Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782221245798
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 122 x 182 mm
Diablerie
Maria Canavaggia (traduit par)
Collection : Pavillons Poche
Date de parution : 17/10/2019
Éditeurs :
Robert Laffont

Diablerie

Maria Canavaggia (traduit par)
Collection : Pavillons Poche
Date de parution : 17/10/2019
« Waugh est un grand maître de l’humour, un peu cynique, qui mériterait d’être mieux connu en France. » Benoît Duteurtre.

De ce roman où l’on voit Basil Seal (sans doute la créature préférée de Waugh) aider son ami Seth, empereur de l’île d’Azanie, à instaurer un nouvel ordre dans ce...

De ce roman où l’on voit Basil Seal (sans doute la créature préférée de Waugh) aider son ami Seth, empereur de l’île d’Azanie, à instaurer un nouvel ordre dans ce pays fictif d’Afrique où la sauvagerie le dispute à la corruption, Jean Giraudoux a dit : « Je veux, en...

De ce roman où l’on voit Basil Seal (sans doute la créature préférée de Waugh) aider son ami Seth, empereur de l’île d’Azanie, à instaurer un nouvel ordre dans ce pays fictif d’Afrique où la sauvagerie le dispute à la corruption, Jean Giraudoux a dit : « Je veux, en vrai douanier, que ses personnages puissent pénétrer en France les poches pleines de ces denrées et objets suspects et non répertoriés que sont sa cruauté, son acidité et aussi je ne sais quel nouveau sourire. »
Caricature des efforts d’Hailé Sélassié Ier pour moderniser l’Abyssinie, Diablerie est le roman qui, en 1932, a élevé Evelyn Waugh au rang de maître de la satire.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221245798
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 122 x 182 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • PhilippeCastellain Posté le 6 Mai 2020
    L'humour anglais, tout comme les fruits frais, peut se consommer sans modération. Si vous aimez Mark Twain et les Monty Pythons, sautez à pieds-joint dans Evellyn Waugh. Dingue que quelqu'un capable d'exprimer une telle mélancolie dans ‘Retour à Brideshead' puisse être aussi drôle. Basil Seal était l'un de ses personnages favoris. Un jeune lord anglais à la vie agitée, n'aimant rien tant que se réveiller avec la gueule de bois, habillé des vêtements de quelqu'un d'autre, dans un lieu improbable, et sans la moindre d'idée du pourquoi du comment. Un fêtard Anglais normal en somme, mais sachant mêler l'élégance à l'alcoolisme. Quand il apprend que l'un de ses anciens condisciples d'Eaton est devenu roi d'Azanie, une île africaine imaginaire visiblement inspirée de l'Éthiopie, il saute aussitôt dans le premier bateau, non sans ‘emprunter' quelques bijoux à sa mère pour avoir un peu de cash. Là-bas, le prince tente de moderniser son pays à marche forcée, avec des résultats mitigés. La cour royale est un nid d'intrigues et d'alcoolisme. Le consul de France est nationaliste et franc-maçon, dort avec un pistolet sous son oreiller et trame de complexes machinations. Le... L'humour anglais, tout comme les fruits frais, peut se consommer sans modération. Si vous aimez Mark Twain et les Monty Pythons, sautez à pieds-joint dans Evellyn Waugh. Dingue que quelqu'un capable d'exprimer une telle mélancolie dans ‘Retour à Brideshead' puisse être aussi drôle. Basil Seal était l'un de ses personnages favoris. Un jeune lord anglais à la vie agitée, n'aimant rien tant que se réveiller avec la gueule de bois, habillé des vêtements de quelqu'un d'autre, dans un lieu improbable, et sans la moindre d'idée du pourquoi du comment. Un fêtard Anglais normal en somme, mais sachant mêler l'élégance à l'alcoolisme. Quand il apprend que l'un de ses anciens condisciples d'Eaton est devenu roi d'Azanie, une île africaine imaginaire visiblement inspirée de l'Éthiopie, il saute aussitôt dans le premier bateau, non sans ‘emprunter' quelques bijoux à sa mère pour avoir un peu de cash. Là-bas, le prince tente de moderniser son pays à marche forcée, avec des résultats mitigés. La cour royale est un nid d'intrigues et d'alcoolisme. Le consul de France est nationaliste et franc-maçon, dort avec un pistolet sous son oreiller et trame de complexes machinations. Le consul anglais cherchait un poste tranquille, et passe son temps à lire et à jouer et au billard. Le tout finira, comme il se doit, par un festin cannibale. Même si sa personnalité évoque celle de Puyi, dernier monarque de Chine, le prince d'Azanie est probablement plutôt inspiré de Iyasou V, éphémère Négus de 1913 à 1916. Sous son ironie et des dehors volontairement caricaturaux, l'histoire illustre du reste l'impossible modernisation de l'Éthiopie, prise entre les appétits des grandes puissances, la diversité de ses populations et son aristocratie byzantine. Mais il ne faut pas non plus chercher trop loin la métaphore, l'histoire étant avant tout destiné à la satire et à l'ironie, et il faut donc aussi relativiser son humour par moment très ‘colonial'.
    Lire la suite
    En lire moins
Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.