Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221241646
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 130 x 200 mm

Son Espionne royale et le mystère bavarois - Tome 2

Blandine LONGRE (Traducteur)
Collection : La Bête noire
Date de parution : 06/06/2019
Sa deuxième mission royale : baby-sitter une princesse bavaroise.

Londres, 1932.
La reine a confié à Georgie une nouvelle mission délicate : elle doit héberger la princesse Hanneflore de Bavière et jouer les entremetteuses entre elle et le prince de Galles dans l’espoir que ce dernier se détourne enfin de son amante américaine.
Mais entre la propension d’Hanni à séduire tout...

Londres, 1932.
La reine a confié à Georgie une nouvelle mission délicate : elle doit héberger la princesse Hanneflore de Bavière et jouer les entremetteuses entre elle et le prince de Galles dans l’espoir que ce dernier se détourne enfin de son amante américaine.
Mais entre la propension d’Hanni à séduire tout ce qui porte une moustache, son langage de charretier et sa fâcheuse tendance au vol à l’étalage, Georgie a déjà fort à faire. Et comme si tout cela ne suffisait pas, la princesse bavaroise se retrouve mêlée à un meurtre… Pour éviter un scandale diplomatique, Georgie va devoir remettre sa casquette de détective amateur et se résoudre à démasquer le véritable coupable.
Entre Downton Abbey et The Crown, une série d’enquêtes royales so British !
« Bien plus qu’un simple roman policier, Son Espionne royale mêle avec brio amour, histoire, humour et mystère. Captivant ! » Louise Penny, auteure de Nature morte.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221241646
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 130 x 200 mm
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • unbrindesyboulette Posté le 20 Avril 2020
    Retour à Londres dans les années 30 avec le personnage de Georgie, descendante du trône mais sans un sou. Une aristocrate qui doit travailler mais dans l’anonymat pour survivre. Une aristocrate qui ne possède ni domestique, ni femme de chambre. Une aristocrate qui se débrouille comme une chef pour continuer à paraître en société. J’apprécie beaucoup le côté débrouillard de Georgie concernant sa vie et ses finances surtout pour cette époque où les femmes devaient être que des épouses et mères. Avec l’arrivée de la princesse de Bavière, Georgie va devoir déployer encore plus d’ingéniosité pour accueillir cette princesse comme il se doit. Grâce à la complicité de son grand-père, ancien policier, et de la voisine de celle-ci, Georgie va pouvoir tromper la princesse et faire comme si elle possédait tout ce que doit posséder une descendance directe du roi. Et c’est finement bien joué!! Et quelle patience a-t-elle par rapport à cette princesse qui ne veut que trouver un homme, qui parle comme une Américaine (enfin c’est ce qu’elle croit!), et qui a des tendances à prendre ce qui ne lui appartient pas. Et en plus, elle va tenir un couteau qui est l’arme d’un meurtre. On peut dire... Retour à Londres dans les années 30 avec le personnage de Georgie, descendante du trône mais sans un sou. Une aristocrate qui doit travailler mais dans l’anonymat pour survivre. Une aristocrate qui ne possède ni domestique, ni femme de chambre. Une aristocrate qui se débrouille comme une chef pour continuer à paraître en société. J’apprécie beaucoup le côté débrouillard de Georgie concernant sa vie et ses finances surtout pour cette époque où les femmes devaient être que des épouses et mères. Avec l’arrivée de la princesse de Bavière, Georgie va devoir déployer encore plus d’ingéniosité pour accueillir cette princesse comme il se doit. Grâce à la complicité de son grand-père, ancien policier, et de la voisine de celle-ci, Georgie va pouvoir tromper la princesse et faire comme si elle possédait tout ce que doit posséder une descendance directe du roi. Et c’est finement bien joué!! Et quelle patience a-t-elle par rapport à cette princesse qui ne veut que trouver un homme, qui parle comme une Américaine (enfin c’est ce qu’elle croit!), et qui a des tendances à prendre ce qui ne lui appartient pas. Et en plus, elle va tenir un couteau qui est l’arme d’un meurtre. On peut dire que Georgie n’est encore une nouvelle fois pas épargnée par les circonstances! Dans « Son espionne royale et le mystère bavarois », l’auteure a su allier humour et enquête, convenance et liberté. Elle nous parle de la royauté et de ses devoirs, et aussi de l’arrivée du communisme dans ce pays. Ray Bowen a bien gardé le cap de son personnage de Georgie, elle ne faiblit pas dans son écriture et cela a été un plaisir d’y retrouver le grand-père, la mère actrice et Darcy. Même si l’enquête n’est pas des plus fines, cela va très bien avec les personnages, avec l’écriture de l’auteure et avec le style du roman. J’ai passé un agréable moment avec Georgie, un moment où l’humour était bien présent et où j’ai aussi appris du communisme en Angleterre en 1932. J’attends de lire le tome 3 maintenant!
    Lire la suite
    En lire moins
  • ramettes Posté le 18 Avril 2020
    J’ai tellement apprécié le tome 1 que je suis heureuse d’avoir eu le tome 2 sous la main… maintenant la question est à quand les prochains tomes en français ? A la question peut-on lire les enquêtes dans n’importe quel ordre, je dirais oui parce que l’autrice fait tous les rappels nécessaires mais les lire dans l’ordre surtout lorsqu’on n’est en début de série c’est plus intéressant. Au-delà des situations rocambolesques, très drôles, et de l’enquête elle-même c’est toute la mise en scène de la société qui est intéressante. Sous le ton léger d’une riche héritière certes fauchée mais qui a d’autres ressources et de toutes ces maladresses, oui son surnom pourrait être miss catastrophe, elle a l’art de se mettre dans les situations les plus délicates et à proximités de morts suspectes, cette série nous montre une Angleterre des années 30. La mauvaise situation économique en partie due à la crise de 29 aux Etats Unis et les répercussions sur l’Europe viennent créer un climat de tension dans certains quartiers londoniens. Nous avons Hitler en Allemagne et la montée du nazisme qui vont jouer un rôle. D’autre part nous avons le communisme et les mouvements sociaux (chômage, pauvreté, anarchisme) qui... J’ai tellement apprécié le tome 1 que je suis heureuse d’avoir eu le tome 2 sous la main… maintenant la question est à quand les prochains tomes en français ? A la question peut-on lire les enquêtes dans n’importe quel ordre, je dirais oui parce que l’autrice fait tous les rappels nécessaires mais les lire dans l’ordre surtout lorsqu’on n’est en début de série c’est plus intéressant. Au-delà des situations rocambolesques, très drôles, et de l’enquête elle-même c’est toute la mise en scène de la société qui est intéressante. Sous le ton léger d’une riche héritière certes fauchée mais qui a d’autres ressources et de toutes ces maladresses, oui son surnom pourrait être miss catastrophe, elle a l’art de se mettre dans les situations les plus délicates et à proximités de morts suspectes, cette série nous montre une Angleterre des années 30. La mauvaise situation économique en partie due à la crise de 29 aux Etats Unis et les répercussions sur l’Europe viennent créer un climat de tension dans certains quartiers londoniens. Nous avons Hitler en Allemagne et la montée du nazisme qui vont jouer un rôle. D’autre part nous avons le communisme et les mouvements sociaux (chômage, pauvreté, anarchisme) qui vont faire partie de l’histoire. Puis nous avons l’aristocratie anglaise ankylosée par le protocole avec cette jeunesse dorée sans le sous qui doit maintenir de fausses apparences. La présence de la drogue et de l’alcool. La situation des femmes est assez particulière. On a toute la thématique autour de la sexualité. Il faut rester vierge tout en devant jouer de leurs charmes, être consentante et libertine et sage en apparence. On a l’opposition Américaines riches et Anglaises. On retrouve les personnages qui sont la base de l’histoire : la reine Mary (1867-1953) préoccupée par les amours d’ Edouard VIII (1894-1972) et Wallis Simpson (1896-1886) … Georgie, son grand-père et sa mère, Bélinda et Darcy …de nouveaux personnages font leur apparition plus ou moins longue. J’ai bien rit lors de certains dialogues où le côté « étranger » de certains personnages rend la langue savoureuse.
    Lire la suite
    En lire moins
  • BenedicteBiblio Posté le 8 Avril 2020
    L’été dernier, j’étais ravie de faire connaissance avec lady Georgiana de Rannoch (dite Georgie). La promesse d’une folle enquête dans le Londres des années 30. L’idée de prendre le thé en compagnie de la reine Mary. Rien de plus tentant à mes yeux ! C’est donc avec impatience que je me suis plongée dans ce deuxième tome. Je n’ai à nouveau pas boudé mon plaisir. J’ai même préféré cet opus au précédent (Son espionne royale mène l’enquête), sans doute parce qu’il contient davantage d’humour. L’auteure reprend le fil de son histoire là où nous en étions à la fin du tome 1. Nous retrouvons ainsi l’année 1932 comme point d’ancrage. Cette fois-ci, la Reine confie une nouvelle mission à lady Georgiana, celle d’héberger à Rannoch House une jeune princesse de Bavière qui pourrait bien plaire au prince de Galles, cousin de notre héroïne. C’était du moins le plan, afin que celui-ci s’écarte de Wallis Simpson, sa conquête du moment. Georgie n’avait cependant pas prévu de rencontrer une princesse capable de jurer comme un charretier et de se montrer familière envers d’autres membres de l’aristocratie ! Mieux encore, lorsque la princesse Hannelore arrive en Angleterre chaperonnée par une baronne aussi aimable qu’une... L’été dernier, j’étais ravie de faire connaissance avec lady Georgiana de Rannoch (dite Georgie). La promesse d’une folle enquête dans le Londres des années 30. L’idée de prendre le thé en compagnie de la reine Mary. Rien de plus tentant à mes yeux ! C’est donc avec impatience que je me suis plongée dans ce deuxième tome. Je n’ai à nouveau pas boudé mon plaisir. J’ai même préféré cet opus au précédent (Son espionne royale mène l’enquête), sans doute parce qu’il contient davantage d’humour. L’auteure reprend le fil de son histoire là où nous en étions à la fin du tome 1. Nous retrouvons ainsi l’année 1932 comme point d’ancrage. Cette fois-ci, la Reine confie une nouvelle mission à lady Georgiana, celle d’héberger à Rannoch House une jeune princesse de Bavière qui pourrait bien plaire au prince de Galles, cousin de notre héroïne. C’était du moins le plan, afin que celui-ci s’écarte de Wallis Simpson, sa conquête du moment. Georgie n’avait cependant pas prévu de rencontrer une princesse capable de jurer comme un charretier et de se montrer familière envers d’autres membres de l’aristocratie ! Mieux encore, lorsque la princesse Hannelore arrive en Angleterre chaperonnée par une baronne aussi aimable qu’une porte de prison, Georgie sent la moutarde lui monter au nez. S’ensuivront quelques morts en lien avec le parti communiste et le projet de renverser la monarchie. Si j’aime cette série étiquetée cosy mystery, ce n’est pas pour la profondeur de ses enquêtes policières mais pour son atmosphère so british ô combien délicieuse. J’avais ici nourri quelques soupçons dès le départ quant à l’identité du ou de la coupable, ce ne fut donc pas la grande surprise au moment du final de ce roman. Pour autant, Rhys Bowen nous concocte quelques fausses pistes, et prend vraiment son temps avant de nous laisser découvrir le pot aux roses. De son côté, Georgie se montre toujours aussi attachante du haut de ses vingt et un ans, et j’ai adoré retrouver la désinvolture et le phrasé très aristo de Belinda. La venue de la princesse Hanni dans cette enquête donne également lieu à quelques situations cocasses. C’est donc avec regret que j’ai refermé ce roman, et que j’ai donc quitté tout ce petit monde. Jusqu’à une prochaine fois !
    Lire la suite
    En lire moins
  • purgi89 Posté le 24 Février 2020
    La Reine est toujours énervée contre son fils le Prince de Galles qui est toujours entichée de Wallis Simpson, qui, elle est toujours mariée. Elle trouve une nouvelle parade afin de lui débusquer une jeune fille bien sous tout rapport : Le Princesse Hannelore de Bavière. Elle demande à Georgie de l'héberger au manoir de Rannoch et de toute faire pour que son fils tombe sous son charme. Georgie est bien embêtée car elle ne touche toujours pas de rente et n'a pas le personnel adéquat pour recevoir une princesse. Il va donc falloir qu'elle remédie à tous ses soucis techniques avant que la princesse débarque. Et cette dernière est haute en couleur, elle n'a pas grand chose d'une Princesse royale avec son vocabulaire tiré des films de gangster américains, et son envie de rencontrer des garçons. Ce personnage d'Hanni est vraiment agaçante et je me suis demandée plusieurs fois comment Georgie pouvait la supporter. Elles sont complètement différentes l'une de l'autre. Elle est intenable au grand dam de Georgie. Et puis les morts vont commencer à s'accumuler dans le sillon de nos deux demoiselles. Et la princesse va être le suspect numéro de l'enquête. La Reine va demander une nouvelle... La Reine est toujours énervée contre son fils le Prince de Galles qui est toujours entichée de Wallis Simpson, qui, elle est toujours mariée. Elle trouve une nouvelle parade afin de lui débusquer une jeune fille bien sous tout rapport : Le Princesse Hannelore de Bavière. Elle demande à Georgie de l'héberger au manoir de Rannoch et de toute faire pour que son fils tombe sous son charme. Georgie est bien embêtée car elle ne touche toujours pas de rente et n'a pas le personnel adéquat pour recevoir une princesse. Il va donc falloir qu'elle remédie à tous ses soucis techniques avant que la princesse débarque. Et cette dernière est haute en couleur, elle n'a pas grand chose d'une Princesse royale avec son vocabulaire tiré des films de gangster américains, et son envie de rencontrer des garçons. Ce personnage d'Hanni est vraiment agaçante et je me suis demandée plusieurs fois comment Georgie pouvait la supporter. Elles sont complètement différentes l'une de l'autre. Elle est intenable au grand dam de Georgie. Et puis les morts vont commencer à s'accumuler dans le sillon de nos deux demoiselles. Et la princesse va être le suspect numéro de l'enquête. La Reine va demander une nouvelle fois à Georgie de mener l'enquête et de découvrir le mystère autour de tous ses morts. J'ai retrouvé dans ce tome tout ce qui m'avait plu dans le premier opus. J'aime les polars "British", j'aime l'ambiance qui s'en dégage, j'aime leur humour. J'ai trouvé par contre que cette fois l'intrigue met plus de temps à se mettre en place. Le premier mort arrive relativement tard dans l'histoire. Le début du roman étant consacré à la rencontre avec la Princesse bavaroise. J'ai aimé la naïveté de Georgie, parfois on se demande où elle va chercher certaines choses et surtout comment elle arrive à résoudre tant de mystères. Si vous cherchez le polar de l'année passez votre chemin. Ce genre de littérature est vraiment à part, et on l'aime pour autre chose que pour ces enquêtes. (..)
    Lire la suite
    En lire moins
  • nekomusume Posté le 28 Décembre 2019
    Deuxième tome des aventures de Georgina qui confirme ma première impression. Lorsque la reine demande à Georgie de prendre en charge une princesse bavaroise qu'elle espère faire rencontrer au Prince de Galles pour le détourner de la femme mariée et américaine dont il est entiché, celle-ci ne se doute pas de ce qui l'attend. Exit le jeune fille sortie du couvent, élevée selon un protocole immuable et attentivement surveillée par un chaperon guindé... Hanni parle et jure comme un charretier, drague tout ce qui passe à sa portée et a une légère tendance à la cleptomanie... Alors entre ces obligations familiales, l'obligation de se cacher pour faire des ménages afin de survivre et les fêtes échevelées de ses relations, la vie est loin d'être calme... et pur couronner le tout un meurtre est commis et la princesse bavaroise est la principale suspecte. Comment se dépêtrer de tout ça et empêcher le scandale? En menant l'enquête discrètement bien sûr... Encore une fois les personnages de cette série sont éminemment sympathiques les situations comiques et les quiproquos s'enchaînent et le décor des années 30 apporte une touche glamour à cette série royale... #ChallengeMauvaisGenres #ChallengeMultiDéfis2019 item 75 un roman policier historique dont l'action se situe... Deuxième tome des aventures de Georgina qui confirme ma première impression. Lorsque la reine demande à Georgie de prendre en charge une princesse bavaroise qu'elle espère faire rencontrer au Prince de Galles pour le détourner de la femme mariée et américaine dont il est entiché, celle-ci ne se doute pas de ce qui l'attend. Exit le jeune fille sortie du couvent, élevée selon un protocole immuable et attentivement surveillée par un chaperon guindé... Hanni parle et jure comme un charretier, drague tout ce qui passe à sa portée et a une légère tendance à la cleptomanie... Alors entre ces obligations familiales, l'obligation de se cacher pour faire des ménages afin de survivre et les fêtes échevelées de ses relations, la vie est loin d'être calme... et pur couronner le tout un meurtre est commis et la princesse bavaroise est la principale suspecte. Comment se dépêtrer de tout ça et empêcher le scandale? En menant l'enquête discrètement bien sûr... Encore une fois les personnages de cette série sont éminemment sympathiques les situations comiques et les quiproquos s'enchaînent et le décor des années 30 apporte une touche glamour à cette série royale... #ChallengeMauvaisGenres #ChallengeMultiDéfis2019 item 75 un roman policier historique dont l'action se situe avant 1939 #ChallengeSéries2019
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.