Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258152557
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

T'en souviens-tu, mon Anaïs? Et autres nouvelles

Date de parution : 03/01/2018
Quatre nouvelles signées du « maître du trompe-l'œil » :
T'en souviens-tu, mon Anaïs?, L'Armoire normande, Vie de grenier, Une fugue au paradis.
Voilà treize jours qu’Ariane a posé ses valises dans cette villa de la Côte d’Albâtre. Pour elle et sa fille de trois ans, une nouvelle vie commence. Mais sa fuite, de Paris à Veules-les-Roses, en rappelle une autre, plus d’un siècle plus tôt, lorsqu’une fameuse actrice de la Comédie-Française vint y... Voilà treize jours qu’Ariane a posé ses valises dans cette villa de la Côte d’Albâtre. Pour elle et sa fille de trois ans, une nouvelle vie commence. Mais sa fuite, de Paris à Veules-les-Roses, en rappelle une autre, plus d’un siècle plus tôt, lorsqu’une fameuse actrice de la Comédie-Française vint y cacher un lourd secret. Se sentant observée dans sa propre maison, Ariane perd peu à peu le fil de la raison…
Bienvenue au pays de Caux, terre de silences, de pommiers et de cadavres dans les placards…
Dans les romans de Michel Bussi, vous étiez surpris jusqu’à la dernière page…
Dans ses nouvelles, vous le serez jusqu’à la dernière ligne.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258152557
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Presses de la cité

Ils en parlent

« Sans trop dévoiler ses petits récits et d'en dévoiler les ficelles l'auteur nous offre un vrai suspense avec 4 histoires et encore plus d'intrigues que le lecteur veux à tout prix résoudre, sans succès bien sûr. »
Culture News

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • paroles Posté le 30 Juillet 2020
    T’en souviens-tu, mon Anaïs ? Est en fait le titre de la première nouvelle de cet ouvrage qui en compte quatre. Elle narre la recherche d’une jeune femme au sujet d’Anaïs Aubert, jeune actrice du 19e siècle tombée amoureuse d’un magnifique village de Normandie, Veules-Les-Roses et de Victor Hugo. La seconde, l’armoire normande, conte la rencontre insolite d’un couple lors de leur villégiature dans un gîte du pays de Caux. La troisième, la vie de grenier, est celle qui m’a le plus amusée. C’est qu’il y a de la vie dans les objets inanimés et c’est bien ce que Gaby, auteur de romans policiers depuis qu’il est en retraite, découvre. Enfin, la quatrième, une fugue au paradis, nous emmène loin de la métropole pour jouir d’un merveilleux panorama un soir de 31 décembre, dans un lagon de l’île de la Réunion. Mais le paradis n’est pas toujours là où on l’attend... Je cherchais une lecture facile et sans prise de tête et j’avoue être tombée pile poil sur ce qu’il me fallait. Peut-être trop d’ailleurs ! Rrrr jamais contente ! C’est vrai que l’écriture et le style sont bien plats mais l’auteur est plutôt connu pour le suspense ou le renversement de situation inattendu, et là... T’en souviens-tu, mon Anaïs ? Est en fait le titre de la première nouvelle de cet ouvrage qui en compte quatre. Elle narre la recherche d’une jeune femme au sujet d’Anaïs Aubert, jeune actrice du 19e siècle tombée amoureuse d’un magnifique village de Normandie, Veules-Les-Roses et de Victor Hugo. La seconde, l’armoire normande, conte la rencontre insolite d’un couple lors de leur villégiature dans un gîte du pays de Caux. La troisième, la vie de grenier, est celle qui m’a le plus amusée. C’est qu’il y a de la vie dans les objets inanimés et c’est bien ce que Gaby, auteur de romans policiers depuis qu’il est en retraite, découvre. Enfin, la quatrième, une fugue au paradis, nous emmène loin de la métropole pour jouir d’un merveilleux panorama un soir de 31 décembre, dans un lagon de l’île de la Réunion. Mais le paradis n’est pas toujours là où on l’attend... Je cherchais une lecture facile et sans prise de tête et j’avoue être tombée pile poil sur ce qu’il me fallait. Peut-être trop d’ailleurs ! Rrrr jamais contente ! C’est vrai que l’écriture et le style sont bien plats mais l’auteur est plutôt connu pour le suspense ou le renversement de situation inattendu, et là c’est bien vu ! Alors la pioche est bonne !
    Lire la suite
    En lire moins
  • nat76170 Posté le 26 Juin 2020
    Apres avoir lu beaucoup de livres de cet auteur, je suis un peu déçue de celui ci ... même si les nouvelles sont plaisantes et se lisent très vite, ce n'est pas mon roman préféré... Les idées sont originales mais pas assez approfondies à mon goût.
  • Framboisine7282 Posté le 6 Juin 2020
    Relecture de ce bouquin de Michel BUSSI publié en 2018, et redécouverte de ces quatre nouvelles que j’ai beaucoup mieux appréciées que la première fois. Dans la première, T’EN SOUVIENS-TU MON ANAÏS, C’est en compagnie d’Ariane et de sa petite fille Anaïs que nous visitons Veules-les-Roses. Ariane peint sur des écorces, des galets, des vieilles planches de portes, et souhaite ouvrir une boutique dans ce village de pêcheurs où elles viennent d’emménager. Sept ans auparavant elle a vécu une belle histoire avec Ruy, jeune étudiant un peu bohème dont les parents demeurent toujours à Veules. De cette belle histoire il ne lui reste que sa fille, Ruy étant parti quand Anaïs avait trois mois. L’ombre de Victor Hugo et d’Anaïs AUBERT (jeune actrice) plane sur ce village, et un secret bien gardé incite la jeune peintre à se lancer dans la recherche de la vérité, aidée par Alexandre, rencontré sur la plage et dont elle devra apprendre à se méfier. Ariane a l’impression d’être surveillée dans sa maison et ne se sent plus en sécurité. Heureusement ses beaux-parents veillent… Le grand auteur de Notre Dame de Paris et Anaïs Aubert ont réellement séjourné à Veules-les-Roses en 1826, mais ça s’arrête là, l’imagination de Michel BUSSI a pris... Relecture de ce bouquin de Michel BUSSI publié en 2018, et redécouverte de ces quatre nouvelles que j’ai beaucoup mieux appréciées que la première fois. Dans la première, T’EN SOUVIENS-TU MON ANAÏS, C’est en compagnie d’Ariane et de sa petite fille Anaïs que nous visitons Veules-les-Roses. Ariane peint sur des écorces, des galets, des vieilles planches de portes, et souhaite ouvrir une boutique dans ce village de pêcheurs où elles viennent d’emménager. Sept ans auparavant elle a vécu une belle histoire avec Ruy, jeune étudiant un peu bohème dont les parents demeurent toujours à Veules. De cette belle histoire il ne lui reste que sa fille, Ruy étant parti quand Anaïs avait trois mois. L’ombre de Victor Hugo et d’Anaïs AUBERT (jeune actrice) plane sur ce village, et un secret bien gardé incite la jeune peintre à se lancer dans la recherche de la vérité, aidée par Alexandre, rencontré sur la plage et dont elle devra apprendre à se méfier. Ariane a l’impression d’être surveillée dans sa maison et ne se sent plus en sécurité. Heureusement ses beaux-parents veillent… Le grand auteur de Notre Dame de Paris et Anaïs Aubert ont réellement séjourné à Veules-les-Roses en 1826, mais ça s’arrête là, l’imagination de Michel BUSSI a pris le relais pour cette jolie histoire. la deuxième l’ARMOIRE NORMANDE m’a bien amusée, même si la fin n’est pas très morale. Deux retraités qui loue un gîte pour le week-end de Pâques, le propriétaire du dudit gîte qui se comporte un peu bizarrement, sa femme que l’on attend mais qui n’arrive jamais, et la reine de de la fête, une imposante et magnifique armoire normande dans leur chambre qui va leur pourrir leur séjour. La fin n’est pas très morale mais bon… La troisième VIE DE GRENIER tourne autour des brocantes. Un écrivain dans sa bulle qui passe sa vie le nez dans des archives pour le plus grand bonheur de son éditeur et le plus grand malheur de sa femme qui se sent délaissée, se laisse convaincre par cette dernière de quitter ses chers bouquins pour aller faire un tour dans une foire-à-tout. Et là, surprise (et angoisse), sur un stand tenue par une dame vêtue d’une robe gris imprimée de coquelicots (détail à retenir), c’est sa vie qu’il retrouve étalée à la vue de tous. Ses anciens DVD, les jouets préférés de ses enfants quand ils étaient petits, etc… Très perturbé il va quitter sa tanière (pour le plus grand bonheur de sa femme), et se mettre a enquêter pour résoudre ce mystère qui devient sa préoccupation première. Une histoire insolite. Et enfin la dernière, UNE FUGUE AU PARADIS Décor : l’île de la Réunion le 3I décembre décompte du temps jusqu’à minuit/temps écoulé après minuit on passe de l’un à l’autre en permanence Un meurtre a été commis après minuit… enquête du sous-lieutenant de gendarmerie Christos Konstantinov qui n’a qu’une envie, se la couler douce devant un mojito Un groupe de jeunes attend minuit avec impatience pour célébrer la nouvelle année dans un décor paradisiaque face à la mer. Deux jeunes filles se joignent à eux, deux amies dont l’une est porteuse d’un lourd secret. Tout va se jouer à minuit pile alors que les feux d’artifice illuminent le ciel. la suite est impensable. j’aurais souhaité une autre histoire pour me faire oublier cette fin tellement injuste… Certains romans de Michel BUSSI m’ont déçue, sans doute parce que je recherche toujours le coup de coeur que j’ai eu en lisant NYMPHEAS NOIRS, mais là j’ai aimé me replonger dans ces nouvelles que j’ai abordées différemment.
    Lire la suite
    En lire moins
  • nanoups Posté le 25 Mai 2020
    J'ai bien aimé le rythme de chacune des nouvelles avec une préférence pour "l'armoire normande". Les deux dernières sont en revanche assez prévisibles.
  • Livreavous Posté le 16 Mai 2020
    Quatre nouvelles tres sympa . Avec un dénouement très surprenant à la fin de chacune . Agreable
Ne lâchez pas sa main
Michel Bussi vous emmenera loin. Actus, rencontres, exclusivités... Recevez chaque mois sa newsletter et prolongez avec lui le plaisir de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Lizzie

    Lisez Michel Bussi avec les oreilles

    Fermez les yeux et laissez-vous emporter par les histoires de Michel Bussi. Redécouvrez l’auteur à travers cette expérience auditive que vous propose Lizzie avec les livres audio : Sang Famille, T’en souviens-tu mon Anaïs ? Et autres nouvelles et Les contes du réveil-matin.

    Lire l'article