Lisez! icon: Search engine
L'Aile des vierges
Date de parution : 07/03/2019
Éditeurs :
Pocket

L'Aile des vierges

Date de parution : 07/03/2019
« L’aile des vierges », c’est ainsi que l’on surnomme les chambres réservées aux domestiques à Sheperd House, illustre manoir du Kent où est engagée Maggie Fuller au lendemain de... « L’aile des vierges », c’est ainsi que l’on surnomme les chambres réservées aux domestiques à Sheperd House, illustre manoir du Kent où est engagée Maggie Fuller au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Petite-fille de suffragette, fille d’une sage-femme féministe, Maggie aurait pu prétendre à mieux que cette place... « L’aile des vierges », c’est ainsi que l’on surnomme les chambres réservées aux domestiques à Sheperd House, illustre manoir du Kent où est engagée Maggie Fuller au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Petite-fille de suffragette, fille d’une sage-femme féministe, Maggie aurait pu prétendre à mieux que cette place de femme de chambre. Mais, en ces temps difficiles, la jeune femme cultivée et émancipée n’a d’autre choix que d’intégrer la petite armée d’intendants semblant vivre au siècle précédent. Elle aspire pourtant à un autre destin. Et elle n’est pas la seule au sein de Sheperd House… Contre toute attente, ce pourrait être le début de son long chemin vers l’amour et la liberté.

« La vie est faite de rebondissements, de chances à saisir et Maggie n’en laissera passer aucune, entraînant le lecteur dans une belle histoire d’amour et de combat social. » Le Télégramme

« J’ai passé des moments fabuleux. Le nouveau roman de Laurence Peyrin est une petite pépite. » Juliette Jeanroy – librairie Cultura, Reims
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266289795
Code sériel : 17405
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266289795
Code sériel : 17405
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Ce roman vous propose un remarquable portrait de femme libre. » Télé Z
« La vie est faite de rebondissements, de chances à saisir et Maggie n’en laissera passer aucune, entraînant le lecteur dans une belle histoire d’amour et de combat social. » Le Télégramme
« Des superbes portraits féminins, au cœur du récit ! » Camille Paulian et Kinga Wyrzykowska - Vraiment
« Ce dernier roman est une vraie pépite. » Jean-Claude Peteytas - Courrier
« Un livre ambitieux qui s’inspire de faits réels, très bien écrit et palpitant. » Yves Grannonio - La République
« Une héroïne élevée à bonne école, cultivée et audacieuse, mais que le sort frappe. » La Vie
« Une petite pépite d’une ancienne lauréate du prix Maison de la presse. » Tribune du Réseau presse
« Entre raison et sentiments, la vie de Maggie est un véritable tumulte. » Aurélie Janssens, librairie Page et Plume, Limoges
« J’ai passé des moments fabuleux en compagnie de ces personnages. Le nouveau roman de Laurence Peyrin est une petite pépite. » Juliette Jeanroy, librairie Cultura, Reims
« Maggie, héroïne battante d’une histoire romantique comme on les aime ! » Béatrice Leroux, librairie Gibert Jeune, Paris

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sashatouillaux 27/11/2022
    [AH SI J'ÉTAIS UN HOMME] . 💭 1946, après guerre, Angleterre. Maggie Fuller est petite-fille de suffragette, et fille de féministe. Elle-même ayant la révolution dans le sang, elle se retrouve pourtant à travailler comme domestique pour la riche famille Lyon-Thorpe. Celle qui rêvait de médecine est devenue bonne. Mais ce qu'elle prend pour un échec, est peut-être le début d'un grand changement.. . On se retrouve aujourd'hui pour mon avis sur “L'Aile des Vierges„ de Laurence Peyrin ! Encore un bouquin qui prenait la poussière dans ma liste depuis beaucoup trop longtemps. Ma maman l'avait lu, et il me tentait pas mal, alors qu'elle ne l'avait pourtant pas plus apprécié que ça. . À la base, je ne suis pas très friande des histoires de féminisme, ça m'ennuie plus qu'autre chose (non pas que je ne sois pas féministe, mais les histoires qui abordent le sujet ne m'intéressent pas vraiment). Pourtant ici, j'ai adoré le livre ! Je me suis vraiment attachée à la personnage principale, et j'ai aimé son sens de la répartie. J'ai préféré la première partie à la seconde, où j'ai parfois trouvé qu'elle se reposait un peu sur ses lauriers, et qu'elle oubliait son combat en ne pensant qu'à son amour. . Toutefois,... [AH SI J'ÉTAIS UN HOMME] . 💭 1946, après guerre, Angleterre. Maggie Fuller est petite-fille de suffragette, et fille de féministe. Elle-même ayant la révolution dans le sang, elle se retrouve pourtant à travailler comme domestique pour la riche famille Lyon-Thorpe. Celle qui rêvait de médecine est devenue bonne. Mais ce qu'elle prend pour un échec, est peut-être le début d'un grand changement.. . On se retrouve aujourd'hui pour mon avis sur “L'Aile des Vierges„ de Laurence Peyrin ! Encore un bouquin qui prenait la poussière dans ma liste depuis beaucoup trop longtemps. Ma maman l'avait lu, et il me tentait pas mal, alors qu'elle ne l'avait pourtant pas plus apprécié que ça. . À la base, je ne suis pas très friande des histoires de féminisme, ça m'ennuie plus qu'autre chose (non pas que je ne sois pas féministe, mais les histoires qui abordent le sujet ne m'intéressent pas vraiment). Pourtant ici, j'ai adoré le livre ! Je me suis vraiment attachée à la personnage principale, et j'ai aimé son sens de la répartie. J'ai préféré la première partie à la seconde, où j'ai parfois trouvé qu'elle se reposait un peu sur ses lauriers, et qu'elle oubliait son combat en ne pensant qu'à son amour. . Toutefois, j'ai vraiment été imprégnée par la plume, et certains événements du livre m'ont beaucoup touchée. Sincèrement, c'est presqu'un coup de cœur ! . Je vous conseille vraiment cet ouvrage, si un murmure de révolution sommeille en vous !
    Lire la suite
    En lire moins
  • valentyne7 08/11/2022
    Ce roman m'a vraiment séduite: tant par "le décor" très British" au début, que par l'intrigue et le caractère des personnages..... J'ai aimé le combat "de militante féministe", assez d'avant garde, qu'a été celui de Maggie, avec son tempérament de femme forte, à l'humour et au langage un peu débridé. Ce roman est moderne dans la lutte personnelle que mène cette femme volontaire et tenace....ce roman est sensible, avec des notes de sensualité....d'amitié aussi....d'amour passionnel. L'écriture est agréable.....Un bon moment de lecture ( soyons tolérants pour les écarts d'invraisemblable!).....après tout c'est un roman.
  • Alicata 16/09/2022
    Quand on y pense, cette histoire d'âme soeur, c'est tragique. Cela veut dire qu'il n'y a qu'une seule personne sur Terre faite pour toi. Et comme il y a peu de chances qu'elle soit dans le même pays...dans la même ville, et que tu la rencontres...Et bien, cela signifie que tout le monde est avec la mauvaise personne.
  • Lucie14 26/08/2022
    Je ne sais pas trop quoi écrire sur ce livre à part que je l'ai adoré. Je ne connaissais pas l'auteur, je suis tombée sur ce livre par hasard et lorsque je l'ai ouvert, je ne l'ai plus lâché. L'histoire est superbe, les personnages incroyablement travaillés. Je suis sortie de cette lecture avec l'envie folle de le relire tout de suite car je n'étais pas prête à dire au revoir aux personnages.
  • marie504 24/08/2022
    Sentiment mitigé après cette lecture. Ce n'est pas que la lecture a été désagréable. Mais j'ai l'impression que la vie de Maggie était trop "romancée". On ne peut pas dire qu'elle n'a pas eu son quota de difficultés. Après être tombée follement amoureuse de Will et avoir eu avec lui des projets de départ en Amérique, elle a dû s'occuper pendant plusieurs années d'un mari, gravement handicapé après une chute, et devenu violent. Après sa mort, elle sera recommandé par le docteur Heady, et sera embauchée à Sheperd House comme femme de chambre. Ayant eu une grand-mère et une mère féministes avant l'heure, elle aura l'impression de signer son arrêt de mort devant la porte d'entrée du manoir. Bien sûr, Maggie saura revendiquer pour ses collègues et elle-même à chaque fois que les conditions lui paraîtront inacceptables. Mais, intransigeante sur sa liberté, elle ne saura pas résister aux avances du maitre de maison. Elle tombera enceinte et malgré leur belle histoire d'amour, elle préférera prendre la décision, seule, d'avorter. Avortement qui la conduira à une septicémie à laquelle elle n'échappera que de justesse, mais ayant perdu à tout jamais l'espoir d'être mère. C'est pour cette raison qu'elle fuira Sir John et partira sans... Sentiment mitigé après cette lecture. Ce n'est pas que la lecture a été désagréable. Mais j'ai l'impression que la vie de Maggie était trop "romancée". On ne peut pas dire qu'elle n'a pas eu son quota de difficultés. Après être tombée follement amoureuse de Will et avoir eu avec lui des projets de départ en Amérique, elle a dû s'occuper pendant plusieurs années d'un mari, gravement handicapé après une chute, et devenu violent. Après sa mort, elle sera recommandé par le docteur Heady, et sera embauchée à Sheperd House comme femme de chambre. Ayant eu une grand-mère et une mère féministes avant l'heure, elle aura l'impression de signer son arrêt de mort devant la porte d'entrée du manoir. Bien sûr, Maggie saura revendiquer pour ses collègues et elle-même à chaque fois que les conditions lui paraîtront inacceptables. Mais, intransigeante sur sa liberté, elle ne saura pas résister aux avances du maitre de maison. Elle tombera enceinte et malgré leur belle histoire d'amour, elle préférera prendre la décision, seule, d'avorter. Avortement qui la conduira à une septicémie à laquelle elle n'échappera que de justesse, mais ayant perdu à tout jamais l'espoir d'être mère. C'est pour cette raison qu'elle fuira Sir John et partira sans un au-revoir en Amérique. La deuxième partie du livre se passe donc aux USA. Maggie y rencontrera David Alexander, et fera équipe avec lui, pour lui permettre d'atteindre ses ambitions politiques. Et après avoir épousé David, Sir John réapparaîtra par le plus grand des hasards... Je ne crois pas trop au hasard et cette partie, accès principalement sur la carrière arriviste de David, personnage assez antipathique, m'a quelque peu ennuyée.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.