Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264073198
Code sériel : 5392
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 108 x 177 mm

Le prince de Cochinchine

Collection : Grands Détectives
Date de parution : 08/11/2018
1787. Dans une France où l’avenir se fait toujours plus incertain, Nicolas Le Floch revient dans une intrigue haletante mêlant affaires d’Etat et enquête criminelle.
 
1787. En Bretagne auprès des siens, Nicolas Le Floch réchappe d’un attentat. Voilà une nouvelle enquête pour le commissaire aux affaires extraordinaires de Louis XVI, qui retrouve à Paris l’évêque Pigneau de Behaine, venu négocier un traité d’alliance entre la Cochinchine et la France, malgré les menaces des puissances étrangères...... 1787. En Bretagne auprès des siens, Nicolas Le Floch réchappe d’un attentat. Voilà une nouvelle enquête pour le commissaire aux affaires extraordinaires de Louis XVI, qui retrouve à Paris l’évêque Pigneau de Behaine, venu négocier un traité d’alliance entre la Cochinchine et la France, malgré les menaces des puissances étrangères... Le commissaire, qui instruit déjà un meurtre lié à Olympe de Gouges, devra ainsi affronter la Triade, secte orientale liée aux adversaires du roi de Cochinchine et du jeune prince Canh, héritier du royaume d'Annam.
Entre complots d’État, folie criminelle et doutes intimes, il faudra au héros des Lumières mobiliser sa sagacité légendaire et ses indéfectibles amitiés pour résoudre ces intrigues délicates.

« Cette nouvelle chronique d’un monde en sursis est marquée de bout en bout du sceau de l’inquiétude. L’inéluctable approche, les nerfs des fidèles sont à vif. »
Isabelle Mity - Historia

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264073198
Code sériel : 5392
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ironmanolo Posté le 11 Mai 2020
    C'est avec un grand plaisir et de tristesse que j'ai lu cette dernière aventure de Nicolas Lefloch. Monsieur Parot m'a transporté dans cette histoire comme il a fait avec tous ses lecteurs pendant toutes ces années.
  • martinegrandin Posté le 6 Avril 2020
    Comme tous les livres de la série des "Nicolas Le Floch" celui-ci m'a beaucoup plus. Il faut dire que j'aime particulièrement les policiers historiques.
  • Crazynath Posté le 23 Décembre 2019
    Me lancer dans la lecture du prince de Cochinchine a été pour moi source de plusieurs sentiments. Le premier, bien sûr a été le plaisir de retrouver ce héros récurent et combien attachant qu’est Nicolas Le Floch commissaire au Chatelet. De plus, j’ai toujours eu un petit faible pour certains membres de son entourage. Cependant, il y a eu d’autres impressions qui ont un peu atténué ce plaisir : savoir que c’est le dernier tome d’une série qu’on a aimé est toujours agréable, mais là, au vu des circonstances, à savoir que Jean-François Parot nous a quitté en 2018, cela rajoute un relent de tristesse. C’est différent quand une série s’arrête de manière calculée et voulue par l’auteur, mais dans ce cas, on ne peut qu’essayer d’imaginer ce que l’auteur aurait bien pu encore écrire. Comment ses personnages auraient réagi à partir de cet évènement qui s’annonce depuis un moment dans les tomes précédents à savoir la révolution française ?....On ne le saura jamais… On retrouve Nicolas le Floch en Bretagne au début de cette aventure, une fois n’est pas coutume… Cela nous change un peu de son paysage parisien, même si on se doute qu’il va y revenir… On mesure tout le... Me lancer dans la lecture du prince de Cochinchine a été pour moi source de plusieurs sentiments. Le premier, bien sûr a été le plaisir de retrouver ce héros récurent et combien attachant qu’est Nicolas Le Floch commissaire au Chatelet. De plus, j’ai toujours eu un petit faible pour certains membres de son entourage. Cependant, il y a eu d’autres impressions qui ont un peu atténué ce plaisir : savoir que c’est le dernier tome d’une série qu’on a aimé est toujours agréable, mais là, au vu des circonstances, à savoir que Jean-François Parot nous a quitté en 2018, cela rajoute un relent de tristesse. C’est différent quand une série s’arrête de manière calculée et voulue par l’auteur, mais dans ce cas, on ne peut qu’essayer d’imaginer ce que l’auteur aurait bien pu encore écrire. Comment ses personnages auraient réagi à partir de cet évènement qui s’annonce depuis un moment dans les tomes précédents à savoir la révolution française ?....On ne le saura jamais… On retrouve Nicolas le Floch en Bretagne au début de cette aventure, une fois n’est pas coutume… Cela nous change un peu de son paysage parisien, même si on se doute qu’il va y revenir… On mesure tout le temps qui s’est écoulé depuis sa première aventure « L’énigme des Blancs Manteaux « avec le jeune policier dynamique et débordant de soif d’apprendre et le Nicolas qui vient de devenir grand-père. Mais cette sérénité dans sa vie ne pas tarder à exploser car notre héros échappe de peu à une tentative de meurtre (Encore merci à Pluton en passant). De retour à Paris, il va retrouver un ami de jeunesse qui revient de Cochinchine, l'évêque Pigneau de Behaine, qui est surtout la en mission diplomatique. Bon, ça c’est la mission officielle, l’officieuse, Nicolas l’apprendra bientôt…et le lecteur aussi… Il va aussi être en charge d’une enquête comme d’habitude un peu compliquée qui l’amènera à croiser certains personnages comme par exemple Olympe de Gouges… Une belle histoire pour clore cette série, merci monsieur Parot…. Challenge Séries 2019 Challenge A travers l’Histoire 2020
    Lire la suite
    En lire moins
  • Marie987654321 Posté le 5 Décembre 2019
    4 septembre 1787. - L'horloge tourne et la Révolution approche. Nicolas est tout juste grand-père : un petit Nicolas qui vient de naitre au château de Ranreuil. Loménie de Brienne est aux affaires. Sartine est toujours dans les parages. La Reine dépense et le Roi est indécis. La révolte continue à gronder. Nicolas est victime de deux curieuses tentatives d’assassinat, d'abord à Ranreuil et ensuite sur le chemin de retour. Arrivé à Paris, il retrouve un ami d'enfance devenu évêque, chargé d'une mission par le roi de Cochinchine auprès de Louis XVI. Il accompagne le jeune prince et veille sur lui. Inquiet pour la sécurité du Prince en raison des intrigues de la cour cochinchinoise, il fait appel à son vieil ami. Parallèlement, Nicolas enquête sur la mort du jeune homme qui était venu lui porter un message à Ranreuil. Nous retrouvons souvent brièvement tous les personnages de l'histoire, y compris Mouchette, Sémillante et Pluton. Pour la dernière fois.. Adieu Monsieur Parot. J'aurais bien aimé voir Nicolas traverser la révolution française. Quel parti aurait-il pris ? Comment aurait-il géré sa fidélité au roi et à la Monarchie et sa conscience des injustices? Cela restera un mystère.
  • Sileva76 Posté le 11 Août 2019
    "Le prince de Cochinchine" est le premier roman de la série que j'ai lu. Comme beaucoup, j'ai connu le personnage de Nicolas le Floch via la série télévisée, que j'aime beaucoup. Dans cet épisode de 400 pages, nous suivons notre héros dans cette France de la fin des années 1780, en pleine crise économique et sociale, qui fait suite à un sursaut dans les années 1770. Dès lors, c'est un royaume tendu, au bord de l'implosion, que nous fait découvrir Jean-François Parot. Après coup, sans doute, en y réfléchissant, quelques défauts seraient à reprocher à cet opus. Je fus parfois surpris à m'ennuyer ou trouver l'intrigue un peu ralentie, sur deux ou trois pages, mais jamais plus. Au final, ce livre fut dévoré relativement rapidement, ce qui, avec moi, est suffisamment rare pour être souligné. Bien sûr, comme certains lecteurs le reproche à cette histoire, j'aurais aimé y rencontrer plus souvent le médecin de marine et aussi Sanson, le bourreau. Mais y croiser Noblecourt, Sartine, la Paulet ou, encore - bien sûr ! - l'indispensable Bourdeau est déjà bien suffisant. Certains acteurs de cette histoire sont de véritables personnages historiques, comme l'explique d'ailleurs l'auteur dès le début. Parler de cette région historique qui, plus... "Le prince de Cochinchine" est le premier roman de la série que j'ai lu. Comme beaucoup, j'ai connu le personnage de Nicolas le Floch via la série télévisée, que j'aime beaucoup. Dans cet épisode de 400 pages, nous suivons notre héros dans cette France de la fin des années 1780, en pleine crise économique et sociale, qui fait suite à un sursaut dans les années 1770. Dès lors, c'est un royaume tendu, au bord de l'implosion, que nous fait découvrir Jean-François Parot. Après coup, sans doute, en y réfléchissant, quelques défauts seraient à reprocher à cet opus. Je fus parfois surpris à m'ennuyer ou trouver l'intrigue un peu ralentie, sur deux ou trois pages, mais jamais plus. Au final, ce livre fut dévoré relativement rapidement, ce qui, avec moi, est suffisamment rare pour être souligné. Bien sûr, comme certains lecteurs le reproche à cette histoire, j'aurais aimé y rencontrer plus souvent le médecin de marine et aussi Sanson, le bourreau. Mais y croiser Noblecourt, Sartine, la Paulet ou, encore - bien sûr ! - l'indispensable Bourdeau est déjà bien suffisant. Certains acteurs de cette histoire sont de véritables personnages historiques, comme l'explique d'ailleurs l'auteur dès le début. Parler de cette région historique qui, plus tard, donnera l'Indochine française, est un parti pris que je trouve intéressant. A la veille de la Révolution, les enjeux n'étaient pas que sociaux pour les puissants du royaume. Toujours est-il que cela me donne envie de lire les volumes qui suivent ceux de la série télévisuelle, voir même de reprendre au début les livres. En bref, une lecture agréable, qui me change de mon ordinaire fait de livres d'histoire un peu plus universitaire. Pour qui veut en apprendre plus sur l'atmosphère de la France de ces années-là, je conseil le récit des "Voyages en France" réalisés par Arthur Young entre 1787 et 1790. L'auteur est un britannique, dont le témoignage n'est pas à prendre pour argent comptant, mais cela reste passionnant (et très facile à lire). Il est disponible dans la collection de poche Texto de chez Tallandier.
    Lire la suite
    En lire moins
Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.