Lisez! icon: Search engine
Marques de fabrique
Collection : Terres de France
Date de parution : 09/03/2023
Éditeurs :
Presses de la cité

Marques de fabrique

Collection : Terres de France
Date de parution : 09/03/2023
Un voyage dans le temps en pleine révolution industrielle. Deux héroïnes, sans se connaître, enquêtent sur deux mystères imbriqués l’un dans l’autre. Morts suspectes, disparitions inquiétantes dans l’univers de la soie et de la filature…
Ain, 1893. Pour exercer son métier d’inspecteur du travail, Claude Tardy est obligée de se travestir en homme, avec la complicité de son mentor Edgar Roux. Lors d’un contrôle dans... Ain, 1893. Pour exercer son métier d’inspecteur du travail, Claude Tardy est obligée de se travestir en homme, avec la complicité de son mentor Edgar Roux. Lors d’un contrôle dans une tréfilerie, ils se retrouvent face à un étrange suicide : un jeune homme pendu, prisonnier dans des fils de... Ain, 1893. Pour exercer son métier d’inspecteur du travail, Claude Tardy est obligée de se travestir en homme, avec la complicité de son mentor Edgar Roux. Lors d’un contrôle dans une tréfilerie, ils se retrouvent face à un étrange suicide : un jeune homme pendu, prisonnier dans des fils de métal. Plus étonnant encore, la découverte dans un lac, trois mois plus tard, d’un corps congelé… Celui d’un ouvrier, sosie du suicidé.
Non loin de là, sœur Placide accueille les nouvelles pensionnaires des Soieries Perrin, des orphelines employées et logées dès leurs douze ans jusqu’à leur mariage. Elle est bouleversée par l’une d’elles, une fillette blonde qui ressemble à s’y méprendre à Léonie, une ancienne pensionnaire. Qui, partie pour se marier, n’a plus jamais donné de nouvelles…
Deux enquêtrices pour deux mystères inextricablement liés qui révèlent la face sombre de la révolution industrielle.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258201057
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 225 mm
EAN : 9782258201057
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Kamiyupartenlivre 05/04/2024
    Avec une écriture précise et fluide, Cécile Baudin nous plonge en plein XIXème siècle, dans l’univers sombre et impitoyable de la Révolution industrielle dans l’Ain. Les conditions de vie de l’époque, les inégalités sociales, les injustices et le monde de la main-d’œuvre féminine, constituée entre autres par des orphelines qui ne le quitteront qu’avec un mariage, sont très bien décrites. Même si le début est un peu long, l’auteure prenant le temps de bien planter le décor, l’intrigue est bien ficelée, rythmée et le suspense monte crescendo autour d’une machination aussi machiavélique qu’élaborée. Les personnages sont originaux, intéressants et complexes, avec une psychologie bien travaillée Néanmoins, malgré ses qualités indéniables, je n’ai pas réussi à complétement accrocher. Cela ne doit pas empêcher de lire ce beau polar historique car je n’ai aucun doute sur le fait qu’il devrait pleinement satisfaire un très grand nombre de lecteurs.
  • Sam_Hoa 16/03/2024
    Voilà un premier roman enthousiasmant ! Une jeune inspectrice du travail à la fin du 19e siècle qui enquête sur des morts et des disparitions suspectes dans le milieu industriel naissant du département de l'Ain. Bien écrit, haletant, et bien documenté. On attend avec impatience la suite des enquêtes. Un regret: ce roman plus proche du polar et issu d'une petite maison d'édition du terroir n'a pas su atteindre la short liste du prix Roblès et c'est bien dommage!
  • Alsacedoller 08/02/2024
    Les premières pages du prologue nous mettent d’emblée dans l’ambiance et le lecteur saisit bien vite que Cécile Baudin ne fait pas dans la dentelle ! Roman ancré dans la fin du XIXème siècle, cette histoire nous plonge dans l’atmosphère des manufactures et autres mines à l’aube de l’industrialisation. Le soin que porte l’auteure à la description des lieux, des métiers, permet au lecteur d’avoir une vision quasi cinématographique des scènes. En cela, elle n’est pas sans rappeler de grands écrivains comme Émile Zola car par moment, j’ai eu la sensation de me retrouver dans la saga des Rougon-Macquart ! Le style narratif, en faisant alterner les enquêtes menées par ses deux héroïnes Claude et sœur Placide, donne du rythme à l’ensemble et même si le dénouement s’avère en grande partie prévisible, il me semble que le propos de Cécile Baudin est ailleurs… Elle nous dépeint avec beaucoup de réalisme le contexte social de l’époque, en particulier la condition des femmes dont quelques-unes sont parvenues à s’émanciper certes, mais au prix de bien des sacrifices. Malheureusement  pour certaines d’entre elles, on atteint le paroxysme de l’horreur quand leurs oppresseurs en arrivent à se donner bonne conscience voire à se considérer comme des bienfaiteurs ! En filigrane, on retrouve aussi le rôle de la religion et ses parts d’ombre dans des alliances cupides avec le monde des nantis, où l’omerta règne… d’où la devise des soieries « C’est dans l’effort que Dieu se manifeste ; Et la vertu est Sa plus grande récompense ». Quelle caution pour justifier les conditions de labeur imposées à ces très jeunes femmes, pour la plupart encore des enfants quand elles intègrent la fabrique  ! Sans rien dévoiler de l’intrigue, mention spéciale pour le choix du titre, je n’en dis pas plus…Les premières pages du prologue nous mettent d’emblée dans l’ambiance et le lecteur saisit bien vite que Cécile Baudin ne fait pas dans la dentelle ! Roman ancré dans la fin du XIXème siècle, cette histoire nous plonge dans l’atmosphère des manufactures et autres mines à l’aube de l’industrialisation. Le soin que porte l’auteure à la description des lieux, des métiers, permet au lecteur d’avoir une vision quasi cinématographique des scènes. En cela, elle n’est pas sans rappeler de grands écrivains comme Émile Zola car par moment, j’ai eu la sensation de me retrouver dans la saga des Rougon-Macquart ! Le style narratif, en faisant alterner les enquêtes menées par ses deux héroïnes Claude et sœur Placide, donne du rythme à l’ensemble et même si le dénouement s’avère en grande partie prévisible, il me semble que le propos de Cécile Baudin est ailleurs… Elle nous dépeint avec beaucoup de réalisme le contexte social de l’époque, en particulier la condition des femmes dont quelques-unes sont parvenues à s’émanciper certes, mais au prix de bien des sacrifices. Malheureusement  pour certaines d’entre elles, on atteint le paroxysme de l’horreur quand leurs oppresseurs en arrivent à se donner bonne conscience voire à se considérer comme des bienfaiteurs ! En filigrane, on...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Jeanmarc30 28/08/2023
    Merci à l'auteure pour l'envoi à titre personnel de son ouvrage "Marques de fabrique", qui devrait constituer le premier volume d'une trilogie aux accents de roman régional. Je dois saluer ce virage à 360° opéré mais aussi la réalisation d'une ligne de sa "liste des envies", à savoir concrétiser un rêve d'enfant mais surtout confectionner un roman, tâche d'autant plus délicate que l'intrigue se situe au siècle dernier (et donc sans les - dantesques et évidents - moyens de la PTS que nous connaissons aujourd’hui pour résoudre les faits divers sur lesquels nos héroïnes civile et religieuse enquêtent respectivement), ce qui nécessite un travail de recherche, de visites en amont d'ampleur pour une restitution la plus fidèle possible aux métiers auxquels il est rendu hommage. Challenge relevé et pleinement réussi pour ce polar qui nous plonge dans les méandres de la Révolution industrielle dans l'Ain, ses dessous et ses travers, au cours du 19ème siècle, appelé le siècle des grands bouleversements. La restitution des conditions de vie et de travail de la main d'oeuvre féminine (constituée notamment de jeunes orphelines qui quitteront leurs conditions pour la plupart lors de leur mariage) dans une usine-pensionnat dédiée à la couture est flagrante et l'intrigue dont le suspense est bien entretenu autour d'une machination diaboliquement élaborée rend d'autant la lecture pleinement haletante !Merci à l'auteure pour l'envoi à titre personnel de son ouvrage "Marques de fabrique", qui devrait constituer le premier volume d'une trilogie aux accents de roman régional. Je dois saluer ce virage à 360° opéré mais aussi la réalisation d'une ligne de sa "liste des envies", à savoir concrétiser un rêve d'enfant mais surtout confectionner un roman, tâche d'autant plus délicate que l'intrigue se situe au siècle dernier (et donc sans les - dantesques et évidents - moyens de la PTS que nous connaissons aujourd’hui pour résoudre les faits divers sur lesquels nos héroïnes civile et religieuse enquêtent respectivement), ce qui nécessite un travail de recherche, de visites en amont d'ampleur pour une restitution la plus fidèle possible aux métiers auxquels il est rendu hommage. Challenge relevé et pleinement réussi pour ce polar qui nous plonge dans les méandres de la Révolution industrielle dans l'Ain, ses dessous et ses travers, au cours du 19ème siècle, appelé le siècle des grands bouleversements. La restitution des conditions de vie et de travail de la main d'oeuvre féminine (constituée notamment de jeunes orphelines qui quitteront leurs conditions pour la plupart lors de leur mariage) dans une usine-pensionnat dédiée à la couture est flagrante et...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Heleniah 14/07/2023
    Fin XIXe s, Claude est l'une des premières femmes inspectrices du travail. Mais n'ayant pas le droit d'aller dans des endroits où travaillent des hommes ou des machines, elle se grime en homme pour accompagner son mentor. Ensemble ils découvrent le corps de 2 hommes, à priori morts dans des accidents, dans deux lieux différents, rien ne semble réunir ces deux cas, sauf qu'ils se ressemblent comme deux gouttes d'eau et sont morts quasiment le même jour... Intriguée, Claude décide d'enquêter et ses investigations vont la mener aux soieries Perrin. Ce 1er roman nous propose un décors original et hyper intéressant. Ça se passe dans la région où je vis maintenant, près de Lyon, dans l'Ain autour de Nantua, Jujurieux, Pont d'Ain, etc. Même si je ne connais pas encore toutes ces communes de visu, je les connais de nom et c'est toujours sympa d'imaginer plus précisément le décors où évoluent les personnages (sans que ça en devienne un roman du terroir !) L'intrigue est intéressante, si j'admets avoir deviner un peu tôt la résolution de l'enquête, ça n'a pas empêché mon plaisir de lecture. Je me suis attachée aux personnages, que ce soit Claude ou sœur Placide qui n'est pas celle qu'on croit au début, et la façon dont ils évoluent entre eux. La façon dont les intrigues policières se mêlent est intelligente et les sujets abordés en à-côté (conditions de travail, condition féminine etc) super intéressantes ! En somme une jolie découverte, un bon 1er roman, n'hésitez pas à le découvrir !!!Fin XIXe s, Claude est l'une des premières femmes inspectrices du travail. Mais n'ayant pas le droit d'aller dans des endroits où travaillent des hommes ou des machines, elle se grime en homme pour accompagner son mentor. Ensemble ils découvrent le corps de 2 hommes, à priori morts dans des accidents, dans deux lieux différents, rien ne semble réunir ces deux cas, sauf qu'ils se ressemblent comme deux gouttes d'eau et sont morts quasiment le même jour... Intriguée, Claude décide d'enquêter et ses investigations vont la mener aux soieries Perrin. Ce 1er roman nous propose un décors original et hyper intéressant. Ça se passe dans la région où je vis maintenant, près de Lyon, dans l'Ain autour de Nantua, Jujurieux, Pont d'Ain, etc. Même si je ne connais pas encore toutes ces communes de visu, je les connais de nom et c'est toujours sympa d'imaginer plus précisément le décors où évoluent les personnages (sans que ça en devienne un roman du terroir !) L'intrigue est intéressante, si j'admets avoir deviner un peu tôt la résolution de l'enquête, ça n'a pas empêché mon plaisir de lecture. Je me suis attachée aux personnages, que ce soit Claude ou sœur Placide qui n'est pas celle qu'on...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Babelio

    Le polar régional

    Visiter une région à travers des romans policiers est un luxe dont raffolent les amateurs de polars régionaux. De la Bretagne au Pays basque en passant par l’Alsace, on entre dans les us et coutumes d’une terre avec ses particularités, ses complexités, ses beautés aussi - et ses crimes. De quoi rendre la visite plus attrayante ?

    Lire l'article
  • Interview
    Presses de la Cité

    Cécile Baudin nous parle de "Marques de fabrique"

    Découvrez "Marques de fabrique" et son autrice à travers une interview exclusive !

    Lire l'article