Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782264078209
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 522
Format : 128 x 197 mm
Magnificat
Date de parution : 02/09/2021
Éditeurs :
10/18

Magnificat

Date de parution : 02/09/2021
Après Angélus, le nouveau livre de François-Henri Soulié !
An 1177. La vicomtesse Ermengarde règne seule sur le riche comté de Narbonne. Dernière de sa dynastie, elle entretient une cour raffinée dont le jeune troubadour Guilhem de Malpas est... An 1177. La vicomtesse Ermengarde règne seule sur le riche comté de Narbonne. Dernière de sa dynastie, elle entretient une cour raffinée dont le jeune troubadour Guilhem de Malpas est le plus brillant fleuron.
Dans l'ombre, elle est pourtant la proie d’un complot implacable. Les marchands, qui constituent la richesse de...
An 1177. La vicomtesse Ermengarde règne seule sur le riche comté de Narbonne. Dernière de sa dynastie, elle entretient une cour raffinée dont le jeune troubadour Guilhem de Malpas est le plus brillant fleuron.
Dans l'ombre, elle est pourtant la proie d’un complot implacable. Les marchands, qui constituent la richesse de la ville, veulent faire du comté une république à l’égal de Gênes ou de Pise. Le comte de Toulouse rêve de s’emparer du comté. Les marchands de Narbonne ourdissent un complot visant à instaurer une République. L’Eglise de Rome, quant à elle, se cherche des alliés pour éradiquer l’hérésie cathare.
Dans un palais déserté de sa cour et assiégé par la neige, Ermengarde, affaiblie par la maladie, elle assiste aux meurtres de ses derniers soutiens.
Pour fédérer son peuple, elle place tous ses espoirs dans un grand spectacle dont elle a confié la charge à Guilhem de Malpas.
Mais l’art peut-il vraiment sauver un monde en proie à la violence et à la cupidité ? Pour les Cathares, l’affaire est entendue : le monde est la création du diable et la beauté le dernier piège qu’il nous tend.
Conjurations, trahisons, complots sont les rouages d’un jeu sans pitié dont l’issue sera fatale pour toute une société.


PRESSE POUR Angélus:
« Une formidable fresque historique dans la lignée de celles du maître, Umberto Eco. » Le Figaro
« Angélus, avec pour toile de fond une Occitanie médiévale magnifiquement restituée et une intrigue solidement ancrée dans cette région d’origine de l’auteur, est totalement en phase avec cette promesse de nos 44 radios locales : valoriser au quotidien l’histoire, les patrimoines régionaux et ceux qui par passion et avec talent, nous les rendent accessibles. » Jean-Emmanuel Casalta, remise du Prix France Bleu – Grands Détectives
« Aux développements érudits d'un Umberto Eco ou d'un Peter Tremayne, Soulié préfère le romanesque et la trame policière purs, tout en soignant l'arrière-plan politique et religieux troublé d'une province en proie aux luttes d'intérêts. Entre fanatisme, batailles de pouvoir, meurtres en cascade et cheminement intérieur des personnages, on ne s'ennuie pas un instant. » Isabelle Mity, Historia
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264078209
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 522
Format : 128 x 197 mm

Ils en parlent

Un très bon roman d’enquête dans le comté de Narbonne, en pleine époque Cathare. L'intrigue est très prenante et les personnages sont très intéressants.
Pas besoin d’être féru d'histoire pour apprécier !
ALEXANDRA / LIBRAIRIE DE PARIS

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • thisou08 Posté le 19 Mars 2022
    Comme "Angélus" "Magnificat se passe en Occitanie. Il n'est pas axé, comme le précédent, sur les Cathares. L'action, car action il y a, se passe à la Cour de la Vicomtesse Ermangarde, à Narbonne. Cependant nous retrouvons Aloïs devenue dame d'atours de la Vicomtesse. Un vrai bonheur de lecture dans ce Moyen-Âge tumultueux.
  • Thrillarhist Posté le 16 Mars 2022
    Il est PLUS QUE TEMPS de parler du « Magnificat » de François-Henri Soulié ! Après son « Angélus », coup de cœur de ma vie, j'étais obligée de continuer la série cathare de François-Henri Soulié ! 11 ans après les terribles événements d'« Angélus », on retrouve une partie de nos personnages autour d'Ermengarde de Narbonne, encerclés de complots et de trahisons… Et comment résumer cette lecture… Exactement comme à la fin de ma lecture d'« Angélus »... j'ai le cœur brisé ! ;( xD Très différent du premier volet, j'ai absolument ADORÉ ce roman ! Là où le premier tome était un polar historique, ici on retrouve un roman de littérature blanche. Littérature blanche, oui mais simple et ennuyeux, non ! Plein de rebondissements bien amenés et de développements de personnages logiques… ET TRAGIQUES. On apprend à découvrir et on suit tous nos personnages dans leur vie de tous les jours, ils sont tous très différents et géniaux à suivre ! On s'y attache énormément malgré « l'absence » d'action dans le sens chevaleresque du terme. Mais bien sûr, BIEN SÛR, l'élément le plus important reste la plume de François-Henri Soulié ! Petit bijoux de vocabulaire et de ton ! C'est elle qui m'a immergée... Il est PLUS QUE TEMPS de parler du « Magnificat » de François-Henri Soulié ! Après son « Angélus », coup de cœur de ma vie, j'étais obligée de continuer la série cathare de François-Henri Soulié ! 11 ans après les terribles événements d'« Angélus », on retrouve une partie de nos personnages autour d'Ermengarde de Narbonne, encerclés de complots et de trahisons… Et comment résumer cette lecture… Exactement comme à la fin de ma lecture d'« Angélus »... j'ai le cœur brisé ! ;( xD Très différent du premier volet, j'ai absolument ADORÉ ce roman ! Là où le premier tome était un polar historique, ici on retrouve un roman de littérature blanche. Littérature blanche, oui mais simple et ennuyeux, non ! Plein de rebondissements bien amenés et de développements de personnages logiques… ET TRAGIQUES. On apprend à découvrir et on suit tous nos personnages dans leur vie de tous les jours, ils sont tous très différents et géniaux à suivre ! On s'y attache énormément malgré « l'absence » d'action dans le sens chevaleresque du terme. Mais bien sûr, BIEN SÛR, l'élément le plus important reste la plume de François-Henri Soulié ! Petit bijoux de vocabulaire et de ton ! C'est elle qui m'a immergée à 100% dans ce Moyens Âge de complots et de Cathares. C'est elle qui m'a empêchée de lâcher le roman (ça sonne comme une séquestration xD). C'est elle qui m'a fait terminer le roman à moitié en pleurant ! Un roman qui termine un arc avant le final du tome 3. Un roman plein d'émotions diverses et de découvertes. Une véritable ode au Moyen Âge. Un roman coup de cœur, digne d'« Angélus » tout en étant complètement différent ! Je l'ai aimé de tout mon cœur !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Kirzy Posté le 29 Décembre 2021
    François-Henri Soulié continue d’explorer avec bonheur le Moyen-Âge occitan, loin des clichés. Cette fois, nous sommes en 1177, soit onze ans après Angélus, le très réussi précédent opus. Si l’auteur a choisi de retrouver certains des personnages ( Guilhem l’orphelin devenu grand troubadour, Aloïs la cathare désormais dame de compagnie de la vicomtesse de Narbonne ), pas d’enquête ici pour retrouver un tueur en série mais une plongée dans les conflits de pouvoir autour d’Ermengarde de Narbonne, dans un univers très proche de Game of Thrones ( complots des riches marchands pour chasser la vicomtesse et bâtir une République à la gênoise ou vénitienne, cortège de trahisons, vengeances et crimes ). Une nouvelle fois, le gros point fort du roman est sa reconstitution d’un Moyen-Age très authentique qui immerge totalement le lecteurs dans les schémas de pensée, les odeurs, les rues, les couleurs de l’époque. François-Henri Soulié parvient à faire oublier la documentation très précise qu’il a digéré pour construire un récit fluide et vivant qui sait prendre son temps sans chercher à courir après les péripéties. Je me suis ainsi régalée à découvrir Le Jeu d’Adam, premier drame religieux écrit mi-XIIème, qui prévoyait la mise en scène de la faute... François-Henri Soulié continue d’explorer avec bonheur le Moyen-Âge occitan, loin des clichés. Cette fois, nous sommes en 1177, soit onze ans après Angélus, le très réussi précédent opus. Si l’auteur a choisi de retrouver certains des personnages ( Guilhem l’orphelin devenu grand troubadour, Aloïs la cathare désormais dame de compagnie de la vicomtesse de Narbonne ), pas d’enquête ici pour retrouver un tueur en série mais une plongée dans les conflits de pouvoir autour d’Ermengarde de Narbonne, dans un univers très proche de Game of Thrones ( complots des riches marchands pour chasser la vicomtesse et bâtir une République à la gênoise ou vénitienne, cortège de trahisons, vengeances et crimes ). Une nouvelle fois, le gros point fort du roman est sa reconstitution d’un Moyen-Age très authentique qui immerge totalement le lecteurs dans les schémas de pensée, les odeurs, les rues, les couleurs de l’époque. François-Henri Soulié parvient à faire oublier la documentation très précise qu’il a digéré pour construire un récit fluide et vivant qui sait prendre son temps sans chercher à courir après les péripéties. Je me suis ainsi régalée à découvrir Le Jeu d’Adam, premier drame religieux écrit mi-XIIème, qui prévoyait la mise en scène de la faute d'Adam et d'Ève, du drame d'Abel et de Caïn et du défilé des prophètes, dans le but d’édifier les foules illettrées. La méthode Soulié est sûre et fonctionne parfaitement : mêler personnages fictifs à d’autres historiques comme l’exceptionnelle Ermengarde de Narbonne, éminente femme politique à l’instar de sa flamboyante contemporaine Aliénor d’Aquitaine, mais elle, complètement oubliée. Elle a régné pendant quarante-cinq ans sur sa seigneurie sans homme, célibataire, créant le mythe de la reine vierge et imposant une société fondée sur la culture et la tolérance à l’aube des grandes croisades pour détruire l’hérésie cathare et faire plier la puissante Occitanie sous le joug du roi de France. Portée par une plume soignée aux tournures joliment teintées de médiévisme, j’ai avalé les cinq cents pages du roman pour découvrir le sort d’Ermengarde face au complot des marchands, mais ce sont les personnages du mercenaire Compostelle et du capitaine Odin Glumsson qui m’ont le plus fait vibrer car leur complexité éclate au fil des pages, emplie de faux-semblants qui nous les fait découvrir sous des jours très éloignés des premières impressions qu’on avait d’eux. Divertissant et instructif.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lousine Posté le 11 Novembre 2021
    Enquête médiévale en Occitanie Ce livre est la suite d’Angélus précédent roman de François-Henri SOULIE : les deux peuvent se lire indépendamment mais en ce qui me concerne je préfère toujours suivre l’histoire des personnages quand il s’agit d’une série afin de voir les changements qui s’opèrent en eux, leur évolution. Nous sommes catapultés dans le monde des troubadours sous un jour inédit. La protagoniste est une figure historique féminine, la vicomtesse Ermengarde de Narbonne. A ses côtés, nous retrouvons sa dame de compagnie, Aloïs de Malpas, la protagoniste d’Angélus, et son fils le troubadour Guillaume de Malpas, chargé du divertissement à la cour d’Ermengarde. Les faits se passent au XIIe siècle dans le Sud de la France actuelle, en Occitanie, où foisonnent les intrigues de cours et les intrigues religieuses. Ermengarde se retrouve ainsi face à une conspiration qui veut la chasser de son Royaume afin d’y établir une république de marchands comme à Gênes. Le plus puissant de ces marchands est Sir Hugues Bertier. Avec l’appui de l’archevêque Monseigneur d’Arsac, qui veut combattre les Cathares, il trame un complot et réunit des ennemis d’Ermengarde afin de la faire tomber. Ermengarde doit ainsi lutter pour sauvegarder son pouvoir mais voit les siens attaqués. Même si j’ai... Enquête médiévale en Occitanie Ce livre est la suite d’Angélus précédent roman de François-Henri SOULIE : les deux peuvent se lire indépendamment mais en ce qui me concerne je préfère toujours suivre l’histoire des personnages quand il s’agit d’une série afin de voir les changements qui s’opèrent en eux, leur évolution. Nous sommes catapultés dans le monde des troubadours sous un jour inédit. La protagoniste est une figure historique féminine, la vicomtesse Ermengarde de Narbonne. A ses côtés, nous retrouvons sa dame de compagnie, Aloïs de Malpas, la protagoniste d’Angélus, et son fils le troubadour Guillaume de Malpas, chargé du divertissement à la cour d’Ermengarde. Les faits se passent au XIIe siècle dans le Sud de la France actuelle, en Occitanie, où foisonnent les intrigues de cours et les intrigues religieuses. Ermengarde se retrouve ainsi face à une conspiration qui veut la chasser de son Royaume afin d’y établir une république de marchands comme à Gênes. Le plus puissant de ces marchands est Sir Hugues Bertier. Avec l’appui de l’archevêque Monseigneur d’Arsac, qui veut combattre les Cathares, il trame un complot et réunit des ennemis d’Ermengarde afin de la faire tomber. Ermengarde doit ainsi lutter pour sauvegarder son pouvoir mais voit les siens attaqués. Même si j’ai eu un peu plus de mal qu’avec Angélus, j’ai beaucoup aimé ce roman à la Umberto Eco plein de rebondissements, de faits historiques teintés de fiction et de péripéties qui nous amènent au dénouement.
    Lire la suite
    En lire moins
  • croc1706 Posté le 7 Novembre 2021
    Magnificat est le tome 2 de la série entamé par l'auteur avec Angélus, que j'avais déjà eu l'occasion de lire. Je me faisais donc une joie de découvrir la suite des aventures des héros que j'avais tant apprécié. Mais là surprise, seuls Aloïs et Guilhem sont là, les autres héros du deuxième tome, partis pour d'autres aventures, ne seront pas de la partie. Aloïs est devenue dame de compagnie de la vicomtesse Ermengarde, régente du comté de Narbonne. Quand un complot va menacer la vicomtesse, Aloïs et son fils adoptif Guilhem de Malpas, devenu troubadour, vont tout faire pour déjouer les plans des ennemis de celle qui les protège depuis des années. Mais à quel prix? Dès les premières pages, on retrouve le sens du récit de François-Henri Soulié. Avec finesse, et délicatesse, il nous raconte cette histoire inspirée de faits réels, mais largement romancé. Le contexte historique clairement expliqué donne à comprendre le fonctionnement de la société à cette période. Entre interêt commerciaux, brigandage, et lutte religieuse contre le cathares, on en apprend un peu plus à chaque chapitre. Ici, l'auteur fait notamment la part belle aux troubadours, et autres artisans, travaillant dans l'ombre pour la grandeur du royaume.... Magnificat est le tome 2 de la série entamé par l'auteur avec Angélus, que j'avais déjà eu l'occasion de lire. Je me faisais donc une joie de découvrir la suite des aventures des héros que j'avais tant apprécié. Mais là surprise, seuls Aloïs et Guilhem sont là, les autres héros du deuxième tome, partis pour d'autres aventures, ne seront pas de la partie. Aloïs est devenue dame de compagnie de la vicomtesse Ermengarde, régente du comté de Narbonne. Quand un complot va menacer la vicomtesse, Aloïs et son fils adoptif Guilhem de Malpas, devenu troubadour, vont tout faire pour déjouer les plans des ennemis de celle qui les protège depuis des années. Mais à quel prix? Dès les premières pages, on retrouve le sens du récit de François-Henri Soulié. Avec finesse, et délicatesse, il nous raconte cette histoire inspirée de faits réels, mais largement romancé. Le contexte historique clairement expliqué donne à comprendre le fonctionnement de la société à cette période. Entre interêt commerciaux, brigandage, et lutte religieuse contre le cathares, on en apprend un peu plus à chaque chapitre. Ici, l'auteur fait notamment la part belle aux troubadours, et autres artisans, travaillant dans l'ombre pour la grandeur du royaume. Mais au-delà d'un interêt historique, il y a l'enquête. Pleine de suspense et bien menée, elle nous entraîne au coeur d'un complot terrible dont on découvre tous les aspects. En effet , en changeant de narrateur et les choisissant tour à tour coupable ou victime, on prend compte peu à peu de l'ampleur de celui-ci. Les personnages sont d'ailleurs particulièrement bien écrits. Loin de se tenir à une seule ligne de conduite, on les voit changer, s'adapter, et évoluer, alternant entre les camps. Certains très attachants apportent une empathie nécessaire, venant apporter de la lumière dans un récit sombre. Tout cela pour conduire le lecteur vers une fin forte et émouvante, qui je l'espère appellera un tome 3. En tout cas je serais au rendez-vous.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    10/18

    Les incontournables de Noël chez 10-18

    Que vous ayez l'âme d'un détective en herbe ou que vous soyez simplement avide de découvertes, la sélection des Éditions 10/18 pour Noël ne pourra pas vous laisser indifférent ! À travers un large choix d'enquêtes haletantes et de récits de vie émouvants, vous pourrez vibrer aux côtés de personnages attachants et d'intrigues renversantes.

    Lire l'article