En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Mai 67

        Robert Laffont
        EAN : 9782221114421
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 270
        Format : 1 x 215 mm
        Mai 67

        Date de parution : 03/04/2014
        Comment peut-on aimer quand le monde entier vous désire ?
        De Paris à Rome à la fin des années 60, une histoire aussi brève que solaire entre « Bri », la plus belle fille du monde, l’une des plus célèbres aussi, et un jeune homme dont elle aura été le professeur d’amour.
        « Le 29 mai 67, tu as noué dans tes cheveux un foulard à motif jaune et bleu et une mèche de tes cheveux s’est échappée de ce chignon retenu par un foulard.
        Le sais-tu, toi, que ce jour-là une mèche blonde a glissé de ce tissu serré jaune et bleu...
        « Le 29 mai 67, tu as noué dans tes cheveux un foulard à motif jaune et bleu et une mèche de tes cheveux s’est échappée de ce chignon retenu par un foulard.
        Le sais-tu, toi, que ce jour-là une mèche blonde a glissé de ce tissu serré jaune et bleu ?
        Je découvre et j’admire tout, ce foulard jaune et bleu, un grain de beauté plat et clair sur ta joue gauche, cette manière que tu as de te tenir debout dans un léger déhanchement, l’odeur mentholée de la lotion que tu appliques sur tes jambes après les avoir exposées au soleil. Ces mots “dégoûtant”, “rigolo” qui étaient si nouveaux et qui ne le sont plus, la première télévision couleur, les premiers cinémas d’art et d’essai, les premières pilules contraceptives, tes jupes beaucoup trop courtes, la chanson “Summer of Love” que l’on écoutait à la radio, tout cela est toujours présent.
        Tu me conduis, ce printemps-là, vers la modernité. »
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221114421
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 270
        Format : 1 x 215 mm
        Robert Laffont
        18.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • MaToutePetiteCulture Posté le 2 Février 2016
          J’ai lu ce roman en une petite journée, et je l’ai beaucoup aimé. Voire adoré ! Je suis tombée amoureuse de la plume de Colombe Schneck, tombe il me tarde beaucoup de lire les autres romans ! Nous suivons F., qui va tomber amoureux de la célèbre Brigitte Bardot, dite Bri, et entamer une relation avec elle pendant quelques semaines à partir de mai 67. Dès le départ, nous sommes plongés dans l’ambiance des années 60 : la mode, la musique, les mœurs, les attitudes qui font de cette époque un formidable tremplin pour la liberté et l’amour. Au cœur du roman : Brigitte Bardot. La sublime et fascinante Brigitte. Car quoiqu’on puisse dire d’elle aujourd’hui, dans ces années là, elle était un mythe. Elle était belle, pleine de sensualité, à la fois femme enfant puis femme objet d’érotisme, et a réellement marqué son époque. Elle va entamer une histoire d’amour avec F. au milieu du tournage de William Wilson en Italie, au printemps, pour quelques semaines. Notre narrateur se retrouve plongé dans la vie tumultueuse et assez chaotique de cette grande actrice. Ce qui m’a plu, c’est cette plongés dans l’univers du cinéma. Même si le tournage ne nous est pas totalement... J’ai lu ce roman en une petite journée, et je l’ai beaucoup aimé. Voire adoré ! Je suis tombée amoureuse de la plume de Colombe Schneck, tombe il me tarde beaucoup de lire les autres romans ! Nous suivons F., qui va tomber amoureux de la célèbre Brigitte Bardot, dite Bri, et entamer une relation avec elle pendant quelques semaines à partir de mai 67. Dès le départ, nous sommes plongés dans l’ambiance des années 60 : la mode, la musique, les mœurs, les attitudes qui font de cette époque un formidable tremplin pour la liberté et l’amour. Au cœur du roman : Brigitte Bardot. La sublime et fascinante Brigitte. Car quoiqu’on puisse dire d’elle aujourd’hui, dans ces années là, elle était un mythe. Elle était belle, pleine de sensualité, à la fois femme enfant puis femme objet d’érotisme, et a réellement marqué son époque. Elle va entamer une histoire d’amour avec F. au milieu du tournage de William Wilson en Italie, au printemps, pour quelques semaines. Notre narrateur se retrouve plongé dans la vie tumultueuse et assez chaotique de cette grande actrice. Ce qui m’a plu, c’est cette plongés dans l’univers du cinéma. Même si le tournage ne nous est pas totalement décrit, car ce n’est pas le sujet du roman, on sent les liens parfois malsains qui peuvent unir des comédiens et des réalisateurs, et l’importance de l’entourage qui reste dans l’ombre. Nous faisons la connaissance de F. dès son plus jeune âge, et ses questionnements face à l’amour, le vrai et le physique, à travers ses conquêtes. Questionnements qui sont le fruit des évolutions des mœurs de l’époque, qui commençait à voir l’amour libre émerger et le sexe avant le mariage devenir commun. Mais le personnage principal du roman n’est pas F., loin de là. C’est Bri. La fascinante Bri. Ce roman n’est pas du tout à la gloire de l’actrice, que l’on retrouve assez triste et torturée, voire un peu « gamine » dans ses réactions alors qu’elle a 32 ans il me semble dans le roman. Mais comme le dit F., il est impossible de ne pas tomber amoureux d’elle. Il est vrai que Bri fascine réellement, et on s’attache à elle. Ce livre m’a donné envie d’en connaître davantage sur Brigitte Bardot, et sur tout ce qu’elle a représenté dans les années 50 et 60. Mais ce qui m’a fait réellement adoré ce roman, au-delà de l’histoire d’amour si atypique, c’est l’écriture de Colombe Schneck. C’est de la dentelle, parfois de la poésie. Les phrases sont concises, fluides, le roman se dévore. Je n’ai au aucun mal à imaginer les personnages, leurs vêtements, les décors dans lesquels ils évoluaient, leurs expressions, leurs manières. En plus, petit aparté, une grosse partie de l’histoire se déroule à Paris dans le quartier dans lequel je travaille, donc j’ai reconnu beaucoup d’endroits et c’était trop cool. Fin de l’aparté. Je lirai avec un immense plaisir d’autres roman de Colombe Schneck, dont la plume m’a totalement charmée, autant que l’héroïne de son récit. 17/20
          Lire la suite
          En lire moins
        • Abbybliotheque Posté le 8 Novembre 2015
          Elle m'avait rassuré, nous, on couche mais on n'est pas amoureux. Elle m'avait cité en exemple Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir. Il y avait ce truc nouveau l'amour libre. On pouvait coucher sans être amoureux. Juste pour le plaisir. On pouvait être amoureux et ne pas être fidèle. J'avais ravalé mes grandes phrases.
        • virginie-musarde Posté le 22 Juillet 2015
          Je ne garde aucun souvenir précis de "Sa petite chérie", l'autre roman que je possède de cet auteur (l'ai-je lu en entier ?) mais j'avais envie de m'imprégner de cette histoire sur BB, le mythe, LA femme qui osait tout. J'ai trouvé le roman un peu brouillon et parfois redondant, mais aussi terriblement attachant. Le personnage, totalement imaginaire de F. costumier, amour épisodique de Brigitte Bardot, révèle les failles, les craintes de l'actrice : l'abandon, le manque d'amour... La peinture de l'époque est intéressante, BB est pourchassée par les paparazzis, indifférente à Alain Delon, au cinéma hollywoodien ; elle s'accommode d'un mauvais mariage, elle est superficielle et toutefois très nature. Elle attire le désir des hommes et la haine des hommes, elle est déjà un symbole. J'ai tout de même passé un moment agréable, justement parce que l'auteur illumine les failles, le désarroi, la tendresse et pour cette raison, le roman m'a finalement bien plu.
        • Marti94 Posté le 4 Septembre 2014
          En ce mois-anniversaire de celle qui fut « la plus belle femme du monde » je termine ce roman intime qui dévoile les angoisses d’une femme célèbre qui a peur de ne pas être aimée. Nous sommes dans les années 90, un homme nommé F. s’adresse à Brigitte Bardot, celle qu’il a aimée et qui a été aimé en retour durant quelques semaines au printemps 1967, alors que cela paraissait assez improbable, d’autant plus qu’elle est mariée au milliardaire allemand Gunter Sachs. F. raconte ses rencontres entre Rome et Paris, ses doutes, ses sentiments mais aussi ses craintes. Il revient sur sa vie avec et sans elle, Bri, par vagues de souvenirs. L’exercice aurait pu être périlleux mais Colombe Schneck a su saisir la passion qui a animé un homme, aide costumier sur un tournage d’un film de Louis Malle quand il a rencontré la star capricieuse et perturbée qui lui a pourtant appris à aimer. Pour moi, le personnage de BB est moins intéressant (et plus connu) que celui d’une autre femme célèbre (autre roman de Colombe Schneck qui raconte la vie de Denise Glaser) mais le milieu (du cinéma) et l’époque (les années 60) sont passionnants. Lu en septembre 2014
        • Leaz Posté le 26 Juillet 2014
          À travers son aventure amoureuse avec Brigitte Bardot, le narrateur de cette fiction nous emmène dans un voyage dans le temps. Un an avant mai 68, le jeune homme tombe dans les bras de l’icône française. Leur histoire durera seulement quelques mois mais, lui s’en rappelle toujours avec nostalgie et tendresse. Un récit léger et agréable, parfait pour cet été !
        Lisez! La newsletter qui vous inspire !
        Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.