Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707138309
Code sériel : 233
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 110 x 180 mm

La sociologie de Norbert Elias

Collection : Repères
Date de parution : 24/10/2002

« Par l'originalité et la multiplicité de ses sujets et par la pluralité des disciplines dont elle relève, l'œuvre de Norbert Elias (Breslau 1897- Amsterdam 1990) est aussi imposante que difficile à embrasser. C'est ce que réussit ici Nathalie Heinich en suivant Elias dans son activité favorite de saute-frontière, de la sociologie à l'histoire, de la psychologie, voire de la psychanalyse, à l'anthropologie, à la science politique… »

LIBÉRATION

Né en Allemagne dans une famille juive en 1897, mort aux Pays-Bas en 1990, Norbert Elias se forme à la sociologie après des études de médecine et de philosophie, puis il enseigne en Angleterre où, fuyant l'Allemagne nazie, il s'est réfugié avant la Seconde Guerre mondiale, après une vaine tentative...

Né en Allemagne dans une famille juive en 1897, mort aux Pays-Bas en 1990, Norbert Elias se forme à la sociologie après des études de médecine et de philosophie, puis il enseigne en Angleterre où, fuyant l'Allemagne nazie, il s'est réfugié avant la Seconde Guerre mondiale, après une vaine tentative d'installation en France. La réception de l'œuvre d'Elias fut brouillée par ces avatars de l'histoire : ce n'est qu'à partir de la fin des années soixante que ses ouvrages commencent à être traduits en français. Ils portent sur l'histoire de l'autocontrôle de la violence et l'intériorisation des émotions (dans des domaines aussi divers que les manières de table, le sport, la musique, les rapports entre les sexes ou la mort) ainsi que sur les conséquences d'une redéfinition des relations d'interdépendance (dans le rapport au temps, au groupe de référence ou à la situation) qui ouvre à une véritable « révolution copernicienne » en sociologie. Ce livre rend compte de l'originalité d'une pensée qui a su inventer de nouveaux objets, mais aussi des façons nouvelles d'aborder la recherche sociologique.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707138309
Code sériel : 233
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 110 x 180 mm

Ils en parlent

« Au moment où Norbert Elias est redécouvert par la sociologie française, presque intégralement traduit, et figure pour certains parmi les grands maîtres de la discipline, voici un petit livre qui vient à point. Il réussit le tour de force de résumer l’essentiel de l’œuvre d’Elias en quelque 130 pages. La présentation est claire, relativement exhaustive et se termine par une conclusion étoffée. L’analyse est utilement complétée par 27 encadrés qui sont autant d’extraits de textes, courts pour la plupart, généralement bienvenus. »

REVUE FRANÇAISE DE SOCIOLOGIE

« Un remarquable petit livre de synthèse. »

LE MONDE

« Par l’originalité et la multiplicité de ses sujets et par la pluralité des disciplines dont elle relève, l’œuvre de Norbert Elias (Breslau 1897- Amsterdam 1990) est aussi imposante que difficile à embrasser. C’est ce que réussit ici Nathalie Heinich en suivant Elias dans son activité favorite de saute-frontière, de la sociologie à l’histoire, de la psychologie, voire de la psychanalyse, à l’anthropologie, à la science politique… »

LIBÉRATION

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Chasto Posté le 12 Août 2020
    Excellent ouvrage de vulgarisation sur un domaine aussi vaste que complexe qu'est la sociologie, plus spécifiquement cette approche de Norbert Elias. De notions aussi précises soient elles que processus plus généralistes, l'auteur réussit le tour de force de clarifier et ouvrir au plus grand nombre ce domaine encore trop réservé à certains spécialistes. Très bon ouvrage à faire connaître tant aux "initiés" qu'à ceux voulant faire connaissance avec la sociologie.
  • mrbookshelter Posté le 4 Avril 2019
    Un excellent repère, qui synthétise de façon très claire l'ensemble de la sociologie de Norbert Elias, et ce n'est pourtant pas une mince affaire! Un repère à lire et à relire qui met en valeur ce sociologue parfois méconnu aux idées géniales. L'auteur explique aussi bien des généralités dans la sociologie d'Elias, comme le processus de pacification des moeurs, que des notions précises ou des aspects moins étudiés d'Elias, à travers des encadrés spécifiques (comment expliquer sociologiquement le génie de Mozart, la solitude des mourants...) Un repère aussi intéressant, clair, que facile à lire, ce qui n'est pas toujours le cas pour les ouvrages de sociologie. A mettre dans toutes les mains, de sociologues comme de non sociologues!
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION MENSUELLE DE LA COLLECTION REPÈRES
Pour connaître toutes les nouveautés et les nouvelles éditions de la collection !