorieuses, ce roman est clairement dans la même veine et la plume tout aussi bonne et agréable à lire donc foncez!
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !