En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Cet instant-là

        Pocket
        EAN : 9782266227384
        Code sériel : 15177
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 704
        Format : 108 x 177 mm
        Cet instant-là

        Bernard COHEN (Traducteur)
        Date de parution : 03/01/2013

        Écrivain new-yorkais, Thomas Neesbitt, reçoit à quelques jours d’intervalle deux courriers qui le replongent dans son passé : les papiers de son divorce après vingt ans de mariage, puis le journal de son premier amour.
        1984. Parti à Berlin pour écrire, Thomas arrondit ses fins de mois en travaillant pour Radio...

        Écrivain new-yorkais, Thomas Neesbitt, reçoit à quelques jours d’intervalle deux courriers qui le replongent dans son passé : les papiers de son divorce après vingt ans de mariage, puis le journal de son premier amour.
        1984. Parti à Berlin pour écrire, Thomas arrondit ses fins de mois en travaillant pour Radio Liberty. Il rencontre alors Petra, sa traductrice. Entre eux, naît une passion dévorante. Peu à peu, Petra lui confie son histoire et le récit de son passage à l’Ouest. Thomas est bouleversé. Rien désormais ne semble pouvoir séparer les deux amants...

        « Quel diable d'écrivain ! Douglas Kennedy sait depuis longtemps tenir son lecteur en haleine. Avec Cet instant-là, il franchit encore une marche vers l'Olympe des romanciers. »
        François Busnel – L'Express

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266227384
        Code sériel : 15177
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 704
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        8.60 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • SophieWag Posté le 19 Février 2018
          Un très bon témoignage de ce que fut Berlin du temps des deux Allemagne avec en prime les rebondissements et les non-dits dévastateurs qui ont fait le succès de Douglas Kennedy!
        • Maevinha Posté le 13 Janvier 2018
          Une lecture agréable et surprenante malgré quelques longueurs. Je redoutais une histoire d'amour aux clichés des plus "gnangnan" et niais mais j'ai finalement été ravie que le roman ne plonge pas dans cet aspect. J'ai également beaucoup apprécié l'aspect historique du roman, proposant une vision plus méconnue et sombre de la guerre froide que l'on pourrait avoir l'habitude de rencontrer.
        • fann Posté le 10 Décembre 2017
          Au coeur du Berlin des années 80, un jeune écrivain découvre la chape de plomb du totalitarisme et vit une histoire d'amour intense avec une Allemande de l'Est exilée à Berlin-Ouest. Le récit est agréable à lire, Douglas Kennedy excelle dans l'art de décrire l'atmosphère de cette ville coupée en deux.
        • tarceldesbois Posté le 5 Novembre 2017
          Mon premiers Kennedy et je suis totalement conquis. j'aime l'écriture, l'histoire, le déroulé, le ressenti. Petit bémol pour la partie finale, l'avis de Petra importait peu à mon avis mais je en vais pas faire le difficile devant tant de plaisir.
        • benifabs Posté le 25 Octobre 2017
          Un roman qui alterne entre le bonheur et la dureté de la vie en RDA/RFA au temps de leur séparation par le Mur. Mais ce que je retiens de ce livre c’est l’histoire d’un amour exceptionnel qui n’arrive qu’une fois dans la vie, quand le destin le permet. Les descriptions de cet amour en montrent toute l’intensité, surtout dans une ville et une période de son histoire ou tout bonheur paraît illusoire. La forme du récit qui s’appuie sur une action passée transforme ce roman en thriller car on sait dès le début que l’écrivain qui vient de recevoir un courrier dont on ne connait pas la teneur, ne vit pas avec la personne qui lui a écrit. L’intrigue passée, nous entraine à Berlin à l’époque du « mur » et l’on découvre une histoire d’amour et l’on est tenu en haleine car on comprend qu’elle n’a pas pu aller au bout, et l’on se pose la question : Pourquoi, qu’est-il arrivé qui ait empêché ce bonheur de continuer. L’atmosphère pesante et caractéristique de l’époque RDA pèse en permanence sur l’histoire. Avec Douglas Kennedy et son écriture, on plonge dans son monde d’écriture, mais pas que. Pouvoir lire et écouter... Un roman qui alterne entre le bonheur et la dureté de la vie en RDA/RFA au temps de leur séparation par le Mur. Mais ce que je retiens de ce livre c’est l’histoire d’un amour exceptionnel qui n’arrive qu’une fois dans la vie, quand le destin le permet. Les descriptions de cet amour en montrent toute l’intensité, surtout dans une ville et une période de son histoire ou tout bonheur paraît illusoire. La forme du récit qui s’appuie sur une action passée transforme ce roman en thriller car on sait dès le début que l’écrivain qui vient de recevoir un courrier dont on ne connait pas la teneur, ne vit pas avec la personne qui lui a écrit. L’intrigue passée, nous entraine à Berlin à l’époque du « mur » et l’on découvre une histoire d’amour et l’on est tenu en haleine car on comprend qu’elle n’a pas pu aller au bout, et l’on se pose la question : Pourquoi, qu’est-il arrivé qui ait empêché ce bonheur de continuer. L’atmosphère pesante et caractéristique de l’époque RDA pèse en permanence sur l’histoire. Avec Douglas Kennedy et son écriture, on plonge dans son monde d’écriture, mais pas que. Pouvoir lire et écouter la musique suggérée dans le livre c’est génial. On a l’impression d’être dans le livre. C’est le cas au fil des pages et des situations on peut écouter John Coltrane, Brahms, retrouver la chanson Moon of Alabama, la BO de Stop Making sense des Talking Heads, le piano de Bill Evans. Le récit est jalonné des références cinématographiques bien adaptées à cette époque, en l’occurrence « la garçonnière de Billy Wilder » et Le grand sommeil d’ Howard Hawks joué au cinéma parisien l’Action Christine (Christine 21). J’ai suivi sur internet les déplacements de l’écrivain, cela nous permet d’avoir aussi une vision commune avec l’auteur. Le livre se termine sur : « Peut-on vraiment échapper à l’instant ? » Chaque lecteur trouvera peut-être « Sa réponse », Douglas Kennedy l’a peut-être trouvée et il nous incite tous et de fort belle façon à se poser cette question qui est si importante dans toute vie. Dans chaque livre que l'on écrit,il y a toujours une part de soi-même…………….
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « Quel diable d'écrivain ! Douglas Kennedy sait depuis longtemps tenir son lecteur en haleine. Ses thrillers psychologiques sont d'habiles machines à suspense. Avec Cet instant-là, il franchit encore une marche vers l'Olympe des romanciers. » François Busnel - L'Express
        « Pour séduire son public, Kennedy utilise des ruses dignes de la Stasi. Pas besoin de nous torturer pour qu'on avoue avoir dévoré son pavé d'une traite fébrile. » Eric Neuhoff - Le Figaro Littéraire
        « Dépeinte avec force et justesse, cette histoire revisite l'atmosphère plombée de la guerre froide, les souffrances des intellectuels d'Allemagne de l'Est... » François Vey - Le Parisien

        Toute l'actualité de Douglas Kennedy
        Suivez votre auteur préféré au fil de ses nouveaux romans.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com