Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809828757
Façonnage normé : EPUB3
Nombre de pages : 320
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

La menace Andromède

,

Philippe Rege (traduit par), Antoine Guillemin (traduit par)
Date de parution : 18/06/2020
Auteur de best-sellers adaptés au cinéma (Jurassic Park…), Michael Crichton, le pionnier du thriller scientifique d’anticipation, n’avait pas dit son dernier mot ! La Menace Andromède est la digne suite de La Variété Andromède, son premier roman publié en 1969.
 
En 1967, un microbe extraterrestre a failli anéantir l’espèce humaine. L’exposition accidentelle à cette microparticule – nommée la Variété Andromède – a décimé la quasi-totalité d’une petite ville de l’Arizona. Pendant cinq jours, une équipe de scientifiques d’élite a œuvré sans relâche pour sauver le monde d’une épidémie aux proportions... En 1967, un microbe extraterrestre a failli anéantir l’espèce humaine. L’exposition accidentelle à cette microparticule – nommée la Variété Andromède – a décimé la quasi-totalité d’une petite ville de l’Arizona. Pendant cinq jours, une équipe de scientifiques d’élite a œuvré sans relâche pour sauver le monde d’une épidémie aux proportions sans précédent…
Mais des décennies ont passé. L’humanité pensait être sauvée, quand un drone détecte une anomalie au beau milieu de la jungle brésilienne. Une « chose » protéiforme dont les composantes ne sont pas sans rappeler celles de la Variété Andromède… Dépêchée en urgence, une nouvelle équipe de spécialistes sait que le temps lui est compté. La bactérie mutante grossit et gagne du terrain sur la forêt amazonienne. Jusqu’à potentiellement détruire toute forme de vie sur Terre. La menace Andromède est de retour !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809828757
Façonnage normé : EPUB3
Nombre de pages : 320
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Pat0212 Posté le 10 Novembre 2021
    Une masse noire qui grandit toute seule apparaît en plein coeur de la forêt amazonienne, l’armée américaine qui surveille la bactérie Andromède, d’origine extraterrestre et qui a ravagé une petite ville cinquante ans plus tôt a confié cette mission à une base militaire est alertée par le surveillant brésilien de la forêt. La bactérie est de retour et semble avoir détruit toute vie autour de l’endroit où se trouve l’anomalie. Le général Stern dépêche immédiatement une expédition scientifique sur place pour voir si on peut la détruire sans employer les grands moyens. Sophie Kline surveille la forêt depuis la station spatiale, elle est astronaute malgré une maladie neurodégénérative. Quatre scientifiques sont envoyés en mission dans la forêt, sous la garde de mercenaires locaux, ils doivent se rendre près de cette masse mystérieuse. La narration est originale : elle se présente comme le rapport des évènements, en style plutôt militaire. C’est à la fois un techno-thriller et un roman d’aventures. La partie consacrée à l’expédition se lit très bien, même si on y trouve beaucoup de clichés. Certains scientifiques sont manipulés par leur gouvernement (la chinoise, comme par hasard) et d’autres animés de mauvaises intentions, mais d’autres sont prêts à mourir pour... Une masse noire qui grandit toute seule apparaît en plein coeur de la forêt amazonienne, l’armée américaine qui surveille la bactérie Andromède, d’origine extraterrestre et qui a ravagé une petite ville cinquante ans plus tôt a confié cette mission à une base militaire est alertée par le surveillant brésilien de la forêt. La bactérie est de retour et semble avoir détruit toute vie autour de l’endroit où se trouve l’anomalie. Le général Stern dépêche immédiatement une expédition scientifique sur place pour voir si on peut la détruire sans employer les grands moyens. Sophie Kline surveille la forêt depuis la station spatiale, elle est astronaute malgré une maladie neurodégénérative. Quatre scientifiques sont envoyés en mission dans la forêt, sous la garde de mercenaires locaux, ils doivent se rendre près de cette masse mystérieuse. La narration est originale : elle se présente comme le rapport des évènements, en style plutôt militaire. C’est à la fois un techno-thriller et un roman d’aventures. La partie consacrée à l’expédition se lit très bien, même si on y trouve beaucoup de clichés. Certains scientifiques sont manipulés par leur gouvernement (la chinoise, comme par hasard) et d’autres animés de mauvaises intentions, mais d’autres sont prêts à mourir pour sauver l’humanité, car c’est bien de cela qu’il s’agit. La bactérie veut supprimer toute vie sur terre, avec la complicité d’un des scientifiques. J’ai bien aimé la début et l’expédition dans la forêt, par contre j’ai été larguée dans le dernier tiers, très technique, avec beaucoup de jargon scientifique, ou pseudo-scientifique (je ne sais pas vraiment ce qui est réaliste et ce qui relève de la SF), là on est vraiment dans la SF pure et dure, un genre que je n’apprécie pas outre mesure. Mis à part James Stone, le roboticien (ça existe vraiment ?), les autres personnages sont vraiment pâlots et peu développés. L’auteur a surtout mis l’accent sur la technologie. Notons aussi que Michael Crichton n ‘a rien à voir dans cette suite de son livre, parait-il encore plus technique que celui-ci. Surfant sur la vague des virus, c’est un joli coup commercial à défaut d’être une réussite sur le plan littéraire. Ce roman est loin d’être mauvais, mais il ne me correspond pas, trop SF et trop technologique pour moi. Quant à la fin c’est un happy end à l’américaine encore plus invraisemblable que tout le reste, comme si on pouvait descendre de la station spatiale en parachute et arriver vivant en bas ! Donc un avis mitigé me concernant, mais je suis sûre que ce livre ravira les adeptes de SF avec son ascenseur spatial (auquel je n’ai rien compris!). Un grand merci à Mylène de L’Archipel pour ce livre qui m’a fait sortir de mes habitudes. #LamenaceAndromède #NetGalleyFrance !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mamzellegazelle Posté le 2 Février 2021
    *** Le retour d'Andromède (tome 2) *** Après avoir terminé La variété Andromède, j’enchaîne avec La menace Andromède, le tome 2. Toujours méfiante avec des suites, qui souvent, laisse un avis mitigé, ici j'ai été agréablement surprise puisque ce deuxième opus se révèle meilleur que le premier ... Peut-être plus dans l'air du temps ... Cinquante ans ont passé depuis qu'une bactérie d'origine extraterrestre - nommée Andromède par les scientifiques - avait décimée une bourgade de l'Arizona. L'équipe de scientifiques, sélectionnée par l'armée, avait œuvré sans relâche pour endiguer l'épidémie qui menaçait le monde. Cinq décennies plus tard, donc, un drone détecte une "anomalie" au milieu de la jungle amazonienne, le poumon de la terre. Une énorme masse noire semble se nourrir d'oxygène et grossir. La station spatiale internationale observe sans relâche "l'anomalie" pour en informer en temps réel l'armée qui aussitôt met en place une expédition de scientifiques dont James Stone, le fils de Stone, le même scientifique qui avait réussi à endiguer Andromède cinquante ans plus tôt. L'équipe devra affronter d'autres dangers dans la jungle avant d'arriver en zone de quarantaine, pendant que le virus gagne du terrain. Il est d'autant plus dangereux car il a complètement muté. Mais... *** Le retour d'Andromède (tome 2) *** Après avoir terminé La variété Andromède, j’enchaîne avec La menace Andromède, le tome 2. Toujours méfiante avec des suites, qui souvent, laisse un avis mitigé, ici j'ai été agréablement surprise puisque ce deuxième opus se révèle meilleur que le premier ... Peut-être plus dans l'air du temps ... Cinquante ans ont passé depuis qu'une bactérie d'origine extraterrestre - nommée Andromède par les scientifiques - avait décimée une bourgade de l'Arizona. L'équipe de scientifiques, sélectionnée par l'armée, avait œuvré sans relâche pour endiguer l'épidémie qui menaçait le monde. Cinq décennies plus tard, donc, un drone détecte une "anomalie" au milieu de la jungle amazonienne, le poumon de la terre. Une énorme masse noire semble se nourrir d'oxygène et grossir. La station spatiale internationale observe sans relâche "l'anomalie" pour en informer en temps réel l'armée qui aussitôt met en place une expédition de scientifiques dont James Stone, le fils de Stone, le même scientifique qui avait réussi à endiguer Andromède cinquante ans plus tôt. L'équipe devra affronter d'autres dangers dans la jungle avant d'arriver en zone de quarantaine, pendant que le virus gagne du terrain. Il est d'autant plus dangereux car il a complètement muté. Mais est-ce vraiment un virus ? Est-ce que tout le monde ne s'était pas trompé sur Andromède ? Michael Crichton, l'auteur du premier tome (écrit en 1969), précurseur du thriller d'anticipation et de l'espionnage scientifique est décédé en 2008. La menace Andromède est écrit en son honneur par Daniel H. Wilson (en 2020) et c'est une grande réussite. L'aventure file à cent à l'heure et tous les ingrédients sont réunis pour faire une lecture de grand suspense. J'ajoute que ce deuxième opus peut se lire indépendamment du premier (parfois long) car l'essentiel de l'histoire est repris au cours des chapitres afin de comprendre. Je salue aussi la belle couverture en relief, et sa couleur irisée rouge .. Bravo aux Editions l'Archipel.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Overbooks Posté le 1 Décembre 2020
    Me voila de retour de vacances avec plein de nouvelles lectures ! Pendant mes vacances, j'ai dévoré La Menace Andromède, non pas de Michael Crichton comme la couverture le laisse penser mais de Daniel H. Wilson...ouh les coquinous chez @editions_archipel ! Cette suite de La Menace Andromède se déroule de nos jours et la fameuse bactérie d'origine extraterrestre est de retour sous une forme encore plus virulante. Ce roman reprend la même construction que son prédécesseur avec des extraits de rapports, des retranscriptions de discussions téléphoniques tout en étant plus facile d'accès pour les personnes qui comme moi sont plus des littéraires ! Je l'ai lu en quelques petites heures sans aucune difficulté et en appréciant ma lecture. Néanmoins là où Michael Crichton s'attachait à être crédible du début à la fin (en tout cas pour la buse que je suis !) Daniel H. Wilson se lâche complètement et nous propose même un final qui m'a fait dire : Mais What the fuck ?!?
  • Les_lectures_de_Sophie Posté le 4 Septembre 2020
    Contrairement à ce qui est mis en avant, Michael Crichton n’est pas l’auteur de ce roman. Il est l’auteur du roman La variété Andromède, paru à la fin des années 60, et dont le virus est repris dans le roman de Daniel H. Wilson, qui se situe cinquante ans plus tard. Toute la communication autour du roman se fait sur le nom de Michael Crichton. Et si c’est une pratique courante aux Etats-Unis, j’avoue avoir beaucoup de mal avec ça. Je comprends que le nom de Crichton, et la mention de Jurassic parc, soient plus accrocheurs, mais j’ai vraiment du mal avec le fait que l’auteur du roman soit à ce point passé sous silence. Il est vrai qu’il serait compliqué de faire croire que Michael Crichton a écrit lui-même ce roman situé dans notre présent, technologies scientifiques à l’appui, alors qu’il est décédé en 2008… Pour être honnête, je n’étais pas forcément partie pour lire ce roman, je pensais plutôt lire l’original, La variété Andromède, ressorti en poche récemment, car j’aime le style brut et addictif de Crichton. C’est typiquement le genre d’ouvrage que je lis avec plaisir quand je suis en vacances. Bref, c’est avec celui-ci que je me suis... Contrairement à ce qui est mis en avant, Michael Crichton n’est pas l’auteur de ce roman. Il est l’auteur du roman La variété Andromède, paru à la fin des années 60, et dont le virus est repris dans le roman de Daniel H. Wilson, qui se situe cinquante ans plus tard. Toute la communication autour du roman se fait sur le nom de Michael Crichton. Et si c’est une pratique courante aux Etats-Unis, j’avoue avoir beaucoup de mal avec ça. Je comprends que le nom de Crichton, et la mention de Jurassic parc, soient plus accrocheurs, mais j’ai vraiment du mal avec le fait que l’auteur du roman soit à ce point passé sous silence. Il est vrai qu’il serait compliqué de faire croire que Michael Crichton a écrit lui-même ce roman situé dans notre présent, technologies scientifiques à l’appui, alors qu’il est décédé en 2008… Pour être honnête, je n’étais pas forcément partie pour lire ce roman, je pensais plutôt lire l’original, La variété Andromède, ressorti en poche récemment, car j’aime le style brut et addictif de Crichton. C’est typiquement le genre d’ouvrage que je lis avec plaisir quand je suis en vacances. Bref, c’est avec celui-ci que je me suis retrouvée sur liseuse, plus pratique pour les vacances justement. Et je dois bien dire que la plume de Daniel H. Wilson est raccord avec le style de Crichton. Toute aussi brute et addictive. Ce qui donne un page-turner (pas trouvé d’équivalent français… vous en connaissez ?) efficace, parfaitement calibré comme savent le faire les états-uniens, que ce soit en livre, série ou film. C’est un roman très visuel, que l’on imagine tout à fait adapté au cinéma, même si la mode est plus actuellement aux super-héros ! Ce roman se lit sans aucun problème si l’on ne connaît pas l’oeuvre de départ, car il reprend tout ce qu’on a besoin de savoir. D’ailleurs, si vous avez l’intention de lire les deux, commencez bien par La variété Andromède, car il ne reste je pense plus grand chose à en découvrir après la lecture de celui-ci. Le scénario est assez basique, et l’auteur ne s’embarrasse pas de réalisme en permanence, usant de facilités scénaristiques… comme souvent dans ce genre de thriller calibré. Je ne vous en parlerai cependant pas plus, car on a vite fait de trop en dire concernant ce genre d’ouvrage… Même si j’ai beaucoup râlé sur la forme, notamment au niveau de la communication, je dois quand même avouer que La menace Andromède est un roman diablement efficace, que j’ai lu avec plaisir, en laissant de côté certaines facilités scénaristiques… Ce n’est pas un roman qui me laissera un souvenir impérissable, mais il m’a permis de passer un bon moment pendant les vacances, et je ne lui en demandais pas plus. J’ai reçu la version numérique epub de ce livre de la part des éditions L’Archipel via la plateforme NetGalley. Merci à eux pour la découverte.
    Lire la suite
    En lire moins
  • nathf Posté le 3 Septembre 2020
    1967 - Une bourgade d'Arizona est décimée par une bactérie extra-terrestre surnommé "La Variété Andromède". 50 ans plus tard, un drone détecte une anomalie dans la jungle amazonienne, le fléau est de retour...... Qui ne connaît pas Michaël Crichton? L'auteur, aujourd'hui décédé, c'est Daniel H. Wilson qui se constitue digne héritier en écrivant la suite du 1er tome que je n'ai pas lu. Soit dit en passant, le malheureux a son nom en tout petit alors qu'il a fait tout le boulot.... Si vous n'êtes pas fan de romans d'anticipation, passez votre chemin. En effet, le récit est loin d'être terre-à-terre, sans mauvais jeu de mots. J'avoue que le début a été un peu laborieux tant il y a de descriptions et de termes concernant différentes technologies. La suite est beaucoup plus attrayante. Cinq scientifiques sont largués au coeur de l'Amazonie pour découvrir les effets de cette fameuse bactérie et l'éradiquer. Ils devront non seulement faire face à l'anomalie mais aussi aux autochtones pas spécialement accueillants. Un bon divertissement qui ravira les amateurs du genre.

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Archipoche

    100% frisson pour le Black Friday ?!

    Jusqu'au mardi 1er décembre, l'Archipel et Archipoche vous proposent une sélection 100% thriller numérique au prix de 3.99€ pour célébrer le black friday...littéraire ! Dean Koontz, Jonathan Kellerman, James Patterson et le célèbre Michael Crichton. Que des grands noms du suspense, pour un maximum de frisson ! 9 titres, 9 enquêtes pour faire de vous le parfait enquêteur ? Ou plutôt La parfaite détective privée peut-être ? 

    Lire l'article