Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782264054364
Code sériel : 3062
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm
Avril enchanté
François Dupuigrenet-Desroussilles (traduit par)
Date de parution : 03/03/2011
Éditeurs :
10/18

Avril enchanté

François Dupuigrenet-Desroussilles (traduit par)
Date de parution : 03/03/2011

Deux jeunes Londonniennes, Mrs. Wilkins et Mrs. Arbuthnot, décident, un jour de pluie trop sale et d'autobus trop bondés, de répondre à une petite annonce du Times proposant un château...

Deux jeunes Londonniennes, Mrs. Wilkins et Mrs. Arbuthnot, décident, un jour de pluie trop sale et d'autobus trop bondés, de répondre à une petite annonce du Times proposant un château à louer pour le mois d'avril sur la Riviera. En cachette de leurs maris, elles cassent leurs tirelires et trouvent...

Deux jeunes Londonniennes, Mrs. Wilkins et Mrs. Arbuthnot, décident, un jour de pluie trop sale et d'autobus trop bondés, de répondre à une petite annonce du Times proposant un château à louer pour le mois d'avril sur la Riviera. En cachette de leurs maris, elles cassent leurs tirelires et trouvent deux autres partenaires pour partager les frais du séjour : l'aristocratique et très belle Lady Caroline Dester, qui veut fuir ses trop nombreux soupirants, et la vieille Mrs. Fisher, à la recherche d'un lieu paisible.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264054364
Code sériel : 3062
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • bookpass Posté le 5 Juin 2022
    Charme et volupté pour une escapade en Italie. Deux jeunes londoniennes, en proie à la mélancolie, peu heureuses dans leur quotidien se prennent à rêver de liberté, d'insouciance, de vacances. Une petite annonce parue dans le Times attire leur attention "particulier loue château médiéval meublé au bord de la Méditerranée - Italie - soleil - glycines" Et si elles sautaient le pas pour partir quelques semaines loin de la tristesse de Londres, de leur quotidien et de leurs maris si peu attentionnés ? Mais comment rassembler le budget pour payer la location ? Que dire à leurs maris respectifs ? Le château pouvant loger 8 personnes elles décident alors de proposer à 2 autres femmes de les accompagner pour partager les frais. Avril enchanté est le récit de ces 4 anglaises qui se connaissent peu ou pas du tout et qui vont devoir vivre un mois durant dans ce château médiéval au bord de la méditerranée. Chacune venue ici pour fuir d'une certaine manière leur quotidien, trouver une sérénité, de la quiétude. Elles vont devoir apprendre à se connaître, faire des concessions, dépasser les préjugés. Les semaines passent et les liens se tissent. Entre introspection, lassitude, joie de vivre, ces... Charme et volupté pour une escapade en Italie. Deux jeunes londoniennes, en proie à la mélancolie, peu heureuses dans leur quotidien se prennent à rêver de liberté, d'insouciance, de vacances. Une petite annonce parue dans le Times attire leur attention "particulier loue château médiéval meublé au bord de la Méditerranée - Italie - soleil - glycines" Et si elles sautaient le pas pour partir quelques semaines loin de la tristesse de Londres, de leur quotidien et de leurs maris si peu attentionnés ? Mais comment rassembler le budget pour payer la location ? Que dire à leurs maris respectifs ? Le château pouvant loger 8 personnes elles décident alors de proposer à 2 autres femmes de les accompagner pour partager les frais. Avril enchanté est le récit de ces 4 anglaises qui se connaissent peu ou pas du tout et qui vont devoir vivre un mois durant dans ce château médiéval au bord de la méditerranée. Chacune venue ici pour fuir d'une certaine manière leur quotidien, trouver une sérénité, de la quiétude. Elles vont devoir apprendre à se connaître, faire des concessions, dépasser les préjugés. Les semaines passent et les liens se tissent. Entre introspection, lassitude, joie de vivre, ces femmes vont apprendre à dépasser les attitudes et conventions de la bonne société anglaise pour gagner en authenticité. Elles retrouveront sérénité, légèreté et la complicité tant espérée avec leurs époux. J'ai beaucoup apprécié ce roman découvert grâce au challenge solidaire. C'est frais, optimiste, plein d'espoir, parfois drôle, doux et tendre. La nature a un pouvoir apaisant sur ces femmes tourmentées. Les traits des personnages sont parfois exagérés pour mieux dénoncer les attitudes sophistiquées de l'aristocratie de l'entre deux guerres. C'est comme un bonbon sucré. Un voyage ressourçant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Labullederealita Posté le 30 Mai 2022
    Avril enchanté fut une lecture plutôt plaisante ! Nous suivons un groupe de quatre femmes d'horizons diverses, aux caractères bien différents, qui vont le temps d'un mois partir en vacances en Italie. A une époque où les femmes ne sont pas indépendantes, ne peuvent prendre des vacances seules sans leur mari, sans être mal vues, où la femme doit mettre de côté ses envies et se plier aux dogmes de la société, deux d’entre elles vont décider de s'octroyer un temps de repos pour les changer de leur vie morne. Elles vont devoir chercher des comparses pour parvenir à payer ce mois de vacances. La cohabitation s'annonce bien particulière. Ce roman dépeint avec beaucoup de justesse le manque de liberté et d'épanouissement des femmes de cette époque ! L'autrice narre avec humour la cohabitation de ces quatre femmes, leur désir d'amour, d'indépendance, de bonheur. Au cœur de cette villa enchantée, elles s'épanouissent, s'attendrissent, se projettent sur leur avenir. Le temps d'un mois, tout semble entre parenthèse, elles s'autorisent à rêver. J'ai beaucoup aimé ce roman pour cette thématique principale d'émancipation de la femme. Toutefois, j'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs et que la fin était très naïve....d'une touchante naïveté.
  • Madame_lit Posté le 6 Mai 2022
    Chère lectrice, Cher lecteur, Il me tardait de relire un bouquin d’Elizabeth von Arnim. J’ai été charmée par sa plume lors de ma lecture de son livre Elizabeth et son jardin allemand. Donc, je me suis dit que pour finir avril en beauté, je me devais de plonger dans Avril enchanté, roman publié pour la première fois en 1922. Mais tout d’abord, qui est Elizabeth von Arnim? Selon Sur l’auteur publié dans mon édition d’Avril enchanté, on retrouve l’information suivante : «Née Mary Annette Beauchamp en 1866 dans une famille anglaise, «May» se passionne très tôt pour la lecture et étudie au Royal College of Music de Londres. Lors d’un voyage en Italie, elle rencontre l’homme qui deviendra son mari et le père de ses cinq enfants : le comte von Arnim-Schlagenthin. Installée dans le domaine familial de son époux en Allemagne, inspirée par la tranquillité de la vie rurale, elle se met à écrire… Elizabeth et son jardin allemand est un véritable succès, réédité plus de vingt fois. Elle signe par le suite une vingtaine de romans. Elle décède en 1941, convaincue que sa renommée s’éteint avec elle». Il me semble que je n’ai pas souvent entendu parler d’elle… Et... Chère lectrice, Cher lecteur, Il me tardait de relire un bouquin d’Elizabeth von Arnim. J’ai été charmée par sa plume lors de ma lecture de son livre Elizabeth et son jardin allemand. Donc, je me suis dit que pour finir avril en beauté, je me devais de plonger dans Avril enchanté, roman publié pour la première fois en 1922. Mais tout d’abord, qui est Elizabeth von Arnim? Selon Sur l’auteur publié dans mon édition d’Avril enchanté, on retrouve l’information suivante : «Née Mary Annette Beauchamp en 1866 dans une famille anglaise, «May» se passionne très tôt pour la lecture et étudie au Royal College of Music de Londres. Lors d’un voyage en Italie, elle rencontre l’homme qui deviendra son mari et le père de ses cinq enfants : le comte von Arnim-Schlagenthin. Installée dans le domaine familial de son époux en Allemagne, inspirée par la tranquillité de la vie rurale, elle se met à écrire… Elizabeth et son jardin allemand est un véritable succès, réédité plus de vingt fois. Elle signe par le suite une vingtaine de romans. Elle décède en 1941, convaincue que sa renommée s’éteint avec elle». Il me semble que je n’ai pas souvent entendu parler d’elle… Et pourtant! Avril enchanté Quatre londoniennes qui ne se connaissent pas (une lady, une veuve, deux femmes mariées) d’âges variés vont passer un mois dans un château médiéval en Italie en avril. Dans ce décor féérique, elles vont affronter leurs démons intérieurs afin de retrouver le sens de la vie, la beauté de la nature et la paix. Mon opinion Dès l’incipit de ce récit, je savais que j’allais adorer cet univers. Le livre s’ouvre comme ceci : «Tout commença dans un club féminin de Londres, une après-midi de février – le club était inconfortable, l’après-midi morose -, lorsque Mrs Wilkins, qui était descendue de Hampstead pour faire des courses et venait de finir son déjeuner, ouvrit le Times et tomba sur la petite annonce suivante : À tous ceux qui aiment les glycines et le soleil. Italie. Mois d’avril. Particulier loue petit château médiéval meublé bord Méditerranée. Domesticité fournie. Répondre au Times sous la référence Z I000.» Ainsi, Mrs Wilkins va réussir à trouver, en compagnie de Mrs Arbuthnot, deux autres femmes qui pourront assumer les coûts de la location du château avec elles. Puis, la relation entre les dames se développe et des liens pour le moins intéressants vont se nouer entre elles. Quoi de plus merveilleux et de plus enchanteur que de passer avril sous le beau soleil de l’Italie? Ce dernier suffit à lui seul pour que le coeur des londoniennes se réchauffe. Bien entendu, j’ai retrouvé cet humour britannique que j’adore. Par exemple, les dialogues sont brillants et il y a cette touche spéciale qui caractérise l’écriture des autrices britanniques. À cet égard, cette histoire m’a fait du bien, comme à ses héroïnes. Mais encore, j’ai particulièrement aimé les descriptions de l’Italie, de ses fleurs, de sa mer, de ses odeurs. À San Salvator (nom du château médiéval), tout est propice au bonheur, à la joie de vivre, au développement d’une activité spirituelle ou existentielle profonde, contrairement à la grisaille londonienne qui impose une morosité et une lourdeur intérieure. «Soleil et glycine… la petite annonce n’avait pas menti. On trouvait l’un et l’autre à profusion. La glycine était si foisonnante qu’elle retombait plusieurs fois sur elle-même, et au bout de la pergola le soleil donnait à plein sur de véritables buissons de géraniums pourpres, de capucines, de soucis tellement fauves qu’ils en flamboyaient, et de mufliers rouges et roses, tous plus éclatants les uns que les autres. Derrière ces splendeurs, des terrasses descendaient en pente douce vers la mer, chacune d’elle abritant un petit verger où, au milieu des oliviers, poussaient des vignes sur treillis, des figuiers, des pêchers et des cerisiers. Les cerisiers et les pêchers étaient en pleine floraison, colorant en de larges taches blanches et roses la frémissante délicatesse des oliviers.» (p. 114) Et la description du paysage continue encore pour le plus grand plaisir de la lectrice ou du lecteur. L’Italie est évoquée dans toute splendeur. J’ai replongé dans mes souvenirs de ce sublime pays car j’y suis allée en mai et c’était encore magnifique. En ce sens, ce texte s’avère une véritable déclaration d’amour à l’Italie, à son rythme lent, à ses paysages grandioses qui imposent un mode réflexif. Si vous avez envie de lire une belle histoire divertissante pour vous sortir de la grisaille, alors, plongez dans Avril enchanté. Ce livre porte à merveille son titre. J’ai été enchantée par ce dernier, car il importe parfois de vivre la dolce vita même par procuration. Humour anglais, mer Méditerranée, vie de château, j’adore!
    Lire la suite
    En lire moins
  • taganga2000 Posté le 24 Avril 2022
    Quand 4 femmes anglaises que tout oppose en apparence partagent pour un mois un château en Italie cela amène des situations cocasses bien exploitées par @Elisabeth Von Arnim qui signe avec @avril enchanté une petite comédie un peu fleur bleue mais assez agréable à lire. Du soleil, une multitude de fleurs parfumées dans un jardin qui donne sur la mer, voilà un décor qui donne bien envie de faire ses valises pour le château de San Salvatore et oublier pour quelques temps les problèmes du monde. Pari réussi donc en ce qui me concerne j’ai passé un bon moment et même si je ne garderai pas un souvenir impérissable du roman, l’humour britannique et la qualité de l’écriture de l’auteure participent à faire de ce roman une jolie lecture printanière. Challenge Multi-Défis Challenge solidaire
  • catherineCM Posté le 18 Avril 2022
    Quatre anglaises en villégiature pour un mois dans un château en Italie. Elles ne se connaissent pas mais s’allient financièrement pour s’offrir ce luxe par petites annonces interposées. Toutes sont différentes par l’âge, les caractéristiques physiques et les raisons qui les poussent à quitter leur quotidien. En cette noble demeure, après jugements et jaugeages ironiques, inquisiteurs et décalés, elles trouvent un havre de paix qui va leur permettre de faire un point sur leurs vies, leurs rapports à leurs proches et aux hommes. Quelque peu rebelles… mais le resteront elles ? Elles sont ensemble mais chacune vaque à ses activités ou ses contemplations entre mer et jardin. L’ambiance de ce printemps italien, cette montée de sève, cette renaissance botanique, ces paysages qui évoluent au fil du séjour, leur procurent admiration et courage à regarder en face leurs existences que finalement elles positivent. Ce séjour est une explosion de couleurs, de senteurs, de lâcher-prise et de bonheur que l’on partage et qui donne bien envie d’aller faire un petit tour du côté de la botte méditerranéenne!
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…