Lisez! icon: Search engine
Blood and Sugar - poche
Pascale Haas (traduit par)
Date de parution : 05/05/2022
Éditeurs :
10/18

Blood and Sugar - poche

Pascale Haas (traduit par)
Date de parution : 05/05/2022
Londres, 1781. La canne à sucre a un prix : celui du sang.
Juin 1781. Un corps est pendu à un crochet sur le quai de Deptford : l’homme a été horriblement torturé et porte la marque des esclaves.
Quelques jours plus tard, le...
Juin 1781. Un corps est pendu à un crochet sur le quai de Deptford : l’homme a été horriblement torturé et porte la marque des esclaves.
Quelques jours plus tard, le capitaine Harry Corsham – un héros de guerre se lançant dans une carrière parlementaire prometteuse – reçoit la visite de...
Juin 1781. Un corps est pendu à un crochet sur le quai de Deptford : l’homme a été horriblement torturé et porte la marque des esclaves.
Quelques jours plus tard, le capitaine Harry Corsham – un héros de guerre se lançant dans une carrière parlementaire prometteuse – reçoit la visite de la sœur d'un vieil ami. Son frère, Tad Archer, un abolitionniste passionné, était sur le point de dévoiler un dangereux secret, lourd de conséquence pour l’industrie de la Traite négrière. Un secret capable d’abolir l’esclavage.
Pour découvrir ce qui est arrivé à Tad, Harry est obligé de remonter les fils de l’enquête de son ami, en fouillant au cœur de la conspiration que Tad avait mise au jour. Son enquête va menacer ses perspectives politiques, le bonheur de sa famille et l’obliger à affronter son propre passé, à ses risques et périls.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264079671
Code sériel : 05759
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 552
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782264079671
Code sériel : 05759
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 552
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BrevesdeCeline 09/03/2024
    Ce roman policier historique nous plonge dans Deptford où l’on suit notre narrateur Harry Corsham qui est déterminé à trouver le coupable de la mort de son ami, quitte à mettre sa vie en danger. Une enquête qui s’avère bien difficile pour le capitaine car il ne sait pas à qui faire confiance car beaucoup avait à gagner en éliminant Tad Archer. De plus, ce qu’il va apprendre sur la traitre négrière dépasse tout ce qu’il aurait pu imaginer sur cette cruauté. Il nous fait part du mal que cela lui fait d’apprendre les maltraitances et la triste considération que subissent les esclaves. Dès le début, je suis toute de suite entrée dans l’intrigue, à aucun moments j’ai perdu le fil malgré le nombre de personnages ceci grâce aux déductions et réflexions dont nous fait part Harry. A travers cette intrigue, on apprend davantage sur la cruauté de la traite négrière, rien ne nous est épargné. On ne peut alors que ressentir l’horreur de cette horrible période. On constate également qu’un esclave acheté par un noble pour le servir à un grand intérêt à rester avec son maître pour ne pas finir dans les plantations. Au niveau de l’enquête en elle-même, je l’ai trouvé bien ficelée car rien m’a laissé présager de l’identité du coupable ni la raison pour laquelle Tad a été tué. J’ai beaucoup apprécié aussi la toute fin qui nous éclaire sur beaucoup de choses et nous donne des nouvelles de certains protagoniste de cette histoire. Pour conclure, ce roman est vraiment captivant et très intéressant historiquement bref, je ne suis pas prête de l’oublier.Ce roman policier historique nous plonge dans Deptford où l’on suit notre narrateur Harry Corsham qui est déterminé à trouver le coupable de la mort de son ami, quitte à mettre sa vie en danger. Une enquête qui s’avère bien difficile pour le capitaine car il ne sait pas à qui faire confiance car beaucoup avait à gagner en éliminant Tad Archer. De plus, ce qu’il va apprendre sur la traitre négrière dépasse tout ce qu’il aurait pu imaginer sur cette cruauté. Il nous fait part du mal que cela lui fait d’apprendre les maltraitances et la triste considération que subissent les esclaves. Dès le début, je suis toute de suite entrée dans l’intrigue, à aucun moments j’ai perdu le fil malgré le nombre de personnages ceci grâce aux déductions et réflexions dont nous fait part Harry. A travers cette intrigue, on apprend davantage sur la cruauté de la traite négrière, rien ne nous est épargné. On ne peut alors que ressentir l’horreur de cette horrible période. On constate également qu’un esclave acheté par un noble pour le servir à un grand intérêt à rester avec son maître pour ne pas finir dans les plantations. Au niveau de l’enquête en elle-même, je l’ai trouvé...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lucilou 05/12/2023
    Mesdames et messieurs, approchez, approchez s'il vous plaît! Vous qui cherchez de la noirceur, de l'hypocrisie pourfendue, des machinations politiques et des drames intimes. Vous qui êtes en quête de frissons, de peur, d'une Angleterre gangrenée par le mensonge et la cruauté! Vous qui rêver de voyages au long cours sur de belles goélettes au mât effilée, de rivages et d'embruns, d'effluves de vanille Tenez, voici les négriers... Les fouets et le sucre; celui de vos douceurs: des caramels que vos têtes blondes dégustent à l'envi et celui du pudding de Noël... Vous qui voulez des émotions fortes pour sortir de l'ennui, vous qui voulez vous encanailler... Vous qui, enfin, voulez une enquête très bien ficelée et ressentir le souffle salvateur de indignation "Blood Sugar" vous ravira autant qu'il vous écœurera. Vous en sortirez poisseux et haletants... Et peut-être même que vous ferez l'impasse sur le sucre pendant quelques heures. Nous sommes en juin de l'an de grâce 1781 au royaume de sa Majesté. La Guerre d'Indépendance qui secoue les Amériques n'est pas encore terminée et les Lumières qui bercent timidement l'Europe ne sont pas si intenses. A Deptford, une ville portuaire située non loin de la capitale, on retrouve un corps pendu à un crocher, comme un porc qu'on aurait saigné, et sur le cadavre torturé, la marque des esclaves. A Londres, le capitaine Harry Corsham, héros de guerre briguant une carrière parlementaire, reçoit la visite d'une jeune femme de son passé. Elle est la sœur de celui qui fut son meilleur ami, Tad Archer, et elle vient lui demander de l'aide: son frère a disparu. En mémoire de cette amitié, Corsham accepte. Évidemment, vous le voyez venir, le cadavre de Deptford est bien celui de Tad... Le fougueux jeune homme était un fervent abolitionniste et tout porte à croire que ce sont ses convictions et son engagement qui ont signés son arrêt de mort. Deptford est en effet l'une plaques tournantes du commerce triangulaire. Là, les esclavagistes sont riches et roi, le sucre se paye au prix du sang et d'un cynisme confondant. Là, tout le monde sait, tout le monde ment et les secrets pleuvent, autant que les fantômes, autant que les terreurs, autant que la souffrance... Envers et contre tout, contre le système duquel il est un rouage et contre les siens, Harry Corsham va pourtant tenter le tout pour le tout pour démasquer l'assassin de son ami. Il ne se doute pas de l'engrenage dans lequel il se glisse, dans quel nid de guêpes et de serpents il va devoir se débattre. Le scandale est aussi intime que politique, les morts se succèdent et dans ce tourbillon de faux-semblants, de mensonges et d'absolue cruauté, notre héros aura bien du mal à ne pas perdre pied. Laura Sheperd-Robinson signe avec "Blood Sugar" un roman captivant, poisseux et angoissant à souhait qui va bien-au-delà de la simple intrigue policière pour tendre vers un récit politique, engagé et dont la portée historique est maîtrisée en maître! Quel terrifiant délice que ce roman qui explore les zones les plus ténébreuses de l'âme humaine avec une complexité et une intelligence rare! Qui dénonce aussi bien qu'il raconte. Qui hypnotise autant qu'il dégoute. C'est magistral, tellement magistral que je vais de ce pas me lancer dans "Vies et Mort de Lucy Loveless" pour me prendre des coups une fois encore, pour poursuivre cette exploration des bas-fonds, aiguillée par la fascination du pire autant que par l'envie d'une bouffée de révolte et le désir d'une histoire qui me jetterait en insomnie.Mesdames et messieurs, approchez, approchez s'il vous plaît! Vous qui cherchez de la noirceur, de l'hypocrisie pourfendue, des machinations politiques et des drames intimes. Vous qui êtes en quête de frissons, de peur, d'une Angleterre gangrenée par le mensonge et la cruauté! Vous qui rêver de voyages au long cours sur de belles goélettes au mât effilée, de rivages et d'embruns, d'effluves de vanille Tenez, voici les négriers... Les fouets et le sucre; celui de vos douceurs: des caramels que vos têtes blondes dégustent à l'envi et celui du pudding de Noël... Vous qui voulez des émotions fortes pour sortir de l'ennui, vous qui voulez vous encanailler... Vous qui, enfin, voulez une enquête très bien ficelée et ressentir le souffle salvateur de indignation "Blood Sugar" vous ravira autant qu'il vous écœurera. Vous en sortirez poisseux et haletants... Et peut-être même que vous ferez l'impasse sur le sucre pendant quelques heures. Nous sommes en juin de l'an de grâce 1781 au royaume de sa Majesté. La Guerre d'Indépendance qui secoue les Amériques n'est pas encore terminée et les Lumières qui bercent timidement l'Europe ne sont pas si intenses. A Deptford, une ville portuaire située non loin de la capitale, on retrouve un corps pendu à un crocher,...
    Lire la suite
    En lire moins
  • YvPol 13/10/2023
    Passionnant ce roman policier en plein cœur de la traite négrière en Angleterre, pays que je croyais, dans ma grande naïveté, étranger à ce commerce. Mais comment aurait-il pu en être autrement sachant qu'il a bâti de colossales fortunes et que l'Angleterre était l'un des deux plus grands pays colonisateurs ? Deptford, à l'époque n'était pas encore un quartier de Londres, mais une ville portuaire insalubre dans certains endroits, franchement glauque parfois et beaucoup plus fréquentable là où vivaient les notables. Notables enrichis par le commerce d'esclaves, donc très loin des idées de Tad Archer et de Harry Corsham, abolitionnistes convaincus. Laura Sheperd-Robinson décrit bien la noirceur et la tension qui règnent dans les rues de la ville. Les marins vivotent, dans l'attente d'un prochain bateau en partance vers l'Afrique, car ce sont les voyages qui rapportent le plus. Mais, l'esclavage "ça eût payé", le temps général est tout de même à l'élargissement des esclaves - qui souvent restent au service des leurs anciens maîtres, payés quelques sous, pour le même travail. Des avocats de Londres sont parvenus à libérer certains noirs de leur esclavage, et Tad Archer s'est donné comme mission rien de moins que d'abolir l'esclavage. Il croit avoir en sa possession tous les arguments pour cela. C'est tout cela que va devoir chercher Harry Corsham. Et c'est un euphémisme que de dire qu'il va trouver une forte opposition à ses recherches, à Deptford et à Londres, puisque certains grands du royaume sont impliqués. Le roman est lent, les déplacements se font à cheval, les communications nécessitent du temps, des trajets. C'est plutôt un bon point, car l'autrice peut développer des idées, des réflexions : "J'avais entendu parler de juifs anglais qui, à cause des préjugés de leurs voisins chrétiens, s'étaient rasé la barbe et avaient banni leur religion afin de se faire passer pour des chrétiens. Mais ce genre de choses n'était pas possible pour un Africain, ce dont je me félicitais à maints égards. Pourquoi un homme aurait-il dû cacher ce qu'il était réellement ? Ce n'était qu'en acceptant nos différences que nous trouverions une meilleure façon de vivre, et en nous opposant à la bigoterie que nous finirions par terrasser le monstre de la division." (p.259) Elle peut également parler de l'horreur de l'esclavagisme, de l'arrachement au pays et aux siens, des violences extrêmes à l'encontre des esclaves, des viols, des marquages au fer rouge, des voyages en bateau dans des conditions inhumaines qui en voyaient mourir beaucoup et de leurs vies en Europe, sans liberté. Très bien documentée, elle raconte une époque violente, très dure envers les minorités, en fait tous ceux et toutes celles qui n'étaient pas des hommes blancs hétérosexuels. Un roman qui, bien que gros et lent, est passionnant et donne très envie de lire tout ce qu'a écrit Laura Sheperd-Robinson.Passionnant ce roman policier en plein cœur de la traite négrière en Angleterre, pays que je croyais, dans ma grande naïveté, étranger à ce commerce. Mais comment aurait-il pu en être autrement sachant qu'il a bâti de colossales fortunes et que l'Angleterre était l'un des deux plus grands pays colonisateurs ? Deptford, à l'époque n'était pas encore un quartier de Londres, mais une ville portuaire insalubre dans certains endroits, franchement glauque parfois et beaucoup plus fréquentable là où vivaient les notables. Notables enrichis par le commerce d'esclaves, donc très loin des idées de Tad Archer et de Harry Corsham, abolitionnistes convaincus. Laura Sheperd-Robinson décrit bien la noirceur et la tension qui règnent dans les rues de la ville. Les marins vivotent, dans l'attente d'un prochain bateau en partance vers l'Afrique, car ce sont les voyages qui rapportent le plus. Mais, l'esclavage "ça eût payé", le temps général est tout de même à l'élargissement des esclaves - qui souvent restent au service des leurs anciens maîtres, payés quelques sous, pour le même travail. Des avocats de Londres sont parvenus à libérer certains noirs de leur esclavage, et Tad Archer s'est donné comme mission rien de moins que d'abolir l'esclavage. Il croit avoir...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ericdesh 12/09/2023
    Un bon roman, doté d'un thème fort qui est traité de facon irréprochable. Hormis les 200 premières pages moins entrainantes (le temps que l'auteure plante bien le décor), le roman est assez rythmé. Pour autant, je n'ai pas été complètement transporté et je n'ai pas été passionné par ma lecture malgré toutes les qualités du roman.
  • Emeperor 01/05/2023
    Un roman sombre à propos d'un meurtre sur fond de traite africaine. Un homme travaillant pour l'abolition de l'esclavage est tué dans une ville où la traite est active. Son ami va devoir découvrir le meurtrier alors que tout est contre lui. J'ai acheté ce livre par curiosité, je l'ai ouvert avec réticence, je l'ai dévoré avec passion. Je ne m'attendais pas à ça. C'est un chef d’œuvre en terme de caractérisation de personnages. Chacun est très clairement défini, avec ses défauts et ses qualités. On les sent vivre. Tout est viscéral. Il sait susciter toutes sortes d'émotions, surtout la colère. Le personnage principal hésite souvent met va jusqu'au bout quitte à perdre ses privilèges. Mais il a peur. Tout le temps. Les idées de mal et de bien dépendent de différentes visions du monde. L'intrigue est ne souffre d'aucune facilité. On n'a pas l'impression de lire une histoire mais de suivre la trajectoire d'un personnage. On y croit. Quand le protagoniste est dans une très mauvaise, personne ne vient le sauver, aucune aide providentielle. Il souffre et il craque, parce que le monde est comme ça. C'est une excellente lecture, sombre, douloureuse et violente.
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Nos thrillers à découvrir en format poche !

    Lisez vous aide à mettre à jour votre liste de lecture, pour que vous n'ayez jamais à vous demander quoi lire après avoir fini un livre !

    Retrouvez quelques idées de thrillers à ajouter à cette dernière ! 

    Lire l'article