Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264072672
Code sériel : 5354
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm

Le camp des autres

Collection : Domaine Français
Date de parution : 06/09/2018
Gaspard fuit dans la forêt avec son chien. Il a peur, il a froid, il a faim, il court, trébuche, se cache, il est blessé. Un homme le recueille. L’enfant s’en méfie : ce Jean-le-blanc, est-ce un sorcier, un contrebandier ? En 1907, Georges Clemenceau crée les Brigades du Tigre... Gaspard fuit dans la forêt avec son chien. Il a peur, il a froid, il a faim, il court, trébuche, se cache, il est blessé. Un homme le recueille. L’enfant s’en méfie : ce Jean-le-blanc, est-ce un sorcier, un contrebandier ? En 1907, Georges Clemenceau crée les Brigades du Tigre pour en finir avec « ces hordes de pillards, de voleurs et même d’assassins, qui sont la terreur de nos campagnes ». Au mois de juin, la toute nouvelle police arrête une soixantaine de voleurs, bohémiens et déserteurs réunis sous la bannière d’un certain Capello qui terrorisait la population en se faisant appeler la Caravane à Pépère. C’est avec eux, que Gaspard, l’enfant insoumis, partira un matin sur les routes.

« Et si la quintessence de cet ouvrage tenait non dans sa narration, magique, mais dans sa force métaphorique? […] Une pépite. »
Psychologies Magazine
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264072672
Code sériel : 5354
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Libellule41 Posté le 10 Juillet 2021
    L'écriture charnue, violente, empreinte d'une âpre poésie, de Thomas Viniau décrit dans ce livre le monde de la forêt du début du XXème siècle, avec ses dangers, ses bienfaits et ses méfaits. Et, dans cet environnement, Il est également question d'hommes libres, tel que Jean-le-Blanc qui vit seul au milieu de la forêt et de ses "herbes à potion", un personnage attachant que le jeune Gaspard en fuite va rencontrer par hasard, et vers qui il reviendra après avoir suivi quelque temps une bande d'exclus nommée "la caravane à pépère" et dirigée par un certain Capello, une troupe qui va être rattrapée par les Brigades du Tigre créées par Clémenceau en 1907 . Une chance sans doute pour le jeune héros. Un récit original ponctué de chapitres très courts qui cadencent le chemin de ceux qui vivent sur la route, et qui retracent aussi celui d'un jeune garçon qui va peu à peu grandir et devenir adulte.
  • Rhodopsine Posté le 28 Avril 2021
    Défi ABC 2020-2021 Un enchantement! Un enfant, un chien, une forêt: blessés, épuisés, glacés. Un homme solitaire, un peu sorcier, un peu chasseur, un taiseux. Des vagabonds, une bande, des hommes des femmes, voleurs de poules et de bourses. Et surtout la forêt, les arbres, l'humus, la lumière, l'eau, le ciel, le froid, le feu, le bois, la mousse. Mi roman, mi poésie: superbe et envoûtant, sensuel et rêveur. Une initiation, une fraternité, dépouillée de mièvrerie, une violence sans complaisance: à lire et à relire.
  • zabeth55 Posté le 7 Avril 2021
    Le jeune Gaspard tue son père alcoolique et maltraitant et s'enfuit dans la forêt avec son chien blessé. Il erre, peine à porter son chien, cherche des abris, a du mal à trouver de quoi se nourrir. C'est magnifiquement écrit. On est dans cette forêt. On voit et ressent tout. Tout bruisse. Tout grouille. C'est un long poème en prose. Une ode à la nature. Heureusement, Jean-le-blanc, un braconnier guérisseur moitié sorcier le trouve inanimé et le recueille. Puis il est fasciné par un groupe de gitans qu'il suit. C'est alors un autre registre, un hommage aux laissés-pour-compte, aux différents., aux marginaux. Une histoire qui se passe il y a une centaine d'années, qui a vu la naissance des Brigades du tigre. Mais la nature n'a pas changé, l'oppression des « étrangers » non plus. Une ode à la liberté. Que d'émotions en lisant ce livre. Que de sensations. Un livre d'atmosphère. Je ne connaissais pas du tout Thomas Vinau. Mais quelle lacune ! Il devient rare de découvrir d'aussi belles plumes et de s'en émerveiller. Merci pour la beauté de ce texte. Merci à Myriam de me l'avoir fait connaître.
  • Lunaticmag Posté le 14 Mars 2021
    Une très belle écriture de la nature et de l'homme. Une galerie de personnages larges, originale, et un vocabulaire riche qui nous emporte ailleurs. Que dire de cette phrase : "la terre croustille" , sinon qu'elle m'a bercé pendant quelques jours. J'avais l'impression de plonger dans la forêt lorsque je plongeais dans les pages de ce livre court et dense. Une aventure humaine simple mais qui aborde beaucoup de sujet. La poésie y rencontre souvent la dualité de l'humain, à la fois doux et cruel. Je recommande cette lecture, bien que certaines phrases doivent être lues lentement, voir relues, pour en comprendre tout le sens.
  • MurmuresNumeriques Posté le 19 Décembre 2020
    Depuis que j’ai lu ce livre, je le prête autour de moi et tout le monde est conquis. J’en suis bien heureuse haha ! J’ai ADORÉ ce roman. On suit un petit garçon qui fuit à travers bois au tout début du XXème siècle. Seul avec son chien, dans une misère noire et avec sa peur. Il rencontre les proscrits de la société, ceux qui vivent dans les bois aussi, pour diverses raisons. Chaque personnage est haut en couleur, étrange et complexe. Tout s’orchestre sous le regard enfantin et innocent de notre héros qui recouvre un monde de magie et d’anarchie. L’écriture qui le porte est ciselée, à la fois délicate et puissante. J’ai été profondément touchée, remuée par ce petit être en route, en quête de liberté, d’une nouvelle vie. Du haut de sa fragilité, son regard est plus tendre et sublime (au sens romantique du terme) sur ce monde à l’agonie. On traverse quelques faits divers de l’époque (histoire et faits précisés en fin de volume). De plus ça se passe en Aquitaine, l’enfant part de Poitiers au tout début de son aventure. Ce morceau de terre est décrit avec toute la force des forêts locales, leurs ombres, leurs chemins et leurs braconnages. Chaque recoin de... Depuis que j’ai lu ce livre, je le prête autour de moi et tout le monde est conquis. J’en suis bien heureuse haha ! J’ai ADORÉ ce roman. On suit un petit garçon qui fuit à travers bois au tout début du XXème siècle. Seul avec son chien, dans une misère noire et avec sa peur. Il rencontre les proscrits de la société, ceux qui vivent dans les bois aussi, pour diverses raisons. Chaque personnage est haut en couleur, étrange et complexe. Tout s’orchestre sous le regard enfantin et innocent de notre héros qui recouvre un monde de magie et d’anarchie. L’écriture qui le porte est ciselée, à la fois délicate et puissante. J’ai été profondément touchée, remuée par ce petit être en route, en quête de liberté, d’une nouvelle vie. Du haut de sa fragilité, son regard est plus tendre et sublime (au sens romantique du terme) sur ce monde à l’agonie. On traverse quelques faits divers de l’époque (histoire et faits précisés en fin de volume). De plus ça se passe en Aquitaine, l’enfant part de Poitiers au tout début de son aventure. Ce morceau de terre est décrit avec toute la force des forêts locales, leurs ombres, leurs chemins et leurs braconnages. Chaque recoin de ce monde est vivant, habité, autant par des gens que par des lapins, biches… cette vie débordante s’oppose si bien aux évènements, pour soutenir l’élan de vie du personnage principal.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…