Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266254496
Code sériel : 16130
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 504
Format : 108 x 177 mm

Au fond de l'eau

Corinne DANIELLOT (Traducteur), Pierre SZCZECINER (Traducteur)
Date de parution : 14/06/2018
En froid avec sa sœur Nel depuis des années, Julia n'a pas voulu lui répondre lorsque celle-ci a tenté de la joindre. Une semaine plus tard, le corps de Nel est retrouvé dans la rivière qui traverse Beckford, la ville de leur enfance. Obligée d'y revenir, Julia est terrifiée. De... En froid avec sa sœur Nel depuis des années, Julia n'a pas voulu lui répondre lorsque celle-ci a tenté de la joindre. Une semaine plus tard, le corps de Nel est retrouvé dans la rivière qui traverse Beckford, la ville de leur enfance. Obligée d'y revenir, Julia est terrifiée. De quoi a-t-elle le plus peur ? D'affronter le prétendu suicide de sa sœur ? De s'occuper de Lena, sa nièce de quinze ans, qu'elle ne connaît pas ? Ou de faire face à un passé qu'elle a toujours fui ? Plus que tout encore, c'est peut-être la rivière qui la terrifie, ces eaux à la fois enchanteresses et mortelles, où, depuis toujours, les tragédies se succèdent...

« Un roman sombre, tortueux, à la construction efficace. » Clémentine Goldszal – ELLE

« Paula Hawkins excelle dans le billard psychologique à plusieurs bandes, embrouilles douces amères organisées en récits choraux dont les intrigues progressent et rebondissent au fil des différents narrateurs. » Sabrina Champenois – Libération
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266254496
Code sériel : 16130
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 504
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Paula Hawkins n’a en rien perdu de sa virtuosité. Un nouveau coup de maître. » Challenges

« Paula Hawkins tricote les destins et embrouille les histoires pour nous tenir en haleine, dessinant en creux des portraits de femmes au passé trop lourd. » Prima

« Vous avez aimé La Fille du train ? Vous adorerez le nouveau polar de Hawkins. » Femme actuelle

« Un canevas est habile et efficace, alliage d’atmosphères délétères, de faux semblants, de désirs ambivalents, de communautés et de solitudes. Hawkins manie particulièrement bien l’aigreur. » Libération

« Trois femmes en quête d’elles-même. » Le Point

« Glaçant. » Glamour

« La romancière britannique balaie tous les doutes et confirme magistralement avec un livre sans doute meilleur que le précédent, son incroyable savoir-faire en matière de page-turner (…) Futur Best-seller de l’été dans lequel on plonge en apnée et dont on ressort en nage, complètement rincé. » Le Figaro Magazine

« Paula Hawkins, experte en fausses pistes et en culs-de-sac. » L’Obs

« La romancière excelle à aborder les thèmes de la sororité, de l’adolescence et du sexisme. » L’Express

« Un nouveau thriller psychologique encore plus brillant. » Le Parisien

« Un roman addictif, qui tient très habilement en haleine jusqu’au dénouement. » Le Monde

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • leratquilit Posté le 10 Juin 2020
    Un thriller très bien ficelé qui va vous tenir en haleine jusqu'à la fin !
  • Marilae Posté le 6 Juin 2020
    Comme La Fille du Train, Au Fond de l’Eau est un thriller qu’on dévore ! Depuis des siècles, des jeunes femmes se sont mystérieusement noyées dans la rivière d’un village anglais. Suicides? Malédiction ? La vérité n’est peut-être pas aussi simple. Un roman sur la culpabilité, les secrets de familles, les incompréhensions dans nos relations humaines qui peuvent parfois nous mettre sur un mauvais chemin et puis toujours la présence de ces personnages masculins qui, par machisme ou à cause d’une fierté patriarcale morbide, s’octroient le droit de faire le mal.
  • Gildava Posté le 1 Juin 2020
    J'ai beaucoup aimé. C'est bien écrit, les personnages sont très bien dépeints. Je l'ai dévoré en trois jours. Attention, il y a beaucoup de tristesse, des aspects très glauques dans ce village, dans les relations entre les personnages, des regrets... A ne pas lire quand on est déprimé!
  • snoopy29 Posté le 26 Mai 2020
    Livre assez bien, mais j'ai vraiment mis du temps avant de me plonger pleinement dedans!
  • Ziliz Posté le 29 Avril 2020
    « Quand quelqu'un meurt de cette manière, la question qu'on se pose, c'est toujours 'pourquoi'. Pourquoi a-t-elle fait ça ? Pourquoi mettre fin à ses jours (...) ? » Avec cette question, vient celle de la 'responsabilité' des proches, accompagnée de leur sentiment de culpabilité - n'avoir rien senti, ne pas avoir été suffisamment présent. Ils peuvent passer le reste de leur vie à chercher « quelque chose à quoi se rattacher, quelque chose qui puisse leur faire dire : Voilà, c'est à cause de ça. » Mais Nel s'est-elle réellement suicidée ? Et toutes ces femmes et jeunes filles qui sont mortes noyées, avant elle, à cet endroit de la rivière ? La petite ville de Beckford a un lourd passé, et on ne sait pas très bien si la rivière maudite agit comme un aimant sur les femmes désespérées, ou si ce coin est bien pratique pour se débarrasser de celles qui dérangent. Il faudra beaucoup de temps aux enquêteurs pour démêler tous les liens qui relient les victimes à travers les siècles, afin d'y voir plus clair. Les témoins et les proches des défuntes ont déjà bien du mal à s'y retrouver entre leurs impressions, illusions et mensonges (volontaires ou... « Quand quelqu'un meurt de cette manière, la question qu'on se pose, c'est toujours 'pourquoi'. Pourquoi a-t-elle fait ça ? Pourquoi mettre fin à ses jours (...) ? » Avec cette question, vient celle de la 'responsabilité' des proches, accompagnée de leur sentiment de culpabilité - n'avoir rien senti, ne pas avoir été suffisamment présent. Ils peuvent passer le reste de leur vie à chercher « quelque chose à quoi se rattacher, quelque chose qui puisse leur faire dire : Voilà, c'est à cause de ça. » Mais Nel s'est-elle réellement suicidée ? Et toutes ces femmes et jeunes filles qui sont mortes noyées, avant elle, à cet endroit de la rivière ? La petite ville de Beckford a un lourd passé, et on ne sait pas très bien si la rivière maudite agit comme un aimant sur les femmes désespérées, ou si ce coin est bien pratique pour se débarrasser de celles qui dérangent. Il faudra beaucoup de temps aux enquêteurs pour démêler tous les liens qui relient les victimes à travers les siècles, afin d'y voir plus clair. Les témoins et les proches des défuntes ont déjà bien du mal à s'y retrouver entre leurs impressions, illusions et mensonges (volontaires ou non). J'avais déjà été séduite par 'La fille du train' de cette auteur. Et malgré quelques longueurs ici sur la fin, j'ai aimé les réflexions pertinentes, qui bousculent notre bien-pensance sur la famille, les relations dans une fratrie, le couple et l'adultère, les cruautés adolescentes, le suicide... • PS : j'ai eu du mal à m'y retrouver parmi les nombreux personnages (Nel/Daniella, Lena/Helena, Helen, Lauren, Robbie, Nickie).
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.