Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264043696
Code sériel : 3960
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Le sang des farines

Collection : Grands Détectives
Date de parution : 16/11/2006

Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet sous le règne du jeune Louis XVI, se trouve plongé au cœur de terribles événements à la fois politiques et personnels. De retour d'une mission en Autriche où il fait d'étonnantes découvertes sur les atteintes portées au Secret du Roi, il retrouve un Paris en colère où...

Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet sous le règne du jeune Louis XVI, se trouve plongé au cœur de terribles événements à la fois politiques et personnels. De retour d'une mission en Autriche où il fait d'étonnantes découvertes sur les atteintes portées au Secret du Roi, il retrouve un Paris en colère où la guerre des farines fait rage. Avec le soutien du roi et l'aide de ses fidèles amis, il enquête sur la mort suspecte d'un boulanger qui l'amène bientôt à soupçonner un complot et des liens entre ces événements et ceux survenus à Vienne. Les mystères s'accumulent et Nicolas devra faire vite pour résoudre cette affaire qui met en péril l'équilibre déjà précaire du pays ainsi que son propre fils. Avec cette nouvelle enquête, couronnée par le prix de l'Académie de Bretagne, Jean-François Parot nous entraîne dans l'Europe des Lumières avec son inimitable talent pour le suspense et la reconstitution historique.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264043696
Code sériel : 3960
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Par dessus tout, on aime l'évocation du Paris des Lumières (...) où les mots d'esprit se savourent avec la même gourmandise que des gimbettes (une douceur de l'époque) arrosées de ratafia d'angélique. À lire cul sec, comme un thriller, ou à consommer tranquillement, comme une promenade en calèche. »
Anne Berthod, L'Express

« On voit revivre un Paris où il fait bon "foutinabuler" (s'amuser à des riens) et un Versailles qui ne sent pas venir la Révolution. C'est passionnant ! »
Claude Luquet, Pèlerin Magazine

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • germainpieton Posté le 25 Mars 2020
    Bonjour Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet sous le règne du jeune Louis XVI, se trouve plongé au cœur de terribles événements à la fois politiques et personnels. De retour d'une mission en Autriche où il fait d'étonnantes découvertes sur les atteintes portées au Secret du Roi, il retrouve un Paris en colère où la guerre des farines fait rage. Avec le soutien du roi et l'aide de ses fidèles amis, il enquête sur la mort suspecte d'un boulanger qui l'amène bientôt à soupçonner un complot et des liens entre ces événements et ceux survenus à Vienne. Les mystères s'accumulent et Nicolas devra faire vite pour résoudre cette affaire qui met en péril l'équilibre déjà précaire du pays ainsi que son propre fils. Avec cette nouvelle enquête, couronnée par le prix de l'Académie de Bretagne, Jean-François Parot nous entraîne dans l'Europe des Lumières avec son inimitable talent pour le suspense et la reconstitution historique; Diplomate, historien, il s'est appuyé sur sa solide connaissance du Paris du XVIIIe siècle pour écrire les aventures de Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet dans la France de Louis XV et de Louis XVI. Son œuvre est traduite dans de nombreux pays et... Bonjour Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet sous le règne du jeune Louis XVI, se trouve plongé au cœur de terribles événements à la fois politiques et personnels. De retour d'une mission en Autriche où il fait d'étonnantes découvertes sur les atteintes portées au Secret du Roi, il retrouve un Paris en colère où la guerre des farines fait rage. Avec le soutien du roi et l'aide de ses fidèles amis, il enquête sur la mort suspecte d'un boulanger qui l'amène bientôt à soupçonner un complot et des liens entre ces événements et ceux survenus à Vienne. Les mystères s'accumulent et Nicolas devra faire vite pour résoudre cette affaire qui met en péril l'équilibre déjà précaire du pays ainsi que son propre fils. Avec cette nouvelle enquête, couronnée par le prix de l'Académie de Bretagne, Jean-François Parot nous entraîne dans l'Europe des Lumières avec son inimitable talent pour le suspense et la reconstitution historique; Diplomate, historien, il s'est appuyé sur sa solide connaissance du Paris du XVIIIe siècle pour écrire les aventures de Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet dans la France de Louis XV et de Louis XVI. Son œuvre est traduite dans de nombreux pays et est à l'origine du grand feuilleton de France 2, Nicolas Le Floch. Jean-François Parot nous a quittés le 23 mai 2018. * Retrouvez un épisode de Nicolas Le Floch pendant 52 minutes, en faisant un petit clic ci-dessous, puis en allant tout en bas de la page de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • pascalamet2102 Posté le 29 Décembre 2019
    Une très bonne enquête du commissaire Le Floch. On retrouve les personnages avec plaisirs, d'autant que l'époque et l'atmosphère sont très bien décrites.
  • Crazynath Posté le 5 Août 2019
    Les débuts de l’année 1775 vont être mouvementés pour Nicolas Le Floch, commissaire au Chatelet. Mandaté de façon officielle à Vienne pour apporter un cadeau de Marie-Antoinette à sa mère l’impératrice Marie-Thérèse, Nicolas Le Floch est aussi chargé d’une mission bien plus secrète. Il manque d’ailleurs d’y perdre la vie mais il réussir à retourner sain et sauf à Paris. Mais s’il s’imaginait se reposer en arrivant chez lui, il s’est bien trompé. Son fils a disparu et peu de temps après son retour, le boulanger voisin de monsieur de Noblecourt va être retrouvé assassiné dans son pétrin. Histoire de planter l’ambiance, règne aussi une agitation qui va croissant. Nous sommes en pleine période de la « guerre des farines ». J’avoue avoir eu besoin de faire des recherches un peu plus approfondies pour comprendre exactement le contexte de l’époque et ce qu’il en était exactement. Le talent de conteur de Jean-François Parot fera le reste et il faut dire qu’il restitue parfaitement l’ambiance de mécontentement qui régnait à l’époque. On ne peut s’empêcher de penser à ce qui va arriver dans moins d’une quinzaine d’année car l’auteur arrive vraiment à nous faire ressentir le poids d’une foule en colère. Nicolas va donc être assez... Les débuts de l’année 1775 vont être mouvementés pour Nicolas Le Floch, commissaire au Chatelet. Mandaté de façon officielle à Vienne pour apporter un cadeau de Marie-Antoinette à sa mère l’impératrice Marie-Thérèse, Nicolas Le Floch est aussi chargé d’une mission bien plus secrète. Il manque d’ailleurs d’y perdre la vie mais il réussir à retourner sain et sauf à Paris. Mais s’il s’imaginait se reposer en arrivant chez lui, il s’est bien trompé. Son fils a disparu et peu de temps après son retour, le boulanger voisin de monsieur de Noblecourt va être retrouvé assassiné dans son pétrin. Histoire de planter l’ambiance, règne aussi une agitation qui va croissant. Nous sommes en pleine période de la « guerre des farines ». J’avoue avoir eu besoin de faire des recherches un peu plus approfondies pour comprendre exactement le contexte de l’époque et ce qu’il en était exactement. Le talent de conteur de Jean-François Parot fera le reste et il faut dire qu’il restitue parfaitement l’ambiance de mécontentement qui régnait à l’époque. On ne peut s’empêcher de penser à ce qui va arriver dans moins d’une quinzaine d’année car l’auteur arrive vraiment à nous faire ressentir le poids d’une foule en colère. Nicolas va donc être assez malmené dans cette, enfin, en réalité, dans ces enquêtes. Au moins, maintenant la confiance de monsieur Le Noir lui est pleinement acquise ainsi que celle des jeunes souverains. On retrouve toujours avec plaisir l’entourage de Nicolas Le Floch. Que ce soit monsieur de Noblecourt, sa cuisinière Catherine ou aussi le chirurgien Secmagus et le bourreau Samson alias monsieur de Paris. De plus, à chaque fois je lis avec délice les différentes recettes qui jalonnent ce récit. Oui, je me répète, Jean-François Parot a vraiment beaucoup de talent pour nous transporter dans cette fin du dix-huitième siècle. Challenge séries 2019 Challenge A travers l’histoire 2019
    Lire la suite
    En lire moins
  • MissSherlock Posté le 15 Juin 2018
    Le sang des farines, la sixième aventure du merveilleux Nicolas Le Floch, Commissaire au Châtelet et premier livre de Jean-François Parot que je lis depuis sa disparition. Cela m'a fait une drôle d'impression de penser que l'homme n'était plus car il faisait partie de mes écrivains favoris. J'aime son érudition, son style, son humour. Et, à travers ses interviews, j'appréciais sa simplicité. Cette lecture a eu une saveur particulière. Ce tome nous conduit de Vienne à Paris où différentes intrigues tortueuses se mêlent pour n'en former qu'une que notre cher commissaire démêlera avec le talent qu'on lui connaît. Au programme : espionnage, coups fourrés, diplomatie, meurtre d'un boulanger et quelques tentatives d'assassinat sur la personne du commissaire. Et aussi, et surtout, le peuple qui gronde à cause du prix du pain et d'un possible pacte de famine, comme un avant-goût de Révolution. L'enquête est très intéressante bien qu'un peu alambiquée (c'est souvent le cas avec Jean-François Parot !). Elle s'inscrit parfaitement dans le contexte de l'époque qui est magistralement interprété par l'auteur. Si seulement mes cours d'Histoire avaient été aussi intéressants et accessibles... En bref, cette enquête a été une véritable gourmandise. Et quelle chance : Le cadavre anglais m'attend dans ma PàL... Le sang des farines, la sixième aventure du merveilleux Nicolas Le Floch, Commissaire au Châtelet et premier livre de Jean-François Parot que je lis depuis sa disparition. Cela m'a fait une drôle d'impression de penser que l'homme n'était plus car il faisait partie de mes écrivains favoris. J'aime son érudition, son style, son humour. Et, à travers ses interviews, j'appréciais sa simplicité. Cette lecture a eu une saveur particulière. Ce tome nous conduit de Vienne à Paris où différentes intrigues tortueuses se mêlent pour n'en former qu'une que notre cher commissaire démêlera avec le talent qu'on lui connaît. Au programme : espionnage, coups fourrés, diplomatie, meurtre d'un boulanger et quelques tentatives d'assassinat sur la personne du commissaire. Et aussi, et surtout, le peuple qui gronde à cause du prix du pain et d'un possible pacte de famine, comme un avant-goût de Révolution. L'enquête est très intéressante bien qu'un peu alambiquée (c'est souvent le cas avec Jean-François Parot !). Elle s'inscrit parfaitement dans le contexte de l'époque qui est magistralement interprété par l'auteur. Si seulement mes cours d'Histoire avaient été aussi intéressants et accessibles... En bref, cette enquête a été une véritable gourmandise. Et quelle chance : Le cadavre anglais m'attend dans ma PàL ! CHALLENGE MULTI-DÉFIS 2018 CHALLENGE DES 50 OBJETS
    Lire la suite
    En lire moins
  • sld09 Posté le 28 Juin 2017
    L'intrigue policière prend le pas sur le roman historique cette fois. Le récit fourmille de détails et de personnages qui rendent parfois l'histoire difficile à suivre.
Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.