Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782714495273
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Des vies volées
Alexandre Prouvèze (traduit par)
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 07/10/2021
Éditeurs :
Belfond
En savoir plus

Des vies volées

Alexandre Prouvèze (traduit par)
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 07/10/2021
Intense et noir, un premier roman qui rouvre les plaies d’un chapitre sombre de l’histoire australienne récente : le rapt d’enfants aborigènes organisé par l’État. Une rafale d’émotions brutes pour ce texte remarquable, en lice pour le prestigieux Dagger Award de la littérature à suspense britannique.
1997. Isla Green, Australienne de trente-cinq ans installée à Londres, est réveillée en pleine nuit par un appel de son père : ce dernier est suspecté dans une affaire de disparition... 1997. Isla Green, Australienne de trente-cinq ans installée à Londres, est réveillée en pleine nuit par un appel de son père : ce dernier est suspecté dans une affaire de disparition vieille de trente ans. Il serait la dernière personne à avoir vu Mandy, leur voisine, ce jour de 1967.
Secouée par...
1997. Isla Green, Australienne de trente-cinq ans installée à Londres, est réveillée en pleine nuit par un appel de son père : ce dernier est suspecté dans une affaire de disparition vieille de trente ans. Il serait la dernière personne à avoir vu Mandy, leur voisine, ce jour de 1967.
Secouée par cette annonce et par les souvenirs que celle-ci fait remonter, Isla se décide à rentrer en Australie. Mais revenir au pays n’est pas simple pour la jeune femme, elle-même très fragilisée. Car, pour comprendre ce qui est réellement arrivé à Mandy, Isla va devoir affronter les fantômes du passé familial. Et aussi percer l’épais silence dans lequel cette petite communauté de la banlieue de Sydney s’est murée depuis des décennies.
 
Qu’est-il arrivé à Mandy ? Le père d’Isla a-t-il joué un rôle dans cette disparition ? À mesure qu’elle fouille le destin funeste de sa voisine, ce sont tous les tabous du passé colonial australien qui apparaissent aux yeux d’Isla…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714495273
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Belfond
En savoir plus

Ils en parlent

« Les décisions que nous prenons, individuellement et collectivement, résonnent longtemps dans l’Histoire. Et c’est ce que ce roman, atmosphérique et captivant, démontre superbement. »
The Guardian

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MilleetunepagesLM 09/05/2022
    Le commentaire de Lynda : Ce roman que je viens de terminer de lire nous plonge dans une atmosphère sombre, l'auteure nous fait découvrir un passé colonialiste peu glorieux. Isla vit à Londres depuis plusieurs années, l'appel de son père, resté vivre à Sydney, va la décider à rentrer en Australie, ce dernier lui annonce qu'il est suspecté dans une affaire de disparition datant de 30 ans. Il serait le dernier à avoir vu Mandy avant sa disparition, cette dernière vivait pourtant à l'époque avec son mari, policier dont une des missions était de retirer des enfants aborigènes à leurs familles avant de les confier à des institutions ou à des familles blanches. Revenir au pays n'est pas chose aisée pour la jeune femme, il va lui falloir fouiller dans les souvenirs du passé pour découvrir ce qui est arrivé à cette voisine qui s'occupait si bien d'elle quand elle était petite. Qu'est-il arrivé à Mandy ? Le père d'Isla, a-t-il joué un rôle dans cette disparition ? Susan Allott nous propose de suivre son histoire sur deux époques, en 1967 l'année de la disparition de Mandy et en 1997, où des accusations contre le père d'Isla son faites. L'auteure a réussi à créer une atmosphère particulière, je... Le commentaire de Lynda : Ce roman que je viens de terminer de lire nous plonge dans une atmosphère sombre, l'auteure nous fait découvrir un passé colonialiste peu glorieux. Isla vit à Londres depuis plusieurs années, l'appel de son père, resté vivre à Sydney, va la décider à rentrer en Australie, ce dernier lui annonce qu'il est suspecté dans une affaire de disparition datant de 30 ans. Il serait le dernier à avoir vu Mandy avant sa disparition, cette dernière vivait pourtant à l'époque avec son mari, policier dont une des missions était de retirer des enfants aborigènes à leurs familles avant de les confier à des institutions ou à des familles blanches. Revenir au pays n'est pas chose aisée pour la jeune femme, il va lui falloir fouiller dans les souvenirs du passé pour découvrir ce qui est arrivé à cette voisine qui s'occupait si bien d'elle quand elle était petite. Qu'est-il arrivé à Mandy ? Le père d'Isla, a-t-il joué un rôle dans cette disparition ? Susan Allott nous propose de suivre son histoire sur deux époques, en 1967 l'année de la disparition de Mandy et en 1997, où des accusations contre le père d'Isla son faites. L'auteure a réussi à créer une atmosphère particulière, je me suis souvent retrouvé prise par une certaine émotion, certains passages prennent au ventre, les révélations qui nous sont faites m'ont permis d'ouvrir les yeux sur certains faits historiques qui m'étaient inconnus jusqu'à ce jour. La personnalité des personnages est très bien travaillée, au fil des pages, on apprend à les connaître, à découvrir leurs failles, ce roman est très bien écrit, j'ai apprécié ma lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • bebi 04/03/2022
    Isla est à Londres lorsque son père l’appelle, perdu, pour lui dire qu’il a été questionné par la police concernant la disparition d’une voisine datant de plus de 20 ans. Il lui fait comprendre également qu’il aimerait beaucoup l’avoir auprès de lui. Isla se résigne donc à retourner quelques temps dans son Australie natale, à son corps défendant. Sur place, il règne une atmosphère lourde, pleine de ressentiments, de non-dits et d’accusations. La jeune ne peut que soutenir son père, tout en se posant des questions: Pourquoi accuse-t-on son père? Pourquoi personne ne lui a jamais parlé de cette disparition? Et qu’est-il vraiment arrivé à l’époque? Tentant de trouver les réponses, elle va remonter dans le temps et dans sa propre histoire. Et ce qu’elle va découvrir ou se rappeler risque bien de la bouleverser. Voilà un roman au rythme particulier… Nous vivons l’histoire sur deux périodes différentes: l’actuelle, et celle précédant la disparition de la voisine. Deux périodes compliquées, évidemment. Isla pose des questions dérangeantes pour les autres personnages, puisqu’elle veut mettre la lumière sur des éléments que tout le monde veut cacher. De ce fait, elle se heurte à pas mal de murs avant d’obtenir satisfaction.... Isla est à Londres lorsque son père l’appelle, perdu, pour lui dire qu’il a été questionné par la police concernant la disparition d’une voisine datant de plus de 20 ans. Il lui fait comprendre également qu’il aimerait beaucoup l’avoir auprès de lui. Isla se résigne donc à retourner quelques temps dans son Australie natale, à son corps défendant. Sur place, il règne une atmosphère lourde, pleine de ressentiments, de non-dits et d’accusations. La jeune ne peut que soutenir son père, tout en se posant des questions: Pourquoi accuse-t-on son père? Pourquoi personne ne lui a jamais parlé de cette disparition? Et qu’est-il vraiment arrivé à l’époque? Tentant de trouver les réponses, elle va remonter dans le temps et dans sa propre histoire. Et ce qu’elle va découvrir ou se rappeler risque bien de la bouleverser. Voilà un roman au rythme particulier… Nous vivons l’histoire sur deux périodes différentes: l’actuelle, et celle précédant la disparition de la voisine. Deux périodes compliquées, évidemment. Isla pose des questions dérangeantes pour les autres personnages, puisqu’elle veut mettre la lumière sur des éléments que tout le monde veut cacher. De ce fait, elle se heurte à pas mal de murs avant d’obtenir satisfaction. Nous sommes basés sur une histoire véridique, qui fait froid dans le dos: l’enlèvement pur et simple des enfants indigènes pour les faire adopter à des personnes ayant payé pour cela. Un trafic ignoble qui a réellement eu lieu. Cette atmosphère sombre plombe tout le récit, un peu comme une menace latente. Et cela se ressent énormément. Cette sensation pesante finit par tout colorer de noir. Si je m’attendais, au vu du résumé, à un récit très sombre, j’espèrais un rythme plus enlevé, bien que cette espèce d’attente entre deux événements. Au final, bien que j’adhère au fait que l’on parle des atrocités commises, je suis un peu restée sur ma faim quant au récit lui-même.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Thalie4 21/02/2022
    1997. Isla reçoit un appel de son père depuis l'Australie où il vit. Il est suspecté du meurtre de sa voisine Mandy, disparue voici 30 ans. De retour au pays Isla va devoir faire face à l'histoire de sa famille et d'une part sombre de l'histoire coloniale. Excellent roman, qui sonde la noirceur de l'âme humaine. Violence, alcoolisme, fuite, abandon, adultère, enlèvement d'enfants... Ce qu'Isla va découvrir n'est pas réjouissant. Elle seule soutient son père, envers et contre tout. Contre tous surtout. A-t-il pu assassiner Mandy ? Les faits sont contre lui et il ne met pas trop de véhémence à se défendre. Beaucoup le perçoivent comme un salaud. Seule Isla semble percevoir l'homme blessé derrière l'alcoolique. L'auteure nous emmène totalement dans son récit. Les personnages sont tour à tour victimes ou bourreaux. Chacun essaie d'avancer en composant avec les autres, en louvoyant entre ce qu'ils sont et ce qu'ils laissent paraître, ce qu'ils aimeraient faire et les limites qui leurs sont imposées. Nous sommes totalement immergés en Australie: ses plages, sa chaleur, ses mœurs coloniales bien ancrées. Une histoire passionnante et dépaysante. À découvrir.
  • Joelle30 02/02/2022
    Deux époques racontés par Isla. En 1967, Isla est une enfant… elle aime sa maman bien sur, mais plus que tout elle aime Mandy ! Elle assiste, impuissante, aux bagarres entre son père et sa mère… Allez savoir pourquoi, parce qu’elle analyse mal ce qu’elle voit, elle se range du côté de son père. Et comme lui elle deviendra alcoolique ! En 1997, Isla est adulte, alcoolique. Et violente aussi ! Elle vit en Angleterre, mais revient en Australie pour soutenir son père soupçonné du meurtre de Mandy. Et qui était ce Steve, le mari de Mandy? Que faisait-il de ces enfants aborigènes arrachés à leur famille? Quel lien entre Mandy et sa famille ? Pourquoi personne n’a jamais cherché à savoir où était Mandy ? C’est son frère Scott qui lui raconte les séjours de leur mère à l’hôpital, les os cassés, le visage tuméfié. Elle n’a rien vu, jamais ! En alternant le passé, le présent, mais en gardant Mandy comme narratrice, le propos est allégé. C’est une excellente idée qui donne un relief à la lecture. Ce que sait la petite fille, et ce que découvre la jeune femme, une vision mais surtout une analyse différente. C’est un bon moment de lecture, malgré... Deux époques racontés par Isla. En 1967, Isla est une enfant… elle aime sa maman bien sur, mais plus que tout elle aime Mandy ! Elle assiste, impuissante, aux bagarres entre son père et sa mère… Allez savoir pourquoi, parce qu’elle analyse mal ce qu’elle voit, elle se range du côté de son père. Et comme lui elle deviendra alcoolique ! En 1997, Isla est adulte, alcoolique. Et violente aussi ! Elle vit en Angleterre, mais revient en Australie pour soutenir son père soupçonné du meurtre de Mandy. Et qui était ce Steve, le mari de Mandy? Que faisait-il de ces enfants aborigènes arrachés à leur famille? Quel lien entre Mandy et sa famille ? Pourquoi personne n’a jamais cherché à savoir où était Mandy ? C’est son frère Scott qui lui raconte les séjours de leur mère à l’hôpital, les os cassés, le visage tuméfié. Elle n’a rien vu, jamais ! En alternant le passé, le présent, mais en gardant Mandy comme narratrice, le propos est allégé. C’est une excellente idée qui donne un relief à la lecture. Ce que sait la petite fille, et ce que découvre la jeune femme, une vision mais surtout une analyse différente. C’est un bon moment de lecture, malgré la violence du propos.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Holon 16/01/2022
    Des vies volées de Susan Allott est une histoire qui se passe en Australie. Une partie de l'histoire se passe en 1967 et l'autre en 1997, deux jeunes familles sert de trame à ce drame, il y a Steve policier et sa femme Mandy et leur voisin Joe et sa femme Louisa. le travail de Steve est de prendre des enfants aborigène à leurs parents pour les placer dans des centres d'éducation prétextant un meilleur départ pour eux. J'ouvre une parenthèse pour vous dire que les autorités du Canada et religieuse ont fait la même chose avec les enfants autochtones. Tout comme au Québec l'enlèvement, organisé par l'État, des enfants aborigènes est devenu une plaie dans l'histoire de la colonisation. Joe alcoolique et brutal avec sa femme Louisa qui fui son mari avec sa fille Isla, pendant ce temps Joe trompe sa femme avec sa voisine Mandy. Steve veut des enfants Mandy non, Joe promet à Louisa de ne plus boire. Mandy a fait un héritage, mais personne ne la trouve, et cela, depuis trente ans. Tous les soupçons se portent sur Joe, mais est-il le monstre que Louisa décrit a sa fille et aux policiers. Un très bon roman.
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Belfond Noir
Succombez à vos instincts de serial lecteur.