Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266289795
Code sériel : 17405
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

L'Aile des vierges

Date de parution : 07/03/2019
« L’aile des vierges », c’est ainsi que l’on surnomme les chambres réservées aux domestiques à Sheperd House, illustre manoir du Kent où est engagée Maggie Fuller au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Petite-fille de suffragette, fille d’une sage-femme féministe, Maggie aurait pu prétendre à mieux que cette place... « L’aile des vierges », c’est ainsi que l’on surnomme les chambres réservées aux domestiques à Sheperd House, illustre manoir du Kent où est engagée Maggie Fuller au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Petite-fille de suffragette, fille d’une sage-femme féministe, Maggie aurait pu prétendre à mieux que cette place de femme de chambre. Mais, en ces temps difficiles, la jeune femme cultivée et émancipée n’a d’autre choix que d’intégrer la petite armée d’intendants semblant vivre au siècle précédent. Elle aspire pourtant à un autre destin. Et elle n’est pas la seule au sein de Sheperd House… Contre toute attente, ce pourrait être le début de son long chemin vers l’amour et la liberté.

« La vie est faite de rebondissements, de chances à saisir et Maggie n’en laissera passer aucune, entraînant le lecteur dans une belle histoire d’amour et de combat social. » Le Télégramme

« J’ai passé des moments fabuleux. Le nouveau roman de Laurence Peyrin est une petite pépite. » Juliette Jeanroy – librairie Cultura, Reims
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266289795
Code sériel : 17405
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Ce roman vous propose un remarquable portrait de femme libre. » Télé Z
« La vie est faite de rebondissements, de chances à saisir et Maggie n’en laissera passer aucune, entraînant le lecteur dans une belle histoire d’amour et de combat social. » Le Télégramme
« Des superbes portraits féminins, au cœur du récit ! » Camille Paulian et Kinga Wyrzykowska - Vraiment
« Ce dernier roman est une vraie pépite. » Jean-Claude Peteytas - Courrier
« Un livre ambitieux qui s’inspire de faits réels, très bien écrit et palpitant. » Yves Grannonio - La République
« Une héroïne élevée à bonne école, cultivée et audacieuse, mais que le sort frappe. » La Vie
« Une petite pépite d’une ancienne lauréate du prix Maison de la presse. » Tribune du Réseau presse
« Entre raison et sentiments, la vie de Maggie est un véritable tumulte. » Aurélie Janssens, librairie Page et Plume, Limoges
« J’ai passé des moments fabuleux en compagnie de ces personnages. Le nouveau roman de Laurence Peyrin est une petite pépite. » Juliette Jeanroy, librairie Cultura, Reims
« Maggie, héroïne battante d’une histoire romantique comme on les aime ! » Béatrice Leroux, librairie Gibert Jeune, Paris

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Krazie Posté le 10 Novembre 2020
    J'ai dévoré ce livre ! Mais j'en suis très déçue. C'est ambigu, ce sentiment. J'ai l'impression d'avoir lu deux livres bien distincts et de ne pas avoir lu celui que je voulais vraiment lire. [masquer]Premier livre, Maggie est domestique dans un manoir du Kent, intrigue typiquement british, avec un peu de lutte des classe, de féminisme et surtout le lieu d'une histoire d'amour intense qui semble pouvoir surmonter tous les obstacles. Ok c'est le coup de foudre, en 15 jours c'est plié, Sir John va tout quitter pour elle, simple domestique, un peu facile mais soit, on a envie d'y croire. Second livre, on est à New York, Maggie gravit les échelons à vitesse grand V, assistante sociale à New York, elle finit par épouser le futur maire de la ville. Rien ne lui résiste décidément. Troisième livre celui qu'il m'aurait plu de lire, celui qui raconterait la vie de Maggie et John au Kenya. Il y aurait eu matière je suis sûre mais cela est résumé en 2 pages seulement. La première partie est celle qui m'a le plus plu en tout cas, au début. La fin de cette période étant très frustrante et à mon sens incompréhensible. La raison pour laquelle Maggie... J'ai dévoré ce livre ! Mais j'en suis très déçue. C'est ambigu, ce sentiment. J'ai l'impression d'avoir lu deux livres bien distincts et de ne pas avoir lu celui que je voulais vraiment lire. [masquer]Premier livre, Maggie est domestique dans un manoir du Kent, intrigue typiquement british, avec un peu de lutte des classe, de féminisme et surtout le lieu d'une histoire d'amour intense qui semble pouvoir surmonter tous les obstacles. Ok c'est le coup de foudre, en 15 jours c'est plié, Sir John va tout quitter pour elle, simple domestique, un peu facile mais soit, on a envie d'y croire. Second livre, on est à New York, Maggie gravit les échelons à vitesse grand V, assistante sociale à New York, elle finit par épouser le futur maire de la ville. Rien ne lui résiste décidément. Troisième livre celui qu'il m'aurait plu de lire, celui qui raconterait la vie de Maggie et John au Kenya. Il y aurait eu matière je suis sûre mais cela est résumé en 2 pages seulement. La première partie est celle qui m'a le plus plu en tout cas, au début. La fin de cette période étant très frustrante et à mon sens incompréhensible. La raison pour laquelle Maggie part est peu crédible, évidemment qu'il sait qu'elle ne peut plus avoir d'enfant. Et je pense que la suite aurait été plus intéressante si les 2 protagonistes avaient vécu leur amour en terre africaine. La partie à New York trop tranchée par rapport à la première, m'a semblé peu crédible et m'a ennuyé. [/masquer] Bref une héroïne qu'on a envie de secouer, claquemurée dans ses états d'âmes, elle est consciente d'avoir trouvé l'âme soeur, mais elle préfère passer son temps à lui tourner le dos sans raison valable. Que de frustration!
    Lire la suite
    En lire moins
  • dokidox Posté le 8 Octobre 2020
    Du féminisme, des choix, de l amour, de l'amitié, du prendre soin, de l'influence familiale, du travail, de la liberté, de la dépendance, de la condition des femmes... Que de sujet traité et très bien écrit. J'ai adoré ce livre.
  • Taekwondodo Posté le 25 Juillet 2020
    L'aile des vierges, une histoire d'amour passionnelle dans une ambiance à la Downtown Abbey et sur un paysage de la côte Anglaise, je ne pouvais que apprécier ! Le récit est bien mené, on ne s'ennuie pas avec les différents personnages plus ou moins atypiques et les valeurs assumées du féminisme, j'ai vraiment aimé ce roman qui nous fait voyager autant chronologiquement que géographiquement.
  • LaRemoiseBouquine Posté le 22 Juillet 2020
    Féminisme L'angleterre, 1946, Maggie Fuller, élevée par une mère féministe, rêve de partir en Amérique et devenir médecin. Malheureusement elle se retrouve veuve bien trop jeune et doit se résoudre à aller travailler pour une riche famille et s'installe alors dans une chambre de bonne dans la majestueuse demeure des Lyon-Thorpe. Que c'était beau... Que c'était fort... Que c'était vibrant... La plume de l'auteur est si immersive que l'on s'attache aux personnages, une part de nous est attirée dans ce livre... Les valeurs de Maggie pour l'époque sont brutales, inédites, insolites... Les autres la trouve étrange, la critique... Je peux vous dire qu'en tant que femme de notre époque certains passages m'ont fait grincé des dents, voire sauter au plafond... Comment ne pas avoir de coup de coeur pour le personnage de Maggie, une femme insaisissable, indomptable, forte, indépendante... J'ai aimé ce voyage en plein après-guerre, en apprendre plus sur cette époque tant sur la place de la femme, que l'égalité homme/femme, la liberté sexuelle, le racisme, les droits du travail... une immersion totalement réussie. J'ai tellement aimé cette lecture que j'ai foncé acheter trois autres romans de l'auteur ! Foncez c'est si beau !
  • charloulit Posté le 10 Juin 2020
    J’ai passé un bon moment avec ce roman où se mêlent féminisme, héritage familial, amour et ambition. Toutefois j’ai préféré la première partie située en Angleterre dans une ambiance à la downton abbey que la partie en Amérique où on retrouve une Maggie plus cynique et désillusionnée. Une lecture à recommander !
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.