Lisez! icon: Search engine

Les Lumières de l'île

Presses de la cité
EAN : 9782258147744
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Les Lumières de l'île

Alice DELARBRE (Traducteur)
Date de parution : 05/10/2017
​« Ça ne t’arrive jamais de t’arranger avec la vérité ? »
Becca ne répondit pas : sa vie entière à Whidbey reposait sur un mensonge…
Becca a débarqué sur l’île de Whidbey sous une fausse identité afin d’échapper à son beau-père ; sa mère devait la rejoindre un an auparavant, pourtant la jeune fille est toujours sans nouvelles. Désespérée, elle s’est lancée à sa recherche mais son enquête tourne court… contrairement à celle d’Olivia Bolding, une... Becca a débarqué sur l’île de Whidbey sous une fausse identité afin d’échapper à son beau-père ; sa mère devait la rejoindre un an auparavant, pourtant la jeune fille est toujours sans nouvelles. Désespérée, elle s’est lancée à sa recherche mais son enquête tourne court… contrairement à celle d’Olivia Bolding, une journaliste qui s’intéresse à la disparition de la mère et de la fille. Becca pourra-t-elle se cacher encore longtemps ? D’autant que ses amis ont plus que jamais besoin d’elle : Seth doit prendre en charge son grand-père convalescent et aider sa petite amie, Prynne, aux prises avec la drogue ; Derric a retrouvé sa sœur, Réjouissance, qui ignore les liens du sang qui les unissent ; Jenn, elle, est perturbée par les sentiments qu’elle éprouve pour l’une de ses coéquipières de foot.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258147744
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Pat0212 Posté le 7 Mai 2019
    Au départ, cette série devait être une trilogie, j’ai d’ailleurs lu les trois premiers tomes à la suite l’été dernier, je m’attendais donc à ce que l’histoire se finisse avec ce quatrième opus, mais ce n’est pas le cas, il y en aura visiblement un cinquième, à moins que l’auteur laisse sa saga inachevée. Le meilleur de la série est le deuxième, L’île de Nera. Avec ce volume, j’ai eu l’impression qu‘Elizabeth George voulait rallonger la sauce au maximum pour faire durer cette histoire, toutefois à force de tirer sur la corde, elle risque de se casser. On retrouve Becca et ses amis pour la suite de leur année scolaire. Il ne se passe pas grand chose et surtout aucun mystère à résoudre. Becca vit toujours chez le grand-père de Seth qui a eu une attaque. Seth et ses parents font tout pour qu’il puisse rentrer chez lui, tandis que Brenda, la tante de Seth voudrait vendre la propriété et placer le vieil homme dans une résidence médicalisée. Une grande partie du livre raconte cette lutte. Becca progresse aussi dans la maîtrise de son don de lire dans les pensées d’autrui avec l’aide de Diana. Derric retrouve sa soeur, mais il... Au départ, cette série devait être une trilogie, j’ai d’ailleurs lu les trois premiers tomes à la suite l’été dernier, je m’attendais donc à ce que l’histoire se finisse avec ce quatrième opus, mais ce n’est pas le cas, il y en aura visiblement un cinquième, à moins que l’auteur laisse sa saga inachevée. Le meilleur de la série est le deuxième, L’île de Nera. Avec ce volume, j’ai eu l’impression qu‘Elizabeth George voulait rallonger la sauce au maximum pour faire durer cette histoire, toutefois à force de tirer sur la corde, elle risque de se casser. On retrouve Becca et ses amis pour la suite de leur année scolaire. Il ne se passe pas grand chose et surtout aucun mystère à résoudre. Becca vit toujours chez le grand-père de Seth qui a eu une attaque. Seth et ses parents font tout pour qu’il puisse rentrer chez lui, tandis que Brenda, la tante de Seth voudrait vendre la propriété et placer le vieil homme dans une résidence médicalisée. Une grande partie du livre raconte cette lutte. Becca progresse aussi dans la maîtrise de son don de lire dans les pensées d’autrui avec l’aide de Diana. Derric retrouve sa soeur, mais il ne veut pas lui dire qui il est et Réjouissance ne tarde pas à tomber amoureuse de lui, Becca a bien de la peine à le convaincre de lui dire la vérité. Un sujet qui la met toujours aussi mal à l’aise, elle craint d’être retrouvée et découverte, car une journaliste têtue est sur sa piste. Prynne, l’amie de Seth se drogue, mais il préfère longtemps se voiler la face avant d’empoigner le taureau par les cornes. Quant à Jenn, elle désire avant tout entrer dans l’équipe de foot de l’île dans l’espoir de décrocher une bourse universitaire pour quitter l’île et sa famille. Elle s’entraîne avec deux autres filles et découvre (enfin) son homosexualité, ce qui rend sa mère, une pentecôtiste fervente, très furieuse. Le livre, tout au long de ses quatre cents et quelques pages, tisse ces fils. Les personnages sont tous sympathiques et attachants, mais il ne se passe rien d’important, si ce n’est que la journaliste retrouve Becca à la fin. La mère reste introuvable et la journaliste lui promet qu’elle arrivera à découvrir sa cachette contre l’exclusivité de leur histoire. L’écriture est fluide et le roman très agréable à lire, même s’il reste très superficiel et banal. Il faudrait que la saga se termine rapidement sous peine de lasser les lecteurs. Un roman agréable, mais sans accroche et qui sera vite oublié.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Marylva Posté le 15 Mars 2019
    Becca a un pouvoir : elle entend la pensée des autres. A cause de ce pouvoir, elle a dû se réfugier sur l'île de Whidbey sous une fausse identité pour échapper à son beau-père. Au bout d'un an, elle est toujours sans nouvelles de sa mère qui devait la rejoindre. Grâce à ce pouvoir, qu'elle a appris à dissimuler à tous, elle se débrouille pour survivre tout en aidant ses amis qui, un jour, lui ont tendu la main : Seth et son grand-père qui l'ont hébergée, Derric, son amoureux, et Jenn. Lorsqu'une journaliste qui s'intéresse à la disparition de la mère et de la fille débarque sur l'île, Becca a peur. Pourra-t-elle se cacher encore longtemps ?
  • bebi Posté le 7 Mars 2018
    Becca a réussi à trouver un équilibre dans sa nouvelle. Hébergée par son vieil ami, elle prend soin de lui lorsqu’il fait un infarctus. Aidée de ses amis et de son amoureux, elle fait en sorte que le vieil homme puisse rentrer chez lui dans les meilleures conditions. Mais à côté de cet événement, c’est la longue descente aux enfers pour Prynne, une jeune fille de leur groupe. En effet, dépendante de la drogue et de stupéfiants en tout genres, elle n’a plus aucune prise sur sa propre vie. Becca doit également gérer un nouvel événement: une journaliste plus maligne que les autres est sur sa trace. Et si elle, elle peut la retrouver, alors son beau-père aussi… J’avais lu les trois tomes précédents. Certains m’avaient beaucoup plus intrigué que d’autres. Ce tome-ci est plus équilibré, plus stable, comme Becca. Elle a murît depuis le début de l’histoire. Elle est devenue plus calme, plus réfléchie, moins apeurée aussi. Dans ce nouvel opus, c’est justement cette fameuse installation dans sa nouvelle vie que l’on explore, ainsi que son apprentissage pour dominer son don si particulier. Evidemment, sa situation peut toujours potentiellement être dangereuse, puisque son beau-père la recherche toujours, et qu’elle n’a eu... Becca a réussi à trouver un équilibre dans sa nouvelle. Hébergée par son vieil ami, elle prend soin de lui lorsqu’il fait un infarctus. Aidée de ses amis et de son amoureux, elle fait en sorte que le vieil homme puisse rentrer chez lui dans les meilleures conditions. Mais à côté de cet événement, c’est la longue descente aux enfers pour Prynne, une jeune fille de leur groupe. En effet, dépendante de la drogue et de stupéfiants en tout genres, elle n’a plus aucune prise sur sa propre vie. Becca doit également gérer un nouvel événement: une journaliste plus maligne que les autres est sur sa trace. Et si elle, elle peut la retrouver, alors son beau-père aussi… J’avais lu les trois tomes précédents. Certains m’avaient beaucoup plus intrigué que d’autres. Ce tome-ci est plus équilibré, plus stable, comme Becca. Elle a murît depuis le début de l’histoire. Elle est devenue plus calme, plus réfléchie, moins apeurée aussi. Dans ce nouvel opus, c’est justement cette fameuse installation dans sa nouvelle vie que l’on explore, ainsi que son apprentissage pour dominer son don si particulier. Evidemment, sa situation peut toujours potentiellement être dangereuse, puisque son beau-père la recherche toujours, et qu’elle n’a eu aucune nouvelle de sa mère depuis qu’elles se sont séparées. Ces faits remis en lumière, il est d’autant plus agréable de voir cette jeune fille que l’on avait rencontrée complètement perdue s’est trouvé une famille de remplacement, et qu’elle a établi autour d’elle un réseau d’amitié. Je pense que des quatre tomes, c’est celui-ci mon préféré. Il est plus juste, plus mûr, plus abouti. Par contre, je m’interroge: il est annoncé comme étant le dernière tome de la série. Pourtant, la série reste sur une fin ouverte, qui me laisse d’ailleurs un peu sur ma fin. J’espère que l’auteur changera d’avis et poursuivra encore un peu les rebondissements dans la vie de Becca! Toujours est-il que c’est une histoire que j’avais découvert un peu par hasard, grâce à un service presse qui m’avait fait parvenir le tome 3. J’avais donc d’abord acheté les deux premiers tomes pour me faire une idée complète.
    Lire la suite
    En lire moins
  • angelita.manchado Posté le 15 Novembre 2017
    Avis The Edge of Nowhere 4 Les lumières de l’île d’Elizabeth George Je pensais que ce tome, soit le quatrième, serait le dernier de la série The Edge of Nowhere. Il me tardait d’avoir le fin mot de l’histoire. Mais non, Elizabeth George sait faire durer le suspense, et toujours avec un talent indéniable, avec ces héros récurrents. Ici, c’est Becca qui vit sur cette île depuis près de deux ans. Mais avant de dénouer la situation pour elle, Becca dénoue les situations pour les autres, ceux qu’elle a appris à connaître et surtout à apprécier depuis qu’elle est là. Ses amis et son amoureux. Même si la situation n’est pas facile pour lui puisque Becca lui cache le principal. Mais un élément perturbateur va se mettre en route. Cela ne sera pas le dénouement pour ce quatrième tome, peut-être le prochain ? J’ai eu un peu de mal à me replonger dans le roman et à me rappeler ce qui s’est passé dans le précédent. Mais cela a été très vite balayé à cause de nombreux rappels. Becca est en danger. L’étau se resserre. Malgré ses efforts pour passer inaperçue, les adultes sont plus forts qu’elle. Elle devra s’allier à une... Avis The Edge of Nowhere 4 Les lumières de l’île d’Elizabeth George Je pensais que ce tome, soit le quatrième, serait le dernier de la série The Edge of Nowhere. Il me tardait d’avoir le fin mot de l’histoire. Mais non, Elizabeth George sait faire durer le suspense, et toujours avec un talent indéniable, avec ces héros récurrents. Ici, c’est Becca qui vit sur cette île depuis près de deux ans. Mais avant de dénouer la situation pour elle, Becca dénoue les situations pour les autres, ceux qu’elle a appris à connaître et surtout à apprécier depuis qu’elle est là. Ses amis et son amoureux. Même si la situation n’est pas facile pour lui puisque Becca lui cache le principal. Mais un élément perturbateur va se mettre en route. Cela ne sera pas le dénouement pour ce quatrième tome, peut-être le prochain ? J’ai eu un peu de mal à me replonger dans le roman et à me rappeler ce qui s’est passé dans le précédent. Mais cela a été très vite balayé à cause de nombreux rappels. Becca est en danger. L’étau se resserre. Malgré ses efforts pour passer inaperçue, les adultes sont plus forts qu’elle. Elle devra s’allier à une personne pour retrouver sa mère. Ses recherches ne donnent rien, malheureusement. Retrouver sa mère, cela signifie dire toute la vérité et les réhabiliter toutes les deux. Malgré tout, pourra-t-elle faire confiance à cette personne ? J’espère qu’on le saura dans le prochain opus. Toutefois, elle ne sera pas seule. Des adultes bienveillants, qu’elle connaît depuis quelques mois maintenant, veilleront sur elle. Il faudra juste qu’elle se confie à eux. Elle aura aussi grandi. Ses pouvoirs se seront affirmés en quelques semaines, à force de travail. Le décor est toujours aussi grandiose, les personnages toujours aussi sympathiques, surtout ces deux femmes qui ont pris Becca sous leur aile, qui l’aident Seth ne fait-il pas une erreur avec Prynne ? Malgré tout l’amour qu’il lui porte, est-il vraiment réciproque ? On le sait, la drogue fait faire et dire des choses sur le moment. Et elle ne sont pas forcément suivies d’effets sur le long terme. Prynne en est la preuve vivante avec sa famille. D’ailleurs, Becca qui trouve ce que cache Prynne a des réserves quant à la jeune fille. Elizabeth George assume un roman sur la quête d’identité, sur la sexualité. Elle mêle ces jeunes gens qui ne savent pas forcément qui ils sont. Ils peuvent avoir des préjugés, dus à leur famille. Mais ils doivent chercher par eux-mêmes ce qui leur convient. Même si ce n’est pas au goût de la famille, surtout lorsque la religion et ses fanatiques s’en mêlent. Elizabeth George aborde également le thème de la maladie, de la vieillesse et des guerres qui peuvent exister au sein d’une famille. Maintenant, c’est parti pour attendre un cinquième opus qui je l’espère sera excellent. Je remercie les Editions Presses de la Cité qui me permettent de lire un de mes auteurs favoris. En tous les cas, je conseille de lire les tomes les uns après les autres car le lecteur peut être perdu. Lorsque la série sera entièrement finie, je me replongerai, avec délices, dans tous les romans, mais je ne laisserai pas passer de temps entre chacun. Elizabeth George sait concilier, pour ces romans, en partie, destinés aux adolescents, tout ce qui peut se passer dans leur tête. La quête de l’amitié, l’amour, les relations humaines ne sont pas forcément faciles. Surtout sur cette île qui est quand même facile d’accès puisque reliée au continent. Et ce n’est pas parce que c’est une île, qu’elle est protégée de tout ce qu’un être humain peut trouver pour assouvir ses addictions. Elizabeth George continue à aborder le thème de l’adoption, de ces enfants qui ont été séparés. Cela crée un sentiment de culpabilité pour l’aîné qui n’ose pas tout dire. Le destin s’en mêle et heureusement que les adultes ont de bonnes réactions. Résumé The Edge of Nowhere 4 Les lumières de l’île d’Elizabeth George Le grand père de Seth a eu une attaque. Il est paralysé d’un côté et parle peu. Son fils et sa fille ne sont pas d’accord quant aux suites à donner. Derric a retrouvé sa soeur mais elle est tombée amoureuse de lui. Becca le pousse à dire la vérité.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.