Lisez! icon: Search engine
Crime d'honneur
Dominique Letellier (traduit par)
Date de parution : 17/04/2014
Éditeurs :
10/18

Crime d'honneur

Dominique Letellier (traduit par)
Date de parution : 17/04/2014

Jeune immigrée kurde, Esma porte une histoire familiale entachée de sang. Décidée à comprendre, elle retrace sur trois générations le lourd destin qui la lie à ses ancêtres ; des...

Jeune immigrée kurde, Esma porte une histoire familiale entachée de sang. Décidée à comprendre, elle retrace sur trois générations le lourd destin qui la lie à ses ancêtres ; des rives de l’Euphrate à l’Angleterre, quand l’émancipation et la quête de liberté se heurtent aux traditions, Esma démêle lentement les...

Jeune immigrée kurde, Esma porte une histoire familiale entachée de sang. Décidée à comprendre, elle retrace sur trois générations le lourd destin qui la lie à ses ancêtres ; des rives de l’Euphrate à l’Angleterre, quand l’émancipation et la quête de liberté se heurtent aux traditions, Esma démêle lentement les fils de l’amour et de la haine…

« Un magnifique bijou, un livre somptueux. » The Times


Traduit de l’anglais (Turquie) par Dominique Letellier

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264060525
Code sériel : 4742
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 504
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782264060525
Code sériel : 4742
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 504
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Elo34800 01/02/2024
    Premier livre que je lis de cette auteur et je ne suis pas déçue J’ai été happée par l’histoire de Pembe victime d’un crime d’honneur … par l’histoire de cette famille arrivée à Londres pleine d’espoir mais dont la culture « freine » l’intégration Très beau livre je le recommande
  • MaggyM 17/01/2023
    Le roman s'ouvre sur Esma en 1992, à Londres, qui s'apprête à aller chercher son frère à sa sortie de prison. Elle rumine, elle imagine la suite, elle se repasse le film... Parce que si son frère est en prison, c'est parce que c'est un meurtrier. Voilà, le décor est planté, on sent qu'on ne va pas rigoler. Grâce à une construction format puzzle, baladant le lecteur, à coup de chapitres courts, de la Turquie à l'Angleterre, des années 40 à l'année 1992, c'est toute la problématique de la place de la femme dans la culture kurde qui se pose. Les relations de couple, l'accès à l'éducation, le rôle de mère,... tout est abordé à travers une famille que l'on pourrait pourtant presque qualifier de moderne sous certains aspects, pas religieuse pour un sou. Sans compter que la moitié de l'intrigue se déroule à Londres où une partie de la famille a émigré et tente de s'intégrer bon an mal an. Je découvre la plume d'Elif Shafak avec ce roman que j'ai beaucoup aimé. L'histoire de cette famille sur deux générations était très intéressante et la fluidité de l'ensemble a permis une lecture aisée. La psychologie des personnage est bien construite à travers différentes techniques y compris un aspect épistolaire qui s'intègre parfaitement à l'ensemble. Les thèmes abordés restent d'actualité aujourd'hui, 30 ans après le moment où se situe le temps présent du roman. Au-delà de la question bateau de la cohabitation de cultures différentes, l'autrice aborde aussi subtilement les mécanismes activés ou qui font défaut, et qui peuvent entrainer certains jeunes sur une pente radicale là où le contexte n'y était a priori pas spécialement favorable. Le fait d'avoir mis le focus sur une fratrie dans laquelle chacun a évolué différemment a partir d'un postulat de départ assez similaire (quoique le diable se cache parfois dans le détail) était assez crédible. Je ne manquerai pas de découvrir un autre roman de cette intéressante autrice à la plume très agréable. Le roman s'ouvre sur Esma en 1992, à Londres, qui s'apprête à aller chercher son frère à sa sortie de prison. Elle rumine, elle imagine la suite, elle se repasse le film... Parce que si son frère est en prison, c'est parce que c'est un meurtrier. Voilà, le décor est planté, on sent qu'on ne va pas rigoler. Grâce à une construction format puzzle, baladant le lecteur, à coup de chapitres courts, de la Turquie à l'Angleterre, des années 40 à l'année 1992, c'est toute la problématique de la place de la femme dans la culture kurde qui se pose. Les relations de couple, l'accès à l'éducation, le rôle de mère,... tout est abordé à travers une famille que l'on pourrait pourtant presque qualifier de moderne sous certains aspects, pas religieuse pour un sou. Sans compter que la moitié de l'intrigue se déroule à Londres où une partie de la famille a émigré et tente de s'intégrer bon an mal an. Je découvre la plume d'Elif Shafak avec ce roman que j'ai beaucoup aimé. L'histoire de cette famille sur deux générations était très intéressante et la fluidité de l'ensemble a permis une lecture aisée. La psychologie des personnage est bien construite...
    Lire la suite
    En lire moins
  • maralekianpour 30/09/2022
    Un superbe roman. Alors que je pensais lire un livre centré sur les femmes, j'ai finalement trouvé que cela présentait plutôt des figures masculines différentes : il y a le fils aîné, qui penche vers la violence, le père qui fuit toujours plus loin, et le petit dernier, qui représente peut être la masculinité la plus positive, un homme artiste qui a su transformer son angoisse en utilisant son énergie dans la musique. Un roman à multiples facettes et très prenant.
  • Riz-Deux-ZzZ 24/09/2022
    En bref, un roman sur la culture turque qui traverse les générations et les frontières... Quand l'honneur de la famille est plus fort que l'amour maternel. J'ai tout d'abord été agréablement surprise par la plume de l'auteure, j'appréhende souvent les romans contemporains, d'autant plus la littérature étrangère qui me semble parfois un peu élitiste. Elif Shafak a un style tout à fait accessible et la construction de ce roman, mêlant l'alternance de points de vue et différents repères spatio temporels, amène un rythme captivant et un suspense très intéressant. [...] J'ai donc plongé dans une atmosphère assez lourde, où les femmes de la famille d'Esma, la narratrice principale, devront subir cette tradition et ces moeurs plutôt archaïques aujourd'hui et pourtant encore bien présentes, même en Europe. Elif Shafak arrive même à introduire dans son récit un retournement de situation totalement inattendu, rendant la dernière partie encore plus prenante. Les différents personnages sont très travaillés psychologiquement, les sentiments alternent, se mélangent, la colère frôle la pitié, l'amour filial se bat avec les remords et la culpabilité.
  • Givry 16/06/2022
    Le titre original est Honneur. Il est vrai qu'on pourrait penser que toute cette histoire se concentre sur un crime, tout de suite annoncé. Or il ne s'agit pas que de cela. La construction du livre est non seulement excellente, mais il est un condensé d'odeurs, d'impressions, de sensations. Comme il est annoncé d'entrée de jeu, il s'agit d'un drame et tout le long de l'histoire, on tremble pour tous les personnages … et finalement, ce sont tous des victimes. Rien n'est complètement noir, et le personnage le plus amusant arrive en prison, a l'air complètement allumé mais est d'une très grande générosité. Nous ignorons cette notion d'honneur portée à ce paroxysme. Ce récit est une démonstration brillante et éclatante de vérité car l'écriture est tellement efficace que chaque personnage a une cohérence et une profondeur qui nous les rends bien réels et compréhensible. Parfait pour découvrir d'autres cultures, d'autres façons de vivre.
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…