Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782748525229
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
POV : Point of view
Collection : Hors collection
Date de parution : 11/10/2018
Éditeurs :
Syros

POV : Point of view

Collection : Hors collection
Date de parution : 11/10/2018
Après Et mes yeux se sont fermés, le nouveau roman de Patrick Bard
La première fois qu’un lien vers une vidéo porno s’affiche sur son ordinateur, Lucas est en train de télécharger un film de super-héros en streaming. Cette scène, qu’il visionne sans... La première fois qu’un lien vers une vidéo porno s’affiche sur son ordinateur, Lucas est en train de télécharger un film de super-héros en streaming. Cette scène, qu’il visionne sans l’avoir voulu, le sidère, puis lui procure une émotion totalement inédite. Pour retrouver ce frisson initial, il glisse en secret... La première fois qu’un lien vers une vidéo porno s’affiche sur son ordinateur, Lucas est en train de télécharger un film de super-héros en streaming. Cette scène, qu’il visionne sans l’avoir voulu, le sidère, puis lui procure une émotion totalement inédite. Pour retrouver ce frisson initial, il glisse en secret dans une sphère qui accapare ses pensées, ses nuits, et bientôt tout son temps libre. Vu de l’extérieur, on pourrait croire que Lucas est un simple geek. Il est en réalité victime d’une addiction dont il ne peut plus sortir seul. Pour revenir du côté de la vie, il lui faudra accepter la rencontre et l’échange avec d’autres, loin des écrans.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782748525229
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • FabtheFab Posté le 24 Avril 2022
    Lucas Delveau vit à Leves dans la banlieue de Chartres avec sa mère Marie et son père Sébastien. Alors qu’il est passionné de jeu vidéo, il tombe un jour sur un lien qui le conduit à un site pornographique. Ceci lui permet d’assouvir son excitation sexuelle mais il devient vite dépendant jusqu’à ce qu’il finisse par bloquer à la fois son téléphone portable et son ordinateur. Son père, en voulant réparer les appareils, découvre l’ampleur de l’addiction à la pornographie de son fils ; il réagit en lui interdisant tout appareil électronique mais Lucas décompense brutalement et commet une tentative de suicide, il est hospitalisé dans un service psychiatrique pour adolescents en situation de dépendance. Patrick Bard est photojournaliste et il a commencé à écrire en littérature générale après un séjour aux Etats-Unis d’Amérique et au Mexique. Il a publié sept titres en littérature générale : La Frontière au Seuil en 2002, L'Attrapeur d'ombres au Seuil en 2004, La Quatrième plaie au Fleuve noir en 2004, Le Chien de Dieu au Seuil en 2008, Orphelins de sang au Seuil en 2010, Un chato en Espagne chez Baleine en 2015 et Poussières d'exil au Seuil en 2015. Concernant ces romans adolescents,... Lucas Delveau vit à Leves dans la banlieue de Chartres avec sa mère Marie et son père Sébastien. Alors qu’il est passionné de jeu vidéo, il tombe un jour sur un lien qui le conduit à un site pornographique. Ceci lui permet d’assouvir son excitation sexuelle mais il devient vite dépendant jusqu’à ce qu’il finisse par bloquer à la fois son téléphone portable et son ordinateur. Son père, en voulant réparer les appareils, découvre l’ampleur de l’addiction à la pornographie de son fils ; il réagit en lui interdisant tout appareil électronique mais Lucas décompense brutalement et commet une tentative de suicide, il est hospitalisé dans un service psychiatrique pour adolescents en situation de dépendance. Patrick Bard est photojournaliste et il a commencé à écrire en littérature générale après un séjour aux Etats-Unis d’Amérique et au Mexique. Il a publié sept titres en littérature générale : La Frontière au Seuil en 2002, L'Attrapeur d'ombres au Seuil en 2004, La Quatrième plaie au Fleuve noir en 2004, Le Chien de Dieu au Seuil en 2008, Orphelins de sang au Seuil en 2010, Un chato en Espagne chez Baleine en 2015 et Poussières d'exil au Seuil en 2015. Concernant ces romans adolescents, il a publié Le secret de Mona chez Syros en 2020 , Et mes yeux se sont fermés chez Syros en 2018 et POV : Point of view chez Syros en 2018. Ce titre a été cité lors d’une conférence de l’association Lecture Jeunesse sur les grands jalons de la littérature adolescente et nous avons été surpris de ne pas en avoir vraiment entendu parler au moment de sa parution en 2018. De fait, il s’agit d’un roman d’avertissement sur les dangers de la pornographie et de la consommation de vidéos pornographiques. Il y a de ce fait des passages successifs consacrés aux techniques formatées de tournage des vidéos pornographiques, aux conditions effroyables de tournage de ces vidéos pour les acteurs et surtout les actrices de cette industrie, aux conséquences sur le psychisme notamment des adolescents et aux risques de dépendance et de modification de perception de la sexualité. Le roman se déroule principalement en unité psychiatrique après la tentative de suicide du jeune homme avec une prise de conscience du héros à la fois de sa dépendance à la pornographie et des dangers de l’assouvissement de sa sexualité par cette vision pornographique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sylviedoc Posté le 7 Janvier 2022
    Je connaissais l'écriture de Patrick Bard grâce à son roman sur l'embrigadement des jeunes par les recruteurs du jihad : "Et mes yeux se sont fermés". Ici, il s'attaque à un autre sujet délicat, mais qui touche encore bien plus d'ados, parfois âgés d'à peine une dizaine d'années : l'addiction au porno via des sites internet accessibles gratuitement et très facilement sur internet. Le jeune Lucas est tombé par hasard sur un de ces sites à l'âge de 11 ans, et malheureusement, vous en avez peut-être fait l'expérience vous-même, il est courant lors d'une recherche parfaitement innocente de se voir proposer tout à fait autre chose... Pour Lucas, cette "découverte" du cyber-sexe va entraîner des conséquences désastreuses, car il va rapidement devenir complètement accro, passant ses jours (y compris au collège) et ses nuits sur les écrans de son portable et de son ordi, se coupant peu à peu de tout autre centre d'intérêt et de son environnement. Il prend du poids, se nourrissant mal et ayant peu à peu cessé toute activité physique, ses notes dégringolent, et il n'a de cesse de trouver des vidéos de plus en plus "hard", et s'éloignant de plus en plus de pratiques sexuelles... Je connaissais l'écriture de Patrick Bard grâce à son roman sur l'embrigadement des jeunes par les recruteurs du jihad : "Et mes yeux se sont fermés". Ici, il s'attaque à un autre sujet délicat, mais qui touche encore bien plus d'ados, parfois âgés d'à peine une dizaine d'années : l'addiction au porno via des sites internet accessibles gratuitement et très facilement sur internet. Le jeune Lucas est tombé par hasard sur un de ces sites à l'âge de 11 ans, et malheureusement, vous en avez peut-être fait l'expérience vous-même, il est courant lors d'une recherche parfaitement innocente de se voir proposer tout à fait autre chose... Pour Lucas, cette "découverte" du cyber-sexe va entraîner des conséquences désastreuses, car il va rapidement devenir complètement accro, passant ses jours (y compris au collège) et ses nuits sur les écrans de son portable et de son ordi, se coupant peu à peu de tout autre centre d'intérêt et de son environnement. Il prend du poids, se nourrissant mal et ayant peu à peu cessé toute activité physique, ses notes dégringolent, et il n'a de cesse de trouver des vidéos de plus en plus "hard", et s'éloignant de plus en plus de pratiques sexuelles considérées comme "normales". A tel point que la première fois qu'il abordera une fille, il sera tout étonné qu'elle se choque de ses attentes. En effet, ne connaissant que ce qu'il a vu dans ces vidéos, il s'est forgé une image totalement artificielle des rapports amoureux et sexuels, pensant que dans la vraie vie il est normal qu'une fille exécute dès le début de la relation tout ce qu'il considère comme "la base". Je vous fais grâce des détails, mais je pense que la plupart d'entre vous n'a jamais expérimenté quelques-unes des combinaisons/positions/pratiques qu'il croit être la norme. Ses parents, et c'est courant, ne se doutent de rien jusqu'à ce que, à force de télécharger des milliers de vidéos provenant de sites douteux, son ordinateur se bloque. Et là, drame : son père le confie à un collègue de bureau spécialiste des bugs informatiques. Vous imaginez sans peine leur surprise et leur panique... Pour Lucas, le drame est ailleurs : privé d'accès à son passe-temps, il souffre vite de manque, surtout que ses parents sont partagés sur la façon de résoudre le problème. Dans un premier temps, ils vont tenter de susciter un électro-choc en montrant à Lucas un reportage (bien réel) sur la façon dont les actrices de porno sont maltraitées et conditionnées pour parvenir à supporter tout ce qu'on leur demande d'endurer, et qui provoque des dégâts souvent irréversibles sur leur corps et leur psychisme. Mais il va vite falloir recourir à des mesures plus radicales, et ce sera le sujet de la seconde partie du livre. Patrick Bard a fait là un pari audacieux, traitant d'un sujet vraiment délicat à aborder sans vulgarité mais pourtant sans rien dissimuler. C'est totalement réussi, et ce livre figure en bonne place dans mon CDI. Je ne suis pas naïve, et rien qu'à entendre certaines discussions de mes élèves (pas toujours très discrets), je sais bien qu'ils connaissent tous ce genre de sites, et que plusieurs regardent régulièrement du porno depuis des années. J'en ai d'ailleurs discuté avec eux, à l'occasion de séances sur les violences faites aux femmes. Et j'ai pu constater que certains, comme Lucas, pensent que le sexe doit nécessairement se conformer à ces représentations montrant des "prouesses" de hardeurs enchaînant les pénétrations variées sur des femmes soumises et en apparence ravies d'être ainsi traitées. Le pire étant que parfois, leurs copines, pour "être à la hauteur", jouent le jeu et acceptent des pratiques extrêmes qui je pense ne leur procurent pas le moindre plaisir. Heureusement, il reste encore quelques irréductibles romantiques qui viendront discrètement me demander conseil pour écrire une lettre d'amour à leur chéri(e) ! Le roman aborde également d'autres addictions courantes chez les ados/jeunes adultes : les jeux vidéos, l'alcool, la drogue... Heureusement, il y a aussi de l'espoir, la seconde partie se passe dans un centre où sont accueillis ces jeunes en souffrance, et où des professionnels bien formés et bienveillants les aident à s'en sortir, souvent avec succès. Je recommande vivement cette lecture, mais avec quelques précautions. Le lecteur doit être suffisamment mûr pour ne pas être choqué par le sujet, et il est souhaitable qu'ensuite il puisse en discuter avec un adulte de confiance. Bien sûr les parents peuvent également trouver un intérêt à ce livre, ne serait-ce que pour comprendre que ce danger existe, et ne pas "tomber des nues" s'ils apprennent que leur enfant est déjà allé sur un de ces sites. Une lecture pas forcément agréable pour moi, mais nécessaire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Descollinesdepapier Posté le 7 Août 2021
    Patrick Bard s’attaque ici à un thème inédit dans le paysage de la littérature ado, l’addiction au porno. C’est osé, ça aurait pu être grossier mais ça ne l’est pas le moins du monde. L’auteur expose, sans diaboliser ni moraliser, les effets d’une exposition abusive à ce type de sexualité par écran interposé. On assiste au repli sur soi du garçon, à ce qui s’apparente à une dépression lorsqu’il est question de sevrage. Le rôle des parents est aussi questionné : entre confiance aveugle et vigilance. Une thématique assez peu rencontrée dans un roman qui alerte réellement, mais jamais dans la lourdeur. Un texte choc, intéressant à faire lire aux ados lorsqu’on aborde les questions touchant à la sexualité.
  • Ziliz Posté le 13 Décembre 2020
    La génération de mes parents a connu le cinéma érotique avec le film 'Emmanuelle' (1974). Quelques années plus tard, la chaîne Canal+ et les magnétoscopes (avec les cassettes VHS) ont fait entrer la pornographie dans les foyers. On monte d'un cran, ça n'a rien à voir : le porno d'alors est fait par des hommes, pour des hommes. Il paraît qu'il existe désormais des pornos plus 'féminins' (plus doux ?), je n'ai pas testé. . Dans les années 1980-1990, si vos parents n'en consommaient pas (ou s'ils en regardaient mais rangeaient bien leurs affaires), si vous n'aviez pas de grand frère, le spectacle cru du X vous était épargné jusqu'à l'âge (pré)adulte. Mais votre premier visionnage n'était pas forcément consenti, et les attentes de celui qui vous présentait le film pouvaient être à 1000 lieues des vôtres, pauvre naïve ! . Aujourd'hui, avec Internet, ces images s'imposent aux enfants, beaucoup trop tôt, que l'option 'contrôle parental' soit activée ou non - merci les copains ! Et comme l'enfant est conscient du tabou, il se garde d'en parler aux adultes de son entourage, ce qui peut occasionner des dégâts si sa consommation devient incontrôlable. Je ne parle même pas des effets sur une petite/jeune fille qui... La génération de mes parents a connu le cinéma érotique avec le film 'Emmanuelle' (1974). Quelques années plus tard, la chaîne Canal+ et les magnétoscopes (avec les cassettes VHS) ont fait entrer la pornographie dans les foyers. On monte d'un cran, ça n'a rien à voir : le porno d'alors est fait par des hommes, pour des hommes. Il paraît qu'il existe désormais des pornos plus 'féminins' (plus doux ?), je n'ai pas testé. . Dans les années 1980-1990, si vos parents n'en consommaient pas (ou s'ils en regardaient mais rangeaient bien leurs affaires), si vous n'aviez pas de grand frère, le spectacle cru du X vous était épargné jusqu'à l'âge (pré)adulte. Mais votre premier visionnage n'était pas forcément consenti, et les attentes de celui qui vous présentait le film pouvaient être à 1000 lieues des vôtres, pauvre naïve ! . Aujourd'hui, avec Internet, ces images s'imposent aux enfants, beaucoup trop tôt, que l'option 'contrôle parental' soit activée ou non - merci les copains ! Et comme l'enfant est conscient du tabou, il se garde d'en parler aux adultes de son entourage, ce qui peut occasionner des dégâts si sa consommation devient incontrôlable. Je ne parle même pas des effets sur une petite/jeune fille qui se demande comment elle réussira à faire 'tous ces trucs' un jour ; je reste dans la perspective masculine, plutôt agréable, si j'ai bien compris. . C'est le sujet de ce roman pour adolescents, à travers l'exemple de Lucas, accro au porno depuis l'âge de 14 ans. L'auteur montre la nocivité de la pornographie consommée trop jeune et à haute dose : addiction, perte du sommeil, déphasage scolaire, et conséquences sur la sexualité future, car la vie sexuelle amoureuse n'a pas grand chose à voir avec ces films (images de la femme soumise, ultra-souple, ouverte 'accueillante', et du mâle à grande/grosse qu*** qui rentre partout, dominant, dominateur, prédateur...). Patrick Bard évoque également les coulisses de la production de ces films, rompant avec l'image médiatique trompeuse donnée par quelques stars, apparemment mignonnes, épanouies, fraîches, saines, et heureuses de leur job de 'hardeuse'. D'autres addictions sont évoquées dans ce roman (jeux en ligne, alcool), via quelques jeunes gens marginalisés par leurs pratiques, devenus incapables de vivre en société, et parfois suicidaires. Tout n'est pas noir, il y a heureusement des moyens de sortir de ces graves crises de l'adolescence, une des premières étapes étant de réapprendre la 'vraie vie', de renouer le contact avec des gens de son âge, par exemple... Lecture indispensable pour les adolescents et les adultes qui en côtoient. - - - - - - « Un enfant a en moyenne 11 ans lorsqu'il est exposé pour la première fois à du contenu pornographique en ligne », révèle une enquête conduite par l'association Ennocence.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Apikrus Posté le 13 Décembre 2020
    Lucas est un adolescent comme beaucoup d'autres, plutôt replié sur lui-même et passant beaucoup de temps sur son ordinateur et son smartphone. Comme la plupart des garçons de son âge, il a eu l'occasion de voir des images pornographiques et d'y revenir (parents, vous vous leurrez si vous pensez que vos chers petits y ont échappé, à moins que ni eux ni leurs amis ne disposent de connexion Internet). La vie de Lucas n'est cependant pas banale, ni normale : désormais, sa principale occupation est précisément la recherche et le visionnage de sites pornographiques. Lucas est devenu addict au cybersex. Sa désocialisation est rapide et préoccupante ; ses résultats scolaires sont en berne, il n'a plus d'amis, ne fait plus de sport… Ses parents tombent de haut lorsqu'ils découvrent comment leur fils passe ses nuits et pourquoi il s'endort pendant les cours. Le sujet, grave, est traité avec un ton juste, sans omettre ses sombres facettes - l'exploitation des « travailleuses » du sexe, la dépendance de certains consommateurs, les effets désastreux du porno sur la compréhension par ses amateurs de la sexualité… - et sans moralisation. Dans ce roman accessible dès 14 ans (de préférence avec un temps de discussion... Lucas est un adolescent comme beaucoup d'autres, plutôt replié sur lui-même et passant beaucoup de temps sur son ordinateur et son smartphone. Comme la plupart des garçons de son âge, il a eu l'occasion de voir des images pornographiques et d'y revenir (parents, vous vous leurrez si vous pensez que vos chers petits y ont échappé, à moins que ni eux ni leurs amis ne disposent de connexion Internet). La vie de Lucas n'est cependant pas banale, ni normale : désormais, sa principale occupation est précisément la recherche et le visionnage de sites pornographiques. Lucas est devenu addict au cybersex. Sa désocialisation est rapide et préoccupante ; ses résultats scolaires sont en berne, il n'a plus d'amis, ne fait plus de sport… Ses parents tombent de haut lorsqu'ils découvrent comment leur fils passe ses nuits et pourquoi il s'endort pendant les cours. Le sujet, grave, est traité avec un ton juste, sans omettre ses sombres facettes - l'exploitation des « travailleuses » du sexe, la dépendance de certains consommateurs, les effets désastreux du porno sur la compréhension par ses amateurs de la sexualité… - et sans moralisation. Dans ce roman accessible dès 14 ans (de préférence avec un temps de discussion avec des adultes), comme dans ses autres ouvrages, Patrick Bard n'y va pas par quatre chemins pour dénoncer les dérives, les scandales. Il le fait de manière précise, complète, presque scientifique. Cet auteur est particulièrement doué pour plonger ses lecteurs au coeur du sujet, après avoir pris toute la distance nécessaire à sa bonne compréhension. Et les sujets qu'il choisit ne sont pas anodins.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à Syros, la newsletter alternative !
Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !