Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221241639
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 130 x 200 mm

Son Espionne royale mène l'enquête - Tome 1

Blandine LONGRE (Traducteur)
Collection : La Bête noire
Date de parution : 06/06/2019
Sa première mission royale : espionner le prince de Galles.

Londres, 1932.
Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, fille du duc de Glen Garry et Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, est complètement fauchée depuis que son demi-frère lui a coupé les vivres. Et voilà qu’en plus ce dernier veut la marier à un prince roumain !
Georgie, qui refuse qu’on lui dicte...

Londres, 1932.
Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, fille du duc de Glen Garry et Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, est complètement fauchée depuis que son demi-frère lui a coupé les vivres. Et voilà qu’en plus ce dernier veut la marier à un prince roumain !
Georgie, qui refuse qu’on lui dicte sa vie, s’enfuit à Londres pour échapper à cette funeste promesse de mariage : elle va devoir apprendre à se débrouiller par elle-même.
Mais le lendemain de son arrivée dans la capitale, la reine la convoque à Buckingham pour la charger d’une mission pour le moins insolite : espionner son fils, le prince de Galles, qui fricote avec une certaine Américaine…
Entre Downton Abbey et The Crown, une série d’enquêtes royales so British !
« Bien plus qu’un simple roman policier, Son Espionne royale mêle avec brio amour, histoire, humour et mystère. Captivant ! » Louise Penny, auteure de Nature morte.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221241639
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 130 x 200 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • GaelleJM Posté le 4 Juin 2021
    Un ton d'humour autour d'une enquête royale. Une lecture légère, fraîche et amusante. On s'attache très rapidement à cette chère Georgie, ou plutôt Lady Victoria Georgiana Charlotte-Eugénie. Une jeune Lady déterminée à se débrouiller par elle-même pour affronter son quotidien.
  • Aemilia Posté le 23 Mai 2021
    J'ai beaucoup aimé ce livre mais j'adore tous ces cosy mistery. Ça se lit vite et bien. L'héroïne est plutôt attachante et amusante. L'enquête peine un peu à démarrer mais je mettrais ça sur le compte d'un 1er tome introductif. Pour l'instant, ça m'a donné envie de lire le prochain tome.
  • DesChatsetdesLivres Posté le 18 Mai 2021
    Londres, 1932 - L'après crise de 1929. Le pays est gravement touché par le chômage et l'aristocratie en subit elle aussi les pénibles conséquences. Lady Georgiana, 21 ans, décide de s'émanciper et quitte son Ecosse natale pour s'installer à Londres. Son frère se retrouvant démuni, lui coupe les vivres par obligation. Georgie se retrouve, malgré elle, mêlée à un homicide qu'elle va tenter d'élucider. S'il est plaisant de revivre cette période de l'histoire que je trouve très intéressante et plutôt glamour, malgré le contexte économique et d'avant-guerre, il n'en est pas moins déplaisant de côtoyer des personnages imbus de leur personne et méprisants. Notre héroïne, cependant, est plutôt attachante et très audacieuse. L'enquête dont elle est sensée s'occuper et ordonnée par Sa Majesté la Reine, est finalement (et curieusement) inexistante ! On se retrouve à la moitié du livre et on se demande à quel moment l'investigation va commencer.... J'avoue que cela m'a déconcerté et j'en ai finalement pris mon parti jusqu'à la fin. J'ai néanmoins passé un bon moment à marcher dans les rues de Londres, à participer aux fêtes, aux garden party et à déguster des mets délicieux. Je compte bien découvrir les 4 autres tomes et en connaître davantage sur Lady Georgiana !
  • fnitter Posté le 28 Avril 2021
    Sympathique comme tout. Lady Georgianna, Trente-quatrième sur la liste de succession et fauchée comme les blés « s’enfuit » à Londres pour pour prendre sa vie en main. Retrouvée mêlée à une sordide affaire d’homicide, elle va devoir enquêter pour éviter la corde à son frère le Duc. A mille lieux de ce à quoi je m’attendais, puisqu’il m’a été recommandé après une critique sur Cherub. (Son espionne royale quoi ? ). La mission d’espionnage n’en est absolument pas une, l’enquête ne présente que peu d’intérêt. Tout n’est qu’un prétexte à suivre notre gentille Lady dans ses tribulations londoniennes, fauchée mais débrouillarde. Eh bien, j’ai passé un excellent moment. Et puis sincèrement, 1930 ou début 19ième façon « La chronique des Bridgerton », à part l’usage du téléphone, on s’y croirait (le sexe en moins, il n’y en a pas ici). C’est frais, c’est mignon, c’est drôle, on suit avec plaisir notre petite futée dans ses aventures et on en redemande.
  • candou42 Posté le 11 Avril 2021
    Ce n'est pas le roman du siècle ni le cosy mystery de la décennie mais, diable, que cette lecture fut sympathique et divertissante. Angleterre, 1931. nous suivons Georgiana, 34ème héritière du trône d'Angleterre. Malgré son titre prestigieux, celle-ci est sans le sou et doit trouver un moyen de subvenir à ses besoins sans pour autant attirer l'opprobre sur la famille royale. Pour ne rien arranger, elle refuse d'épouser le prince qui lui est destiné. Afin d'échapper aux remontrances de sa famille, elle décide de s'installer pour quelques temps à Londres. C'est alors que la Reine la convoque à Buckingham pour une mission bien particulière : espionner son fils, héritier de la couronne, qui a la mauvaise idée de fricoter avec une roturière américaine mariée. Vous l'aurez compris, l'auteure s'amuse avec l'histoire britannique en inventant une branche de la famille royale . Le récit mêle donc véritables personnages historiques (vous allez adorer détester Wallis Simpson) et personnages issus de l'imagination de l'auteure. Ces derniers sont extrêmement sympathiques et attachants. J'ai véritablement pris plaisir à suivre les pérégrinations de cette chère Georgie au sein de la société anglaise des années 30. L'auteure parvient à nous servir les "images" et scènes traditionnelles de l'époque (crise... Ce n'est pas le roman du siècle ni le cosy mystery de la décennie mais, diable, que cette lecture fut sympathique et divertissante. Angleterre, 1931. nous suivons Georgiana, 34ème héritière du trône d'Angleterre. Malgré son titre prestigieux, celle-ci est sans le sou et doit trouver un moyen de subvenir à ses besoins sans pour autant attirer l'opprobre sur la famille royale. Pour ne rien arranger, elle refuse d'épouser le prince qui lui est destiné. Afin d'échapper aux remontrances de sa famille, elle décide de s'installer pour quelques temps à Londres. C'est alors que la Reine la convoque à Buckingham pour une mission bien particulière : espionner son fils, héritier de la couronne, qui a la mauvaise idée de fricoter avec une roturière américaine mariée. Vous l'aurez compris, l'auteure s'amuse avec l'histoire britannique en inventant une branche de la famille royale . Le récit mêle donc véritables personnages historiques (vous allez adorer détester Wallis Simpson) et personnages issus de l'imagination de l'auteure. Ces derniers sont extrêmement sympathiques et attachants. J'ai véritablement pris plaisir à suivre les pérégrinations de cette chère Georgie au sein de la société anglaise des années 30. L'auteure parvient à nous servir les "images" et scènes traditionnelles de l'époque (crise économique, la noblesse désargentée, la jeunesse dorée qui aime s'amuser) sans pour autant les caricaturer. Cela, c'est pour l'aspect historique du récit. Concernant le côté policier, il tarde à venir mais cela ne m'a pas dérangé car j'ai apprécié découvrir la vie de Georgie et de ses amis. En bref, j'ai aimé l'ambiance créé par l'auteur et les personnages aux caractères bien trempés-le grand-père de Georgie, sa meilleure amie Belinda, sa mère volage mais aussi le très mystérieux et séduisant Darcy- ce qui fait que je n'ai pas été déçue par le fait que l'aspect enquête n'intervienne pas de suite. Mais je comprends que cela puisse en déconcerter certains qui, de plus, pourraient être échaudés par l'enquête et sa résolution assez banale. L'intrigue reste cependant de bonne facture et agréable à lire. En définitive, c'est un livre que j'ai réellement apprécié car il m'a apporté ce que j'attendais : des personnages hauts en couleur, un contexte historique plaisant et une enquête bien agréable à suivre. C'est frais, c'est divertissant et c'est prenant. Et, depuis la découverte de ce premier tome, je prends plaisir à me plonger dans les nouvelles aventures de Georgie car j'ai à chaque fois l'impression de retrouver une vieille amie. C'est donc une série qui marche à l'affect, si l'on n'accroche pas au personnage de Georgie, alors il y a des grandes chances que l'on n'apprécie pas ces romans. Mais moi, je l'ai trouvée délicieusement maladroite et attachante malgré sa naïveté parfois désolante. En bref, une belle découverte qui permet de s'évader et de penser à autre chose lors des moments de lecture passés en compagnie de ce roman.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.

Lisez maintenant, tout de suite !