RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Ilium

            Robert Laffont
            EAN : 9782221131527
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Ilium

            Jean-Daniel BRÈQUE (Traducteur)
            Collection : Ailleurs et Demain
            Date de parution : 26/04/2012

            Ilium, c’est Troie. Troie, c’est la guerre chantée par Homère dans l’Iliade.
            Mais le mont Olympe est situé sur Mars et les dieux qui l’habitent, conformes à l’imagerie antique, abusent des facilités quantiques en guise de pouvoirs surhumains. Quasiment immortels, ils se déplacent à travers le temps et l’espace. Leur spectacle...

            Ilium, c’est Troie. Troie, c’est la guerre chantée par Homère dans l’Iliade.
            Mais le mont Olympe est situé sur Mars et les dieux qui l’habitent, conformes à l’imagerie antique, abusent des facilités quantiques en guise de pouvoirs surhumains. Quasiment immortels, ils se déplacent à travers le temps et l’espace. Leur spectacle favori, voire obsessionnel, demeure cette guerre qui se déroule sur Terre et dont aucun d’eux ne connaît l’issue.
            Aucun sauf Zeus, évidemment.
            Pour vérifier la conformité de la guerre réelle avec ce qu’en a conté Homère, les scholiastes, des érudits pêchés à différents moments de l’histoire, sont dotés de pouvoirs secondaires non négligeables, ainsi celui d’emprunter l’identité d’un Grec ou d’un Troyen le temps de leur observation.
            Hockenberry est l’un de ces scholiastes, ressuscité, extrait du XXe siècle et enrôlé contre son gré par Aphrodite en personne pour une mission secrète : faire triompher les Troyens, assassiner Athéné.
            Pour leur part, les Moravecs, Intelligences Artificielles, qui vivent autour des planètes extérieures, commencent à s’inquiéter de la débauche de manipulations quantiques qui a pour source Mars. Elle menace le système solaire et peut-être l’univers tout entier. Ophu d’Io et Mahnmut sont envoyés y voir ce qu’il s’y passe. L’un ne jure que par Shakespeare, l’autre que par Proust.
            Et sur Mars, de petits hommes verts érigent sans fin des statues géantes dans le style de celles de l’île de Pâques. Tandis que sur terre, les Derniers Hommes, au nombre exact de un million, jouent les sybarites décadents.
            Dan Simmons, l’auteur du Cycle d’Hypérion, a transposé dans le grandiose avenir avec génie, humour, culture et rigueur, la fameuse Iliade.
            La Guerre de Troie, comme si vous y étiez. Vue de demain.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221131527
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Robert Laffont
            12.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • JCLDLGR Posté le 2 Novembre 2018
              Le peplum littéraire par excellence ! La façon de revisiter la guerre de Troie, en collant avec la référence mythologique (quelle érudition !) est au début à la fois surprenante et nous accroche à l'histoire, avec curiosité et envie de savoir quel chemin va prendre l'épopée. Malheureusement, le système s'alourdit au point de devenir indigeste, et il faut lire le livre avec une liste des dieux et héros grecs, sinon c'est incompréhensible. Dommage que l'auteur n'en ait pas profité pour revisiter un peu plus les évènements, parce que finalement on reste un peu sur la sensation que c'est juste la même chose ! sur Mars !
            • Davlin Posté le 22 Août 2018
              Excellentissime! Une épopée prenante, mêlant mythologie antique, littérature classique, anticipation pertinente et technologie d'avenir. Homer, Shakespeare, Proust et d'autres émaillent le récit de leurs citations, et participent a en faire une oeuvre majeur dans son domaine. Après "Hyperion" ou "l'échiquier du mal" voici une autre facette de Dan Simmons. J'ai hâte de finir la suite "Olympos".
            • Arakasi Posté le 18 Mai 2018
              Mort bêtement d’un cancer à la fin du XXe siècle, le professeur de lettres grecques Hockenberry se voit plonger dans le fantasme ultime de tout bon lettré : être ressuscité par les dieux de l’Olympe pour assister en personne à la célèbre Guerre de Troie et en faire un compte-rendu fidèle à ses divins employeurs. Grâce à la technologie offerte par les olympiens - vachement modernes, ces dieux ! - Hockenberry peut, à volonté, prendre l’apparence de n’importe quel guerrier troyen ou grec, se téléporter d’un bout à l’autre du champ de bataille et côtoyer les plus grands héros : Achille, Odysseus, Hector, Agamemnon... Mais dans quel but funeste ces pseudos-divinités sèment-elles la mort sur la plaine de Troie ? Pourquoi ont-elles besoin des services d’un pauvre type comme Hockenberry ? D’où viennent-elles et pourquoi se sont-elles réfugiées sur le volcanique Olympus Mons de la planète Mars ? Notre lettré ressuscité n’est pas le seul à se poser ces embarrassantes questions et, du fin fond de la galaxie, deux petits robots sont envoyés comme enquêteurs pour débrouiller cet imbroglio quantique. Ailleurs dans le temps et dans l’espace, les derniers humains de la planète Terre se vautrent dans l’indolence et dans... Mort bêtement d’un cancer à la fin du XXe siècle, le professeur de lettres grecques Hockenberry se voit plonger dans le fantasme ultime de tout bon lettré : être ressuscité par les dieux de l’Olympe pour assister en personne à la célèbre Guerre de Troie et en faire un compte-rendu fidèle à ses divins employeurs. Grâce à la technologie offerte par les olympiens - vachement modernes, ces dieux ! - Hockenberry peut, à volonté, prendre l’apparence de n’importe quel guerrier troyen ou grec, se téléporter d’un bout à l’autre du champ de bataille et côtoyer les plus grands héros : Achille, Odysseus, Hector, Agamemnon... Mais dans quel but funeste ces pseudos-divinités sèment-elles la mort sur la plaine de Troie ? Pourquoi ont-elles besoin des services d’un pauvre type comme Hockenberry ? D’où viennent-elles et pourquoi se sont-elles réfugiées sur le volcanique Olympus Mons de la planète Mars ? Notre lettré ressuscité n’est pas le seul à se poser ces embarrassantes questions et, du fin fond de la galaxie, deux petits robots sont envoyés comme enquêteurs pour débrouiller cet imbroglio quantique. Ailleurs dans le temps et dans l’espace, les derniers humains de la planète Terre se vautrent dans l’indolence et dans le stupre en rêvant de s’évader de leur planète pourrissante... Vous vous sentez déjà largué ? C’est normal ! Comme disait une critique journalistique : “Il y a tant d'idées dans Ilium qu'elles pourraient servir à une génération d'écrivains.” Bien sûr, il faut séparer les excellentes idées des très moyennes, voire des franchement grotesques... La relecture de la Guerre de Troie version science-fiction de Simmons fait clairement partie de la première catégorie. Ce fil narratif est tout simplement passionnant, épatant d’érudition et d’intelligence ! D’humour aussi - ce qui est plutôt inattendu dans un roman de Simmons - car le décalage entre le point de vue du timoré Hockenberry et la réalité brutale des affrontements troyens est souvent savoureux. Il est très facile de s’identifier à ce petit bonhomme largué en pleine Antiquité, passionné de mythologie mais un brin traumatisé par la brutalité décomplexée et le pragmatisme sauvage des héros auxquels il a consacrés tant d’années de studieuses études. De façon étonnante, les technologies futuristes se mêlent très bien à cette atmosphère de violence primitive et on se passionne rapidement pour le mystère qui entoure les étranges habitants du Mont Olympe. Réussite totale pour cet arc narratif, donc. Le problème, c’est qu’il en reste deux autres. Le second, celui des deux petits robots investigateurs Orphu et Mahnmut, est assez sympathique, bien que beaucoup moins prenant. Il donne surtout l’occasion à Simmons de disserter sur l’importance de la fiction et de la littérature dans l’Histoire humaine, de façon un peu trop ostentatoire mais tout de même intéressante. En revanche, l’arc des derniers humains m’a ennuyée à crever et, même, légèrement agacée. Non comptant d’aligner des poncifs de science-fiction, Simmons se laisse aller à des digressions assez malvenues sur le judaïsme et l’islam. Pour l’instant, les délires de l’auteur sont assez discrets mais, connaissant ses opinions hélas assez nauséabondes sur certains sujets, je m’attends au pire… Malgré tout, je conserve une bonne impression de cette première partie du dyptique Ilium/Olympos, notamment grâce à l’excellence de la partie centrée sur Troie et à une fin aussi stupéfiante que haletante. J’ai même trouvé Achille badass. Bon, le temps d’une réplique seulement, mais quand même !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Claraz68 Posté le 9 Août 2017
              Adorant Dan Simmons, découvert grâce au Cycle d'Hypérion, et frustrée qu'il n'ait écrit que 2 oeuvres de Science Fiction, j'ai laissé passer plus d'une année avant de lire Ilium. Comme avec Hypérion, on découvre dans ce premier tome, un univers très dense (avec beaucoup de références à l'Illiade ) et un xénovocabulaire ( le vocabulaire propre à l'univers du roman) riche assez ardu à assimiler de prime abord. Mais cela n'est en rien un défaut car cela présage un récit fort en intrigue et en complexité. Passés les premiers chapitres digérés (environ 100/150 pages), nous plongeons à bras le corps dans une histoire à triple points de vues comme sait si bien le faire l'auteur. Comme dans Hypérion, le rapport entre le personnage est difficile à trouver au début et l'on se réjouit de ce qui va nous amener à le découvrir. En plus des connaissances indéniables de Simmons sur l'oeuvre d'Homère, il joue avec celle-ci avec beaucoup de talents et nous pousse à nous y intéresser (en tout cas pour ma part de novice en la matière). Les personnages sont intéressants et les intrigues terriblement bien menées. De plus, on voyage... tantôt sur Mars, sur Terre, sur Jupiter, dans l'espace,... Adorant Dan Simmons, découvert grâce au Cycle d'Hypérion, et frustrée qu'il n'ait écrit que 2 oeuvres de Science Fiction, j'ai laissé passer plus d'une année avant de lire Ilium. Comme avec Hypérion, on découvre dans ce premier tome, un univers très dense (avec beaucoup de références à l'Illiade ) et un xénovocabulaire ( le vocabulaire propre à l'univers du roman) riche assez ardu à assimiler de prime abord. Mais cela n'est en rien un défaut car cela présage un récit fort en intrigue et en complexité. Passés les premiers chapitres digérés (environ 100/150 pages), nous plongeons à bras le corps dans une histoire à triple points de vues comme sait si bien le faire l'auteur. Comme dans Hypérion, le rapport entre le personnage est difficile à trouver au début et l'on se réjouit de ce qui va nous amener à le découvrir. En plus des connaissances indéniables de Simmons sur l'oeuvre d'Homère, il joue avec celle-ci avec beaucoup de talents et nous pousse à nous y intéresser (en tout cas pour ma part de novice en la matière). Les personnages sont intéressants et les intrigues terriblement bien menées. De plus, on voyage... tantôt sur Mars, sur Terre, sur Jupiter, dans l'espace, dans le temps. On tourne une page, puis l'autre... sans pouvoir s'arrêter. A tel point que ses 500 dernières pages m'ont fait faire une nuit blanche.^^ Comme Hypérion, pour les amateurs Hard Science et de complexité scénaristique bien menée, ne passez pas à côté! ;)
              Lire la suite
              En lire moins
            • arcade_d Posté le 30 Juin 2017
              Ilium m'a redonné envie de relire l'Iliade ! C'est ce que je fis après avoir posé ce roman. Les romans de Dan Simmons ont toujours sur moi des effets inattendus ! Les traductions sont parfaites et je ne connais pas le style de l'auteur dans sa langue, ne sachant pas l'anglais !
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.