Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809828757
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

La menace Andromède

,

Philippe Rege (Traducteur), Antoine Guillemin (Traducteur)
Date de parution : 18/06/2020
Auteur de best-sellers adaptés au cinéma (Jurassic Park…), Michael Crichton, le pionnier du thriller scientifique d’anticipation, n’avait pas dit son dernier mot ! La Menace Andromède est la digne suite de La Variété Andromède, son premier roman publié en 1969.
 
En 1967, un microbe extraterrestre a failli anéantir l’espèce humaine. L’exposition accidentelle à cette microparticule – nommée la Variété Andromède – a décimé la quasi-totalité d’une petite ville de l’Arizona. Pendant cinq jours, une équipe de scientifiques d’élite a œuvré sans relâche pour sauver le monde d’une épidémie aux proportions... En 1967, un microbe extraterrestre a failli anéantir l’espèce humaine. L’exposition accidentelle à cette microparticule – nommée la Variété Andromède – a décimé la quasi-totalité d’une petite ville de l’Arizona. Pendant cinq jours, une équipe de scientifiques d’élite a œuvré sans relâche pour sauver le monde d’une épidémie aux proportions sans précédent…
Mais des décennies ont passé. L’humanité pensait être sauvée, quand un drone détecte une anomalie au beau milieu de la jungle brésilienne. Une « chose » protéiforme dont les composantes ne sont pas sans rappeler celles de la Variété Andromède… Dépêchée en urgence, une nouvelle équipe de spécialistes sait que le temps lui est compté. La bactérie mutante grossit et gagne du terrain sur la forêt amazonienne. Jusqu’à potentiellement détruire toute forme de vie sur Terre. La menace Andromède est de retour !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809828757
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Les_lectures_de_Sophie Posté le 4 Septembre 2020
    Contrairement à ce qui est mis en avant, Michael Crichton n’est pas l’auteur de ce roman. Il est l’auteur du roman La variété Andromède, paru à la fin des années 60, et dont le virus est repris dans le roman de Daniel H. Wilson, qui se situe cinquante ans plus tard. Toute la communication autour du roman se fait sur le nom de Michael Crichton. Et si c’est une pratique courante aux Etats-Unis, j’avoue avoir beaucoup de mal avec ça. Je comprends que le nom de Crichton, et la mention de Jurassic parc, soient plus accrocheurs, mais j’ai vraiment du mal avec le fait que l’auteur du roman soit à ce point passé sous silence. Il est vrai qu’il serait compliqué de faire croire que Michael Crichton a écrit lui-même ce roman situé dans notre présent, technologies scientifiques à l’appui, alors qu’il est décédé en 2008… Pour être honnête, je n’étais pas forcément partie pour lire ce roman, je pensais plutôt lire l’original, La variété Andromède, ressorti en poche récemment, car j’aime le style brut et addictif de Crichton. C’est typiquement le genre d’ouvrage que je lis avec plaisir quand je suis en vacances. Bref, c’est avec celui-ci que je me suis... Contrairement à ce qui est mis en avant, Michael Crichton n’est pas l’auteur de ce roman. Il est l’auteur du roman La variété Andromède, paru à la fin des années 60, et dont le virus est repris dans le roman de Daniel H. Wilson, qui se situe cinquante ans plus tard. Toute la communication autour du roman se fait sur le nom de Michael Crichton. Et si c’est une pratique courante aux Etats-Unis, j’avoue avoir beaucoup de mal avec ça. Je comprends que le nom de Crichton, et la mention de Jurassic parc, soient plus accrocheurs, mais j’ai vraiment du mal avec le fait que l’auteur du roman soit à ce point passé sous silence. Il est vrai qu’il serait compliqué de faire croire que Michael Crichton a écrit lui-même ce roman situé dans notre présent, technologies scientifiques à l’appui, alors qu’il est décédé en 2008… Pour être honnête, je n’étais pas forcément partie pour lire ce roman, je pensais plutôt lire l’original, La variété Andromède, ressorti en poche récemment, car j’aime le style brut et addictif de Crichton. C’est typiquement le genre d’ouvrage que je lis avec plaisir quand je suis en vacances. Bref, c’est avec celui-ci que je me suis retrouvée sur liseuse, plus pratique pour les vacances justement. Et je dois bien dire que la plume de Daniel H. Wilson est raccord avec le style de Crichton. Toute aussi brute et addictive. Ce qui donne un page-turner (pas trouvé d’équivalent français… vous en connaissez ?) efficace, parfaitement calibré comme savent le faire les états-uniens, que ce soit en livre, série ou film. C’est un roman très visuel, que l’on imagine tout à fait adapté au cinéma, même si la mode est plus actuellement aux super-héros ! Ce roman se lit sans aucun problème si l’on ne connaît pas l’oeuvre de départ, car il reprend tout ce qu’on a besoin de savoir. D’ailleurs, si vous avez l’intention de lire les deux, commencez bien par La variété Andromède, car il ne reste je pense plus grand chose à en découvrir après la lecture de celui-ci. Le scénario est assez basique, et l’auteur ne s’embarrasse pas de réalisme en permanence, usant de facilités scénaristiques… comme souvent dans ce genre de thriller calibré. Je ne vous en parlerai cependant pas plus, car on a vite fait de trop en dire concernant ce genre d’ouvrage… Même si j’ai beaucoup râlé sur la forme, notamment au niveau de la communication, je dois quand même avouer que La menace Andromède est un roman diablement efficace, que j’ai lu avec plaisir, en laissant de côté certaines facilités scénaristiques… Ce n’est pas un roman qui me laissera un souvenir impérissable, mais il m’a permis de passer un bon moment pendant les vacances, et je ne lui en demandais pas plus. J’ai reçu la version numérique epub de ce livre de la part des éditions L’Archipel via la plateforme NetGalley. Merci à eux pour la découverte.
    Lire la suite
    En lire moins
  • nathf Posté le 3 Septembre 2020
    1967 - Une bourgade d'Arizona est décimée par une bactérie extra-terrestre surnommé "La Variété Andromède". 50 ans plus tard, un drone détecte une anomalie dans la jungle amazonienne, le fléau est de retour...... Qui ne connaît pas Michaël Crichton? L'auteur, aujourd'hui décédé, c'est Daniel H. Wilson qui se constitue digne héritier en écrivant la suite du 1er tome que je n'ai pas lu. Soit dit en passant, le malheureux a son nom en tout petit alors qu'il a fait tout le boulot.... Si vous n'êtes pas fan de romans d'anticipation, passez votre chemin. En effet, le récit est loin d'être terre-à-terre, sans mauvais jeu de mots. J'avoue que le début a été un peu laborieux tant il y a de descriptions et de termes concernant différentes technologies. La suite est beaucoup plus attrayante. Cinq scientifiques sont largués au coeur de l'Amazonie pour découvrir les effets de cette fameuse bactérie et l'éradiquer. Ils devront non seulement faire face à l'anomalie mais aussi aux autochtones pas spécialement accueillants. Un bon divertissement qui ravira les amateurs du genre.
  • Maks Posté le 30 Août 2020
    "La menace Andromède" de Daniel H. Wilson est un hommage et la suite de "La variété Andromède" de Michael Crichton qui a été écrit et se déroule il y a de cela cinquante ans, les faits se déroulent ici à nôtre époque. Malgré plusieurs critiques assez négatives que j'ai pu lire ces derniers temps, j'ai apprécié ma lecture, l'écriture n'est pas aussi pointue que celle de M. Crichton surtout du côté scientifique de l'histoire mais dans cette suite nous trouvons par contre bien plus d'aventure et d'action. Les environnements m'ont bien plus, la forêt amazonienne, l'espace.. Les personnages ne sont pas forcément tous bons mais trois des principaux m'ont bien plus et se sont révélés intéressants. L'écriture elle, est fluide et le lecteur enchaîne les pages à grande vitesse. Pour conclure je dirai que nous sommes sur un bon divertissement doublé d'un bel hommage à Michael Crichton. PS : Ne vous fiez pas à ce qui est écrit en gros sur la couverture, ce n'est pas un roman de Crichton, mais bien une suite de Daniel H. Wilson auteur entre autres de "Robopocalypse".
  • MilleetunepagesLM Posté le 18 Août 2020
    Le commentaire de Cathy : Plusieurs années, après qu'un virus a failli anéantir le monde, une anomalie est découverte au cœur de la jungle brésilienne. Une équipe s'est très vite dépêchée sur les lieux, le temps est compté, la bactérie mutante grossit à une vitesse folle. La menace Andromède est de retour. Ce roman est une suite à " la variété Andromède " que je n'ai malheureusement pas lue, malgré cela, mais avec quand même un petit temps pour trouver mes marques, j'ai passé un très bon moment de lecture. L'ambiance de ce roman est un peu anxiogène, surtout en cette période que nous vivons, l'immersion au plus près de l'action est totale. Cette histoire que nous propose l'auteur, j'ai eu du mal à la laisser de coté, les descriptions des lieux et des événements ont fait que j'étais vraiment concentré dans ce que je lisais. Si comme moi, vous avez envie d'avoir le cœur qui palpite, je vous conseille de vous lancer dans la lecture de ce roman. Premier roman que je lis de cet auteur, ce ne sera sûrement pas le dernier vu la qualité de son écriture.
  • LudivineBon Posté le 15 Août 2020
    Il y a 50 ans, une substance extraterrestre non organique a été découverte et a causé la mort de nombreuses personnes dans une petite bourgade d’Arizona. Baptisée Andromède, cette substance a depuis été étudié et deux souches ont été trouvées. SA-1 présente sur le site d’Arizona et s’attaquant directement à l’homme en faisant coaguler le sang de l’hôte infecté et SA-2, plastiphage qui s’agglomère à tous les plastiques en haute atmosphère les rendant inutilisables et empêchant toute exploration spatiale. Connues et étudiées, ces deux variantes d’Andromède n’ont pour le moment pas fait trop de dégâts ni muté pour se transformer en substance vraiment dangereuse. Mais voilà, en Amazonie, 50 ans après les événements de 1967 en Arizona, une très grosse anomalie est découverte. Après les premières analyses, pas de doute, Andromède est de retour. Depuis les premiers événements le projet Vigilance Éternelle a été mis en place pour parer à cette éventualité. Ainsi, le projet Wildfire est lui même lancé rapidement pour déterminer la dangerosité de l’anomalie et la détruire si cela venait à être indispensable. Le projet, composé d’une équipe au sol, composée elle-même de scientifiques ultra compétents, et d’une scientifique à bord de l’ISS est rapidement monté et dépêché sur place. Une zone... Il y a 50 ans, une substance extraterrestre non organique a été découverte et a causé la mort de nombreuses personnes dans une petite bourgade d’Arizona. Baptisée Andromède, cette substance a depuis été étudié et deux souches ont été trouvées. SA-1 présente sur le site d’Arizona et s’attaquant directement à l’homme en faisant coaguler le sang de l’hôte infecté et SA-2, plastiphage qui s’agglomère à tous les plastiques en haute atmosphère les rendant inutilisables et empêchant toute exploration spatiale. Connues et étudiées, ces deux variantes d’Andromède n’ont pour le moment pas fait trop de dégâts ni muté pour se transformer en substance vraiment dangereuse. Mais voilà, en Amazonie, 50 ans après les événements de 1967 en Arizona, une très grosse anomalie est découverte. Après les premières analyses, pas de doute, Andromède est de retour. Depuis les premiers événements le projet Vigilance Éternelle a été mis en place pour parer à cette éventualité. Ainsi, le projet Wildfire est lui même lancé rapidement pour déterminer la dangerosité de l’anomalie et la détruire si cela venait à être indispensable. Le projet, composé d’une équipe au sol, composée elle-même de scientifiques ultra compétents, et d’une scientifique à bord de l’ISS est rapidement monté et dépêché sur place. Une zone de quarantaine est bien sûr mise en place, mais les scientifiques doivent se rendre au plus près afin de l’étudier et scanner sa composition. Pas de doute, c’est Andromède, mais dans une nouvelle forme bien plus dangereuse que SA-1 et SA-2 réunies. L’équipe au sol devra éviter bien des pièges afin de s’en approcher avec l’aide de Sophie Kline à bord de la Station Spatiale Internationale. Cette équipe devra se faire confiance afin de mener sa mission à bien sans trop de perte. Mais dans un contexte international tendu, une zone protégée et des hésitations des membres de l’équipe cette mission est loin d’être menée à bien. Andromède n’est finalement pas la seule menace pour le Projet Wildfire. Daniel H. Wilson nous livre une suite très dynamique de l’oeuvre de Michael Crichton de 1969. Les rebondissements sont nombreux et l’écriture est efficace du début à la fin du recit. L’anticipation bien sûr, mais aussi la psychologie des personnages sont bien maîtrisées. On plonge rapidement dans ce récit très scientifique, truffé d’anonymes pouvant un peu dérouter les plus littéraires d’entre nous mais l’écriture est suffisamment soignée pour fluidifier l’histoire. Belle plongée dans une fiction qui n’est, compte tenu du contexte actuel, pas si loin de nous qu’on peut le croire. Un petit regret toutefois, la mise en forme de la couverture du roman. Tout laisse à penser que Crichton est toujours vivant et a écrit ce roman. Le moins initiés n’ayant pas connaissance du décès de l’auteur de la Variété Andromède ne verront pas nécessairement qui est l’auteur de la Menace Andromède et de son oeuvre plus généralement…. Sans renier le talent de Crichton, il est bon aussi de mettre en avant l’auteur du présent récit.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Archipoche

    100% frisson pour le Black Friday ?!

    Jusqu'au mardi 1er décembre, l'Archipel et Archipoche vous proposent une sélection 100% thriller numérique au prix de 3.99€ pour célébrer le black friday...littéraire ! Dean Koontz, Jonathan Kellerman, James Patterson et le célèbre Michael Crichton. Que des grands noms du suspense, pour un maximum de frisson ! 9 titres, 9 enquêtes pour faire de vous le parfait enquêteur ? Ou plutôt La parfaite détective privée peut-être ? 

    Lire l'article