Lisez! icon: Search engine
L'énigme des Blancs-Manteaux
Collection : Polar
Date de parution : 15/03/2001
Éditeurs :
10/18

L'énigme des Blancs-Manteaux

Collection : Polar
Date de parution : 15/03/2001

« 1761. Nicolas Le Floch quitte sa Bretagne natale pour se mettre au service de M. de Sartine, chef des affaires secrètes de Louis XV. Nicolas prend vite du galon....

« 1761. Nicolas Le Floch quitte sa Bretagne natale pour se mettre au service de M. de Sartine, chef des affaires secrètes de Louis XV. Nicolas prend vite du galon. Le voilà plongé dans une ténébreuse affaire. Meurtres, vols, corruption : secondé par l'inspecteur Bourdeau, il dénouera peu à peu...

« 1761. Nicolas Le Floch quitte sa Bretagne natale pour se mettre au service de M. de Sartine, chef des affaires secrètes de Louis XV. Nicolas prend vite du galon. Le voilà plongé dans une ténébreuse affaire. Meurtres, vols, corruption : secondé par l'inspecteur Bourdeau, il dénouera peu à peu les fils de cette enquête, qui touche de près le roi et la Pompadour... »

      Françoise Presles, La Vie

« Un nouveau Maigret est né : Nicolas Le Floch. [...] Jean-François Parot, qui a conçu cette série de polars historiques, connaît admirablement le Paris du XVIIIe siècle ainsi que les procédures judiciaires de l'Ancien Régime. »

      Évelyne Lever, Madame Figaro

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264031778
Code sériel : 3260
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782264031778
Code sériel : 3260
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Roberte53 11/04/2024
    Nicolas le Floch, clerc de notaire à Rennes, est envoyé à Paris sur les recommandations de son parrain, le marquis Louis de Ranreuil pour faire l'apprentissage du métier de policier auprès de M. de Sartine, lieutenant-général de police. C'est dans ce contexte que le jeune homme de 22 ans découvrira la capitale avec ses quartiers malfamés et glauques, ses rues « peu ragoûtantes », mais aussi les repas champêtres et bien arrosés que l'on sert dans les meilleurs estaminets. A l'occasion de « ses premières armes », il fera des rencontres très importantes et déterminantes pour la suite de sa carrière. Pour cette première enquête qui durera un mois, entre janvier et février 1761, il sera chargé de résoudre une question criminelle liée à une affaire d'Etat… Je débute la relecture de toute la série des Nicolas le Floch, écrite par le regretté Jean-François Parot, trop tôt disparu, un écrivain et un historien hors pair qui alliait talentueusement un très beau style littéraire à une connaissance historique indéniable du Paris du XVIIIème siècle. A la faveur d'une écriture fluide et d'un vocabulaire fidèle à celui en usage à cette époque, le romancier déroule une intrigue palpitante qui tient en haleine le lecteur jusqu'au dénouement. Dans ce premier tome, l'auteur nous invite à faire la connaissance de Nicolas le Floch, son personnage « phare », qui deviendra au fil du temps la clé de voûte de tous les romans de cette série policière de premier ordre. Il fera évoluer son héros dans des enquêtes mystérieuses où la misère sordide côtoie la criminalité organisée dans un environnement souvent corrompu. Nicolas le Floch, clerc de notaire à Rennes, est envoyé à Paris sur les recommandations de son parrain, le marquis Louis de Ranreuil pour faire l'apprentissage du métier de policier auprès de M. de Sartine, lieutenant-général de police. C'est dans ce contexte que le jeune homme de 22 ans découvrira la capitale avec ses quartiers malfamés et glauques, ses rues « peu ragoûtantes », mais aussi les repas champêtres et bien arrosés que l'on sert dans les meilleurs estaminets. A l'occasion de « ses premières armes », il fera des rencontres très importantes et déterminantes pour la suite de sa carrière. Pour cette première enquête qui durera un mois, entre janvier et février 1761, il sera chargé de résoudre une question criminelle liée à une affaire d'Etat… Je débute la relecture de toute la série des Nicolas le Floch, écrite par le regretté Jean-François Parot, trop tôt disparu, un écrivain et un historien hors pair qui alliait talentueusement un très beau style littéraire à une connaissance historique indéniable du Paris du XVIIIème siècle. A la faveur d'une écriture fluide et d'un vocabulaire fidèle à celui en usage à cette époque, le romancier déroule une intrigue palpitante qui tient en haleine le...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mousquetaire11 28/01/2024
    L'énigme des blancs manteaux Après avoir pris à contre-courant cette série en commençant par lire les ouvrages les plus récents écrits par Laurent Joffrin qui a repris le flambeau après la disparition de Jean-François Parot, j'ai donc décidé, en compagnie d'une amie, de découvrir tous les tomes de la saga dans l'ordre. On y fait la connaissance d'un tout jeune Nicolas Le Floch, un jeune Breton venu à la capitale apprendre le métier de policier sous la protection d'un lieutenant-général de la police de Louis XV. Alors que la première affaire qu'il se voit confier semble assez simple au premier abord, Nicolas va finalement être confronté à une enquête qui se révélera assez complexe et riche en rebondissements. Disparition, sang et secrets seront de la partie ! La rue des blancs-manteaux située dans le quartier de Marais, point de départ de l'enquête va-t-elle révéler tous ses mystères ? Alors que j'ai eu quelques difficultés à entrer dans l'histoire, en reprenant le texte à tête reposée, j'ai finalement passé un excellent moment de lecture. La plume de Jean-François Parot s'est révélée captivante et, j'ai aimé découvrir une époque que finalement je connais assez peu. Ayant déjà lu d'autres livres de la série, j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir comment se sont nouées les relations entre Nicolas et les personnages que j'ai eu l'occasion de croiser lors de mes lectures. Je pense en particulier à Aimé de Noblecourt, un ancien procureur qui s'est attaché à notre jeune Breton qui propose de vrais banquets à ses convives. Comme quoi la cuisine reste un fil conducteur que l'on retrouve dans tous les tomes ;-D Pour une première enquête, j'ai trouvé que tous les ingrédients étaient réunis dans ce roman policier historique pour passer un bon moment de lecture, donc, j'espère continuer à me régaler avec les futures aventures de notre jeune Nicolas ;-DL'énigme des blancs manteaux Après avoir pris à contre-courant cette série en commençant par lire les ouvrages les plus récents écrits par Laurent Joffrin qui a repris le flambeau après la disparition de Jean-François Parot, j'ai donc décidé, en compagnie d'une amie, de découvrir tous les tomes de la saga dans l'ordre. On y fait la connaissance d'un tout jeune Nicolas Le Floch, un jeune Breton venu à la capitale apprendre le métier de policier sous la protection d'un lieutenant-général de la police de Louis XV. Alors que la première affaire qu'il se voit confier semble assez simple au premier abord, Nicolas va finalement être confronté à une enquête qui se révélera assez complexe et riche en rebondissements. Disparition, sang et secrets seront de la partie ! La rue des blancs-manteaux située dans le quartier de Marais, point de départ de l'enquête va-t-elle révéler tous ses mystères ? Alors que j'ai eu quelques difficultés à entrer dans l'histoire, en reprenant le texte à tête reposée, j'ai finalement passé un excellent moment de lecture. La plume de Jean-François Parot s'est révélée captivante et, j'ai aimé découvrir une époque que finalement je connais assez peu. Ayant déjà lu d'autres livres de la série, j'ai pris beaucoup...
    Lire la suite
    En lire moins
  • pandaroux 30/07/2023
    Nicolas le Floch est parachuté à Paris et est mis directement sous les ordres d'un important d'homme de loi de Paris, Monsieur Sartine. Ce dernier lui confie la mission de trouver l'assassin d'un lieutenant mais aussi de trouver des documents qui mettrait en danger la couronne. J'ai bien aimé, l'énigme nous fait voyager dans l'histoire du 18ème siècle où tout n'était que machination. J'ai bien aimé même si la fin n'était pas celle que je prévoyais.
  • yingchun 01/07/2023
    Je connais les enquêtes du jeune commissaire Nicolas le Floch depuis un bon moment, ma mère étant très friande de la série télévisée lancée en 2008 adaptant les romans. Je n'ai pas été déçue du tout par la version originelle. Ce premier tome nous plonge délicieusement dans le Paris du XVIIIème siècle, avec une très grande précision dans les descriptions des personnages, des lieux et même de la nourriture (Jean-François Parot prend un malin plaisir à décrire les repas de notre héros en détail, et ça donne faim). Quant aux dialogues, ils sont tout autant savoureux que le récit : pour les amoureux de la langue française et du langage soutenu, lire les joutes verbales de l'Énigme des Blancs-Manteaux est un régal. La plume de l'auteur est, globalement, très pointue. Nous avons affaire à des mots ou des expressions que l'on ne côtoie pas dans la vie de tous les jours, aussi il y en a de nombreux que j'ai dû chercher sur Internet ou sur lesquels j'ai dû me renseigner dans les notes de bas de page (et il y en a beaucoup, que ce soit pour les précisions historiques ou pour les définitions des termes). Pour ce qui est de l'intrigue de ce roman, elle est finement ciselée. On croise tour à tour des individus aux caractères bien trempés : médecins, apothicaires, nobles ou femmes de petite vertu... Jusqu'à la fin, il m'a été impossible de deviner qui était l'auteur du crime et j'ai envisagé quasiment chaque personnage comme coupable. J'ai beaucoup apprécié le fait que le héros ne soit ni trop jeune ni trop vieux pour son rôle (vingt ans), qu'il fasse preuve de sagacité tout comme de naïveté par moments et découvrir avec lui sa nouvelle profession de commissaire de police. L'enquête m'a tenue en haleine, même si je dois avouer que vers la fin, le suspense se faisait un peu longuet pour ma part et qu'il y en avait un peu trop à des moments où il ne semblait plus nécessaire. Je pense que l'exigence de l'histoire, des dialogues et du vocabulaire ne fait pas de l'Énigme des Blancs-Manteaux un roman qui se lit facilement, rapidement. J'en suis venue à bout en plus de temps que je ne le pensais, mais je suis ravie de ma lecture : quand je n'arrive pas à aimer les romans policiers se déroulant à l'époque contemporaine, Jean-François Parot a su me faire vibrer pour une enquête à l'ère des Lumières (et ce n'est pas rien).Je connais les enquêtes du jeune commissaire Nicolas le Floch depuis un bon moment, ma mère étant très friande de la série télévisée lancée en 2008 adaptant les romans. Je n'ai pas été déçue du tout par la version originelle. Ce premier tome nous plonge délicieusement dans le Paris du XVIIIème siècle, avec une très grande précision dans les descriptions des personnages, des lieux et même de la nourriture (Jean-François Parot prend un malin plaisir à décrire les repas de notre héros en détail, et ça donne faim). Quant aux dialogues, ils sont tout autant savoureux que le récit : pour les amoureux de la langue française et du langage soutenu, lire les joutes verbales de l'Énigme des Blancs-Manteaux est un régal. La plume de l'auteur est, globalement, très pointue. Nous avons affaire à des mots ou des expressions que l'on ne côtoie pas dans la vie de tous les jours, aussi il y en a de nombreux que j'ai dû chercher sur Internet ou sur lesquels j'ai dû me renseigner dans les notes de bas de page (et il y en a beaucoup, que ce soit pour les précisions historiques ou pour les définitions des termes). Pour ce qui est...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Moomin60 28/04/2023
    Ce qui frappe en tout premier lieu, c’est l’érudition de Jean-François Parot, dont chaque description, chaque dialogue, nous font plonger tête la première au XVIIIème siècle. Il m’a semblé que les lieux et les personnages étaient même plus importants que l’intrigue elle-même. J’aimais beaucoup l’adaptation télévisuelle, mais la lecture de ce roman fut un régal. Challenge 2023 : un livre adapté en série TV.
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    10/18

    Nicolas Le Floch : l'histoire d'un phénomène

    Quatre ans après la disparition de Jean-François Parot, "père" des aventures du commissaire Nicolas Le Floch à la veille de la Révolution française, Laurent Joffrin signe un quinzième tome, publié début octobre aux éditions 10/18, qui avaient déjà accueilli l’intégralité de la saga. Retour sur un phénomène ayant, comme son créateur, largement dépassé les frontières de l’Hexagone.

    Lire l'article