Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266190039
Code sériel : 3548
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm
La laisse
Date de parution : 03/09/2009
Éditeurs :
Pocket

La laisse

Date de parution : 03/09/2009

Peut-on s'approprier l'objet de son amour, l'emprisonner, le tenir à sa merci ?

Vincent étouffe depuis des années auprès de sa femme Laurence, grande bourgeoise fortunée, intelligente sans esprit, belle...

Peut-on s'approprier l'objet de son amour, l'emprisonner, le tenir à sa merci ?

Vincent étouffe depuis des années auprès de sa femme Laurence, grande bourgeoise fortunée, intelligente sans esprit, belle sans charme, passionnée sans tendresse. Lui est musicien sans ambition mais non sans talent. Seule sa faiblesse lui permet de...

Peut-on s'approprier l'objet de son amour, l'emprisonner, le tenir à sa merci ?

Vincent étouffe depuis des années auprès de sa femme Laurence, grande bourgeoise fortunée, intelligente sans esprit, belle sans charme, passionnée sans tendresse. Lui est musicien sans ambition mais non sans talent. Seule sa faiblesse lui permet de supporter sa captivité. Mais un jour, sous ses doigts de pianiste, naît une mélodie qui le rend riche et célèbre dans le monde entier. Libre ? Pas pour longtemps, car la geôlière ne lâche pas sa proie…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266190039
Code sériel : 3548
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Le charmant petit monstre, comme la qualifiait Mauriac, n’a pas changé (…). En trente-cinq ans de littérature, son style n’a pas pris un adjectif ni un adverbe superflu. »

J.-F. Josselin – Le Nouvel Observateur

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Prux Posté le 28 Octobre 2020
    Selon la construction classique d'un roman de Françoise Sagan, nous sentons la tension s'accumuler à chaque page pour arriver au point de chute qui tient en quelques lignes et qui vient clôturer magistralement le récit. La pression et le contrôle maladif et égoïste sont mis en exergue et le lecteur peut apprécier au fil des pages les effets dévastateurs sur le couple. Lorsque l'amour passionnel est unilatéral, aucun stratagème ne pourra empêcher le prisonnier de rechercher un air plus sain. Si les entraves sont trop importantes et la bride tenue à ras le cou, la rébellion ne peut être évitée et sera fatale pour l'un ou l'autre.
  • majolo Posté le 8 Juillet 2020
    "La laisse", c'est le seul lien qui semble unir désormais Laurence et Vincent: celle que tient Laurence, faisant de son mari un petit chien docile et charmant. Mariés depuis 7 ans, tout les oppose: Laurence est une grande bourgeoise, riche, snob et capricieuse. Vincent est un musicien obscur, désargenté, rêveur et sans ambition Jusqu'au jour où il pond un air qui devient un tube et fait de lui un homme riche. La donne change et l'équilibre précaire de ce couple vivant dans l'hypocrisie ne résistera pas Françoise Sagan excelle dans ce style de vaudeville, mêlant avec brio cynisme, émotion, cruauté et humour noir. L'ambiance de l'époque et le décor sont un peu passés de mode, donnant à ce roman un air suranné, mais pour qui aime Sagan, comme moi, c'est un bon Sagan. Mais sûrement pas celui que je conseillerai pour faire découvrir cet auteure. "Bonjour tristesse" restant l'incontournable.
  • Swanney Posté le 4 Mai 2019
    L'ambiance feutrée et délicate de la grande bourgeoisie, oisive et sans esprit, est parfaitement rendue par l'écriture de Sagan. Dès les premières pages, un ennuie captivant s'offre au lecteur. Difficile ensuite de lacher le protagoniste, Vincent, qui découvre peu à peu le sens du mot "amour" dans la bouche de sa femme. Sagan traite avec finesse et humour de plusieurs thématiques : l'argent (et surtout le déséquilibre de au sein du couple), la dépendence, la lâcheté, le laisser aller, l'absence d'ambition. Vincent navigue entre des instants de lucidité extrême et des pulsions destructrices. Car sa lucidité ne s'éveille que lorsqu'il est blessé ou menacé. Ainsi, on sent poindre le drame sans savoir d'où il surgira. On sort tout bouleversé par "le charmant petit monstre" qu'est Sagan, ayant été emporté loin, très loin et jusqu'au bout, sans remous et sans heurts.
  • ZeroJanvier79 Posté le 1 Septembre 2018
    Un roman splendide de Françoise Sagan, sur ce couple formé d'une riche héritière possessif et d'un compositeur sans le sou que la société considère comme le mari gigolo de sa riche épouse.
  • Yuko Posté le 16 Juillet 2018
    Entre nonchalance de vivre et douceur des jours qui s’égrainent, Françoise Sagan renoue avec une écriture langoureuse et un style délicat. Mais l’apparence d’une écriture fluide et légère contraste rapidement avec le sujet plus hardi du roman : la dépendance affective et financière au sein d’un couple. Sagan s’attache ici à définir les ambiguïtés de la relation amoureuse, ses conséquences matérielles et ses limites affectives. Une oeuvre bien plus profonde qu’elle ne parait de prime abord, aux personnages forts et travaillés. Peut-on vivre sous la dépendance de l’autre ? Comment survivre à l’étouffement et conserver au sein du couple une part de sa nécessaire liberté ? Le souhaite-t-on toujours réellement ? Autant d’interrogations finement amenées par la romancière et qui conduit le lecteur face à l’inévitable remise en cause. Un roman intelligent et à l’analyse remarquable qui décortique les rapports de la jeune bourgeoisie parisienne avec beaucoup de recul et de finesse. Un très bon moment de lecture !
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Focus
    Pocket

    Françoise Sagan, quarante ans de littérature

    Paru le 19 octobre dernier chez Plon, l'inédit de Françoise Sagan Les Quatre coins du cœur a fait grand bruit. De cette tonitruante actualité, propice à déchaîner les passions, celle que François Mauriac qualifiait de "charmant petit monstre" était coutumière, tout au long d'une carrière littéraire constitutive d'un précieux fonds "Sagan" chez Pocket.

    Lire l'article