Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221255605
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 252
Format : 140 x 200 mm
Nouveauté

Six pieds sur terre

Collection : L'Incendie
Date de parution : 26/08/2021

Rentrée Littéraire 2021
« Sans même s'en rendre compte, on marche vers ce qui nous rend vivant. »
Le premier roman de littérature générale d’Antoine Dole, alias Mr Tan, auteur de la série jeunesse phénomène Mortelle Adèle.

Sans le savoir, Camille et Jérémy marchent l’un vers l’autre depuis leur naissance. Devenus adultes, ils s’aiment sans parvenir à être heureux ensemble, Jérémy s’efforçant de cacher à Camille les ombres qui le hantent. Le jour où Camille lui confie le désir de porter leur enfant, Jérémy ne parvient plus...

Sans le savoir, Camille et Jérémy marchent l’un vers l’autre depuis leur naissance. Devenus adultes, ils s’aiment sans parvenir à être heureux ensemble, Jérémy s’efforçant de cacher à Camille les ombres qui le hantent. Le jour où Camille lui confie le désir de porter leur enfant, Jérémy ne parvient plus à tenir debout face aux possibles sur le point de s’écrire. La perspective de devenir père convoque lentement toutes les morts, car comment donner la vie quand on peine soi-même à trouver sa place parmi les vivants ?

Retrouvez toute la Rentrée Littéraire Robert Laffont ici : http://rentreelitteraire.robertlaffont.com/
 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221255605
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 252
Format : 140 x 200 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • balloonvenus Posté le 14 Octobre 2021
    J'ai lu tous les romans ado d'Antoine Dole et c'est un coup de foudre à chaque livre (particulièrement Naissance des coeurs de pierre). Aussi étais-je impatiente de lire son premier roman "adulte". Je n'ai pas été déçue (ou presque, je vais m'en expliquer). Camille grandit avec une mère alcoolique, fantasque, qui accumule les conquêtes de quelques soirs et qui déteste sa famille. C'est bien souvent que Camille a joué le rôle de maman pour sa mère. Jérémy a quant à lui grandi dans une famille brisée par le décès de la mère, survenu dans des conditions particulières. Jérémy a dès la naissance connu une relation fusionnelle avec sa mère, il est d'autant plus abattu à sa mort. Camille et Jérémy se rencontrent, emménagent ensemble. Jérémy tente de vivre, ou même de survivre, dans ce monde et ce couple qu'il n'arrive pas à faire siens. Et quand Camille lui avoue son désir d'enfant, c'est la chute abyssale pour Jérémy. Comment être père avec la peur de trahir son enfant ? Et plus simplement, comment donner la vie quand on est soi-même vide de vie ? Antoine Dole nous dresse ici un portrait à la fois puissant et délicat de deux êtres abîmés... J'ai lu tous les romans ado d'Antoine Dole et c'est un coup de foudre à chaque livre (particulièrement Naissance des coeurs de pierre). Aussi étais-je impatiente de lire son premier roman "adulte". Je n'ai pas été déçue (ou presque, je vais m'en expliquer). Camille grandit avec une mère alcoolique, fantasque, qui accumule les conquêtes de quelques soirs et qui déteste sa famille. C'est bien souvent que Camille a joué le rôle de maman pour sa mère. Jérémy a quant à lui grandi dans une famille brisée par le décès de la mère, survenu dans des conditions particulières. Jérémy a dès la naissance connu une relation fusionnelle avec sa mère, il est d'autant plus abattu à sa mort. Camille et Jérémy se rencontrent, emménagent ensemble. Jérémy tente de vivre, ou même de survivre, dans ce monde et ce couple qu'il n'arrive pas à faire siens. Et quand Camille lui avoue son désir d'enfant, c'est la chute abyssale pour Jérémy. Comment être père avec la peur de trahir son enfant ? Et plus simplement, comment donner la vie quand on est soi-même vide de vie ? Antoine Dole nous dresse ici un portrait à la fois puissant et délicat de deux êtres abîmés par leur famille. Camille reproduit avec Jérémy les gestes tendres qu'elle avait, enfant, avec son baigneur. Jérémy lutte parfois contre cet amour, miroir de celui de sa mère qu'il n'a pas su retenir. L'écriture d'Antoine Dole est superbe, très poétique. Ses pages sur la résilience sont absolument magnifiques. Le seul reproche que je peux faire, ce sont quelques longueurs dans les atermoiements de Jérémy. Merci à Babelio et à Robert Laffont pour ce beau cadeau, mais surtout, merci Antoine Dole !
    Lire la suite
    En lire moins
  • AustenWorld Posté le 14 Octobre 2021
    Ouvrir un roman d'Antoine Dole c'est se confronter aux émotions souvent sombres. Ce roman n'est donc pas une exception. Et je suis souvent très enthousiaste à chaque lecture...bien qu'un tantinet déprimée. Là encore, c'est le cas. J'ai aimé le thème évidemment. Mais soyons honnêtes : l'auteur à usé et abusé du champs lexical de la dépression. J'ai sauté beaucoup de passage sur la moitié du roman car je n'en pouvais plus. Ca plombe la fluidité de la lecture. J'aime Antoine Dole car il est direct en général. Il écrit des romans courts souvent. Et je le trouve excellent...dans les récits courts. Donc l'histoire est bonne. La fin inattendue pour moi (les affres de la dépression m'avaient fait perdre l'espoir)
  • calypso Posté le 7 Octobre 2021
    Je ne le fais que très rarement mais j'ai lu des critiques au cours de ma lecture. J'étais plus ou moins convaincue par certaines car en désaccord avec les propos tenus, mais je comprends vraiment, maintenant que j'ai terminé Six pieds sur terre, que ce roman ne pourra pas plaire à tout le monde. Par son style, très imagé, par son ton, trop sombre. Mais puisqu'il est question ici de dire ce que j'en ai pensé, voici : ce que j'ai lu, moi, dans ces pages écrites par Antoine Dole, c'est l'expression d'une détresse pure qui prend aux tripes parce qu'elle est réelle. Cette détresse est violente, elle envahit tout à l'image de cette tache sur le plafond de l'appartement de Camille et Jérémy. C'est une détresse qui ne s'apaise pas et ne peut s'apaiser. le personnage ne s'y complaît pas, il ne peut simplement pas s'en extraire. Il reste englué dans le traumatisme qu'il a vécu enfant et ne peut construire sa vie d'adulte. C'est profondément triste, et c'est profondément beau, cet attachement absolu à celle qui a été perdue, et c'est profondément difficile aussi pour le lecteur d'être confronté à cette dépression qui ne lui laisse pas la... Je ne le fais que très rarement mais j'ai lu des critiques au cours de ma lecture. J'étais plus ou moins convaincue par certaines car en désaccord avec les propos tenus, mais je comprends vraiment, maintenant que j'ai terminé Six pieds sur terre, que ce roman ne pourra pas plaire à tout le monde. Par son style, très imagé, par son ton, trop sombre. Mais puisqu'il est question ici de dire ce que j'en ai pensé, voici : ce que j'ai lu, moi, dans ces pages écrites par Antoine Dole, c'est l'expression d'une détresse pure qui prend aux tripes parce qu'elle est réelle. Cette détresse est violente, elle envahit tout à l'image de cette tache sur le plafond de l'appartement de Camille et Jérémy. C'est une détresse qui ne s'apaise pas et ne peut s'apaiser. le personnage ne s'y complaît pas, il ne peut simplement pas s'en extraire. Il reste englué dans le traumatisme qu'il a vécu enfant et ne peut construire sa vie d'adulte. C'est profondément triste, et c'est profondément beau, cet attachement absolu à celle qui a été perdue, et c'est profondément difficile aussi pour le lecteur d'être confronté à cette dépression qui ne lui laisse pas la possibilité de reprendre son souffle. Impossible de ne pas être dans l'empathie. Alors, on souffre avec Jérémy. Et on espère aussi, car oui, elle est bien présente, cette lueur d'espoir, annoncée en réalité dès le titre. Les mots d'Antoine Dole sont des flèches qui vous transpercent le coeur, son style est fulgurant et sa sincérité incontestable. Un grand auteur. Je remercie chaleureusement Babelio et les Editions Robert Laffont pour cette lecture !
    Lire la suite
    En lire moins
  • floandbooks Posté le 26 Septembre 2021
    J’ai lu pas mal de livres d’Antoine Dole. Ueno Park, Naissance des cœurs de pierre, Météore, mais aussi Jizo, un manga. Et à chaque fois des claques, des coups de cœurs. Il fait partie de ces auteurs que j’achète les yeux fermés, sans savoir de quoi parle le livre. Je sais que je vais aimé. Quand mon libraire m’a dit qu’il m’avait réservé son prochain roman j’étais en joie. Puis en lisant un peu le résumé j’ai vu que le sujet n’allait pas être facile. mais pourquoi pas, de toutes façons, c’est du Antoine Dole ^^ J’ai eu la chance cependant de le recevoir en épreuves non corrigés grâce à Robert Laffont. Sitôt reçu, sitôt lu. J’ai tout arrêté et je l’ai dévoré. J’ai été très émue. J’ai pleuré. Je me suis cachée derrière mon masque dans le RER, les larmes aux yeux en me disant « Bordel, mais comment il fait? Comment il réussit à être aussi juste dans les sentiments qu’il décrit? » Cette histoire, c’est celle de Camille et Jeremy. Mais aussi d’Odile, la mère de Jeremy. La mère qui laisse une trace dans le cœur du fils. Et puis Patricia, celle de Camille. Ces femmes si importantes dans la vie... J’ai lu pas mal de livres d’Antoine Dole. Ueno Park, Naissance des cœurs de pierre, Météore, mais aussi Jizo, un manga. Et à chaque fois des claques, des coups de cœurs. Il fait partie de ces auteurs que j’achète les yeux fermés, sans savoir de quoi parle le livre. Je sais que je vais aimé. Quand mon libraire m’a dit qu’il m’avait réservé son prochain roman j’étais en joie. Puis en lisant un peu le résumé j’ai vu que le sujet n’allait pas être facile. mais pourquoi pas, de toutes façons, c’est du Antoine Dole ^^ J’ai eu la chance cependant de le recevoir en épreuves non corrigés grâce à Robert Laffont. Sitôt reçu, sitôt lu. J’ai tout arrêté et je l’ai dévoré. J’ai été très émue. J’ai pleuré. Je me suis cachée derrière mon masque dans le RER, les larmes aux yeux en me disant « Bordel, mais comment il fait? Comment il réussit à être aussi juste dans les sentiments qu’il décrit? » Cette histoire, c’est celle de Camille et Jeremy. Mais aussi d’Odile, la mère de Jeremy. La mère qui laisse une trace dans le cœur du fils. Et puis Patricia, celle de Camille. Ces femmes si importantes dans la vie des deux personnages. Deux héros différent et pourtant qui se retrouvent ensemble. Et au milieu une question. Un enfant? Comment faire pour être parent lorsque sa vie d’enfant a déjà été un peu trop éclaboussée? Comment faire pour trouver des réponses alors que son esprit est ravagé par tant de questions justement sans réponses? Antoine Dole nous livre ici un roman extrêmement puissant. Il sait parfaitement retranscrire les émotions de la peur, du doute, de l’amour, l’amour fou, l’amour cruel, l’amour mort… J’ai été frappée par plusieurs phrases dans ce livres. J’ai corné les pages (je vous rassure, je m’achèterai la version définitive où je mettrai des post it!!), j’ai voulu apprendre des passages entier. C’est un coup de cœur bien entendu!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mirabilia Posté le 26 Septembre 2021
    On pourrait dire que c'est une histoire de famille. Ou une histoire d'amour. Ou une histoire d'avenir. De personnalités. De choix. De choix de vies. Et c'est tout cela à la fois : une histoire de vies. Antoine Dole frappe fort avec ce nouveau roman. Il faut être bien accroché pour se prendre la puissance du choix des mots. Les vies narrées sont intensément vraisemblables et le réalisme tord le ventre du début à la fin. Le dernier tiers se lit totalement en apnée et on est happé par les personnages au point de les sentir encore tout autour de nous même une fois le livre fermé. Si vous voulez vous confronter à une littérature qui bouleverse, foncez sans hésiter !
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !