Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266252430
Code sériel : 16069
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Le Chant d'Achille

Christine AUCHE (Traducteur)
Date de parution : 02/04/2015
Ce ne sont encore que des enfants : Patrocle est aussi chétif et maladroit qu'Achille est solaire, puissant, promis à la gloire des immortels. Mais, grandissant côte à côte, un lien se tisse entre ces deux êtres si dissemblables.
Quand, à l'appel du roi Agamemnon, les jeunes princes se joignent au...
Ce ne sont encore que des enfants : Patrocle est aussi chétif et maladroit qu'Achille est solaire, puissant, promis à la gloire des immortels. Mais, grandissant côte à côte, un lien se tisse entre ces deux êtres si dissemblables.
Quand, à l'appel du roi Agamemnon, les jeunes princes se joignent au siège de Troie, la sagesse de l'un et la colère de l'autre pourraient bien faire dévier le cours de la guerre... Au risque de faire mentir l'Olympe et ses oracles.

« Impossible de lâcher ce livre. Toute la sauvagerie et le frisson de l'Antiquité. » Donna TARTT

« Éprise de ses personnages, l'auteure ramène à la vie les statues antiques. Et l'on sort de son livre avec une grande envie de se replonger dans Homère. » Le Monde

Cet ouvrage a reçu le Orange Prize for fiction
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266252430
Code sériel : 16069
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Ce roman aussi audacieux qu’ambitieux est, d’abord, un très beau chant d’amour porté par l’humble voix de Patrocle. Éprise de ses personnages et des textes où elle a puisé l’inspiration, l’auteure ramène à la vie les statues antiques. Et l’on sort de son livre avec une grande envie de se replonger dans Homère. » Le Monde
« Un roman d'apprentissage subtil et plein de fureur. » Alexandre Fillon, Lire
« Chez Madeline Miller règne une grâce singulière et ténue, entre frénésie politique et intimité de l'amour. » Télérama
« C'est un livre remarquablement bien écrit, bien traduit, qui donne à voir la Grèce antique, ses paysages, ses mythes, les mœurs de ses habitants. » Transfuge
« Impossible de lâcher ce livre. Toute la sauvagerie et le frisson de l'Antiquité. » Donna Tartt

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Aurelalala Posté le 3 Mars 2020
    Ce livre est génial. Bien sûr, il est possible que ceux qui ont lu, encore et encore, les histoires de la guerre de Troie, entre autres, puissent éprouver de la lassitude à la lecture de ce roman. Heureusement, ce n’est pas mon cas donc j’ai pu savourer avec délice la vie de Patrocle aux côtés d’Achille. Le chant d’Achille est riche en informations et reprend habilement cette partie de l’histoire, légende ou non. Loin de me sentir dépassée par les personnages et les nombreux événements, j’ai dévoré les pages, m’attachant à Patrocle et souffrant avec lui face à ce têtu d’Achille. Fierté, reconnaissance, exil, amitié, amour, famille, loyauté, trahison, souffrance, prophétie,… Autant de mots qui prennent sens durant cette lecture. Si vous aimez la mythologie grecque, ses dieux, ses légendes et l’Antiquité vous ne pouvez pas passer à côté du Chant d’Achille. La relation entre Patrocle et Achille est très présente mais elle ne nous épargne pas des ravages de la guerre et de la cruauté des hommes, de leurs choix égoïstes conduisant des individus à la mort pour le simple plaisir d’être acclamé. Même en ayant quelques connaissances sur l’issue, je me suis laissée emporter par Patrocle, trouvant la fin extrêmement touchante. Beaucoup d’émotions... Ce livre est génial. Bien sûr, il est possible que ceux qui ont lu, encore et encore, les histoires de la guerre de Troie, entre autres, puissent éprouver de la lassitude à la lecture de ce roman. Heureusement, ce n’est pas mon cas donc j’ai pu savourer avec délice la vie de Patrocle aux côtés d’Achille. Le chant d’Achille est riche en informations et reprend habilement cette partie de l’histoire, légende ou non. Loin de me sentir dépassée par les personnages et les nombreux événements, j’ai dévoré les pages, m’attachant à Patrocle et souffrant avec lui face à ce têtu d’Achille. Fierté, reconnaissance, exil, amitié, amour, famille, loyauté, trahison, souffrance, prophétie,… Autant de mots qui prennent sens durant cette lecture. Si vous aimez la mythologie grecque, ses dieux, ses légendes et l’Antiquité vous ne pouvez pas passer à côté du Chant d’Achille. La relation entre Patrocle et Achille est très présente mais elle ne nous épargne pas des ravages de la guerre et de la cruauté des hommes, de leurs choix égoïstes conduisant des individus à la mort pour le simple plaisir d’être acclamé. Même en ayant quelques connaissances sur l’issue, je me suis laissée emporter par Patrocle, trouvant la fin extrêmement touchante. Beaucoup d’émotions se sont entrechoquées durant ma découverte de ce livre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Cannetille Posté le 25 Février 2020
    Achille et Patrocle ont grandi ensemble. L'un, athlétique, doté d'un physique avantageux et très sûr de lui, est prince et demi-dieu par sa mère. L'autre, gringalet et réservé, est en exil et sans avenir. L'amitié, et bien plus encore, vont les lier de manière indéfectible jusqu'au bout de leurs destinées. Appelés par Agamemnon à combattre à ses côtés lors de l'interminable guerre de Troie, les deux jeunes gens vont y jouer un rôle décisif. Ce récit aux allures très actuelles m'a très agréablement replongée dans mes souvenirs de l'Iliade et de la mythologie grecque. L'on y découvre des héros particulièrement humains et finalement bien vulnérables, dans leurs colères, leurs doutes et leurs destins de mortels, assez loin d'ailleurs des habituels raccourcis qui flottent dans notre mémoire collective. Il n'est ainsi absolument pas fait mention ici du fameux talon d'Achille... La plume est alerte et fluide, la lecture facile et plaisante. Elle est l'occasion d'un débat sur le choix entre le bonheur paisible d'une longue et casanière vie de famille et le glorieux éclat d'une existence brève mais héroïque, tandis qu'elle dépeint très naturellement la relation homosexuelle des deux principaux personnages, appelés à se sacrifier pour le salut de la Grèce antique. Aussi agréable... Achille et Patrocle ont grandi ensemble. L'un, athlétique, doté d'un physique avantageux et très sûr de lui, est prince et demi-dieu par sa mère. L'autre, gringalet et réservé, est en exil et sans avenir. L'amitié, et bien plus encore, vont les lier de manière indéfectible jusqu'au bout de leurs destinées. Appelés par Agamemnon à combattre à ses côtés lors de l'interminable guerre de Troie, les deux jeunes gens vont y jouer un rôle décisif. Ce récit aux allures très actuelles m'a très agréablement replongée dans mes souvenirs de l'Iliade et de la mythologie grecque. L'on y découvre des héros particulièrement humains et finalement bien vulnérables, dans leurs colères, leurs doutes et leurs destins de mortels, assez loin d'ailleurs des habituels raccourcis qui flottent dans notre mémoire collective. Il n'est ainsi absolument pas fait mention ici du fameux talon d'Achille... La plume est alerte et fluide, la lecture facile et plaisante. Elle est l'occasion d'un débat sur le choix entre le bonheur paisible d'une longue et casanière vie de famille et le glorieux éclat d'une existence brève mais héroïque, tandis qu'elle dépeint très naturellement la relation homosexuelle des deux principaux personnages, appelés à se sacrifier pour le salut de la Grèce antique. Aussi agréable qu'il soit, ce texte ne m'a toutefois pas fait vibrer. Entre les caprices d'un Achille présomptueux blessé dans son orgueil, la soumission d'un Patrocle posé en éternelle victime, et l'aveuglement d'un Agamemnon responsable de toutes les mauvaises décisions, je n'ai pas ressenti de réelle sympathie pour ces héros, à vrai dire bien plus souvent agaçants qu'à leur tour. Sans aucun doute louable comme ouvrage de vulgarisation et de découverte, ce livre n'a pas réussi à renouveler mon enthousiasme d'antan pour l'épopée d'Ulysse dans l'Iliade et l'Odyssée.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ciloulecture Posté le 13 Janvier 2020
    Avec ce roman, j'ai plongé au cœur de l'histoire d'Achille pendant la guerre de Troie. Avec brio, l'auteure fait revivre ces figures de la mythologie que nous connaissons. A travers le récit de Patrocle, intime d'achille, on apprend énormément de choses sur ses deux personnages. J'ai apprécié découvrir " les dessous" de l'Histoire car de nombreux détails m'étaient inconnus. L'auteure retranscrit à merveille l'ambiance particulièrement cruelle et violente de la guerre de Troie. On est plongé dans l'ambiance de cette bataille qui durera plus de 10 ans... Les sentiments de Patrocle pour Achille nous accompagnent tout le récit et insufflent une force romanesque au récit qui n'en est que plus prenant. J'ai adoré suivre cette épopée, grâce au talent et à l'écriture très agréable de Mafeline Miller. Un livre dense mais qui rend l'Histoire accessible et attrayante ! Coup de cœur absolu puisque plusieurs jours après l'avoir refermé, j'y repense encore. Un livre que je n'oublierai pas de sitôt !
  • myrtigal Posté le 23 Décembre 2019
    Quelle formidable réécriture de la légendaire guerre de Troie et ce par le prisme de la relation Achille/Patrocle ! J'ai été à la fois fascinée et touchée. L'histoire ce déroule lentement, depuis l'enfance d'Achille jusqu'à la chute de Troie mais on reste quand même fasciné et happé par le récit, on a du mal à lâcher le livre bien que l'on connaisse pertinemment la fin. D'ailleurs peu importe la version de Troie que je lis j'espère à chaque fois que la fin sera différente, que je ne pleurerais pas. En vain. J'ai adoré me plonger dans la Grèce antique que j'aime tant. Et j'ai adoré voir se développer lentement mais surement cet amour grandiose et magnifique entre Achille et Patrocle. D'ailleurs le fait que l'histoire soit racontée par Patrocle lui même ne la rend que plus vivante et immersive. On ressent cette guerre de l'intérieur, mais également cet amour. Même si j'aurais aimé que certains moments soient un peu plus détaillés ; le duel entre Hector et Achille, la conception du cheval de Troie etc, ce n'est pas grave car je savais que l'histoire était volontairement centrée sur nos deux héros ! Les 2 dernières pages m'ont personnellement achevé...ce dernier geste... Quelle formidable réécriture de la légendaire guerre de Troie et ce par le prisme de la relation Achille/Patrocle ! J'ai été à la fois fascinée et touchée. L'histoire ce déroule lentement, depuis l'enfance d'Achille jusqu'à la chute de Troie mais on reste quand même fasciné et happé par le récit, on a du mal à lâcher le livre bien que l'on connaisse pertinemment la fin. D'ailleurs peu importe la version de Troie que je lis j'espère à chaque fois que la fin sera différente, que je ne pleurerais pas. En vain. J'ai adoré me plonger dans la Grèce antique que j'aime tant. Et j'ai adoré voir se développer lentement mais surement cet amour grandiose et magnifique entre Achille et Patrocle. D'ailleurs le fait que l'histoire soit racontée par Patrocle lui même ne la rend que plus vivante et immersive. On ressent cette guerre de l'intérieur, mais également cet amour. Même si j'aurais aimé que certains moments soient un peu plus détaillés ; le duel entre Hector et Achille, la conception du cheval de Troie etc, ce n'est pas grave car je savais que l'histoire était volontairement centrée sur nos deux héros ! Les 2 dernières pages m'ont personnellement achevé...ce dernier geste de Thétis pour Patrocle a été pour moi le coup de grâce. En bref, complots, passion, destruction, sang, tout y est : roman épique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesmotsdArva Posté le 22 Novembre 2019
    Je sèche tout juste mes larmes au moment de vous écrire cette chronique. Sachez-le, The song of Achilles est jusqu’à présent ma meilleure lecture de 2019. Je n’aurais pu tomber davantage sous le charme de cette réécriture de l’Iliade. J’ai l’impression de faire un discours aux oscars, mais en même temps je pense que, ces derniers jours, j’ai vécu un immense moment de lecture. De ceux qui vous marquent. À vie.) Bref. Commençons. Le chant d’Achille de Madeline Miller, c’est donc une réécriture du mythe d’Achille et de l’Iliade d’Homère. C’est une histoire assez fondamentale qui a inspiré beaucoup, beaucoup, d’auteurs. On y retrouve le socle d’énormément de récits d’aventure et de quête (La légende du roi Arthur, Le Seigneur des Anneaux, entre autres). J’avais étudié ce texte lorsque j’étais en prépa, et même si j’avais trouvé cela intéressant, le manque de sensibilité et d’humanité des les vers d’Homère m’avait gênée. Ici, c’est tout l’inverse. Chaque phrase transpire de sentiments, qu’ils soient positifs ou négatif. Les grandes figures de la mythologies s’animent comme par magie sous la plume de l’autrice, et on se prend à rire aux blagues d’Ulysse, à éprouver de la peine pour certains dieux, et à tomber amoureux d’Achille et Patrocle.... Je sèche tout juste mes larmes au moment de vous écrire cette chronique. Sachez-le, The song of Achilles est jusqu’à présent ma meilleure lecture de 2019. Je n’aurais pu tomber davantage sous le charme de cette réécriture de l’Iliade. J’ai l’impression de faire un discours aux oscars, mais en même temps je pense que, ces derniers jours, j’ai vécu un immense moment de lecture. De ceux qui vous marquent. À vie.) Bref. Commençons. Le chant d’Achille de Madeline Miller, c’est donc une réécriture du mythe d’Achille et de l’Iliade d’Homère. C’est une histoire assez fondamentale qui a inspiré beaucoup, beaucoup, d’auteurs. On y retrouve le socle d’énormément de récits d’aventure et de quête (La légende du roi Arthur, Le Seigneur des Anneaux, entre autres). J’avais étudié ce texte lorsque j’étais en prépa, et même si j’avais trouvé cela intéressant, le manque de sensibilité et d’humanité des les vers d’Homère m’avait gênée. Ici, c’est tout l’inverse. Chaque phrase transpire de sentiments, qu’ils soient positifs ou négatif. Les grandes figures de la mythologies s’animent comme par magie sous la plume de l’autrice, et on se prend à rire aux blagues d’Ulysse, à éprouver de la peine pour certains dieux, et à tomber amoureux d’Achille et Patrocle. Madeline Miller a réussi à dépoussiérer d’une main de maître ce mythe vu et revu, et à lui donner une nouvelle dimension à fleur de peau, au bord de la déchirure à chaque tournant de page. Et ce qui, je trouve, apporte tout son sens au livre, c’est que l’histoire est racontée du point de vue de Patrocle. De l’exilé. De celui dont personne ne veut mais qui se retrouve être la personne la plus importante dans la vie du meilleur des Grecs, Achille. Patrocle, c’est le faible d’Homère, mais le héros de Madeline Miller. Il nous happe dans ses sentiments, dans son histoire, et nous montre Achille sous un jour plus humain. J’irais jusqu’à dire que Le chant d’Achille n’est pas un livre sur Achille, mais sur Patrocle, ce compagnon qui l’a protégé des autres et de lui-même tout au long de sa vie. Et c’est merveilleux. Bien entendu, le corps du récit s’articule autour de la relation entre Achille et Patrocle. Leurs ententes, leurs désaccords, mais aussi et surtout leur indéfectible fidélité l’un à l’autre. J’ai été guidée à travers des nuances indéfinissable de sentiments au fur et à mesure que je les voyais grandir. Joie, colère, incompréhension, appréhension, espoir, défaite, victoire… L’écriture de Madeline Miller est aussi belle que cruelle, et on ne ressort pas indemne de cette lecture. Elle arrive à nous surprendre et nous retourner de la première à la dernière page sans tomber dans le pathos. L’histoire d’Achille et Patrocle est éternelle, car on s’y retrouve tous d’une manière ou d’une autre, mais on se sent presque comme trop curieux, en trop. On aimerait les laisser à leurs amours, éloigner ce destin tragique qui leur est promis, les protéger à tout prix. Car, finalement, cette histoire leur appartient. Pleinement. Et pour toujours. Je ne peux que vous conseiller de la découvrir. J’en ai encore le cœur plein de larme, et pourtant gonflé d’un sentiment de joie doux-amer, comme une figue. Un livre qui rentre au panthéon de mes one-shot favoris et que je compte lire, relire, jusqu’à être ivre de cette histoire d’amour, de guerre et d’honneur.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.