Lisez! icon: Search engine
Syros
EAN : 9782748526684
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 464
Format : 154 x 225 mm

Même les araignées ont une maman

Collection : Hors collection
Date de parution : 08/10/2020
« Cette fille n’est pas seulement bizarre. Elle est un gros bloc de mystère enseveli sous une épaisse couche de secrets. » 
Depuis quelque temps, Thomas ne dort plus. Il a de quoi être inquiet : son chat a disparu  alors qu’un tueur d’animaux sévit en ville...  Une nuit, il distingue une silhouette dans  son jardin. Malgré le masque d’opéra chinois  qui cache son visage, Thomas reconnaît  Emma, sa voisine. Ce qu’il... Depuis quelque temps, Thomas ne dort plus. Il a de quoi être inquiet : son chat a disparu  alors qu’un tueur d’animaux sévit en ville...  Une nuit, il distingue une silhouette dans  son jardin. Malgré le masque d’opéra chinois  qui cache son visage, Thomas reconnaît  Emma, sa voisine. Ce qu’il ne sait pas encore,  c’est qu’Emma est télépathe, et que ce don extraordinaire pourrait peut-être les mener  jusqu’au tueur. Ou mener le tueur à eux.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782748526684
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 464
Format : 154 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Saiwhisper Posté le 12 Novembre 2020
    Arachnophobes, tout va bien ! Malgré le titre, il n’y aura pas d’araignées en vue ! Par contre, il y aura bien un être malveillant, horrible, prêt à attaquer, tissant progressivement sa toile dans le cœur effrayé des propriétaires de chats et de chiens… Il s’agit d’un tueur d’animaux de compagnie… Et, bientôt, ce sera plus… J’ai pris grand plaisir à découvrir ce roman à trois voix mêlant thriller/polar, romance et fantastique. Une fois encore, l’auteur a réussi à me séduire avec sa narration fluide, dynamique, jeune, humoristique et prenante. Alain Gagnol avait déjà réussi à me convaincre avec sa très bonne série Power Club. Or, je n’ai pas été étonnée d’apprécier ce one-shot ayant tous les bons ingrédients pour me conquérir ! Il faut dire que, malgré un rythme lent, mais progressif, l’auteur sait toujours développer son univers tout en apportant de la tension et du mystère ! Finalement, j’ai dévoré ces 460 pages en deux jours, car l’ensemble fut entraînant au point qu’il était difficile de lâcher ce livre ! L’histoire va mettre en scène un duo d’adolescents de seize ans. Deux voisins qui ne se connaissent que de vue, car l’un des deux ne fréquente pas le lycée. Mais... Arachnophobes, tout va bien ! Malgré le titre, il n’y aura pas d’araignées en vue ! Par contre, il y aura bien un être malveillant, horrible, prêt à attaquer, tissant progressivement sa toile dans le cœur effrayé des propriétaires de chats et de chiens… Il s’agit d’un tueur d’animaux de compagnie… Et, bientôt, ce sera plus… J’ai pris grand plaisir à découvrir ce roman à trois voix mêlant thriller/polar, romance et fantastique. Une fois encore, l’auteur a réussi à me séduire avec sa narration fluide, dynamique, jeune, humoristique et prenante. Alain Gagnol avait déjà réussi à me convaincre avec sa très bonne série Power Club. Or, je n’ai pas été étonnée d’apprécier ce one-shot ayant tous les bons ingrédients pour me conquérir ! Il faut dire que, malgré un rythme lent, mais progressif, l’auteur sait toujours développer son univers tout en apportant de la tension et du mystère ! Finalement, j’ai dévoré ces 460 pages en deux jours, car l’ensemble fut entraînant au point qu’il était difficile de lâcher ce livre ! L’histoire va mettre en scène un duo d’adolescents de seize ans. Deux voisins qui ne se connaissent que de vue, car l’un des deux ne fréquente pas le lycée. Mais un soir, tout bascule avec l’enlèvement du chat de Thomas. Celui-ci est un garçon très attachant, patient, observateur, compréhensif, sympathique, drôle, énergique, doux et bavard. Ni trop gentil ni totalement rebelle, l’adolescent fut un héros que j’ai aimé suivre dès les premiers chapitres. Par ailleurs, j’ai adoré la place du dessin dans sa vie ainsi que dans l’intrigue ! Son coup de crayon comme moyen de communiquer ou d’extérioriser ses pensées lui donnait un côté tendre… À l’inverse, Emma est une forte tête ! Butée, courageuse, franche, sensible, secrète et fonceuse, elle agit selon ses convictions… Que cela plaise ou non ! Il faut dire que, en raison de son pouvoir télépathique, elle a dû apprendre à se forger une carapace pour se protéger. Car, si de prime abord, on pense ce don fantastique, c’est se méprendre : il faut savoir le contrôler ! Or, entendre les voix autour d’elle est douloureux pour la jeune fille qui n’a jamais su canaliser ses émotions. Elle n’arrive pas à prendre du recul et se laisse souvent envahir par les sentiments des autres et ne parvient pas à faire le vide autour d’elle. C’est là l’un des arcs principaux du roman : la quête identitaire d’Emma ainsi que la maîtrise totale de son pouvoir. Alain Gagnol prend le temps de développer ce talent magique, ce qui donne de la crédibilité au récit. Tout ne se fait pas en un claquement de doigts ! L’apprentissage est lent, difficile et dangereux… C’est grâce à la télépathie qu’Emma et Thomas vont se lancer à la recherche du psychopathe assassinant les animaux. Or, la narration viendra parfois se placer du côté de ce monstre assoiffé de sang qui trouve du plaisir dans l’éviscération des bêtes ainsi que dans le fait de mettre en scène leur mort afin de faire souffrir leurs propriétaires… J’ai aimé le fait que l’on découvre son esprit retors. Quel individu calculateur et cruel ! Il fait froid dans le dos… À ses côtés, l’ambiance est sombre, glauque et horrible. Cela dit, l’auteur ne rentre pas spécialement dans les détails. De ce fait, même si l’atmosphère reste morbide, les âmes sensibles ne seront pas (trop) écœurées. Retrouver et se confronter au tueur en série sera long. Toutefois, l’enquête des deux ados est addictive, progressive et intéressante. On apprécie aussi bien les phases de recherches/d’infiltration que les courses-poursuites avec le meurtrier. L’ouvrage ne se concentre pas uniquement sur l’enquête et l’approfondissement du pouvoir d’Emma. Il met également en scène une chouette romance ni niaise, ni pénible, ni factice. Une fois encore, la relation se met doucement en place et évolue de façon constante. On voit le tandem passer du temps ensemble, échanger, traverser des épreuves et s’apporter des choses mutuellement. C’est un couple complémentaire, sincère, respectueux, taquin et adorable. On sent beaucoup d’émotions entre eux. Du côté des thématiques abordées, celles-ci sont variées : identité, tolérance, amitié, amour, justice, … Mais aussi des sujets plus difficiles abordés (pauvreté, solitude, dépression, suicide, etc.) via des rencontres touchantes comme la femme SDF ou encore la mère d’Alice. Pour moi, on a une œuvre très complète qui a su me conquérir et me tenir en haleine du début jusqu’à la fin. Cette dernière est d’ailleurs tendue et sans temps-morts ! Ce thriller psychologique et fantastique montant crescendo fut une super découverte.
    Lire la suite
    En lire moins
  • jpguery Posté le 4 Novembre 2020
    Dans une petite ville, Thomas, seize ans, est très intrigué par Emma, sa nouvelle voisine, adolescente elle aussi, qui reste toujours confinée chez elle. Et quand ils font vraiment connaissance, Emma lui confie qu’elle possède le don de télépathie. Thomas touche rapidement du doigt les difficultés d’être ami avec quelqu’un qui lit directement dans vos pensées les plus intimes. Mais cette capacité hors normes pourrait leur permettre d’identifier le tueur d’animaux domestiques qui sévit depuis de longues semaines. Cet authentique suspense pour jeunes lecteurs est vraiment original et permet au romancier/scénariste Alain Gagnol d’aborder le problème du regard des hommes sur les femmes.
  • LesPapotisdeSophie Posté le 23 Octobre 2020
    Thomas stresse, son chat a disparu et dans la ville des cadavres d'animaux ont déjà été retrouvés, assassinés : un tueur rode ! Une nuit en cherchant son matou, il fait la connaissance de sa voisine, si secrète, si discrète. Il découvre qu'Emma est télépathe et que ce don lui amène bien des déboires. les deux adolescents décident de retrouver le tueur, est-ce bien raisonnable ? Un polar fantastique, passionnant, prenant. On tremble, vibre avec les jeunes enquêteurs. Alain Gagnol qui nous avait enthousiasmé avec cette trilogie Power Club, aborde encore la thématique du super pouvoir. Ici la télépathie, et ses côtés positifs et négatifs à travers Emma. Lecture frissons garantis.
  • EternelAdo Posté le 15 Octobre 2020
    Ce titre ne doit en rien effrayer les arachnophobes puisqu'il n'est en aucun cas question de bébêtes à huit pattes dans le nouveau roman d'Alain GAGNOL, auteur de la génialissime trilogie Power Club. Sorte de mantra visant à dédramatiser une peur profondément irrationnelle il place davantage le roman dans le genre thriller avec pour notre plus grand plaisir un côté fantastique qui sert parfaitement l'aspect psychologique de l'intrigue. Amateurs du genre, vous ne serez pas déçu! 😉 Avec son père, Emma 16 ans vit totalement isolée dans une maison entourée d'un grand terrain. École à la maison et sorties nocturnes rythment son quotidien plein de solitude... Il y a quatre ans, Emma a développé ce que certains appelleraient un don quand elle n'y voit qu'une malédiction, elle est télépathe! Imaginez un flux ininterrompu de pensées de toutes natures, un vacarme incessant, jusqu'à la rendre malade tant certaines pensées peuvent être déprimantes, obscènes ou violentes... Car Emma ne fait pas qu'entendre les pensées, elle ressent les émotions fortes qui y sont associées. Probablement le pire des super-pouvoirs si l'on n'a aucun contrôle dessus! C'est à 4h00 du matin, que Thomas va la découvrir plusieurs nuits d'affilée assise dans son jardin. Alors qu'un tueur... Ce titre ne doit en rien effrayer les arachnophobes puisqu'il n'est en aucun cas question de bébêtes à huit pattes dans le nouveau roman d'Alain GAGNOL, auteur de la génialissime trilogie Power Club. Sorte de mantra visant à dédramatiser une peur profondément irrationnelle il place davantage le roman dans le genre thriller avec pour notre plus grand plaisir un côté fantastique qui sert parfaitement l'aspect psychologique de l'intrigue. Amateurs du genre, vous ne serez pas déçu! 😉 Avec son père, Emma 16 ans vit totalement isolée dans une maison entourée d'un grand terrain. École à la maison et sorties nocturnes rythment son quotidien plein de solitude... Il y a quatre ans, Emma a développé ce que certains appelleraient un don quand elle n'y voit qu'une malédiction, elle est télépathe! Imaginez un flux ininterrompu de pensées de toutes natures, un vacarme incessant, jusqu'à la rendre malade tant certaines pensées peuvent être déprimantes, obscènes ou violentes... Car Emma ne fait pas qu'entendre les pensées, elle ressent les émotions fortes qui y sont associées. Probablement le pire des super-pouvoirs si l'on n'a aucun contrôle dessus! C'est à 4h00 du matin, que Thomas va la découvrir plusieurs nuits d'affilée assise dans son jardin. Alors qu'un tueur d'animaux rode en ville, Kim, le chat de la famille, n'a pas montré le bout de sa queue depuis plusieurs jours alors Thomas guette son retour ou la présence du tueur derrière sa fenêtre. C'est comme ça qu'il va faire la rencontre d'Emma, prise d'un violent malaise devant chez lui. Elle a croisé la route du tueur, ses pensées d'une brutalité sans nom l'ont terrassé, marqué au fer. L'enquête piétine depuis si longtemps qu'elle est convaincue d'être la seule à pouvoir le retrouver mais pour l'affronter il lui faut apprendre à maîtriser son pouvoir... J'ai l'air d'en raconter beaucoup mais ce ne sont que les bases de ce one-shot parfaitement réussi! J'ai adoré l'intrigue, les personnages, l'aspect psychologique et la vision qu'à l'auteur de la télépathie et de son développement. Après Anna, une autre adolescente va faire les frais de super-pouvoirs qu'elle doit maîtriser et qui lui attire beaucoup d'ennuis. Le duo Emma/Thomas fonctionne très bien et je pense que les lecteurs pourront facilement s'identifier à eux. la relation qu'ils tissent adoucit le climat plus pesant lié à la poursuite du psychopathe. Alain GAGNOL nous fait suivre l'action en alternant les points de vue des trois personnages principaux, à savoir Emma, Thomas et le tueur. Un choix qui accentue leur profil psychologique et nous donne le meilleur aperçu possible de la télépathie vue à la fois par celle qui lit dans les pensées et celui qui s'inquiète qu'elle soient perçues en permanence. Cela donne lieu à quelques scènes aussi drôles qu'elles peuvent être embarrassantes pour les protagonistes. 🙈🙉🙊 Vous l'aurez compris, ce nouveau roman est à la fois sombre et angoissant avec ce qu'il faut d'humour pour qu'il plaise au plus grand nombre. Le style est très efficace et permet une immersion complète au cœur de l'action et des émotions. Les scènes du point de vue d'Emma sont beaucoup plus intenses, on vit ses doutes, ses douleurs, j'ai parfois eu l'impression d'entendre cette musique tantôt harmonieuse tantôt assourdissante. Et je ne vous parle pas de la fin où le rythme est tellement fou que vous n'arriverez plus à vous arrêter! Votre avis m'intéresse... https://www.facebook.com/eternelAdo/ https://www.instagram.com/eternelado/ https://journalduneternelado.blogspot.fr/
    Lire la suite
    En lire moins
  • LudivineBon Posté le 13 Octobre 2020
    Quel magnifique visuel à la fois intriguant, inquiétant et esthétiquement réussi grâce à une habile superposition d'images ! Et quel roman ! Ne vous laissez pas intimider par le titre car une belle surprise vous attend... Il est même paradoxalement lumineux alors que tout annonce un roman noir, un thriller plutôt angoissant. En effet, une histoire d'amour entre les deux jeunes héros adolescents va nourrir une intrigue pleine d'originalité et réellement bien menée. Emma et Thomas vont pourchasser un tueur d'animaux grâce au pouvoir de cette dernière : la télépathie. Ce roman nous emmène donc sur le territoire du surnaturel avec le don extraordinaire d’Emma, mais cela ne s'arrête pas là car le suspense est au rendez-vous, les traits d’humour ne manquent pas et les sentiments partagés par nos deux protagonistes adoucissent l'ensemble. Ce roman alterne les points de vue, à la manière d’un roman choral. À la fin, nous avons même celui du tueur... Le dénouement est très fort, inattendu. Une lecture pour ados prenante, palpitante et vraiment agréable ! Alain Gagnol est familier des ambiances noires et son écriture est fluide. Les chapitres sont relativement courts et le roman est bien rythmé. N'hésitez pas une seconde à vous... Quel magnifique visuel à la fois intriguant, inquiétant et esthétiquement réussi grâce à une habile superposition d'images ! Et quel roman ! Ne vous laissez pas intimider par le titre car une belle surprise vous attend... Il est même paradoxalement lumineux alors que tout annonce un roman noir, un thriller plutôt angoissant. En effet, une histoire d'amour entre les deux jeunes héros adolescents va nourrir une intrigue pleine d'originalité et réellement bien menée. Emma et Thomas vont pourchasser un tueur d'animaux grâce au pouvoir de cette dernière : la télépathie. Ce roman nous emmène donc sur le territoire du surnaturel avec le don extraordinaire d’Emma, mais cela ne s'arrête pas là car le suspense est au rendez-vous, les traits d’humour ne manquent pas et les sentiments partagés par nos deux protagonistes adoucissent l'ensemble. Ce roman alterne les points de vue, à la manière d’un roman choral. À la fin, nous avons même celui du tueur... Le dénouement est très fort, inattendu. Une lecture pour ados prenante, palpitante et vraiment agréable ! Alain Gagnol est familier des ambiances noires et son écriture est fluide. Les chapitres sont relativement courts et le roman est bien rythmé. N'hésitez pas une seconde à vous laisser surprendre par ce roman policier "young adults", c'est une vraie réussite !
    Lire la suite
    En lire moins
SYROS, LA NEWSLETTER ALTERNATIVE !
Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !