Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264078100
Code sériel : 5673
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm

Dans l'oeil du cyclone - poche

Florence Bertrand (traduit par)
Collection : Grands Détectives
Date de parution : 01/07/2021
Une jeune photographe face à l’implacable marche de l’Histoire.

 
 
1933. Italie. Elena, jeune photographe anglaise, tombe amoureuse d’un journaliste, qui meurt assassiné peu après. Juste avant de mourir, il confie à Elena appartenir au MI6 et la charge de terminer sa mission : avertir son contact berlinois qu’un attentat doit avoir lieu contre Scharnhorst, un proche d’Hitler, et qu’il va...
 
1933. Italie. Elena, jeune photographe anglaise, tombe amoureuse d’un journaliste, qui meurt assassiné peu après. Juste avant de mourir, il confie à Elena appartenir au MI6 et la charge de terminer sa mission : avertir son contact berlinois qu’un attentat doit avoir lieu contre Scharnhorst, un proche d’Hitler, et qu’il va être imputé aux Britanniques.
À Berlin, la partition se joue comme prévu : Scharnhorst est assassiné. Bientôt, c’est sur Elena que se resserrent les griffes du complot : une arme est retrouvée parmi ses affaires. Traquée par la police, elle doit s’enfuir et peu à peu, elle découvre l’ampleur du fanatisme nazi, autodafé, persécution des juifs. Elle décide alors de photographier les preuves pour les expédie à son grand-père, resté en Angleterre. Secrets de famille, vengeance personnelle et résonance avec la grande Histoire : en ces temps troublés, Elena devra affronter la vérité de chacun pour comprendre la sienne.

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264078100
Code sériel : 5673
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LaureLiseuseHyperfertile Posté le 7 Novembre 2021
    Saga, seconde guerre mondiale : hop, mon œil voit ça et c’est direct wish list ! Parfois, ce n’est vraiment pas compliqué de m’attirer mais une lectrice attirée est-elle une lectrice convaincue ? Je dois dire que cette lecture n’a pas été un long fleuve tranquille, il y a des moments où j’étais bien accrochée à la scène et prise dans ma lecture et d’autres où je me disais « on peut passer à la suite? ». Un ressenti dès le début mitigé, si j’ai vraiment aimé certains passages du roman, j’ai été moins convaincue sur ce qui avait trait à la politique ou aux histoires liées au travail des agents du MI6. L’histoire c’est celle d’Elena Standish qui fait la connaissance de Ian lors d’un voyage en Italie et qui décide de l’accompagner à Paris. Seulement, dans le train, elle va retrouver celui-ci mort. Il est un agent du MI6 en mission et transmet à Elena l’urgence d’aller informer l’ambassade anglaise en Allemagne d’un assassinat qui se prépare. L’homme visé est un proche d’Hitler dont il serait bon que la terre soit débarrassée mais s’il est tué à ce moment-là, ce sont les anglais qui en seront accusés. Bien évidemment,... Saga, seconde guerre mondiale : hop, mon œil voit ça et c’est direct wish list ! Parfois, ce n’est vraiment pas compliqué de m’attirer mais une lectrice attirée est-elle une lectrice convaincue ? Je dois dire que cette lecture n’a pas été un long fleuve tranquille, il y a des moments où j’étais bien accrochée à la scène et prise dans ma lecture et d’autres où je me disais « on peut passer à la suite? ». Un ressenti dès le début mitigé, si j’ai vraiment aimé certains passages du roman, j’ai été moins convaincue sur ce qui avait trait à la politique ou aux histoires liées au travail des agents du MI6. L’histoire c’est celle d’Elena Standish qui fait la connaissance de Ian lors d’un voyage en Italie et qui décide de l’accompagner à Paris. Seulement, dans le train, elle va retrouver celui-ci mort. Il est un agent du MI6 en mission et transmet à Elena l’urgence d’aller informer l’ambassade anglaise en Allemagne d’un assassinat qui se prépare. L’homme visé est un proche d’Hitler dont il serait bon que la terre soit débarrassée mais s’il est tué à ce moment-là, ce sont les anglais qui en seront accusés. Bien évidemment, tout ne va pas si bien se passer pour Elena qui se retrouve fortement prise à partie. J’avoue que le final du roman ne m’a guère surprise, je m’étais interrogée depuis longtemps sur un personnage, on trouve forcément Elena plutôt naïve même si elle fait preuve également de sacrés ressources pour se tirer du mauvais pas. J’ai bien aimé les personnages du roman, il y a des moments forts entre certains, mais comme je vous le disais, il m’a manqué quelque chose dans cette lecture. Alors, s’agissant d’une saga, il aurait fallu un premier tome plus convaincant pour me donner envie de lire la suite.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Phoenicia Posté le 7 Octobre 2021
    Anne Perry est une de mes valeurs sûres. Aussi, nouvelle série? Je fonce! On quitte l' Angleterre victorienne pour les années 30 avec le Fascisme qui étend sa toile en Europe. L'héroïne est Elena Standish, jeune femme quelque peu naïve et pleine d'idéaux, photographe de profession, qui se retrouve mêlée à un assassinat d'un ponte du IIIe Reich ... Sur fond d'espionnage avec le MI6, on découvre cette jeune femme mais également toute sa famille. L'autrice change de tonalité et nous fournit un roman haletant, j'ai trouvé. Il y a beaucoup de rythme avec les narrations variées et tout simplement l'urgence de l'action, voire même le péril inhérent. Anne Perry nous dévoile ainsi une période historique où la population traumatisée par la Grande Guerre aspire à une paix durable, déterminée à ce qu'elle soit la der des ders. On voit ainsi une population britannique partagée entre la conviction d'une guerre imminente et le déni de réalité, partagée entre ce qui est acceptable au nom de cette paix et ce qui ne l'est pas. Au-delà de ce cas de conscience, Anne Perry nous emmène également dans une Allemagne des années 30, toute aussi partagée mais également effrayante. L'immersion a été là pour moi,... Anne Perry est une de mes valeurs sûres. Aussi, nouvelle série? Je fonce! On quitte l' Angleterre victorienne pour les années 30 avec le Fascisme qui étend sa toile en Europe. L'héroïne est Elena Standish, jeune femme quelque peu naïve et pleine d'idéaux, photographe de profession, qui se retrouve mêlée à un assassinat d'un ponte du IIIe Reich ... Sur fond d'espionnage avec le MI6, on découvre cette jeune femme mais également toute sa famille. L'autrice change de tonalité et nous fournit un roman haletant, j'ai trouvé. Il y a beaucoup de rythme avec les narrations variées et tout simplement l'urgence de l'action, voire même le péril inhérent. Anne Perry nous dévoile ainsi une période historique où la population traumatisée par la Grande Guerre aspire à une paix durable, déterminée à ce qu'elle soit la der des ders. On voit ainsi une population britannique partagée entre la conviction d'une guerre imminente et le déni de réalité, partagée entre ce qui est acceptable au nom de cette paix et ce qui ne l'est pas. Au-delà de ce cas de conscience, Anne Perry nous emmène également dans une Allemagne des années 30, toute aussi partagée mais également effrayante. L'immersion a été là pour moi, je n'ai pas du tout été déçue... .... Sauf sur un point et ce n'est pas des moindres : la fin. Le choix opéré, virage à 180 degré, ne m'a pas convaincue et je l'ai trouvée vraiment trop capillotractée pour être vraisemblable. Pour autant, je redonnerai une chance à cette série, ne tenant pas compte de ces quinze dernières pages. LC Octobre : Cap au Nord! Pioche dans ma PAL Polar Octobre 2021 Challenge Séries 2021 Challenge Trivial Reading XII Challenge Mauvais genres 2021 Challenge A travers l'histoire 2021
    Lire la suite
    En lire moins
  • AliceFee Posté le 7 Juin 2021
    Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Dans l'Oeil du Cyclone ? "Cela fait des années maintenant que je compte Anne Perry parmi mes auteurs favoris, l'arrivée d'une nouvelle série est donc une grande nouvelle, surtout quand celle-ci tourne autour de la Seconde Guerre Mondiale, une époque qui me fascine." Dites-nous en un peu plus sur son histoire... "En 1933, Elena, jeune photographe anglaise, se trouve en Italie pour couvrir une conférence économique quand elle se retrouve malgré elle embarquée dans les affaires du MI6, qui la mèneront jusqu'à Berlin, pour son plus grand péril." Mais que s'est-il exactement passé entre vous ? "Quel bonheur de retrouver Anne Perry dans une toute nouvelle série et de constater à nouveau toute l'étendue de son talent. Il y a beaucoup de choses que j'ai aimé dans ce roman. Tout d'abord, dès le début, on se prend d'amitié pour l'héroïne et puis les éléments s'enchaînent facilement, nous poussant à tourner les pages toujours plus vite. J'ai trouvé l'intrigue très efficace, en ce sens, mais également d'une grande justesse quant au rendu de l'époque, au mal être ambiant et aux enjeux... Observer la montée du fascisme tout en en... Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Dans l'Oeil du Cyclone ? "Cela fait des années maintenant que je compte Anne Perry parmi mes auteurs favoris, l'arrivée d'une nouvelle série est donc une grande nouvelle, surtout quand celle-ci tourne autour de la Seconde Guerre Mondiale, une époque qui me fascine." Dites-nous en un peu plus sur son histoire... "En 1933, Elena, jeune photographe anglaise, se trouve en Italie pour couvrir une conférence économique quand elle se retrouve malgré elle embarquée dans les affaires du MI6, qui la mèneront jusqu'à Berlin, pour son plus grand péril." Mais que s'est-il exactement passé entre vous ? "Quel bonheur de retrouver Anne Perry dans une toute nouvelle série et de constater à nouveau toute l'étendue de son talent. Il y a beaucoup de choses que j'ai aimé dans ce roman. Tout d'abord, dès le début, on se prend d'amitié pour l'héroïne et puis les éléments s'enchaînent facilement, nous poussant à tourner les pages toujours plus vite. J'ai trouvé l'intrigue très efficace, en ce sens, mais également d'une grande justesse quant au rendu de l'époque, au mal être ambiant et aux enjeux... Observer la montée du fascisme tout en en connaissant l'issue, c'est comme relire Roméo et Juliette, on sait que ça se termine mal mais on ne peut s'empêcher de se laisser happer. Et c'est à travers l'objectif d'Elena que nous observons cela et, là encore, c'est pour moi, qui aime la photographie, un gros point fort." Et comment cela s'est-il fini ? "L'énigme en elle-même n'était vraiment pas très difficile à résoudre et ce n'est certainement pas pour l'enquête qu'il faut lire ce roman mais ça ne m'a pas manqué une seconde. En revanche, je ne peux m'empêcher de regretter la naïveté de l'héroïne et j'espère vraiment qu'elle évoluera dans les tomes suivants. C'est ma seule petite réserve."
    Lire la suite
    En lire moins
  • iris29 Posté le 10 Décembre 2020
    Premier tome d'une nouvelle série crée par Anne Perry, qui démarre en 1933 dans une famille anglaise dont le grand- père dirigeait le MI6 , alors que la grand- mère était décodeuse. Désormais , ils sont à la retraite, leur enfants ne se doutent de rien, ils ont payé un lourd tribut à la première guerre puisque Mick, le petit-fils adoré y est mort ainsi que le mari de Margot , une des petites filles. Mais , on est en 1933, et Margot et sa soeur Elena, vingt-huit ans, photographe, sont en Italie pour la dolce vita. Elena fait la connaissance d' un journaliste , qui meurt dans le train sous ses yeux, non sans la charger d'une mission à Berlin. Elena n'écoutant que son courage partira pour la ville allemande, et aura de graves ennuis... Je ne suis pas enthousiaste sur ce premier tome, j'ai trouvé qu'il démarrait trop vite ( qu'Elena dont l'ex amant s'est avéré un espion, rempile aussi tôt sur une autre relation, qui plus est, avec un inconnu, m'a laissée perplexe, on est en 1933...). Je n'ai pas pu en continuant cette lecture , me départir d'une sensation d'invraisemblance . Anne Perry prête... Premier tome d'une nouvelle série crée par Anne Perry, qui démarre en 1933 dans une famille anglaise dont le grand- père dirigeait le MI6 , alors que la grand- mère était décodeuse. Désormais , ils sont à la retraite, leur enfants ne se doutent de rien, ils ont payé un lourd tribut à la première guerre puisque Mick, le petit-fils adoré y est mort ainsi que le mari de Margot , une des petites filles. Mais , on est en 1933, et Margot et sa soeur Elena, vingt-huit ans, photographe, sont en Italie pour la dolce vita. Elena fait la connaissance d' un journaliste , qui meurt dans le train sous ses yeux, non sans la charger d'une mission à Berlin. Elena n'écoutant que son courage partira pour la ville allemande, et aura de graves ennuis... Je ne suis pas enthousiaste sur ce premier tome, j'ai trouvé qu'il démarrait trop vite ( qu'Elena dont l'ex amant s'est avéré un espion, rempile aussi tôt sur une autre relation, qui plus est, avec un inconnu, m'a laissée perplexe, on est en 1933...). Je n'ai pas pu en continuant cette lecture , me départir d'une sensation d'invraisemblance . Anne Perry prête aux personnages des réflexions qui sont celles d'aujourd'hui (pas sûre qu'en 1933, les gens aient été aussi clairvoyants et que dans le feu de l'action, ils aient pu sortir de belles phrases, profondes, moralisatrices... ) Beaucoup de répétitions : Elena qui petite, posait des question à son grand-père "Pourquoi...? Comment...?" , pour faire comprendre à la lectrice que cette fille en a dans sa caboche... Mais cela reste un roman bourré d'action pour qui aime les héroïnes obligées de trouver en elles, la force et le courage. L'Allemagne entre deux guerres , qui progressivement et graduellement , bascule dans l'horreur: les Chemises Brunes, La Gestapo, les livres qu'on brûle... Tout cela est très bien montré. Je ne déborde pas d'enthousiasme pour suivre cette série, on verra ...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Selket Posté le 31 Octobre 2020
    Marquée par la Grande Guerre, la famille Standish se trouve malgré elle entrainée dans l'Histoire en cette année 1933. L'arrivée d'Hitler au pouvoir, la montée des fascismes en Europe annonce les prémices de la seconde guerre mondiale. Elena, jeune photographe, assiste à un meurtre et tente de prévenir un second en allant à Berlin. Un roman historique plein de petites phrases sur l'absurdité de la guerre, la haine, la violence...
Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.