En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Fille de Brooklyn

        Pocket
        EAN : 9782266275149
        Code sériel : 16894
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 576
        Format : 108 x 177 mm
        La Fille de Brooklyn

        Date de parution : 30/03/2017
        Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé :

        « Si j’avais commis le pire,
        m’aimerais-tu malgré tout ? »

        Vous auriez répondu quoi, vous ?
        Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien...
        Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé :

        « Si j’avais commis le pire,
        m’aimerais-tu malgré tout ? »

        Vous auriez répondu quoi, vous ?
        Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire. Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo.
        - C’est moi qui ai fait ça.
        Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.

        « Un polar à la mécanique vertigineuse. Une fois de plus Musso déboussole et fascine. » Pierre Vavasseur – Le Parisien
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266275149
        Code sériel : 16894
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 576
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        8.20 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • pirouettecacahuete Posté le 15 Janvier 2018
          Je n'avais pas lu un roman de Guillaume Musso depuis longtemps, je m'étais arrêtée car j'avais l'impression que l'auteur ne se renouvelait plus, le plaisir de le lire était de plus en plus absent, même si j'ai dévoré plus d'un livre de cet auteur. Je retrouve donc avec La fille de Brooklyn la plume de Guillaume Musso. J'ai été absorbée par cette histoire, tenue en haleine, un véritable thriller, ça fait du bien, de temps en temps, d'être tellement accrochée à une lecture que le monde peut bien s'écrouler, tant qu'il reste assez de temps pour finir un livre, c'est le plus important. La fin m'a malgré tout un peu déçue [masquer] arrivée aux 30 dernières pages du livre, je me suis demandée : tout ça pour quoi au juste? L'auteur nous emmène tellement loin dans l'enquête, qu'on en vient à oublier pourquoi Anna a été enlevée, et la découverte du responsable en fin de roman perd de sa saveur, et l'attention (et la tension !) du livre retombe brutalement [/masquer]. Mais la fin du roman est malgré tout bien imaginée et ça reste un livre que j'ai pris grand plaisir à lire.
        • quoilire Posté le 31 Décembre 2017
          Rendons à César ce qui est à César : Guillaume Musso est un formidable conteur, à la plume légère et fluide. Le lecteur passera donc un bon moment à la lecture de La fille de Brooklyn. rapidement projeté dans l’histoire qui démarre dès les premières pages, le lecteur s’identifiera facilement aux mésaventures du héro, à sa course-poursuite internationale. L’auteur maîtrise l’art du page-turn à la perfection, le lecteur aura donc du mal à suspendre sa lecture. Si cela peut passer du côté histoire, c’est au niveau des personnages que cela cloche : à la limite du cliché, ils n’ont pas de réelle structure et encore moins de vraie psychologie. Ils sont donc lisses, sans beaucoup de consistance. Les amateurs de thriller auront découvert bien avant la fin le dernier retournement, aussi ne le recommanderai-je pas la lecture de ce livre un peu trop « conventionnel » aux solutions faciles et donc un final quelque peu décevant. Ayant découvert ce livre sous sa forme de livre audio, je me dois de souligner la qualité de la lecture : claire, rythmée, avec une pointe de mise en scène, son écoute est très agréable et possible que ce soit dans sa voiture ou dans les transports... Rendons à César ce qui est à César : Guillaume Musso est un formidable conteur, à la plume légère et fluide. Le lecteur passera donc un bon moment à la lecture de La fille de Brooklyn. rapidement projeté dans l’histoire qui démarre dès les premières pages, le lecteur s’identifiera facilement aux mésaventures du héro, à sa course-poursuite internationale. L’auteur maîtrise l’art du page-turn à la perfection, le lecteur aura donc du mal à suspendre sa lecture. Si cela peut passer du côté histoire, c’est au niveau des personnages que cela cloche : à la limite du cliché, ils n’ont pas de réelle structure et encore moins de vraie psychologie. Ils sont donc lisses, sans beaucoup de consistance. Les amateurs de thriller auront découvert bien avant la fin le dernier retournement, aussi ne le recommanderai-je pas la lecture de ce livre un peu trop « conventionnel » aux solutions faciles et donc un final quelque peu décevant. Ayant découvert ce livre sous sa forme de livre audio, je me dois de souligner la qualité de la lecture : claire, rythmée, avec une pointe de mise en scène, son écoute est très agréable et possible que ce soit dans sa voiture ou dans les transports en commun. Au final, ce livre atteint son objectif : plaire au plus grand nombre, raconter une histoire à suspense difficile à lâcher, même si les amateurs de thrillers machiavéliques auront une impression de déjà vu.
          Lire la suite
          En lire moins
        • missmolko1 Posté le 30 Décembre 2017
          Deuxième coup de cœur pour un roman de Guillaume Musso. Après Un appartement à Paris, me voilà à nouveau conquise par La fille de Brooklyn. Écouter en livre audio, lu par Rémi Bichet, j'avais beaucoup de mal à arrêter l'écoute tant, j'étais prise par le récit et le suspense. Notre narrateur est un écrivain à succès : "Les livres ont une singularité qui confine à la magie : ils sont un passeport pour l'ailleurs, une grande évasion. Ils peuvent servir de viatique pour affronter les épreuves de la vie.", qui élève seul son jeune fils depuis le départ de sa femme. Depuis six mois, il file le parfait amour avec Anna mais au final, il connaît peu son passé et quand elle lui révèle un secret enfoui, il prend la fuite le temps de digérer l'information. "– Donc tu l’admets : tu as des secrets ! – Mais tout le monde a des secrets, Raphaël ! Et c’est très bien comme ça. Nos secrets nous définissent. Ils déterminent une partie de notre identité, de notre histoire, de notre mystère." Malheureusement Anna disparaît et il va tout mettre en œuvre pour la retrouver et surtout pour en savoir plus sur son passé. "Oui, je... Deuxième coup de cœur pour un roman de Guillaume Musso. Après Un appartement à Paris, me voilà à nouveau conquise par La fille de Brooklyn. Écouter en livre audio, lu par Rémi Bichet, j'avais beaucoup de mal à arrêter l'écoute tant, j'étais prise par le récit et le suspense. Notre narrateur est un écrivain à succès : "Les livres ont une singularité qui confine à la magie : ils sont un passeport pour l'ailleurs, une grande évasion. Ils peuvent servir de viatique pour affronter les épreuves de la vie.", qui élève seul son jeune fils depuis le départ de sa femme. Depuis six mois, il file le parfait amour avec Anna mais au final, il connaît peu son passé et quand elle lui révèle un secret enfoui, il prend la fuite le temps de digérer l'information. "– Donc tu l’admets : tu as des secrets ! – Mais tout le monde a des secrets, Raphaël ! Et c’est très bien comme ça. Nos secrets nous définissent. Ils déterminent une partie de notre identité, de notre histoire, de notre mystère." Malheureusement Anna disparaît et il va tout mettre en œuvre pour la retrouver et surtout pour en savoir plus sur son passé. "Oui, je t'aime, mais je ne sais plus qui j'aime. Pour aimer quelqu'un, il faut le connaître, et je ne te connais plus. A présent, j'ai l'impression d'être face à deux personnes." Comme je le disais plus haut, le suspense est présent du début à la fin. L'ambiance est noire et notre narrateur est très attachant. L'écriture de Musso est fluide et la lecture de Rémi Bichet est parfaite. L'édition Audiolib comprend également un entretien avec l'auteur qui nous parle de son roman et qui apporte certaines lumières sur le récit. Bref, je ne peux que vous le recommander pour 2018 si vous n'avez pas encore découvert ce titre.
          Lire la suite
          En lire moins
        • LeParfumdesMots Posté le 29 Décembre 2017
          Cette lecture fut très rapide… moins de 8 heures après avoir reçu le roman. Dès le départ, l’intrigue est posée. Une jeune femme montre à son compagnon une photographie épouventable. Il s’enfuit. 15 minutes se sont écoulées…. Trop tard, elle n’est plus là. Notre héros va donc se mettre à la recherche d’Anna dans le seul but de se faire pardonner. Et je dois admettre que ce roman est parfait pour les hommes, qui ne culpabilisent pas assez selon moi lorsque leur compagne/femme quitte le domicile conjugual pendant une courte période suite à une dispute. Mais y a-t-il vraiment beaucoup d’hommes qui lisent du Guillaume Musso ? Le style de Guigui (pour les intimes) est très simple, pas de longues phrases, pas d’intrigue trop complexe. C’est un texte « brut » et c’est ce que j’aime dans le style littéraire de Musso. La « traque » d’Anna est la partie la plus pasionnante du roman. J’ai vraiment oublié qu’il s’agissait d’une romance et j’étais incapable de lâcher le roman car chaque fin de chapitre me poussait à lire la suite. Pas énormément de suspense, mais l’histoire est très intense. Peu de détails, beaucoup de mouvement. Par contre, on ne peut douter qu’il s’agit d’une fiction.... Cette lecture fut très rapide… moins de 8 heures après avoir reçu le roman. Dès le départ, l’intrigue est posée. Une jeune femme montre à son compagnon une photographie épouventable. Il s’enfuit. 15 minutes se sont écoulées…. Trop tard, elle n’est plus là. Notre héros va donc se mettre à la recherche d’Anna dans le seul but de se faire pardonner. Et je dois admettre que ce roman est parfait pour les hommes, qui ne culpabilisent pas assez selon moi lorsque leur compagne/femme quitte le domicile conjugual pendant une courte période suite à une dispute. Mais y a-t-il vraiment beaucoup d’hommes qui lisent du Guillaume Musso ? Le style de Guigui (pour les intimes) est très simple, pas de longues phrases, pas d’intrigue trop complexe. C’est un texte « brut » et c’est ce que j’aime dans le style littéraire de Musso. La « traque » d’Anna est la partie la plus pasionnante du roman. J’ai vraiment oublié qu’il s’agissait d’une romance et j’étais incapable de lâcher le roman car chaque fin de chapitre me poussait à lire la suite. Pas énormément de suspense, mais l’histoire est très intense. Peu de détails, beaucoup de mouvement. Par contre, on ne peut douter qu’il s’agit d’une fiction. Impossible de transposer l’histoire à la réalité. QUE FERIEZ-VOUS SI L’AMOUR DE VOTRE VIE VOUS AVOUE AVOIR COMMIS LES PIRES CHOSES IMAGINABLES? COMMENT AURIEZ-VOUS RÉAGI ? Par contre, je pousse un gros coup de gueule auprès des éditions XO J’ai actuellement 8 romans de Musso dans ma bibliothèque, 4 présentations différentes, 3 formats différents, 3 différentes textures de papier. Et dans une bibliothèque, c’est môche, vraiment très môche. Et comme j’attache autant d’importance à l’objet-livre qu’à son contenu, « La fille de Brooklyn » ne fera pas partie de ma bibliothèque. Les points positifs - Une véritable intrigue, il ne s’agit pas uniquement d’une romance. Guillaume Musso sort (légèrement) de son schéma classique, ce qui facilite la lecture. - A l’exception de 15 pages au début ou à la fin, Musso permet au lecteur de s’identifier facilement aux sentimens de certains hommes, ce qui est très rarement le cas dans ces romans. Les points négatifs - Il s’agit d’une fiction, et à aucun moment je ne me suis dit : « Cela pourrait être vrai. » - L’objet-livre, très déplaisant à tenir en main - Manque de continuité des Editions XO pour offrir un format/mise en page identiques de roman en roman. Ma note pour cette lecture : 16/20
          Lire la suite
          En lire moins
        • Riverflowsinyou Posté le 21 Décembre 2017
          Agréable à lire mais sans plus... Un peu incohérent.

        Ils en parlent

        « Un suspense insoutenable ! Attention, une fois le roman ouvert, vous ne le lâcherez plus jusqu’à savoir qui est vraiment cette fille de Brooklyn. Nuits blanches en perspective…» Marc Fernandez, Metronews
        « Guillaume Musso confirme avec une diabolique efficacité le virage polar emprunté dans ses derniers romans. Une intrigue tirée au cordeau. Un tourbillon d’évènements tragiques jamais résolus ressurgis du passé.» Bernard Lehut, RTL
        « Un grand suspens à la Hitchcock. » Philippe Vallet, France Info
        « Un polar à la mécanique vertigineuse. Une fois de plus Musso déboussole et fascine. » Pierre Vavasseur, Le Parisien
        « L’ultime rebondissement, totalement inattendu et bouleversant, prendra les lecteurs de court et explique, en partie, pourquoi Guillaume Musso demeure l’auteur le plus prisé des Français. » Alain Jean-Robert, AFP
        « Le nouveau roman de Guillaume Musso est aussi son meilleur » LiRE
        « La psychologie, qui l’emporte cette fois sur le thriller, est ouvragée avec un soin particulier. » Didier Jacob, L’Obs
        « Ce thriller associe audacieusement un héros hitchcockien à un polar Scandinave. Maîtrisé et efficace. » Sandrine Mouchet, Gala
        « Un thriller haletant. » Amélie Cordonnier, Femme actuelle
        « Un thriller aussi addictif qu’une série télé » Emmanuelle de Boysson, Version Femina
        « Avec La Fille de Brooklyn, le romancier français Guillaume Musso signe un de ses romans les plus ambitieux. Il propose à ses lecteurs un cold case très intense, prenant et diabolique. » Marie-France Bornais, Journal de Québec
        « N’hésitez pas à lire La Fille de Brooklyn. C’est excellent. » Alain Maestracci, Nice Matin
        « Un polar haletant » Thierry Meissirel, EBRA
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.