Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782264077660
Code sériel : 5635
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 312
Format : 108 x 177 mm
Le Choc de Carnac
Date de parution : 07/01/2021
Éditeurs :
10/18

Le Choc de Carnac

Date de parution : 07/01/2021
Le crime ne paie pas, même pendant la Préhistoire !
Le premier polar préhistorique.
Carnac, 4 700 avant J.-C. Trois peuples se partagent le territoire : les Pêcheurs de la côte, les Nomades de la Forêt-des-Buttes, et de nouveaux venus, les Cultivateurs, qui incendient les terres... Carnac, 4 700 avant J.-C. Trois peuples se partagent le territoire : les Pêcheurs de la côte, les Nomades de la Forêt-des-Buttes, et de nouveaux venus, les Cultivateurs, qui incendient les terres pour les défricher. Lorsqu’un homme chargé d’un message de paix est assassiné, la guerre semble inévitable. Trois femmes s'interposent alors :... Carnac, 4 700 avant J.-C. Trois peuples se partagent le territoire : les Pêcheurs de la côte, les Nomades de la Forêt-des-Buttes, et de nouveaux venus, les Cultivateurs, qui incendient les terres pour les défricher. Lorsqu’un homme chargé d’un message de paix est assassiné, la guerre semble inévitable. Trois femmes s'interposent alors : Lynx, une jeune nomade audacieuse, Paruline, la deuxième épouse d'un riche pêcheur, et La Vivace, une cultivatrice dévouée.
Leur enquête révèle peu à peu des secrets inavouables... Le sort de chaque peuple se jouera lors d’une grande cérémonie rituelle au milieu des menhirs.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264077660
Code sériel : 5635
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 312
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Pascayla Posté le 5 Avril 2022
    Avec Le choc de Carnac Sophi Marvaud nous offre un voyage dans le temps et l'histoire. Baie de Quiberon, Vème millénaire avant notre ère. Trois tribus cohabitent tant bien que mal : les Pêcheurs sur la côte, les Cultivateurs dans les terres et les Nomades dans la forêt qui les séparent. Le jour où Pas-de-Géant, le commerçant qui fait le lien entre ces peuples, est retrouvé sauvagement assassiné les tensions explosent et la guerre est proche. Trois femmes, une de chaque peuple, vont s'unir pour mener l'enquête et permettre de restaurer le calme. Trois femmes de cultures, âges et langues différentes qui vont, envers et contre tout y compris leurs propres croyances, chercher à découvrir l'auteur.e de ce crime. Sophie Marvaud, historienne, s'appuie avec brio sur les quelques éléments d'histoire connus grâce aux fouilles, datations..., pour nous emporter au cœur du néolithique. Les zones blanches sont comblées par son imagination tout en respectant les codes afin d'éviter les anachronismes. Les personnages sont intéressants tout autant qu'attachants et j'ai beaucoup apprécié le fait que, au cœur d'une époque réputée pour sa dureté, une telle place soit confiée aux femmes. Narration et dialogues alternent, donnant un rythme dynamique au récit et permettant d'accéder aux émotions traversées par chacun... Avec Le choc de Carnac Sophi Marvaud nous offre un voyage dans le temps et l'histoire. Baie de Quiberon, Vème millénaire avant notre ère. Trois tribus cohabitent tant bien que mal : les Pêcheurs sur la côte, les Cultivateurs dans les terres et les Nomades dans la forêt qui les séparent. Le jour où Pas-de-Géant, le commerçant qui fait le lien entre ces peuples, est retrouvé sauvagement assassiné les tensions explosent et la guerre est proche. Trois femmes, une de chaque peuple, vont s'unir pour mener l'enquête et permettre de restaurer le calme. Trois femmes de cultures, âges et langues différentes qui vont, envers et contre tout y compris leurs propres croyances, chercher à découvrir l'auteur.e de ce crime. Sophie Marvaud, historienne, s'appuie avec brio sur les quelques éléments d'histoire connus grâce aux fouilles, datations..., pour nous emporter au cœur du néolithique. Les zones blanches sont comblées par son imagination tout en respectant les codes afin d'éviter les anachronismes. Les personnages sont intéressants tout autant qu'attachants et j'ai beaucoup apprécié le fait que, au cœur d'une époque réputée pour sa dureté, une telle place soit confiée aux femmes. Narration et dialogues alternent, donnant un rythme dynamique au récit et permettant d'accéder aux émotions traversées par chacun des protagonistes au fil du temps. Le seul bémol, à mon sens, concerne la résolution de l'enquête, que j'ai trouvé décevante ayant eu l'impression qu'elle est, soudain, passée au second plan afin de laisser la place à une explication possible de la présence des mégalithes. Le petit carnet historique à la fin est en revanche un plus pour permettre de mieux comprendre les choix de l'auteure, les descriptions de cette période, et aurait mérité d'être complété par une carte de la région alors. Un très agréable roman, une plume fluide, des personnages bien présents et une époque méconnue, tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Imaginoire Posté le 2 Janvier 2022
    Sophie Mourvaud nous entraîne en territoire breton, dans la région de Carnac où un crime vient d’être commis mais, il y a près de 7000 ans… Carnac, station balnéaire connue entre autres pour ses nombreux alignements de menhirs sert de superbe décor à ce roman de Sophie Mourvaud. Seulement cette dernière, plutôt que de nous conter une enquête policière actuelle, décide de remonter le temps et de nous offrir un paléocrime pour le plus grand bonheur des fans de polars et d’Histoire. 4700 avant notre ère, un marchand décède sur une route forestière dans le territoire de Carnac, où vivent principalement trois peuples qui ne s’accordent pas beaucoup. Il y a les Cultivateurs dans les terres, les pêcheurs en bordure de mer et dans la forêt les séparant, les nomades. Si la tension est déjà palpable entre eux, ce crime risque de mettre le feu aux poudres et déclencher un violent conflit. Trois femmes vont s’y opposer, mais trouveront-elles les raisons de la mort de Le Géant ? Avec un récit très bien documenté sans être trop indigeste, l’autrice nous promène avec bonheur dans cette belle région du Morbihan à une époque de véritable révolution culturelle qui n’est pas sans rappeler les rencontres... Sophie Mourvaud nous entraîne en territoire breton, dans la région de Carnac où un crime vient d’être commis mais, il y a près de 7000 ans… Carnac, station balnéaire connue entre autres pour ses nombreux alignements de menhirs sert de superbe décor à ce roman de Sophie Mourvaud. Seulement cette dernière, plutôt que de nous conter une enquête policière actuelle, décide de remonter le temps et de nous offrir un paléocrime pour le plus grand bonheur des fans de polars et d’Histoire. 4700 avant notre ère, un marchand décède sur une route forestière dans le territoire de Carnac, où vivent principalement trois peuples qui ne s’accordent pas beaucoup. Il y a les Cultivateurs dans les terres, les pêcheurs en bordure de mer et dans la forêt les séparant, les nomades. Si la tension est déjà palpable entre eux, ce crime risque de mettre le feu aux poudres et déclencher un violent conflit. Trois femmes vont s’y opposer, mais trouveront-elles les raisons de la mort de Le Géant ? Avec un récit très bien documenté sans être trop indigeste, l’autrice nous promène avec bonheur dans cette belle région du Morbihan à une époque de véritable révolution culturelle qui n’est pas sans rappeler les rencontres entre civilisations suite à l’immigration actuelle. L’enquête est bien construite, intelligente, sans artifices technologiques. Les personnages eux, sont très modernes dans leurs raisonnements, proches de nous psychologiquement. Le rythme et les rebondissements apportent un côté addictif à cette lecture très instructive. L’autrice a su doser parfaitement ces éléments pour nous plonger dans cette période trop peu présente en littérature qui m’a rappelé la saga Les enfants de la Terre de Jean M. Auel. Un grand merci aux éditions 10/18 et Netgalley et bravo à Sophie Marvaud pour cette balade préhistorique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MaggyM Posté le 27 Novembre 2021
    4700 ans avant JC, quelque part dans la région de Carnac, le mésolithique rencontre le néolithique, qui finira par prendre toute la place. Sizerin, alors âgé de 15 ans, est parti en forêt pour son initiation et revient avec une partie du cadavre du Géant, trouvé mort assassiné. Qui a bien pu tuer cet homme porteur d'un message de paix? Les nomades, qui reviennent chaque année s'installer dans la forêt? Les cultivateurs, peuple sédentaire qui voudrait bien agrandir la superficie de ses terres et que la forêt gêne particulièrement? Les pêcheurs, pour qui la forêt est source de mystère et de danger? Ce sont trois femmes, une issue de chaque clan, qui vont mener l'enquête pour préserver la paix entre leurs peuples. Sophie Marvaud est historienne, s'est beaucoup documentée et a parcouru la région de Carnac, terre ancestrale, dans un état proche de la méditation pour entrer en empathie avec les peuples qui l'on colonisée il y a des millénaires. Donc, même si certaines choses m'ont un peu heurtée au début du récit, essentiellement certains mots de vocabulaires et le fait que le clan des agriculteurs semblait savoir compter, j'ai décidé de faire confiance à l'autrice et j'ai lâché prise.... 4700 ans avant JC, quelque part dans la région de Carnac, le mésolithique rencontre le néolithique, qui finira par prendre toute la place. Sizerin, alors âgé de 15 ans, est parti en forêt pour son initiation et revient avec une partie du cadavre du Géant, trouvé mort assassiné. Qui a bien pu tuer cet homme porteur d'un message de paix? Les nomades, qui reviennent chaque année s'installer dans la forêt? Les cultivateurs, peuple sédentaire qui voudrait bien agrandir la superficie de ses terres et que la forêt gêne particulièrement? Les pêcheurs, pour qui la forêt est source de mystère et de danger? Ce sont trois femmes, une issue de chaque clan, qui vont mener l'enquête pour préserver la paix entre leurs peuples. Sophie Marvaud est historienne, s'est beaucoup documentée et a parcouru la région de Carnac, terre ancestrale, dans un état proche de la méditation pour entrer en empathie avec les peuples qui l'on colonisée il y a des millénaires. Donc, même si certaines choses m'ont un peu heurtée au début du récit, essentiellement certains mots de vocabulaires et le fait que le clan des agriculteurs semblait savoir compter, j'ai décidé de faire confiance à l'autrice et j'ai lâché prise. Bien m'en a pris car le roman en lui-même est très bien écrit et fourmille d'informations intéressantes mises en perspective quotidienne. Bien entendu que l'intrigue policière est un prétexte à imaginer les interactions entre trois clans, de culture totalement différente, qui cohabitent sur un bout de terre bretonne. Ce contexte historique est réel, et grâce à ses connaissance Sophie Marvaud est parvenue à insérer tout ce qui faisait la spécificité des uns et des autres dans son roman. Parvenant par là à enrichir le lecteur sans l'ennuyer par de longues descriptions ou explications. En fin d'ouvrage, l'autrice explique comment elle a du insérer l'imaginaire à la réalité connue à ce jour. En effet, l'écriture n'existant pas dans ces temps lointains, aucun récit ne nous est parvenu. Il a donc fallu aussi choisir consciencieusement un vocabulaire permettant au lecteur de comprendre en faisant référence à ce qu'il connait et en même temps à tenter de conserver l'essence de ce qui est raconté. Ce fut un véritable jeu d'équilibriste auquel s'est prêté l'autrice et mes étonnements de lecture ont trouvé leur explication. Un polar à la préhistoire, un mélange bien étonnant, porté par une autrice qui maîtrise son sujet et qui n'a pas eu peur de s'engager en posant des choix pour combler les trous de nos connaissances historiques. Comme un roman précédent se passait au Magdalénien, je vais tenter de le dénicher car c'est bien gai d'apprendre si facilement.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bill Posté le 21 Novembre 2021
    Il y a sept mille ans, dans ce qui sera bien plus tard la région de Carnac, trois tribus se partagent un large territoire.  Les pêcheurs vivent au bord de l'océan, se nourrissent de coquillages et de poisson qu'ils capturent à l'aide de barrages, puis qu'ils salent pour conserver de la nourriture pour l'hiver, quand les marées d'automne ont détruit leurs nasses.  Les nomades vivent dans la forêt, et comme leurs ancêtres cueillent fruits et baies, glands et chassent à l'arc.  En bordure de la forêt, près de la rivière, les cultivateurs, ont domestiqué des animaux qui ont perdu poils et cornes acérées, voire leur habileté à voler. Ils cultivent des céréales et ont un régime alimentaire très diversifié. Seul bémol, ils ne disposent pas assez de sel. Leur population augmentant, ils ont besoin de terres supplémentaires. LA solution : incendier la forêt ... au risque d'une guerre des clans !  Un voyageur, un commerçant, était un des seuls liens entre ces trois communautés, ; il troquait des objets et régalait ses clients d'histoires sur ces pays lointains et notamment sur les montagnes enneigées d'où il ramenait des objets très prisés.  L'enquête sur l'assassinat de ce voyageur réunira trois femmes, qui apprendront les rites de chacune... Il y a sept mille ans, dans ce qui sera bien plus tard la région de Carnac, trois tribus se partagent un large territoire.  Les pêcheurs vivent au bord de l'océan, se nourrissent de coquillages et de poisson qu'ils capturent à l'aide de barrages, puis qu'ils salent pour conserver de la nourriture pour l'hiver, quand les marées d'automne ont détruit leurs nasses.  Les nomades vivent dans la forêt, et comme leurs ancêtres cueillent fruits et baies, glands et chassent à l'arc.  En bordure de la forêt, près de la rivière, les cultivateurs, ont domestiqué des animaux qui ont perdu poils et cornes acérées, voire leur habileté à voler. Ils cultivent des céréales et ont un régime alimentaire très diversifié. Seul bémol, ils ne disposent pas assez de sel. Leur population augmentant, ils ont besoin de terres supplémentaires. LA solution : incendier la forêt ... au risque d'une guerre des clans !  Un voyageur, un commerçant, était un des seuls liens entre ces trois communautés, ; il troquait des objets et régalait ses clients d'histoires sur ces pays lointains et notamment sur les montagnes enneigées d'où il ramenait des objets très prisés.  L'enquête sur l'assassinat de ce voyageur réunira trois femmes, qui apprendront les rites de chacune ...  Un beau roman sur le vivre ensemble, sur les différences fondamentales entre les usages de ces trois communautés, bien plus qu'un roman policier.  Une olie découverte :) 
    Lire la suite
    En lire moins
  • Camille1981 Posté le 23 Octobre 2021
    Meurtre à Carnac à l’époque de la préhistoires. C’est un commerçant aimé de tous que l’on retrouve assassiné. Trois femmes issues des trois peuples de la région : les cultivateurs, les chasseurs et les pêcheurs vont s’entraider pour trouver le meurtier. Ce livre est très bien écrit, on est complètement immergé dans cette période de l’histoire. Je recommande vivement
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    10/18

    26 livres pour barouder cet été

    Envie de barouder.. depuis votre canapé cet été ? Partez sur les routes d'Europe et d'Asie avec ces 26 livres des Editions 10/18 ! Roman d'espionnage au Vietnam ; enquête policière en Finlande ou roman historique en Turquie... c'est parti !

    Lire l'article
  • Sélection
    10/18

    Fête des Pères : 20 livres pour gâter ton papa !

    Ton père, il est tellement génial que t’es obligé de le gâter pour la fête des Pères. Thriller, biographie, roman historique ou grand classique… les Éditions 10/18 te soufflent 20 (bonnes) idées de livres à offrir pour fêter ton papa comme il se doit !

    Lire l'article