RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le Testament de l'orange

            Robert Laffont
            EAN : 9782221126721
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Le Testament de l'orange

            Hortense CHABRIER (Traducteur), Georges BELMONT (Traducteur)
            Collection : Pavillons Poche
            Date de parution : 15/03/2012

            Professeur de littérature anglaise, Enderby a écrit un scénario tiré du poème de Gerard Manley Hopkins, Le Naufrage du Deutschland. Mais le cinéaste engagé en a complètement détourné l’histoire pour la rendre plus scabreuse, mettant principalement en scène le viol de nonnes par de jeunes nazis. La sortie du film...

            Professeur de littérature anglaise, Enderby a écrit un scénario tiré du poème de Gerard Manley Hopkins, Le Naufrage du Deutschland. Mais le cinéaste engagé en a complètement détourné l’histoire pour la rendre plus scabreuse, mettant principalement en scène le viol de nonnes par de jeunes nazis. La sortie du film provoque un déchaînement de violence : de jeunes déséquilibrés s’en prennent eux aussi à des soeurs. Rendu responsable de ces actes terribles, Enderby devient l’ennemi public n° 1. Entre les coups de fil anonymes et les menaces incessantes, le harcèlement de voyous mais aussi des médias, c’est la société tout entière qui se retourne contre un seul homme et devient l’incarnation de la violence qu’elle dénonce.
            Le Testament de l’orange n’est pas la suite de L’Orange mécanique, le précédent roman de Burgess, mais le parallèle avec la propre histoire de l’auteur est évident. Après la sortie de l’adaptation cinématographique de son oeuvre culte, plusieurs faits divers atroces furent attribués à l’influence néfaste de ce film, le plus controversé de l’histoire.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221126721
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Robert Laffont
            7.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • HK Posté le 2 Juillet 2011
              Si vous vous attendez à lire la suite de « L’orange mécanique », vous risquez d’être déçus. « Le testament de l’orange » ne comporte en effet que très peu de connexions avec cette oeuvre antérieure. Le professeur Enderby, vieux professeur de littérature maugréant et réactionnaire, prend ici la place du jeune voyou Alex. Il adapte pour le cinéma un poème d’un grand auteur catholique, en tentant d’y être le plus fidèle et d’en conserver un maximum de piété. Sa surprise est donc de taille lorsque le film sort sur les écrans et provoque un tollé général. Le résultat est méconnaissable et ne traite plus que de viol et de violence. Je n’ai pu m’empêcher tout au long de la lecture de songer à « An Alan Smithee film » dans lequel un créateur se retrouve également confronté à l’une de ses œuvres détournée sans vergogne par des producteurs peu scrupuleux. Celle-ci dénaturée, rendue commercialement viable, provoque évidemment l’ire de son initiateur. C’est ainsi que le personnage principal devient aussi aigri qu’Enderby. Tous deux ne supportent évidemment pas de voir leur art ainsi transformé en produit si honteusement racoleur. Le roman repose pleinement sur l’opposition entre Enderby, s’accrochant... Si vous vous attendez à lire la suite de « L’orange mécanique », vous risquez d’être déçus. « Le testament de l’orange » ne comporte en effet que très peu de connexions avec cette oeuvre antérieure. Le professeur Enderby, vieux professeur de littérature maugréant et réactionnaire, prend ici la place du jeune voyou Alex. Il adapte pour le cinéma un poème d’un grand auteur catholique, en tentant d’y être le plus fidèle et d’en conserver un maximum de piété. Sa surprise est donc de taille lorsque le film sort sur les écrans et provoque un tollé général. Le résultat est méconnaissable et ne traite plus que de viol et de violence. Je n’ai pu m’empêcher tout au long de la lecture de songer à « An Alan Smithee film » dans lequel un créateur se retrouve également confronté à l’une de ses œuvres détournée sans vergogne par des producteurs peu scrupuleux. Celle-ci dénaturée, rendue commercialement viable, provoque évidemment l’ire de son initiateur. C’est ainsi que le personnage principal devient aussi aigri qu’Enderby. Tous deux ne supportent évidemment pas de voir leur art ainsi transformé en produit si honteusement racoleur. Le roman repose pleinement sur l’opposition entre Enderby, s’accrochant de toutes ses forces à d’anciennes valeurs surannées, et un monde de plus en plus vulgaire et décadent. Un procédé qui fonctionne parfaitement. D’autant plus, qu’il s’en trouve renforcé par le fait qu’Enderby est aussi le narrateur. Ainsi, tous ses interlocuteurs sont passés sans vergogne au crible de son jugement persiflant, hautain et empli de mauvaise foi. Il en découle de nombreux passages très drôles car en définitive Enderby se montre aussi veule que le monde qu’il critique. Je reprocherai cependant un certain manque de liant. Les ruptures entre les chapitres sont parfois aussi brutales qu’inattendues. L’explication est toute simple. A la base, Burgess voulait écrire un essai sur la mécanisation de l’être humain avant d’opter pour le roman. Malheureusement, le résultat assez hétéroclite laisse à penser que la transition n’a pas été pleinement couronnée de succès. Cependant, l’œuvre demeure hautement recommandable pour tous ceux qui sauront ignorer ce défaut, qui sans être rédhibitoire, s’avère quand même gênant.
              Lire la suite
              En lire moins
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.