Lisez! icon: Search engine
À Paraître
Et c'est ainsi que nous vivrons
Chloé Royer (traduit par)
Date de parution : 06/06/2024
Éditeurs :
Pocket
En savoir plus
9.20 €
À paraître le 06/06/2024
À Paraître

Et c'est ainsi que nous vivrons

Chloé Royer (traduit par)
Date de parution : 06/06/2024
Après le succès des Hommes ont peur de la lumière, Douglas Kennedy poursuit son étude d’une Amérique plus divisée que jamais.
2045. Depuis douze ans, les États-Unis n’existent plus. Une nouvelle guerre de Sécession en a redessiné les frontières. Sur les côtes Est et Ouest, une République ; dans les états... 2045. Depuis douze ans, les États-Unis n’existent plus. Une nouvelle guerre de Sécession en a redessiné les frontières. Sur les côtes Est et Ouest, une République ; dans les états du Centre, une Confédération. Dans la République, la liberté de mœurs est totale mais la surveillance est constante. Dans la... 2045. Depuis douze ans, les États-Unis n’existent plus. Une nouvelle guerre de Sécession en a redessiné les frontières. Sur les côtes Est et Ouest, une République ; dans les états du Centre, une Confédération. Dans la République, la liberté de mœurs est totale mais la surveillance est constante. Dans la Confédération, divorce, avortement ou changement de sexe sont interdits, les valeurs chrétiennes font loi.
Les deux blocs se font face, chacun redoutant une infiltration de l’autre camp.
C’est justement la mission qui attend Samantha Stengel. Agent des services secrets de la République, cette professionnelle reconnue, réputée pour son sang-froid à toute épreuve, s’apprête à affronter l’épreuve de sa vie : passer de l’autre côté de la frontière, dans un des Etats confédérés les plus drastiques, sur les traces d’une cible aussi dangereuse qu’imprévisible.
Dans ces États désormais Désunis, elle devra puiser au plus profond de ses forces pour échapper à la surveillance de son propre camp et se confronter aux attaques de l’autre…
Est-ce ainsi que nous vivrons ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266341042
Code sériel : 19308
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus
9.20 €
À paraître le 06/06/2024
EAN : 9782266341042
Code sériel : 19308
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Une fiction d'anticipation aux interactions si contemporaines qu'on s'enroule dedans comme dans un beau cauchemar. » 
Elle

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • richard_debacker 14/02/2024
    Douglas Kennedy nous offre une dystopie de son pays. Une vision fort bien construite expliquée de manière détaillée dans le livre. Cette analyse semble plausible et fait froid dans le dos étant donné le contexte dans lequel nous vivons. C'est une affaire d'espionnage entre les 2 nouvelles terres américaines ayant des philosophies de vie bien différentes. L'auteur base son écriture essentiellement à travers les protagonistes d'un des 2 côtés. Ce qui est regrettable à mon avis. Je me demande comment ce livre a été accueilli par la critique et la population dans ce pays si particulier dans sa liberté d'expression.
  • Entersandwoman83 20/01/2024
    Le concept du roman m'attirait, offrant une dystopie réaliste liée à la situation actuelle aux États-Unis. Cependant, malgré l'anticipation de frissons, le livre ne m'a pas convaincu. Bien que certains aspects de la dystopie soient glaçants, j'ai déjà ressenti plus d'angoisse ailleurs. Je dois admettre que je l'ai trouvé un peu fade. Ce qui m'a déplu ? L'auteur n'approfondit pas suffisamment la psychologie des personnages et ne parvient pas à instiller la peur, malgré l'exploration de faits sociaux existants et potentiellement aggravants pour les femmes, les minorités, la littérature, la culture et la diversité. Certes, il y a des moments brillants et captivants qui donnent froid dans le dos, mais il y a aussi des longueurs, le récit étant parfois trop verbeux ou insuffisamment développé. L'intrigue m'a semblé trop classique, prévisible, avec une fin décevante. En somme, bien que la lecture ne soit pas mauvaise, elle manquait de piquant, de saveur, de terreur. La dystopie décrite représente une menace déjà en cours, avec une surveillance constante et une érosion progressive de nos droits et libertés.
  • Tiphrom 28/11/2023
    Nous sommes en 2045 en Amérique du Nord. Plus divisés que jamais après l’ère Trump, les États-Unis n’ont pas résisté. Alors que les démocraties européennes ont toutes ouvert la porte a l’extrême droite, une nouvelle guerre de sécession a séparé les États fédérés en deux blocs : d’un côté la République Unie, terre de liberté revendiquée au prix d’une surveillance permanente et absolue ; de l’autre la Confédération Unie où règne une nouvelle inquisition chrétienne avec sévices et bûchers de circonstance. Dans ce décor, nous suivons les aventures de Sam, espionne républicaine chargée d’éliminer une homologue confédérée. Et bien entendu tout ne se passera pas comme prévu… En vacances pour quelques jours, je suis tombé sur le nouveau Douglas Kennedy dont le point de départ m’a intrigué. Pourquoi pas un thriller dystopique pour sortir un peu de ses habitudes ? Je gardais un souvenir amusé de « Piège nuptial », lu il y a une quinzaine d’années… Bon. Le propos de départ est intéressant : il ne s’agit pas seulement d’un « roman futuriste », une première partie du roman imaginant sous forme de politique-fiction comment nous serions passés en 20 ans dans une ère de post-démocratie susceptible tant de futurisme technologique (la République a ses puces individuelles implantées et prend les atours d’un metavers construit par une sorte d’héritier de Musk) que de fanatisme moyenâgeux. Deux manières de réduire l’humanité à une neutralité (ou une « normalité ») parfaitement invivable. Le thriller construit est efficace. L’histoire est prenante, les rebondissements nombreux. Pour le reste, ce n’est pas mon goût littéraire premier : les personnages semblent un peu caricaturaux, les descriptions sentent le script de série télévisée, les dialogues interminables manquent parfois de substance… il m’a régulièrement semblé que ça tournait longuement autour du pot. Bref, c’est bien construit, c’est tout à fait divertissant mais sûrement un bon tiers trop long pour moi. Cela reste une lecture de vacances tout à fait agréable !Nous sommes en 2045 en Amérique du Nord. Plus divisés que jamais après l’ère Trump, les États-Unis n’ont pas résisté. Alors que les démocraties européennes ont toutes ouvert la porte a l’extrême droite, une nouvelle guerre de sécession a séparé les États fédérés en deux blocs : d’un côté la République Unie, terre de liberté revendiquée au prix d’une surveillance permanente et absolue ; de l’autre la Confédération Unie où règne une nouvelle inquisition chrétienne avec sévices et bûchers de circonstance. Dans ce décor, nous suivons les aventures de Sam, espionne républicaine chargée d’éliminer une homologue confédérée. Et bien entendu tout ne se passera pas comme prévu… En vacances pour quelques jours, je suis tombé sur le nouveau Douglas Kennedy dont le point de départ m’a intrigué. Pourquoi pas un thriller dystopique pour sortir un peu de ses habitudes ? Je gardais un souvenir amusé de « Piège nuptial », lu il y a une quinzaine d’années… Bon. Le propos de départ est intéressant : il ne s’agit pas seulement d’un « roman futuriste », une première partie du roman imaginant sous forme de politique-fiction comment nous serions passés en 20 ans dans une ère de post-démocratie susceptible tant de futurisme technologique (la République a...
    Lire la suite
    En lire moins
  • sayv 27/11/2023
    J aime bien le style d'écriture de Douglas Kennedy. Je n'ai pas aimé tous ses livres loin de la mais c'est toujours interessant. Il est un peu déprimant comme livre mais intéressant. Par contre il faut un peu s'y connaître en histoire de l'Amérique notamment les diverses presidents et leurs partis ainsi que leurs grands chantiers ou pourquoi ils étaient connus ! A partir d'Obama ca va ...d ailleurs il n'y va pas de main morte sur les critiques ! Il y a un peu de suspens..je l'ai trouvé un peu longuet à un moment..
  • KarineLac 17/11/2023
    Mitigée et partagée Je ne suis pas une lectrice de Douglas Kennedy, j’en avais lu un mais je n’ai pas été super fan. Je m’étais arrêtée à ce premier essai et je ne connais donc pas son univers. Pour ce roman (qu’on m’a offert), j’ai un sentiment d’entre deux. Ça fait d’ailleurs un moment que je l’ai terminé mais j’ai du mal à préciser mon ressenti. J’ai trouvé intéressant ce regard sur ces deux nouvelles sociétés que forme l’Amérique. Évidemment on s’interroge, quelle est la limite des libertés ? Ce côté-ci vaut-il mieux que l’autre ? Qu’aurais-je choisi ? J’ai bien aimé cette héroïne, tellement seule. Mais .., Les autres personnages sont moins creusés, moins sympathiques. L’intrigue ne m’a pas emballée à fond. Donc voilà, pas mal mais pas plus #x1f605
Inscrivez-vous pour ne rater aucune actualité de Douglas Kennedy
Suivez votre auteur préféré au fil de ses nouveaux romans.